écrivain - féminin

Discussion in 'Français Seulement' started by Varenka, Jun 17, 2006.

  1. Varenka

    Varenka Senior Member

    Sydney, Australia
    Australia, English
    Pour les professions, e.g. 'écrivain' , est-ce qu'on ajoute un 'e' s'il se référe à une femme?
     
  2. CARNESECCHI Senior Member

    Auvergne
    French / France
    Bonjour,
    Au dernières nouvelles, "écrivain" n'existe qu'au masculin. Donc une femme écrivain.
     
  3. Varenka

    Varenka Senior Member

    Sydney, Australia
    Australia, English
    Vous avez raison- peut-être ça changera dans l'avenir :)
     
  4. Gil Senior Member

    Français, Canada
    Source:
    CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
    INSTITUT NATIONAL DE LA LANGUE FRANÇAISE

    Ces recommandations de 1999 ne font pas encore l'unanimité:D
     
  5. FrançoisXV Senior Member

    Français, France
    Une femme écrivain ou simplement une écrivain.

    Le problème de la féminisation de l'appellation, c'est que dans certains cas, on ne sait plus si c'est elle qui... ou l'épouse du...

    Monsieur le président, c'est lui le patron.
    Madame le pésident, c'est elle la patronne.
    Madame la présidente, c'est l'épouse du président.

    Inversement, le cas de la sage-femme (accoucheuse)
    pour un accoucheur, on devrait dire un sage-femme, le mot femme ne désigne pas le professionnel, mais la cliente.
     
  6. Lezert

    Lezert Senior Member

    Midi-Pyrénées
    french, France
    normalement, on devrait dire maintenant "écrivaine", mais, je ne sais pas si c'est parce que ça sonne comme "écrit vaine", son emploi a du mal à passer...
    il y a aussi "auteure", qui ne sonne pas très joliment non plus...
     
  7. carolineR

    carolineR Senior Member

    Indian Ocean
    France
    En France actuellement, les mots écrivain et écrivaine cohabitent. La position officielle est "écrivaine" : voir ici p.23.
    En réalité, chacun choisit selon sa sensibilité : il y a une sorte de querelle entre "les anciens" (pas forcément mysogynes) qui ne voient pas la nécessité de changer et les "modernes": pour faire court, l'argument étant que des mots comme estafette, ou sentinelle sont féminins alors qu'ils recouvrent des réalités le plus souvent masculines, mais personne ne songe à les remplacer par "estafet ou sentinel". Bien sûr s'ajoute à cette guéguerre linguistique la position mysogynes vs féministes.
    dans la vie de tous les jours, il me semble que si le mot écrivaine est entré dans la presse, il est rarement entendu dans la rue sauf dans les conversations féministes.
    Dans tous les cas, je suis d'accord avec Lezert, "auteure" et "écrivaine" semblent avoir du mal à passer... :)
     
  8. Gévy

    Gévy Senior Member

    Madrid Espagne
    Français France
    Bonjour,

    A mon avis, tout ce qui implique un changement dans les habitudes acquises (vous écrirez cent fois: on ne dit pas la professeure, mais le professeur...) provoque des réactions de tout genre.

    Personnellement, je suis pour la féminisation des professions. J'ai passé ma vie à trouver absurde qu'on dise "le professeur" quand il s'agit d'une femme. D'ailleurs, on parle plus facilement "d'une prof" parce que l'article féminin au moins peut être employé. Et puis avec le professeur, si je ne me trompe, l'adjectif aussi devait aller au masculin, question de logique grammaticale.

    Ce qui me semble bizarre cependant c'est de dire auteure, professeure, docteure. Doit-on dire aussi instituteure, électeure, impérateure, danseure...? Ecrivaine, par contre, ne me semble pas moche du tout.

    Je pense qu'au Québec la féminisation est passée dans les moeurs, il n'est vraiment pas rare de voir le mot "auteure" dans leurs textes.

    Je crois qu'on s'y habituera, il suffit d'une génération, pas plus.
     
  9. KaRiNe_Fr

    KaRiNe_Fr Senior Member

    France, Provence
    Français, French - France
    C'est marrant comme "écrivaine" fait "écrit vaine" et "écrivain" ne fait pas "écrit vain" (qui pourtant serait plus correct !)... :rolleyes:

    (Oui, les suffragettes sont de retour ! :p )
     
  10. mickaël

    mickaël Senior Member

    Bonjour,

    Oui, tout dépend de comment se forme le féminin.
    Souvent le plus simple quand ça sonne bizarre, c'est de rajouter simplement un article féminin, sans plus.
    http://grammaire.reverso.net/6_3_la_feminisation_des_noms_de_metiers.shtml

    (Puisqu'elles sont de retour, est-ce que les suffragettes se battront pour que une star ou une altesse existe également au masculin ? :p )
     
    Last edited: Jun 9, 2009
  11. sioban

    sioban Senior Member

    Orléans
    french - France
    Les mots écrivaine et auteure ne me viennent pas naturellement, pourtant, le ministère de l'éducation nationale nous a demandé il y a quelques années d'utiliser les formes féminines des noms de métiers. Pour ceux que ça intéresse, voici le BO, ainsi que le Guide d'aide à la féminisation des noms de métiers, titres, grades : Femme, j'écris ton nom. Le guide explique en détail les règles de féminisation utilisées et les difficultés rencrontrées. La liste des métiers est impressionnante.
     

Share This Page