1. The WordReference Forums have moved to new forum software. (Details)

Aussi Swann ne perdait-il rien du temps où elle se prorogeait

Discussion in 'Français Seulement' started by squirrel_frog, Dec 7, 2012.

  1. squirrel_frog Junior Member

    English - UK
    Bonjour

    Premièrement, vouliez-vous excuser mon niveau de français (je ne suis pas française...). J'ai une question qui concerne l'emploi de l'imparfait dans cette phrase de Proust.

    Elle reparut, mais cette fois pour se suspendre dans l'air.... Swann ne perdait-il rien du temps si court où elle se prorogeait.

    Est-ce que l'emploi de l'imparfait semble insolite/intéressant ici? Vu que la durée est limité (et si court)?

    Qu-est-ce que vous en pensez?

    Merci
     
  2. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    L'imparfait peut s'utiliser pour décrire des circonstances qui durent des années comme seulement une fraction de seconde. Le choix de ce temps ne dépend en fait pas du tout de la durée considérée.

    Quoi qu'il en soit, cet imparfait n'est pas du tout insolite dans la phrase de Proust ; bien au contraire ! On ne pourrait en effet utiliser un autre temps dans ce contexte.
     
  3. Solemna Junior Member

    Français - Suisse
    Bonjour,

    L'imparfait est valable quand il exprime un "processus" ;

    "Durant quelque secondes, le bras de mon adversaire se prolongeait, me battant les tempes, et s'écourtait ensuite pour me laisser respirer".

    "prolongeait" exprime un processus ; la prolongation du bras est un processus durant lequel le bras se prolonger. Cela ne se fait pas en un seul instant. L'imparfait est donc valable.

    Quand, il n'y a pas de processus, et donc une continuation temporelle, on utilise le passé simple. Exemple ;

    - Mon corps se liquéfiait toujours plus sous le poids cinglant des mots qu'elle prononçait.

    Le "toujours plus" exprime ce processus, cette action qui se prolonge. Tandis que :

    - Mon corps se liquéfia sous le poids cinglant des mots qu'elle prononça.

    Cela signifie que mon corps s'est liquéfié d'un seul coup.

    J'espère que mon explication n'a pas compliqué les choses, mais sachez que nous sommes dans l'extrême nuance, et que même un francophone a de la peine à répondre à cette question. :)
     

Share This Page