1. The WordReference Forums have moved to new forum software. (Details)

Cher Maître / Chère Maître (en s'adressant à une femme)

Discussion in 'Français Seulement' started by Philippe01, Dec 18, 2009.

  1. Philippe01 Senior Member

    Doit-on écrire Cher Maître ou Chère Maître lorsqu'on s'adresse à une femme notaire?

    Elle m'écrit "Cher Monsieur", je voudrais lui répondre sur le même ton.

    Note des modérateurs : Plusieurs fils ont été fusionnés pour créer celui-ci.
     
    Last edited: Oct 9, 2012
  2. KaRiNe_Fr

    KaRiNe_Fr Senior Member

    France, Provence
    Français, French - France
    Salut Philippe01,

    Et Maître, tout court, ça n'irait pas ? ;)
    (est-elle si chère à ton cœur ou à ton porte-monnaie ? :p)
     
  3. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Bonjour,

    Si elle écrit Cher Monsieur... c'est qu'elle connait mal les règles de rédaction de lettre, ou que tu es plus qu'un client pour elle. À moins que son ton soit condescendant; il faudrait lire le reste de la lettre.

    J'aurais écrit Maître, tout court. Si tu tiens à dire que cette notaire t'est « chère », alors... je mettrais Chère au féminin.
     
  4. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Bon, là c'est un fil pour moi ! :D

    :thumbsup:
    Cher étant un adjectif, il doit s'accorder avec le substantif auquel il se rapporte, lequel est ici masculin (maître), donc :

    Cher Maître… (même si c'est une femme)
     
  5. itka Senior Member

    France
    français
    ... soit, mais avec "Maîtresse" alors ! :D Hum..."Chère Maîtresse"... j'ai peur que ça ne fasse pas très sérieux, même si, du point de vue de la grammaire, ce soit parfait !
     
  6. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Bon, bon, bon... l'Europe contre le Québec encore. :D

    Je dis Maître (pas Maîtresse :p). Mais au Québec, Maître est à la fois masculin et féminin (on dit mot épicène).

    Si c'est une notaire/une avocate je féminise chère aussi. Comme j'écrirais chère Madame.
    Voir l'encadré professions libérales (fond vert) sur cette page

    Et puis (pour la diversion) Chère maître
     
    Last edited: Dec 18, 2009
  7. Philippe01 Senior Member

    Merci à tous pour vos réponses. N'ayant pas de lien particulier avec cette notaire, je crois que Maître sera bien suffisant. Et je réserverai Cher à ceux qui me sont vraiment...chers!
     
  8. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Bonjour,

    Cette différence de traitement entre le vieux et le nouveau continent a sans doute été abordé dans d'autres fils ; mais pour insister, il semble que nos amis québécois tiennent à féminiser les noms de profession alors que ce n'est pas du tout le cas en Europe. Ce qui tient de la règle au Québec, tient de l'exception en Europe.
     
    Last edited: Dec 20, 2009
  9. itka Senior Member

    France
    français
    "Une notaire", Nico, pas "une maître". Ce mot n'est pas épicène en français de France ! Quant aux recommandations... on sait bien ce qu'il en est ! (voir la réforme de l'orthographe...:rolleyes:)
    En France, "une" notaire n'a que peu de succès et je le sais bien car mon notaire...est une femme et si j'ai beaucoup parlé d'elle dans l'année écoulée, (tu sais pourquoi, Nico) j'ai toujours dû dire "ma copine notaire" pour me faire comprendre sans avoir l'air de massacrer le français !
     
  10. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Au risque de vous étonner... maître est bel et bien épicène chez nous.
    Je n'aime pas « une maître » plus que vous. Mais je n'hésiterais pas à écrire chère, si le maître en question est une femme.

    Tiré du lien « cette page » que j'ai mis au post 6 - Le site : Expédimots, Paris. ;)
     
    Last edited: Dec 20, 2009
  11. Nanon

    Nanon Senior Member

    Entre Paris et Lisbonne
    français (France)
    Chère Nico,

    Au risque de t'embêter, la référence à Flaubert et Sand est à ranger parmi les exceptions, bien que George Sand, autrement nommée Aurore Dupin, eût cessé de s'habiller en homme en 1875, d'après les photos... :p

    J'ai la vague impression (n'étant ni avocate ni entourée d'avocates) qu'en France, quelqu'un qui voudrait écrire "cher" dans une en-tête de lettre à une avocate écrirait "Madame et cher Maître"... créant de la sorte un hermaphrodite, je te le concède.

    Je me souviens que, quand j'étais petite, on avait agrafé dans mon carnet de santé la copie d'un rapport adressé à mon médecin. La lettre commençait par "Madame et cher confrère". C'est du même tonneau...

    Google semble croire que cela se dit toujours, bien que mon médecin actuel ait l'habitude d'écrire "chère consœur".

    Les Français seraient-ils rétrogrades ? Il faut croire que oui...
     
  12. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Bien d'accord pour ce qui est de la référence à Flaubert et Sand. C'est la raison pour laquelle j'ai écrit ... pour la diversion. :p

    Je ne sais pas si les Français sont rétogrades ou si les Québécois sont d'avant-garde, mais j'ai choisi exprès un site Web (lien au #6) qui n'est pas québécois et qui suggère les deux formes Cher/Chère Maître (citation au #10).

    L'adresse URL : http://www.abc-lettres.com/index.html
    Les auteurs (pas québécois) : http://www.abc-lettres.com/auteur.html

    De toutes façons, j'ai dit dès le début que si j'écrivais à une avocate, ce serait Maître, tout court.

    Mais si j'étais médecin, je serais ma foi un peu insultée qu'on m'écrive Cher confrère. Je préfère Chère consœur ou Chère Docteur, comme ici.

    Têtue, moi? Oui, très. :D
     
    Last edited: Dec 22, 2009
  13. VincentTerence Junior Member

    french
    Toutes les réponses sont bonnes! la question posée est du genre: deux plus deux ça fait combien? et les réponses différent en ayant toute leur légitimité. Revenons à un peu de bon sens: considerez une personne de sexe masculin. Allez-vous dire" cette personne est intelligent" ou "intelligente"?
    "Personne" étant féminin l'adjectif s'accorde: "personne intelligente". "Maître" étant masculin il faut écrire "Cher maître". Quelqu'un a dit que le mot "maître" n'est pas épicène en français de France. Êtes-vous sûr? Comment dites-vous à une avocate? Vous voyez bien qu'il l'est! au moins au sens où je l'entends, je ne suis pas sûr que l'on donne à ce mot le même sens au Québec.
     
  14. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Je serais fort étonnée que le mot épicène n'ait pas le même sens au Québec.

    Épicène signifie que la forme est la même dans les deux genres. Alors un ou une maître/notaire/docteur. Comme un ou une élève, un ou une enfant.
    Si je dis ma chère enfant, ça vous choque? À mon avis - que personne n'est obligé de partager - c'est la même chose pour chère maître.

    Mais bon, on tourne en rond et ce n'est pas sur ce fil qu'on règlera le dilemme. ;)
     
  15. VincentTerence Junior Member

    french
    En français de France "épicène" signifie , depuis le XVIIIe siècle: "Qui désigne aussi bien le mâle que la femelle d'une espèce. 'Nom épicène masculin' (ex. le Rat), féminin (ex. la souris)" ,
    mais bien évidement "rat" reste masculin et "souris" féminin. D'après ce que vous me dites, on dirait au Québec: un ou une rat, une ou un souris? non pas ça!!
    (de grace! c'est assez compliqué comme ça, laissez tomber "enfant", c'est un cas particulire)
     
  16. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Je ne compare pas les personnes et les animaux. Comme je ne dis pas mâle/femelle en parlant d'un homme/d'une femme.
    C'est la raison pour laquelle j'ai donné les exemples enfant/élève. Non, on ne dit pas au Québec un souris... mais la femelle du rat est une rate.

    La définition que j'ai mise plus haut n'est pas la mienne, et n'est pas non plus tirée d'un dico québécois.

    Celle du TLFI:
    Pour moi maître... c'est la définition B.
     
    Last edited: Dec 26, 2009
  17. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Pour la définition d'épicène, Nicomon a parfaitement raison et il n'y a là strictement aucune différence d'un continent à l'autre.

    Maintenant, quant à savoir si maître est un terme épicène ou non, c'est une autre histoire… Les dictionnaires français – je dis bien « français » et non « francophones » – les plus courants tels Le Petit Larousse ou Le Petit Robert donnent le titre maître comme étant uniquement masculin.
     
  18. VincentTerence Junior Member

    french
    Pardi! le féminin "maîtresse" le démontre suffisament!
     
  19. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Je devrais ignorer ce post, mais bon... je ne peux résister à l'envie d'y répondre.

    Maîtresse, dans mon vocabulaire, n'est pas équivalent à maître = titre professionnel donné à un(e) avocat(e) ou un(e) notaire.
    J'ai mis plus haut un bout de la citation de la BDL (bon d'accord, c'est québécois) que je copie en entier, ci-dessous.
    La question portait sur cher/chère maître - en parlant du titre de profession. Je maitiens que j'écrirais Maître, tout court, mais que s'il fallait préciser, j'écrirais chère... puisque je m'adresse à une femme.
     
    Last edited: Dec 26, 2009
  20. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Arhh !

    Je ne devrais point non plus !

    Tentons de dégrossir :
    1)
    En toute objectivité, je pense qu'il en va de même pour le féminin de noms d'animaux et pour le féminin des noms de profession. Le nom féminin d'un animal n'existe que lorsque qu'on a besoin de différencier les deux. Ainsi, existent, l'oie, la cane, la laie la hase... mais on parlera d'une vipère mâle et d'un termite femelle. De même certaines professions n'ont pas de féminin car les femmes n'y avait pas accès au moment où ces professions furent créées, préjugés et phallocratisme de l'époque aidant.

    2)
    Les femmes ont maintenant accès à toutes les professions, d'où la logique volonté d'en féminisier les noms. On dit bien un infirmier !

    3)
    Certains noms possèdent déjà des féminins mais avec un sens qui peut être différent ou du moins fortement connoté, tel maire/mairesse et maître/maîtresse

    4)
    Les noms épicènes dont le féminin et le masculin sont ou pourraient être les mêmes tel notaire. Entre outre avec cher/chère, aucune différence à l'oral. En disant une notaire, tout le monde comprendra qu'il s'agira d'un notaire de sexe féminin.

    5)
    Pour résoudre le cas numéro 3), il faudrait soit généraliser le féminin à tous les sens (maîtresse) soit admettre deux féminins possibles mais à part le féminin de béni, je n'en vois pas.

    6)
    D'où la volonté de certains de doubler le féminin de certains mots et la réticence des autres à le faire lorsqu'un féminin existe déjà. Le débat, si je ne me trompe se trouve là ! Voilà de quoi occuper nos longues soirées d'hiver :) !
     
  21. VincentTerence Junior Member

    french
    Nicomon cite:
    L’emploi de la forme épicène, une maître, a été recommandé par l’Office de la langue française en 1986.

    L’appellation maître désigne aussi bien la personne qui excelle dans un domaine (maître électricienne) que celle qui détient une maîtrise (maître en sciences).


    Le titre actuel de cet office est "Office québécois de la langue française". Sauf erreur de ma part il emet des avis qui ne s’imposent pas. Les avis de l’Académie française (pour qui 'maître' est de toute évidence masculin) s’imposent-ils au Québec? non, le Québec est libre.

    Je ne réponds donc à la question que pour la France “Doit-on écrire Cher Maître ou Chère Maître lorsqu'on s'adresse à une femme notaire?” Réponse: Cher maître. Si je ne me trompe pas, toutes les réponses venues de France et de Suisse vont dans ce sens.

    Quel dommage qu'il n'y ait pas une seule commission de féminisation regroupant tous les francophones! Chacun sa petite commission nationale, et c'est la France qui a commencé, non?
     
  22. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Merci Lacuzon pour cette excellente récap' :)

    Mon point est fort simple. Puisque Maître remplace Monsieur ou Madame, je trouve logique d'écrire chère lorsqu'il remplace Madame.

    Pour ce qui est de France ou Europe vs Québec (lequel en passant n'est pas libre) j'ai mis dans ce long fil des liens vers des sites qui ne sont pas québécois, justement.

    Tiré de cette recherche
    Voir aussi (pour les curieux) ce document au sujet de la position de trois grammairiens belges. En particulier les sections 2.2.3 (Grevisse)/3.2.3 (Hanse)/4.2.3 (Wilmet)
     
    Last edited: Dec 28, 2009
  23. VincentTerence Junior Member

    french
    Mais bien sûr qu'il y a des sites où on écrit "cher maître" avec une faute d'orthographe! ça s'appelle du politiquement correct. On n'en sortira pas, regardez tous les dictionnaires que vous voulez, vous verrez "maître: n.m." alors que comme vous l'avez indiqué très justement vous-même à "élève" ou "enfant" il y a: "n" ou "n.m. ou f." Il arrive un moment ou il faut convenir que 2 et 2 font 4.
     
  24. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Et il arrive un moment où il faut convenir que la langue évolue... et qu'en matière de féminisation, le Québec a peut-être une longueur d'avance.
    La Belgique semble emboîter le pas (si j'en juge par le document cité à la fin du post 29).

    Vous dites grammaire/orthographe... je dis féminisation/« gros bon sens». Maître ou Docteur Charlotte Unetelle est une femme. Je m'adresse à Charlotte et non à son titre de maître ou docteur. Donc chère. Vous préférez cher - accordé au titre masculin (pour le moment) Maître? C'est votre privilège. ;)

    Tiré de ce long document de 119 pages : Femme j'écris ton nom (1999 - INaLF, Nancy et Besançon)
     
    Last edited: Dec 28, 2009
  25. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Bonjour,

    Dernières réflexions en la matière : comment appeler un homme qui est sage-femme ? ou celui qui est l'éminence grise d'un ministre ?

    Je ne me vois pas l'appeler cher sage-femme ni dire un sage-femme ni un homme-sage tout comme je ne vois pas chère maître ni une maître ni un éminence grise.

    Je n'envisage que "un homme sage-femme", "une femme notaire" et une éminence grise.

    Je crois que nous sommes d'accord pour dire que le plus simple est de trouver un féminin aux noms des professions. Le problème se pose lorsque le féminin est identique au masculin, lorsqu'il est improbable (sage-femme) ou lorsqu'un féminin connoté existe (maître et maîtresse).

    L'usage québécois tend à rendre épicène les professions lorsque possible, ce qui ne semble pas être le cas en Europe. Mais après tout il y a bien de petites divergences entre l'anglais britannique et l'anglais américain non ? L'essentiel étant de comprendre que dans le français européen la non "épicénisation" des professions n'est pas phallocrate.

    Je vous souhaite un, pardon une bonne année :D
     
  26. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Alors en toute logique « grammatico/dictionnairienne » on écrira - sachant pertinemment que Maître Tremblay est une femme - Notre cher Maître Tremblay s'est encore présenté en retard à la cour ce matin. Ou encore : Maître Tremblay a été nommé juge. :p:D

    Moi, c'est cette recommandation que je retiens :
    Et cette remarque :
    Au fait... une dentiste, ça vous choque? Précisez-vous une femme dentiste? Et sinon, pourquoi une femme notaire? C'est le même principe, non?

    Cela dit, je suis bien d'accord pour ce qui est des divergences. Là où je ne suis pas d'accord, c'est qu'on dise que chère Maître serait fautif. Ce ne l'est pas au Québec.

    Bonne année à tous (et toutes). :)
     
    Last edited: Dec 31, 2009
  27. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Bonjour/Bonsoir,

    Tout dépend de ce que l'on entend par choquer :), A l'oral, pas du tout mais à l'écrit, cela me gênera, oui. En général, je vais chez mon dentiste, qu'il soit femme ou homme. C'est bien le même principe que pour notaire effectivement. Quoique j'aille beaucoup plus souvent chez mon dentiste, que chez mon notaire. :)

    En fait, je crois que c'est aussi une question d'habitude. Une charcutière, une bouchère ne me "choquent" pas mais une pompière (qui existe d'ailleurs avec un autre sens) si. Mais je ne ferai peut-être pas la même réflexion dans cinquante ou cent ans...

    Quant à savoir si la forme épicène de maître est fautive ou pas, je suis loin d'être grammairien, je ne livre donc que mon humble ressenti. Force est d'admettre que nous n'avons semble-t-il pas tous le même.

    Quoi qu'il en soit, la question était de savoir si l'on disait chère ou cher maître en s'adressant à une femme. Excepté l'usage abusif de cher et en admettant que le maître en question soit une intime, il ne me paraît pas inutile de préciser à la personne qui posa la question que cher sera au masculin en Europe et au féminin au Québec. A Rome, fais comme les romains !

    Ô que c'est taquin ! :rolleyes: ce souhait québécois ! :p
     
  28. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Dernière intervention... promis. ;)

    Je souligne au passage que dans le post qui a été supprimé (texte de plus de 10 lignes) Vincent invitait les Français à lire le document « Femme j'écris ton nom » que j'ai mis en lien au #31. Notamment la préface de Lionel Jospin dont je cite, ci-après, un passage que j'espère assez court (c'est moi qui souligne):
    Or j'avais compris que dans le contexte de ce fil, les cher/chère visaient la personne. :p
     
  29. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Bonjour,

    Il est certain que nous pourrions épiloguer un certain temps. Pour les européens dont VincentTerence et moi sommes, le problème se pose à l'écrit car nous avons pour habitude de nous référer aux dictionnaires qui pour le moment ne donnent certains mots que masculins ou féminins. Le jour où ces dictionnaires entérineront le caractère épicène de certains noms de professions, il en ira probablement autrement.

    Bon réveillon.
     
  30. vieux.goupil New Member

    Italy
    Italian
    Comment s'adresse-t-on à une femme notaire ?
    Sur l'enveloppe, dans une lettre ou un courriel, etc.?
     
  31. Logospreference-1

    Logospreference-1 Senior Member

    Lutèce
    français
    Je ne peux écrire ni cher maître ni chère maîtresse à une femme notaire ou avocate, j'écris donc chère maître en espérant lui faire plaisir, ce qui est mon droit puisque c'est moi qui écris, et si je ne lui fais pas plaisir, ce qui est son droit puisque c'est elle à qui je m'adresse, je change de notaire ou d'avocat : où est le problème ? Sur l'enveloppe c'est sans souci : Maître, prénom, nom.
     
    Last edited: Oct 9, 2012
  32. Logospreference-1

    Logospreference-1 Senior Member

    Lutèce
    français
    Autant contre moi, j'ai oublié la plupart des majuscules à Maître, et le délai de modification à l'écriture a expiré. Avec mes excuses et en remerciant chacun de bien vouloir rectifier à la lecture.
     
  33. keumar83

    keumar83 Senior Member

    Villeurbanne
    French
    J'apporte mon petit grain de sel à cette discussion passionnante, et je rejoins l'avis de Nicomon dont les arguments me semblent parfaitement valables et qui s'appliquent à toutes les "variantes" de français selon moi.

    L'emploi de "Chère Maître" est par ailleurs confirmé par le site du Nouvel Obs : http://tempsreel.nouvelobs.com/abc-lettres/formule-politesse.html
     
  34. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Et Nico en est bien ravie, keumar83. :)

    Tu n'avais peut-être pas cliqué sur le lien « cette page » que j'ai mis au début de ce débat (post 6).
    C'est le même, qui a changé d'adresse entre temps. ;)
     

Share This Page