1. The WordReference Forums have moved to new forum software. (Details)

cette couleur aurait donné la migraine au chien

Discussion in 'Français Seulement' started by giuseppegg, Jul 5, 2013.

  1. giuseppegg Senior Member

    Italian
    Bonsoir, je me demande si 'mon' auteur ce soir me joue un mauvais tour... est-ce que
    l'expressione que je vous indique (gras) ci-dessus est elle figée? Est-ce qu'il y a un sens figuré
    que je ne connais pas et que je n'arrive pas à trouver par le biais de mes outils? Ou bien il s'agit d'une image
    inventé par lui; sauf que je n'en saisis pas le sens, le ton comique ou paradoxal qu'elle devrait avoir...
    Un peu de contexte et la phrase soulignée:

    "J’ai fait non de la tête pendant qu’on entrait dans le
    magasin. Je n’étais pas partant pour cette couleur qui
    aurait donné la migraine au chien d’appartement d’une
    vieille dame du 16e arrondissement."

    Est-ce une variation sur une expression particulière?
    Merci, un grand merci à tous ceux qui sont à l'écoute, j'ai besoin de quelques idées, g
     
  2. Comtois Senior Member

    France
    Français
    Je pense que ça veut simplement dire que même un chien habitué au mauvais goût d'une vieille dame du 16e n'aurait pas supporté cette couleur.
    Il ne s'agit pas d'une expression figée.
     
  3. janpol

    janpol Senior Member

    France
    France - français
    Non,ce n'est pas une expression figée. C'est une exagération plutôt drôle : Je n’étais pas d'accord pour qu'on choisisse cette couleur (du papier peint ? un meuble ?) tellement affreuse qu'elle aurait donné la migraine au chien d’appartement d’une vieille dame du 16e arrondissement (sous entendu : et pourtant les chiens sont généralement indifférents à la couleur du papier peint et ils n'ont pas l'habitude d'attraper des migraines pour une telle raison; Qui plus est le chien d'appartement d'une vieille dame du 16è est habitué au mauvais goût. Il devrait donc être vacciné).
    je découvre le message de Comtois.
     
  4. giuseppegg Senior Member

    Italian
    ah, voilà, très bien. Merci à Comtois et à janpol. Donc il est question du mauvais goût de la vieille dame. Cela fait tellement de temps que je ne suis pas retourné à Paris que j'avais oublié de tas de choses... (par exemple à propos du 16e arrondissement). Les couleurs criards dont le narrateur se plaint sont celles des articles qu'un magasin parisien étale dans les vitrines et sur le comptoir ecc. L'un de ses amis lui propose d'acheter un habit vert électrique, mais il n'aime pas du tout le genre. Le magasin existe: Connivences, L'art de faire chanter les couleur. Modes congolaises, je crois. C'est pour la Sapeurs, les dandies congolais, si j'ai bien compris. Merci encore ggg
     
  5. Nanon

    Nanon Senior Member

    Entre Paris et Lisbonne
    français (France)
    Les chiens ne perçoivent pas les couleurs de la même façon que les humains (on croit souvent qu'ils voient en noir et blanc ; en fait, cela va un peu plus loin - voir ici). L'idée est que la couleur aurait été assez criarde pour être perçue comme telle par un chien qui, pourtant, par définition, ne voit pas dans ce spectre.

    Ajoutons que les « dames du seizième » (ou l'image qu'on s'en fait) sont plus habituées aux gammes de couleurs feutrées qu'aux tons criards. N'étant pas exposé à ces couleurs, le chien en question ne devrait donc pas être vacciné mais plutôt protégé à l'excès. Quant au mauvais goût, c'est affaire de subjectivité. La bourgeoisie de l'Ouest parisien n'a pas la même définition du bon goût que les Sapeurs congolais. Mais tout ce qui est trop clinquant, trop tape-à-l'œil, est de mauvais goût dans cet arrondissement terriblement conservateur (et raciste ? Le XVIe, ce n'est pas vraiment le quartier des boutiques congolaises :D).
     
    Last edited: Jul 5, 2013
  6. giuseppegg Senior Member

    Italian
    Cher Nanon, une amie m'a suggéré d'entendre la phrase comme vous l'expliquez.
    Il s'agit d'une interpretation opposée à celle qui a étée proposée. Mais autant convancante que celle-ci.
    Je me disais qu'en traduisant je pourrais aussi insérer un équivalent italien de "jusque" (jusqu'aux chiens ecc.).
    Mais là je me dis qu'il ne faut surtout pas le faire. En effet les deux interpretations sont interessantes. Trouvez-vous que la phrase est-elle
    bien? merci encore g

    ps.:
    de toute façon il s'agit aussi (je me le demande) d'une sorte de variation sur un'expession familière, n'est-ce pas?
    Trésor: Au fig., fam. Donner la migraine à qqn. L'ennuyer, l'agacer fortement.
    Qu'en pensez-vous? (en merci encore à tous) g
     
    Last edited: Jul 5, 2013
  7. Nanon

    Nanon Senior Member

    Entre Paris et Lisbonne
    français (France)
    En fait, l'interprétation n'est pas si opposée que ça ; c'est le cheminement de l'explication qui n'est pas le même.

    Je comprends ce que vous voulez dire avec « jusque ». On pourrait formuler cela différemment : une couleur si violente qu'elle donnerait la migraine même à un chien (sachant que les chiens sont quasiment daltoniens).

    L'histoire de la « dame du seizième » est là pour donner un peu plus de piment et de contraste social (les « beaux quartiers », autrement dit les quartiers riches, par opposition avec les quartiers populaires où sont implantées les boutiques africaines). Mais pour qui ne connaît pas Paris, la référence au XVIe arrondissement reste difficile à comprendre.
     
  8. Comtois Senior Member

    France
    Français
    D'accord avec Nanon : les deux explications sont plus complémentaires qu'opposées. On ne sait pas précisément ce que l'auteur avait à l'esprit, mais fondamentalement ça ne change rien.
     
  9. giuseppegg Senior Member

    Italian
    oui, j'allais dire: même à un chien ecc.
    voilà... Et... Vous avez vous mon ajout? (sur "donner la migraine")?
    Quant à l'allusion au xvie arrondissement, je peux la saisir; et les lecteurs italiens passionnés de littérature française aussi. Je crois. Un lecteur qui lit un Simenon
    s'attend précisement à cela; merci pour le temps et l'attention que vous consacrez à ce souci que j'ai. G
     
    Last edited: Jul 5, 2013
  10. giuseppegg Senior Member

    Italian
    Merci, Comtois, cela ne change rien pour traduire la phrase. Mais je voulais bien comprendre le jeu, le tour d'esprit. Et vous m'avez beaucoup aidé. Je reviens à nouveau sur la première: il s'agit bien de vieilles (dames), non pas de jeunes femmes raffinées du beau quartier. Certes, on ne peux pas imaginer une tapisserie vert eléctrique chez une vieille dame du xvie, mais là, à mon avis, il y a allusion à la nonchalance avec laquelle la vieille dame associe les couleurs: des couleurs qui ne sont pas criards, mais qui son mal assortis (ce qui renverrait au mauvais goût dont il était question avant). Je vais trouver d'autres équivalents pour 'donner la migraine', maintenant, merci encore g
     

Share This Page