1. The WordReference Forums have moved to new forum software. (Details)

"avec" en fin de phrase (venir avec, faire avec, etc.)

Discussion in 'Français Seulement' started by tie-break, Dec 11, 2006.

  1. tie-break Senior Member

    Bonsoir,
    j'ai des doutes dans l'emploi de la préposition "avec" en fin de phrase.

    Par ex. Nous allons bientôt partir. Venez-vous avec?

    Est-ce que cette phrase est correcte?
    Elle me semble beaucoup moins courante par rapport à "avec nous" soit à l'oral, soit à l'écrit.
    Je me trompe?
    Par contre dans ce cas je n'aurais pas de doute:
    J'ai pris mes lunettes et je suis parti avec.
    Merci.

    Note des modérateurs : Plusieurs fils ont été fusionnés pour créer celui-ci.
     
    Last edited: Jan 14, 2014
  2. Anne345 Senior Member

    France
    Vous avez raison
    Nous allons bientôt partir. Venez-vous avec ? est incorrect
    J'ai pris mes lunettes et je suis parti avec. est correct

    On peut supprimer le mot ou le groupe de mots qui devrait suivre la préposition avec s'il ne s'agit pas de personnes s'il a été exprimé peu avant ou si on peut le déduire facilement du contexte.
     
  3. cute angel Senior Member

    the universe
    Nous allons bientôt partir. Venez-vous avec nous ?
     
  4. zaby

    zaby Senior Member

    Je crois qu'en Suisse et en Alsace, cet usage de "avec" en fin de phrase ("Venez-vous avec ?") est assez courant. Je l'avais fait remarqué à un ami alsacien et il m'a dit que c'est peut-être une influence de la langue allemande, qui, elle, accepte cette structure.

    […]
     
    Last edited: Jan 14, 2014
  5. EnIrAc

    EnIrAc Senior Member

    Bonjour
    En Belgique on utilise très souvent aussi cette expression.
    Vous venez avec? sous-entend vous venez avec nous/moi? C'est en effet une invitation que la/les personne(s) à qui on pose cette question peut/peuvent refuser ou accepter sans problème.
    Tu viens ou non? ou tu viens ou quoi? est nettement moins délicat et démontre en tout cas une certaine impatience de la part de la personne qui "invite" à accompagner.
    Perso je les utilise si la/les personne(s) hésite(ent) trop longtemps à se décider.
    Bonne journée :)
     
  6. Spectre scolaire Senior Member

    Moving around, p.t. Turkey
    Maltese and Russian
    A propos de belgicismes dont il était question dans un autre fil, je me demande si c’est vrai ce qu’on disait il y a une trentaine d’années au sujet d’une phrase qui se termine par le mot avec qu’il s’agissait d’un belgicisme.

    Exemple:

    Peu importe la disposition des touches, l’essentiel c’est de pouvoir écrire du français avec.

    J’ai observé qu’aujourd’hui les Français en font de même – mais peut-être pas autant... En Belgique, c’est certainement courant, mais est-ce là le point de départ?
    :)
     
  7. JeanDeSponde

    JeanDeSponde Senior Member

    France, Lyon area
    France, Français
    Je remarque de plus en plus, d'abord comme une plaisanterie puis de plus en plus sérieusement, l'imitation en français des post-positions anglaises :
    C'est la fille que je suis à la colle avec
    C'est la ville que je viens de [d'ousque]
    Moi j'aime bien...
     
  8. KaRiNe_Fr

    KaRiNe_Fr Senior Member

    France, Provence
    Français, French - France
    *Combien horrible ce que tu viens de dire est ! :eek: :D
    Non, sans blague, à part de la bouche de quelques ados autour de moi, dans des phrases du genre : « Il est canon Jean, t'es déjà sortie avec ? », je ne vois pas trop de phrases se terminant avec « avec »... (et avec deux avec, encore moins !)
    Tu as des exemples précis à nous citer, Le Spectre ? :confused:
     
  9. LaurentK

    LaurentK Senior Member

    Paris, France
    France, FrançaisIrlandais
    Le Lapin propose qu'on fasse avec :D !
     
  10. itka Senior Member

    France
    français
    "Ma gonzesse, celle que j'suis avec.
    Ma princesse, celle que j'suis son mec."

    Renaud Séchan, Ma Gonzesse
     
  11. geve

    geve Senior Member

    France, Paris
    France, French
    Ah oui mais ça ça ne vaut pas : "faire avec" est une expression figée :rolleyes: De même, "faire sans"... D'ailleurs, est-il courant de conclure les phrases par "sans" comme on le fait avec "avec", en Belgique, en Suisse, en Alsace ou ailleurs ?
     
  12. JeanDeSponde

    JeanDeSponde Senior Member

    France, Lyon area
    France, Français
    Je rejette cette attraction pour les ados que tu m'accuses de, car je ne saurais vivre avec...
     
  13. geve

    geve Senior Member

    France, Paris
    France, French
    Bon, ça suffit : je jette l'éponge, et je m'en tamponne la coquillarde avec...
     
  14. Spectre scolaire Senior Member

    Moving around, p.t. Turkey
    Maltese and Russian
    Un probl
    ème c’est qu’il s’agit, par excellence, d’un usage oral. Lorsque je vivais à Bruxelles, j’en ai “repertorié” pas mal dans mon petit carnet que je porte toujours avec moi. [Je le porte toujours avec. ?! :eek: ]

    Je ne l’ai pas repertoriée celle-là et je laisse – normalement! :p - aux natifs de vérifier où se trouvent les limites relatives aux phrases courantes, probables, douteuses et impossibles. (N’empêche qu’en écrivant je cherche toujours les limites...;)) Je ne dis pas non plus qu’à Bruxelles il y a plus d’avec en position finale qu’ailleurs – en France, en l’occurence – la Belgique étant tout simplement le seul pays francophone où j’ai vécu depuis mes études en France d’il y a belle lurette.

    Dans mes carnets actuels il n’y a guère de français, voire de ‘phrases avec’, et je n’ai pas accès, pour l’instant, à mes archives.:eek:

    Voil
    à un exemple (en bleu!) qui, intuitivement, serait d’une grande fréquence. Quant à l’usage de de en position finale, je le rejetterais tout carrément.:D
    :)
     
  15. Nanon

    Nanon Senior Member

    Entre Paris et Lisbonne
    français (France)
    Dans ton petit carnet, avec le petit crayon qui va avec... :D
     
  16. KaRiNe_Fr

    KaRiNe_Fr Senior Member

    France, Provence
    Français, French - France
    « Faire avec », « vivre avec », et « aller avec » (y'en a sûrement d'autres)... tous les trois sont construits normalement avec « avec » à la fin. Exemples rejetés donc. En bloc. ;)
     
  17. GilbertAndré Senior Member

    Madrid, Spain
    Suisse, français
    Geve: Chez nous on dit "je m'en tamponne le coquillard", pas "la coquillarde".
    A part les exemples de Karine, je ne crois pas que l'on finisse beaucoup les phrases avec "avec" en Suisse romande. Le seul exemple qui me vient à l'esprit est:
    "Je vais acheter le journal, tu viens avec?" A part ça, je ne crois pas que l'on utilise cette tournure de phrase plus qu'en France.
     
  18. Grop

    Grop Senior Member

    Provence
    français
    Quelques exemples intéressants trouvés dans l'Altif (avec ne termine pas la phrase, mais à chaque fois elle pourrait s'arrêter là):

    28. Enfin, un matin, le colonel cherchait sa monture, son ordonnance était partie avec, on ne savait où, dans un petit endroit sans doute où les balles passaient moins facilement qu'au milieu de la route.
    Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 16.
    29. ... et tous les quatre pas [il] s'arrêtait, soulevait son tuyau de poêle, et s'éventait avec, bien qu'il fît froid, puis sortait un sordide foulard de sa poche et s'épongeait le front avec, puis le rentrait; ...
    Gide, Les Nouvelles Nourritures, 1935, p. 262.
    30. ... vivre dans une époque, dans un milieu, où le mensonge décent est de règle, où le conformisme social et moral s'entoure d'un appareil de puissance impressionnant, et qui, n'ayant pas l'héroïsme (...) de faire sauter toute la boutique et lui avec, (...), se réfugie dans un discours secret, ...
    Romains, Les Hommes de bonne volonté, La Douceur de la vie, 1939, p. 8.

    Autre exemple: coucher avec (marche aussi avec sortir avec)

    "Quand on savait s'y prendre, un logeur devenait une excellente affaire. Seulement, il ne fallait pas coucher avec." - Emile Zola
     
  19. geve

    geve Senior Member

    France, Paris
    France, French
    En effet, Grop. Finalement il n'est pas inhabituel que "avec" soit à la fin d'une phrase. C'est seulement dans certaines structures que cela paraît étrange...
    Pour reprendre l'exemple cité dans l'autre fil :

    Nous allons bientôt partir. Venez-vous avec ? (= est-ce que vous nous accompagnez ?)
    Ah oui, c'est vrai, vous avez un chien maintenant. Venez-vous avec ? (= est-ce que vous l'amenez ?)

    Je ne sais pas expliquer pourquoi ça me dérange dans le premier cas, et pas dans le deuxième. :confused:
     
  20. Paquit&

    Paquit& Mode in France

    France (Limousin)
    français/France
    J'ai l'impression que ça choque quand le mot non répété est un pronom (avec nous) mais ne choque pas quand c'est un nom ....(sa monture, son foulard, son chien ...) :eek:

    Je serais curieuse de savoir dans quelle catégorie de mots les grammairiens classent "avec" qui n'est plus préposition ici, puisqu'il n'introduit pas de complément, mais le remplace ! C'est donc un pro-nom....
     
  21. geve

    geve Senior Member

    France, Paris
    France, French
    Oui, je crois que tu as raison - et je viens de voir que mon Grevisse abrégé avait un paragraphe à ce sujet !
    Grevisse parle d'emploi adverbial - voilà qui répond à ta question ? :) (question que je me posais aussi !)
    Il faut noter que Grevisse précise "la langue soignée". Dans le langage populaire, c'est autre chose...
    Il inclut les animaux, mon exemple avec le chien n'était donc pas très "soigné" ; j'avoue que j'avais cherché un exemple avec un objet mais sur le coup je n'ai pas trouvé. :eek:
     
  22. tricheur Junior Member

    France
    Japanese
    Bonjour,

    Quand on dit: "Je dois faire avec pour le présent", sans rien après la préposition "avec", qu'est-ce que cela pourrait signifier?

    Désolé pour ne pas pouvoir vous proposer le contexte. Je m'attaque à un texte assez mystérieux, et je pense que le contexte ne serverait pas à grand chose...

    Merci d'avance pour votre aide !
     
  23. LV4-26

    LV4-26 Senior Member

    "Je dois faire avec pour le présent"

    Normalement
    je dois faire avec = je dois me débrouiller avec la situation qui m'est faite.
    En général, la situation en question a été décrite dans la phrase précédente.

    "Pour le présent" me semble un peu inhabituel. Je dirais plutôt "pour le moment".
     
  24. tricheur Junior Member

    France
    Japanese
    Merci pour votre réponse ! Le texte est devenu maintenant moins mystérieux.
     
  25. flw980 Junior Member

    Chinese - Mandarin
    Bonjour,

    Une explication dans un dictionnaire comme, "Apporter une chose, c'est venir avec".

    venir avec est possible ?

    Merci
     
  26. snarkhunter

    snarkhunter Senior Member

    France, Région parisienne
    French - France
    Bonjour,

    Oui, cette expression est correcte.

    On peut "venir avec qqch", ou simplement "venir avec" si le complément a été mentionné auparavant.

    "Je viendrai avec des fleurs" = j'apporterai un bouquet de fleurs

    "Tu as un beau manteau : est-ce que tu viendras avec ?" = vraisemblablement en portant celui-ci
     
  27. janpol

    janpol Senior Member

    France
    France - français
    Ca s'emploie parfois à l'oral mais, à mon avis, ce n'est pas du très bon français : la préposition n'a pas vocation à être utilisée comme un pronom. Je dirais :"Apporter une chose, c'est venir avec cette chose".
     
  28. CapnPrep Senior Member

    France
    AmE
    Autrement dit, c'est un usage parfaitement admissible en français familier. Pour un dictionnaire, on peut trouver cette construction inadaptée, mais dans un contexte approprié, elle est tout à fait correcte. C'est du très bon français familier.
    Oui, c'est sans doute le pronom qui a vocation à être utilisé comme un pronom, n'est-ce pas ? On peut donc se demander pourquoi on ne dirait pas Apporter une chose, c'est venir avec elle.
     
  29. Philipides

    Philipides Senior Member

    Français - France
    On peut noter aussi l'utilisation de "venir avec" en Suisse et en Alsace, dans le sens d'aller avec quelqu’un.

    "Je sors ce soir. Tu viens avec ?" (c'est a priori une "traduction" de l'Allemand mitkommen)
     
  30. Alsako

    Alsako Senior Member

    français de France
    "Tu viens avec ? J'attends sur toi." Ça ne s'entend plus guère chez nous, même dans les campagnes les plus reculées. Ces alsatismes ont tendance à disparaître (avec l'alsacien).
     
  31. JeanDeSponde

    JeanDeSponde Senior Member

    France, Lyon area
    France, Français
    Moi ça me paraît tout à fait normal, même à l'écrit.
     
  32. VanOo

    VanOo Senior Member

    Paris, France
    Français - France
    Je valide, cela me paraît correct.
     
  33. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Peut-être en Alsace et en Belgique, mais pas en Suisse…
     
  34. TitTornade

    TitTornade Senior Member

    Déjà entendu en Lorraine... ;)
     
  35. janpol

    janpol Senior Member

    France
    France - français
    CapnPrep : Oui, c'est sans doute le pronom qui a vocation à être utilisé comme un pronom, n'est-ce pas ? On peut donc se demander pourquoi on ne dirait pas Apporter une chose, c'est venir avec elle.
    On ne dit pas "apporter une chose, c'est venir avec elle" car dans certains cas, ce pronom est réservé aux personnes... Ceci dit, cette faute s'entend de plus en plus souvent en France. Je ferais donc la répétition ou bien je dirais "c'est venir avec celle-ci".
     
  36. Deslandes Senior Member

    Portuguese - Portugal
    Dans une entreprise francophone où j'ai fait un petit stage, et où il y avait des gens de tout le monde francophone et ailleurs, j'ai entendu quelques personnes à dire des phrases comme la suivante :

    « Celui-ci, c'est le logiciel tu vas travailler avec. » [au lieu de « Celui-ci, c'est le logiciel avec lequel tu vas travailler. »]

    Est-ce que ce type de construction est grammaticalement correct en français de France ou, par contre, c'est quelque chose à éviter absolument ? Cela a été la première fois que j'ai entendu telle chose.

    Merci.
     
  37. lingpil

    lingpil Senior Member

    Lisboa
    German & Russian
    Moi aussi, je n'ai jamais ni lu ni entendu une telle phrase. Mais parce qu'elle ressemble fort à une construction de phrase typique pour la langue anglaise je pourrais m'imaginer que peut-être des francophones venant de certains pays en Afrique où l'anglais et le français sont également utilisés peuvent employer quelque chose de ce genre. Comme ils disent souvent "visiter" au lieu de "rendre visite" due à la forte influence anglaise. Mais ce ne sont que mes soupçons. Je suis aussi curieux que vous de lire les réponses des natifs.
     
  38. rolmich Senior Member

    Tel-Aviv/Israel
    french (France)
    Cest du bon français parlé. Par ailleurs, il existe une expression très populaire : "Il faut faire avec" (ce qui veut dire que l'on n'a pas le choix et qu'il faut bien se contenter de ce que l'on a/ce qu'on nous propose).
    C'est ça le vieil ordinateur sur lequel je vais devoir travailler ?
    Que veux-tu, il faut faire avec !
     
  39. Logospreference-1

    Logospreference-1 Senior Member

    Lutèce
    français
    Ce qu'on entend souvent, grammaticalement fautif, mais qui n'est nullement un anglicisme, ce sont des constructions simplifiées à outrance, disons, du genre : c'est le logiciel que tu travailleras avec. C'est semble-t-il tellement pratiqué que beaucoup de locuteurs ont désormais des difficultés à maîtriser - au moins par oral ; par écrit probablement un peu aussi - la construction avec quoi (qui n'est pas toujours fautive), et surtout avec lequel, sur lequel, etc.

    J'ai parlé de simplification à outrance et non pas directement d'outrance : il faut y faire attention, parce qu'à force on risquerait de précipiter les gens vers l'anglais, justement. Ce que j'essaie de faire comprendre quand j'en ai l'occasion, c'est que cette simplification-là est destructrice de la langue, car grammaticalement elle est impossible à justifier. Il vaudrait mieux avec quoi, même quand il est fautif : c'est beaucoup moins destructeur, à mon avis.
     
    Last edited: Jan 12, 2014
  40. KaRiNe_Fr

    KaRiNe_Fr Senior Member

    France, Provence
    Français, French - France
    Salut Deslandes,

    Tu as bien raison d'y voir une incorrection, ou tout au moins un "usage réprouvé" comme ils disent. ;)
    Mais ne nous voilons pas la face : tu l'entendras encore ! C'est familier et très relâché (parfois régional ou carrément argotique), mais ça existe bel et bien. Par contre je ne crois pas du tout à la thèse du calque de l'anglais. Pour moi cette syntaxe fautive existe en France depuis belle lurette, bien avant la prédominance de l'anglais.
     
  41. Chimel Senior Member

    Belgium
    Français
    Même en français familier et relâché, la construction "Celui-ci, c'est le logiciel tu vas travailler avec" me surprend et me choque un peu. Ce que j'entends souvent, en revanche, et que je serais donc enclin à tolérer, ce sont des choses du genre "Ce logiciel, j'ai beaucoup travaillé avec", donc sans proposition relative.

    En situation d'enseignement du français langue étrangère, je dirais à un étudiant que cette seconde construction est familière mais acceptable dans un contexte approprié. Mais la première, je lui dirais clairement que c'est une faute.
     
  42. Nanon

    Nanon Senior Member

    Entre Paris et Lisbonne
    français (France)
    D'accord avec Chimel ; ça me choque. À la limite, en français parlé, la phrase suivante resterait très familière mais plus plausible :
    La différence, c'est qu'elle contient un "vrai" pronom relatif, et pas "avec" utilisé en tant que pronom relatif, ce qui, je l'avoue, me vrille les oreilles :p.

    La phrase ainsi reformulée, et toujours aussi familière, me fait penser à la chanson "Ma gonzesse" de Renaud :
     
  43. KaRiNe_Fr

    KaRiNe_Fr Senior Member

    France, Provence
    Français, French - France
    On entendait la même chanson, Nanon. ;)

    Pour Chimel et PV, il faut savoir que j'ai "entendu" cette phrase avec deux points, c'est-à-dire de cette façon :
    "Celui-ci c'est le logiciel : tu vas travailler avec". Ceci puisque Deslandes disait bien qu'il avait entendu cette phrase et non qu'il l'avait lue telle qu'il l'avait transcrite...
    J'espère que c'est plus clair maintenant. ;)
     
  44. pointvirgule

    pointvirgule Senior Member

    Mtl, QC
    Français
    Ah, OK. Alors toi et moi ne l'avons pas « entendue » de la même « oreille ». ;)

    En tous cas, si Deslandes a bien entendu : le logiciel tu vas travailler avec, sans ponctuation et sans que, alors ce n'est pas une syntaxe française, même familière. On est d'accord ?

    (Au fait, dans quel pays as-tu fait ton stage, Deslandes ? Celui qui a prononcé la fameuse phrase, de quelle nationalité était-il ?)
     
    Last edited: Jan 13, 2014
  45. KaRiNe_Fr

    KaRiNe_Fr Senior Member

    France, Provence
    Français, French - France
    Ça serait bizarre, en effet. ;) Et si c'était le cas, en France, j'en viendrais même à mettre en doute la qualité d'audition des oreilles de Deslandes (lesquelles doivent d'ailleurs être en train de siffler, non ? ;)).
     
    Last edited: Jan 13, 2014
  46. Deslandes Senior Member

    Portuguese - Portugal
    Bonsoir !

    Je vois que le débat est animé. Merci pour toutes vos réponses, j'apprends toujours.

    Je dois préciser que c'est ça que j'ai entendu, bien sûr. Il se peut que je n'aie pas bien entendu un petit mot (dans ce cas : « que ») et voilà pourquoi la phrase, même ayant une tournure pas usuelle (« avec » en fin de phrase), c'est incorrecte comme ça. N'oubliez pas que je suis un éléve et pas un locuteur expérimenté. En fait, j'ai entendu beaucoup de phrases avec « avec » (!) à la fin et, d'entre elles, j'en ai choisi une.

    De toute façon, ce qui m'a choqué fut la préposition « avec » en fin de phrase.

    Ce s'est passé à Lisbonne et la personne était camerounaise, mais je crois que la faute m'appartient.
     
    Last edited: Jan 13, 2014
  47. KaRiNe_Fr

    KaRiNe_Fr Senior Member

    France, Provence
    Français, French - France
    Salut Deslandes,

    Alors je te fais le crédit d'avoir bien entendu. ;) J'ai moi-même déjà entendu cette formulation de la bouche d'autres francophones d'Afrique.
     
  48. Chimel Senior Member

    Belgium
    Français
    Tout s'explique ! :)

    Ta réaction est tout à fait logique aussi et nous sommes donc bien d'accord.
     
  49. Nanon

    Nanon Senior Member

    Entre Paris et Lisbonne
    français (France)
    Et pas seulement de francophones d'Afrique, si on se réfère à avec en fin de phrase. Outre les liens déjà indiqués par Maître Capello, il existe plusieurs fils de discussion à ce sujet.
    Ce qui me choque, c'est vraiment le manque de pronom relatif... pas avec.

    Ceci dit, ma mère m'a fait remarquer plusieurs fois qu'elle entendait de moins en moins utiliser les pronoms relatifs lequel, duquel, auquel (et que, dans le meilleur :confused: des cas, lequel avait tendance à rester invariable en genre et en nombre). Ces pronoms (et leur flexion) tendent peut-être à disparaître de la langue parlée...
     
    Last edited: Jan 14, 2014
  50. RajibDavid Junior Member

    Spanish
    Donc, est-ce que l'usage de avec en fin de phrase est décidément familier ? Je vais bientôt passer le DALF C1, est-ce qu'il s'agit d'une construction à éviter lors de l'épreuve orale par exemple ? Ou dans un débat formel, puis-je l'utiliser ?
     

Share This Page