1. The WordReference Forums have moved to new forum software. (Details)

certains présupposés sentimentaux

Discussion in 'Français Seulement' started by simenon, Jan 9, 2013.

  1. simenon Senior Member

    italien
    Bonsoir à tous, je suis tombée sur cette phrase qui ne m’est pas très claire. Je vous donne un peu de contexte.
    Un homme en parlant avec une romancière lui propose un sujet pour un livre. Il dit aussi qu’il s’agit d’une histoire vraie (l’histoire d’un maire d’une ville coréenne). Il s’agit d’une histoire un peu triste, dit-il, mais à son avis, de « haute teneur burlesque. Pile pour vous ». Puis il ajoute : « En se débrouillant bien, une fois acquis certains présupposés sentimentaux, on pourrait faire du maire un gars à la Jack Lemmon, vous voyez, un genre de fonceur illuminé ».
    Ce que je n’arrive pas à comprendre est ce qu’il entend avec « une fois acquis certains présupposés sentimentaux ». De quels « présupposés sentimentaux » parle-t-il ? Qu’est-ce qu’il veut dire avec ces mots ?
    Merci.
     
    Last edited: Jan 9, 2013
  2. SergueiL Senior Member

    Noumea
    Français
    Bonjour simenon
    Rapidement, je dirais que je comprends la phrase comme : "une fois mise en place (à l'intention du lecteur) une certaine conception de l'amour". Qu'en penses-tu ?
     
  3. simenon Senior Member

    italien
    Merci SergueiL. Ce qui m'étonne dans le mot "sentimentaux" et qui me rend difficile accepter ton interpétation est que l'histoire en question n'a rien de sentimental. Donc je ne vois pas comment on pourrait donner une certaine conception de l'amour.
    Je pense n'avoir pas donné assez de contexte. Donc le sujet que propose à l'écrivain est le suivant:
    Le président de la République annonce que bientôt il se rendra en province. Le maire d'un des communs mobilise la population pour améliorer l'aspect de sa ville, en dépensant beaucoup d'argent et de fatigue. Au dernier moment le président annonce qu'il a changé ses plans et qu'il n'ira pas dans cette ville. Le maire a un malaise et meurt. Volià. Je n'arrive pas à imaginer quels présupposés sentimentaux on pourrait acquérir.
     
  4. snarkhunter

    snarkhunter Senior Member

    France, Région parisienne
    French - France
    Bonjour,

    Ce qui pourrait peut-être éclairer un peu cette énigme, c'est le sens réel de l'ajectif "sentimental" : on pourrait croire à tort qu'il ne correspond qu'au domaine de l'amour. Or, il n'en est rien : les sentiments humains sont assez nombreux (!) et le terme aurait donc très bien pu être utilisé ici dans un sens beaucoup plus "généraliste".

    On peut sans doute le comprendre aussi en imaginant que l'événement annoncé s'était traduit par une forte implication des personnes concernées, à la fois en termes de disponibilité et d'émotions consacrés au futur événement (qui n'aura finalement jamais eu lieu).

    Certaines personnes prennent très à coeur les responsabilités qui sont les leurs. Lorsque les choses ne tournent pas comme elle l'espéraient, elle peuvent alors le ressentir profondément.
     
  5. simenon Senior Member

    italien
    Merci Snarkhunter. C'est vrai. Mais donc que devrait faire l'écrivain, à l'avis de cet homme? Elle devrait tracer un tableau de la ville et de ses sentiments, de son attitude à l'égard de cet événement futur, et sur cette base construire le personnage à la Jack Lemmon? Pourquoi il parle de "présupposés"? Ils concernent la population ou seulement le maire (comme si elle disait: une fois établis des traits de carctère de ce personnage, on pourrait en faire...)?
     
  6. snarkhunter

    snarkhunter Senior Member

    France, Région parisienne
    French - France
    Compte tenu de ce qu'on sait, on ne peut guère partir du postulat que la romancière connaît l'homme en question : il ne peut donc s'agir selon moi que présupposés généraux. De quelque chose qui a simplement trait à la nature humaine.
     
  7. simenon Senior Member

    italien
    Merci snark, mais là je n'arrive pas à bien saisir votre suggestion.
     
  8. matoupaschat

    matoupaschat Senior Member

    Liège, Belgium
    Français (Belgique)
    Cela ne signifierait-il pas simplement qu'il faudrait imaginer un contexte sentimental pour étoffer l'histoire et la rendre plus attachante, et lui assurer un certain succès?
     
  9. simenon Senior Member

    italien
    Merci Matou. Mais qu'est-ce que tu entends exactement pour "contexte sentimental"? Qu'elle devrait ajouter à l'histoire du maire, quelques épisodes amoureux?
     
  10. matoupaschat

    matoupaschat Senior Member

    Liège, Belgium
    Français (Belgique)
    Un contexte avec des sentiments, amour, amitié, haine, ambition, peur... tout ce que tu veux pour faire monter la sauce, mais que cela fasse humain, vécu... que les lecteurs "accrochent", quoi... (Décidément, j'adore les points de suspension :D)
     
  11. Nanon

    Nanon Senior Member

    Une fois que l'on saura quels rapports le maire entretenait avec ses administrés ? Je sèche aussi... :D
     
    Last edited: Jan 11, 2013
  12. simenon Senior Member

    italien
    Merci. Je crois que je commence à comprendre ce que vous entendez (du moins, j'espère!). Donc l'écrivain, selon l'homme qui parle, devrait d'abord tisser un réseau de rapports entre les personnages, leur attribuer des sentiments d'amour, d'amitié, etc., pour créer une situation humaine, vécue, comme Matou le dit, et puis, dans ce contexte, faire évoluer le personnage du maire en en faisant une espèce de J. Lemmon.
     
  13. SergueiL Senior Member

    Noumea
    Français
    Si l'auteur a voulu formuler quelque chose comme "une fois mis en place un arrière-plan fictionnel des relations entre les personnages", avec "une fois acquis certains présupposés sentimentaux", alors il faut reconnaître qu’il se serait bien mal exprimé.
    Je serais partisan de revenir aux termes mêmes de l'expression : « acquis » se rapporterait ainsi à l’auteur qui écrirait cette nouvelle : une fois qu’il aurait acquis une certaine tournure d’esprit et de style, il pourrait présenter le héros d’une façon touchante, voire poétique afin que les lecteurs le prennent en affection. Parce que selon l’angle de l’écriture, cette histoire pourrait tout aussi bien être celle d’un ignoble lèche-bottes du pouvoir.
     
  14. Nanon

    Nanon Senior Member

    Je ne connais pas l'ouvrage en question, mais ce n'est peut-être pas l'auteur lui-même qui s'exprime mal. Il peut aussi vouloir faire porter à son personnage (celui qui donne un sujet à la romancière) un style prétentieux. Ces "présupposés" m'évoquent quelque peu la langue de bois des politiques, mais je pourrais être influencée par le fait qu'on parle d'un maire...
     
  15. simenon Senior Member

    italien
    Merci SergueiL. Mais donc, à ton avis, l'expression "présupposés sentimentaux" fait allusion, pour ainsi dire, aux "sentiments", à l'"attitude" de l'auteur même? Ce serait comme dire: Un fois choisi un certain point de vue (sentimental)? Ou elle fait allusion aux "sentiments", à l'"attitude" que l'auteur doit faire acquérir aux lecteurs? Il y toujours quelque chose qui m'échappe.
    Merci, Nanon. Je n'avais pas lu votre réponse. Vous avez sans doute raison. En effet le personnage qui parle est, lui aussi, maire. Il est donc un politique, comme vous le supposez!
     
  16. SergueiL Senior Member

    Noumea
    Français
    @Nanon : Je ne trouve pas son style particulièrement prétentieux mais imprécis, ça oui. Ne connaissant pas la nature du texte original (roman, témoignage, blog, article de journal, etc.) j'ai effectivement tendance à confondre auteur, narrateur et personnage et c'est sans doute une erreur. Simenon, s'agit-il d'un roman ?
    PS : le message de Simenon est arrivé pendant que je rédigeais le mien. Je me demande si on ne peut pas lire "sentimentaux" comme presque équivalent à "romanesque" ?
     
    Last edited: Jan 11, 2013
  17. simenon Senior Member

    italien
    Il s'agit d'une pièce théâtrale.
     
  18. simenon Senior Member

    italien
    Je m'excuse. J'ai envoyé deux fois le même message.
     
  19. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Bonjour,

    Cette formulation me paraît aussi absconse qu'aux autres. J'ai toutefois le sentiment que l'analyse de matoupaschat est la bonne. Sachant que Jack Lemmon était principalement un acteur de comédie, je comprendrais alors présupposés sentimentaux comme contexte typique d'une comédie.
     
  20. matoupaschat

    matoupaschat Senior Member

    Liège, Belgium
    Français (Belgique)
    Merci, voilà exactement les mots que je cherchais. La "haute teneur burlesque" citée par Sim et le genre de rôles tenus par J.Lemmon, comme rappelé par Lacuzon, confirment d'ailleurs le style "comédie", dont on connait très bien les moteurs.
     
  21. simenon Senior Member

    italien
    Merci Lacuzon et Matou. Je crois qu'enfin je vais interpréter la phrase comme vous. Evidemment l'homme emploi un langage compliqué pour se donner un ton, ou pour quelques autres raisons, ou tout simplement pour nous compliquer la vie.
     
  22. SergueiL Senior Member

    Noumea
    Français
    Il reste cependant impossible de faire le lien entre l'expression "présupposés sentimentaux" et comédie burlesque parce qu'elle pourrait s'appliquer à bien des genres littéraires. Dans l'état, je reproduirais mot à mot l'imprécision (ou le mystère, c'est selon) de cette expression, pourquoi tenter d'éclaircir dans une autre langue ce qui est confus à la source ? Sans parler du risque de surinterprétation.
     
  23. matoupaschat

    matoupaschat Senior Member

    Liège, Belgium
    Français (Belgique)
    :thumbsup: Entièrement d'accord, mais je crois que le plus gros problème est qu'il faut d'abord se rendre compte que les francophones de langue maternelle sont plongés dans la même perplexité, puis, ma foi, on traduit comme on pense être le mieux :).
     
  24. simenon Senior Member

    italien
    Mais oui. C'est ce que j'ai fait. J'ai traduit à la lettre.
    Le fait est que j'essaie de comprendre les phrases mystérieuses (ou du moins d'en avoir des interprétations convaincantes) même après m'être assurée qu'elle sont mystérieuses pour le francophones aussi, parce qu'il me faut vérifier que la phrase "corréspondante" dans ma langue puisse avoir (entre autres) le sens que je suppose avoir la phrase originelle. Voilà. Enfin, merci beaucoup à tous, pour toutes les idées et les expilcations.
     

Share This Page