au cas où / dans le cas où + mode

Discussion in 'Français Seulement' started by sylviette, Jun 4, 2006.

  1. sylviette Senior Member

    Espagne - espagnol
    Bonjour !

    J'aimerais savoir si la conjonction au cas où doit être suivie toujours du conditionnel ou si, au contraire, il y a des cas où l'on accepterait le subjonctif parce que parfois j'ai vu des exemples de cette locution conjonctive avec le subjonctif. Mais il s'agit peut-être d'une erreur.

    Merci d'avance.
    À plus !

    Note des modérateurs : Un très grand nombre de fils ont été fusionnés pour créer celui-ci.
     
    Last edited by a moderator: Sep 25, 2012
  2. mickaël

    mickaël Senior Member

    Bonjour,

    Oui, c'est correct, mais le subjonctif ou l'indicatif sont assez rarement employés après au cas où. (voir cas au paragraphe I.A.1.c)
     
    Last edited by a moderator: Sep 25, 2012
  3. Gévy

    Gévy Senior Member

    Madrid Espagne
    Français France
    Bonjour!

    La forme "au cas où + subjonctif" s'utilisait chez les classiques, mais aujourd'hui on ne l'emploierait plus.

    Ce n'est donc pas une erreur mais un langage désuet.

    Bonne journée!
     
  4. mickaël

    mickaël Senior Member

    Bizarement, j'ai l'impression qu'aujourd'hui le subjonctif après au cas où à tendance à être pas mal employé par des personnes qui ne l'utilisent pas quand il est nécessaire. :) (au cas où il vienne par exemple)
     
  5. KaRiNe_Fr

    KaRiNe_Fr Senior Member

    France, Provence
    Français, French - France
    "en cas que" est utilisé, et avec le subjonctif...
    "Tu prends ton parapluie, en cas qu'il pleuve ?"
     
  6. J.F. de TROYES Senior Member

    francais-France
    Bonjour

    "Au cas où" n'est jamais suivi du subjonctif , mais du conditionnel:
    "Au cas où vous hésiteriez, n'hésitez pas à vous renseigner".

    "En cas que" était suivi du subj.,mais n'est plus utilisé de nos jours.
     
  7. KaRiNe_Fr

    KaRiNe_Fr Senior Member

    France, Provence
    Français, French - France
    Salut JF,
    Il est utilisé (au moins par moi !) dans le sud de la France. :p
     
  8. Isotta

    Isotta Senior Member

    France
    English, Hodgepodge
    Alors quel temps faut-il choisir pour une lettre formelle ?

    J'ai cette phrase :

    Alors comme je ne suis jamais allée en Inde, je propose faire plusieurs démarches au cas où une approche n'est pas/ne soit pas faisable.

    Merci !

    Isotta.
     
  9. Punky Zoé

    Punky Zoé Senior Member

    Pau
    France - français
    Ca me parait correct, mais je pense qu'on pourrait aussi bien dire "au cas où une approche ne serait pas faisable" (même si le sens de cette phrase m'échappe une peu ...) :confused:
     
  10. J.F. de TROYES Senior Member

    francais-France
    Désolé pour ma réponse à l'emporte-pièce :eek: Je crois me souvenir que j'étais allé contrôler mon impression dans les dictionnaires dits de référence; ta remarque prouve qu'ils ne le sont pas toujours ! Je viens de relire leurs indications et j'espère ne pas aggraver mon cas en les rapportant :confused: : Le "Petit Robert" signale "en cas que" ou "au cas que + subj." comme une locution "vieillie"; le TLF est un peu plus généreux (?) puisqu'il la présente comme "vieillie" ou "littéraire". De là à conclure que pour ces quasi-institutions le Français dont ils s'occupent est celui qui n'est parlé qu'en deçà du "périf", je te l'accorde volontiers!
    Il serait donc intéressant de savoir plus précisément dans quelles régions cette locution est couramment employée.
     
  11. pianother

    pianother Junior Member

    Turkey
    Bonjour,
    Je n'ai jamais entendu "en cas que " .

    Au cas où + conditionnel

    "Je prends mon pull au cas où j'aurais froid "

    Ici, c'est une supposition , l'evenement ne s'est pas encore produit.
     
  12. KaRiNe_Fr

    KaRiNe_Fr Senior Member

    France, Provence
    Français, French - France
    Bah, je t'absous bien volontiers aussi. D'autant plus que je vois des regards désapprobateurs quand j'entends ou utilise moi-même cet "en cas que + subjonctif" quand je m'aventure au-dessus de la Loire. ;)
    L'exemple que j'avais cité "Tu prends ton parapluie, en cas qu'il pleuve ?" est d'ailleurs exclusivement utilisé lors de tels voyages, puisqu'il ne pleut quasiment jamais à Marseille, comme chacun sait. :p
     
  13. workingirl New Member

    US - English/Spanish
    Boujour à tous!

    je ne suis pas certaine de quelle conjugation de "recevoir" on doit utiliser après "juste au cas où".... Je pense peut être le subjonctif mais ça me sonne un peu bizarre...

    voilà le contexte:

    Je suivrai le paquet, mais juste au cas où vous ne le recevriez (recevez?) pas, faites-moi savoir le plus vite possible.

    merci d'avance!
     
  14. Punky Zoé

    Punky Zoé Senior Member

    Pau
    France - français
    Bonjour
    C'est bien "recevriez" qu'il faut utiliser, le conditionnel s'applique pour ce qui est une possibilité, une hypothèse.
     
  15. Calamitintin

    Calamitintin Senior Member

    Le Neubourg, Haute Normandie
    France, St Maix les bains, 79
    Attention, c'est conjugaison !
    ++
    Cal
     
  16. gasilvia New Member

    italy- italian
    bonjour,
    je voulais juste vous dire que j ai tjs vu " au cas où" suivi par le conditionnel..mais une prof français m a dit qu il faut ecrire l indicatif après..
    donc, tjs pas de solution!
     
  17. Montaigne Senior Member

    French, France
    Grévisse donne plusieurs exemples de "au cas où" + indicatif.
     
  18. jaro59 New Member

    Switzerland, German, Polish
    Voici ce que le Petit Robert dit à ce sujet :

    2¨ Loc. conj. (XIVe) EN CAS QUE; AU CAS QUE (vieilli);
    AU CAS OÙ : en admettant que, à supposer que. quand, 1. si. En cas qu'il vienne, au cas qu'il vienne (subj.). Au cas, dans le cas, pour le cas où il viendrait (condit.). Au cas où il mourrait (cf. S'il venait* à mourir). Fam. Je ne sais pas s'il va pleuvoir, mais j'emporte mon imperméable, en cas. Þ aussi en-cas.
    à Loc. adv. EN TOUT CAS : quoi qu'il arrive, de toute façon.
    à Dans le cas où... Dans tous les cas où (et indic. prés.) : chaque fois, toutes les fois que.
    — EN CE CAS. Þ alors. En tel cas, en pareil cas. En certains cas. — EN CAS DE. En cas de malheur : s'il arrivait malheur. En cas de besoin : s'il est besoin. « En cas de gain, ils fonderaient à eux deux une maison de banque » (Balzac). — EN AUCUN CAS. Þ façon. Je n'accepterai en aucun cas. Þ jamais. — C'est le cas de. Þ occasion (cf. Il y a lieu de). C'est le cas ou jamais. Þ moment. Fam. C'est le cas, c'est bien le cas de le dire, marque l'opportunité de ce que l'on dit.
     
  19. Kaban

    Kaban Junior Member

    Bonjour!

    y a-t-il une différence entre "au cas où" et "dans le cas où"?

    Merci.
     
  20. itka Senior Member

    France
    français
    Pour moi, il n'y en a pas, mais je dis plus volontiers "au cas où" ou "pour le cas où"... Je n'y vois qu'une question de choix personnel.
     
  21. J.F. de TROYES Senior Member

    francais-France
    La réponse me paraît étonnante; "au cas où" est aujourd'hui employé avec le conditionnel présent ou passé, mais non "dans tous les cas où" qui n'a pas le même sens et est suivi de l'indicatif.
     
  22. Ploupinet

    Ploupinet Senior Member

    Au milieu de l'Eure
    Français/France
    J'utilise indifféremment le conditionnel ou le subjonctif avec cette expression ! :confused:
    "Je prends ma clef du bureau au cas où il soit/serait fermé" par exemple.
     
  23. keumar83

    keumar83 Senior Member

    Villeurbanne
    French
    Pour moi, la seule différence entre les 2 est la différences des modes utilisés:

    au cas où + conditionnel
    => au cas où les données ne seraient pas disponibles

    dans le cas où + indicatif
    => dans le cas où les données ne sont pas disponibles

    Je peux me tromper bien sûr :D
     
  24. Montaigne Senior Member

    French, France
    keumar83, je crois bien que tu as raison.
     
  25. Anna-chonger Senior Member

    Chinese
    Ah bon !!! Vous êtes sûr ????
     
    Last edited by a moderator: Sep 25, 2012
  26. Gracieux_8 Senior Member

    English
    non, le deux utilisent le conditionnel présent ou passé :D
     
  27. newg

    newg Senior Member

    London, UK
    (France)-ais
    Dans le cas où les données ne seraient pas disponibles...
     
  28. keumar83

    keumar83 Senior Member

    Villeurbanne
    French
    Au temps pour moi, vous aviez raison !

    Ce qui est somme toute logique, puisqu'il s'agit d'une condition.

    Après, cela reste le bon usage : la pratique est tout autre !! (j'ai déjà vu de nombreuses fois l'indicatif après "dans le cas où", d'où ma propre faute !!)
     
  29. alenaro Senior Member

    N'utiliseriez pas vous l'imparfait à la place du conditionnel, vu que, après tout, il s'agit d'un hypothèse?

    Merci pour vos suggestions
     
  30. ZarLa

    ZarLa Junior Member

    French
    Non, justement; hypothese => conditionnel

    (desole, pas d'accents sur mon clavier)
     
  31. alenaro Senior Member

    ZarLa, merci pour ta réponse. Mais, pour mieux expliquer ma penseée, je vais faire un exemple:

    - Si tu l'aimais, elle en serait heureuse.
    - Au cas où tu t'en allais, j'en mourrais.

    Ou tu peux aussi verifier les exemples ici montrés FR: expression d'une hypothèse
     
    Last edited: Sep 29, 2009
  32. ZarLa

    ZarLa Junior Member

    French
    "Au cas où tu t'en allais" n'est pas correct, mais "Au cas où tu t'en irais". Futur.
    Si et au cas où n'ont pas la même utilisation, la concordance des temps ne s'applique pas ici.
     
  33. itka Senior Member

    France
    français
    Ce n'est pas un futur mais un conditionnel présent. (Au futur, on conjugue "tu t'en iras").
     
    Last edited by a moderator: Sep 25, 2012
  34. ZarLa

    ZarLa Junior Member

    French
    Oui, c'est juste. Pardon.
     
  35. Anna-chonger Senior Member

    Chinese
    Bonjour,
    est-il correct de dire "Hier, j'ai pris mon parapluie au cas où il pleuvrait." ?
     
  36. itka Senior Member

    France
    français
    Aucune idée sur la correction éventuelle de cette phrase... mais je ne la dirais sûrement pas. Celle qui me vient spontanément, c'est : "Hier, j'avais pris mon parapluie au cas où il aurait plu".
     
  37. Aranjuez Senior Member

    Bonsoir,
    Quand je cherchais la réponse à ma question dans les fils existants, je n'ai vu que des exemples avec le conditionnel présent. Je voudrais savoir, dans quels cas il est mieux d'utiliser le Cond. présent et dans quels cas - le Cond. passé, et quelle serait la différence? Par exemple, mon livre donne un exemple suivant:

    Au cas où tu aurais perdu mon adresse, je te redonne mes coordonnées.

    Peut-on utiliser "tu perdrais" à la place de "tu aurais perdu"? Quelle serait la nuance?
    Merci d'avance!
     
    Last edited: Sep 22, 2010
  38. Ostaire Senior Member

    France
    Français (France, Normandie)
    "Au cas où tu aurais perdu mon adresse, je te redonne mes coordonnées" : formulation impeccable.

    "Au cas où tu perdrais" implique une éventuelle perte située dans le futur, donc incompatible avec "je te redonne".

    Par contre la proposition "Au cas où tu perdrais mes coordonnées" est cohérente si suivie de (par ex.) "tu peux les demander à Mme Duschmoll" ou "joins-moi sur Facebook".
     
  39. Aranjuez Senior Member

    Merci, Ostaire, mais toutefois je n'arrive pas à comprendre la différence :(

    Si le conditionnel présent exprime une idée de futur, quelle idée est exprimée à l'aide du conditionnel passé? Si le conditionnel présent est incompatible avec le présent simple (je te redonne), pourquoi le conditionnel passé ne l'est pas? :confused:
    Merci..
     
  40. proyoyo

    proyoyo Senior Member

    French - Cantonese
    Bonjour,

    Les deux conditionnels peuvent s'utiliser après "au cas où". Dans votre cas, le conditionnel passé est préférable au conditionnel présent (bien que correct également à mon sens) car l'action de se rendre compte se situe après la perte de l'adresse.
    Pour mieux comprendre, voici un petit schéma :
    X a l'adresse => X perd l'adresse => X se rend compte qu'il a perdu l'adresse. On se situe ici après la perte.
    Avec le conditionnel présent, on entame un cas plus général, le fait de perdre l'adresse. Ici, la subtilité d'utilisation est moins perceptible que dans le cas suivant :

    "Regarde, Maeva ! J'ai pris sur moi une feuille et un stylo au cas où je verrais Di Caprio." Ici, c'est une hypothèse générale, le fait de voir Di Caprio, et non le fait de l'avoir vu. L'utilisation du conditionnel passé me semble incorrect ici.
     
  41. Gwynplaine Senior Member

    French
    Pourquoi serait-ce incompatible ? On peut imaginer que je te redonne mon adresse sur un bout de papier, au cas où tu perdrais l'autre bout de papier avec mon adresse écrite dessus, que je t'ai donné il y a six mois...

    Bref, le choix du conditionnel passé ou présent n'est pas guidé par la concordance des temps, mais uniquement par le sens de la phrase.

    De même, comparez :
    Si tu perds ta clé, appelle-moi. (=au cas où tu perdrais ta clé, appelle-moi)
    Et :
    Si tu as perdu ta clé, appelle-moi (=au cas où tu aurais perdu ta clé, appelle-moi).

    C'est à peu près la même nuance.
     
    Last edited: Sep 23, 2010
  42. proyoyo

    proyoyo Senior Member

    French - Cantonese
    Bonjour,

    Je sais que l'expression "au cas où" est suivi très généralement du conditionnel. Mais dans le cas d'un récit écrit au passé, le temps du conditionnel présent devient en quelque sorte un futur du passé. Ça revient donc presque à dire "au cas où + futur (mais passé, ici), pas franchement beau ni utilisé.

    Ma question est donc de savoir si le conditionnel présent peut être conservé dans un récit au passé, ou si l'on doit nécessairement appliquer le conditionnel passé (sens hypothétique du passé, au même titre que le conditionnel présent pour le présent...)

    Ainsi, pour l'exemple suivant :
    "Marc et Hélène se dévorèrent du regard et allèrent rejoindre la chambre des parents. La petite sœur de la demoiselle les suivit, au cas où ils voudraient/auraient voulu faire des bêtises."

    Dans cet exemple, je penche malgré le problème exposé plus tôt pour le conditionnel présent, qui évoque certes un futur dans le passé, mais reste un conditionnel avant tout. Et même s'il y a une évocation d'un futur dans le passé, l'action de faire des bêtises se situent dans cette perspective d'avenir.

    Qu'en dites-vous ?

    Merci.
     
  43. pointvirgule

    pointvirgule Senior Member

    Mtl, QC
    Français
    Perso, je pense comme vous.
     
  44. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Bonsoir,

    Je penche pour ma part pour le conditionnel passé. Le conditionnel présent me semblerait étrange avec un passé simple.
     
    Last edited: Oct 17, 2010
  45. geostan

    geostan Senior Member

    English Canada
    Peut-être que je ne comprends pas de quoi il s'agit, mais pourquoi ne peut-on pas employer l'un ou l'autre selon le sens? Le conditionnel indiquerait qu'ils ne se sont pas encore mis dans la tête de faire des bêtises. Si l'idée leur est déjà venue d'en faire, cela justifierait le conditionnel antérieur. Tout cela évidemment du point de vue de la petite sœur.:confused:
     
  46. proyoyo

    proyoyo Senior Member

    French - Cantonese
    Merci pour vos réponses.
    Après quelques recherches, je m'aperçois que des auteurs utilisent le conditionnel présent après "au cas où" dans un récit écrit au passé :

    Balzac : "Une fois admis dans le journalisme et dans la littérature sur un pied d'égalité, Lucien aperçut des difficultés énormes à vaincre au cas où il voudrait d'élever : chacun consentait à l'avoir pour égal, nul ne le voulait pour supérieur."

    Reinhart : "D'ailleurs, il n'avait point de confiance en elle au cas où il voudrait la faire combattre contre Ghâlib, et cependant il prévoyait qu'une lutte entre lui et son collègue était inévitable"

    Royer : "Les rues furent dépavées, les maisons fortifiées, [...] tout, en un mot, fut préparé et organisé pour repousser l'ennemi, au cas où il voudrait de nouveau attaquer la ville."

    Lamontagne : "Elle ne voulait pas risquer de s'absenter et de manquer un appel, juste au cas où il voudrait revenir à la maison."
    C'est donc dans l'usage, non ?
     
  47. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Indépendamment du temps de la principale, le conditionnel marque une condition simultanée ou postérieure au moment du récit; le conditionnel passé marquant quant à lui une antériorité.

    Je trouve donc le conditionnel présent plus logique dans le premier exemple, mais le conditionnel passé ne serait pas impossible non plus, loin de là. Je suis en fait assez d'accord avec Geostan que le temps choisi donne une nuance différente, le conditionnel passé marquant – dans l'esprit de la petite sœur – la préméditation d'éventuelles bêtises…
     
  48. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    J'ai d'abord écrit que je penchais pour le conditionnel passé. J'ai ensuite supprimé mon post, parce que les arguments suivants m'ont convaincue que les deux sont possibles.

    Sauf que... je penche encore pour le passé. Peut-être parce qu'à la place de la petite sœur - en les voyant se « dévorer du regard et se diriger vers la chambre » -
    j'aurais pensé que les bêtises étaient préméditées, justement. :D
     
  49. pointvirgule

    pointvirgule Senior Member

    Mtl, QC
    Français
    Suppose qu'on modifie la phrase un peu. Curieuse, la petite soeur les suivit dans la chambre au cas où il se passerait/serait passé quelque chose. Quel temps choisirais-tu là ?

    Maintenant, on revient à ils voudraient/auraient voulu. On peut choisir le conditionnel passé, mais en toute logique s'ils avaient pensé à faire des bêtises l'instant d'avant, ils le voudraient encore au moment d'entrer dans la chambre. C'est pourquoi le cond. présent me paraît adéquat : au cas où ils voudraient faire des bêtises.
     
  50. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Euh... au risque d'avoir l'air de me contredire, je dirais se passerait.

    Mais pour une raison que j'ignore, et sans logique aucune, je reviens à auraient voulu. :eek:
     

Share This Page