1. The WordReference Forums have moved to new forum software. (Details)

crocheteur/chiftire/biffin versus chiffonier

Discussion in 'French-English Vocabulary / Vocabulaire Français-Anglais' started by Madame Tut, Aug 3, 2012.

  1. Madame Tut Senior Member

    northern california
    USA English
    Are these all synonyms for ragpickers? I'm reading about the history of marché aux Puces and trying to appreciate the subtleties in these words. Perhaps I should have separate threads for each but then again, maybe they are simply synonyms....Merci
     
  2. Rémy Elmursal Senior Member

    Paris-FRANCE
    French
    Hello,

    Have you tried the CNRTL dictionary ? HERE

    I didn't know "crocheteur", it seems that nowadays it's a thief, (see, from the CNRTL) :
    "Crocheteur (de serrures, de portes). Voleur avec effraction, qui crochète les serrures (cf. crocheter A 1). Habile crocheteur de serrures."

    but this word may have been be related to the "crochet" or "biffe" in old language, which is (see HERE):
    "la biffe du chiffonnier etait une sorte de petit crochet permettant au chiffonnier de fouiller et de recuperer quelque chose dans le fond d'une poubelle et d'ouvrir les sacs au debut du 20 eme siècle"

    I found "chiftir" in a text HERE on history of "Les puces de Vanves", and it seems to be used since Middle-Age, even if it's not in the CNRTL, and it seems to be a slang word (see HERE) :
    "Le "chand-habits" et le "chiftir" sont les premiers brocanteurs ; ils donnent ici quatre sous à de pauvres gens condamnés pour vivre à vendre une partie de leur vaisselle, leurs vieux vêtements, voire un meuble ; un peu plus loin, ils revendent ces mêmes objets à d'autres pauvres qui n'ont pas les moyens d'acheter du neuf."

    As for "biffin", you have two different meanings given by CNRTL, and it's "populaire" so it's not the official perfectly correct word :
    "A.− Pop. Chiffonnier.
    B.− Arg. des casernes. Soldat d'infanterie, fantassin. Ils sont bien capables de me renvoyer là-haut comme simple biffin! (Romains, Les Hommes de bonne volonté,Verdun, 1938, p. 237):« On était mal engagé, tu comprends? On avait voulu aller trop vite. Les canassons renâclaient, les biffins étaient fourbus... Il a bien fallu battre en retraite. » R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 744.
    Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. dep. Lar. 19eSuppl. 1878.
    ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1836 « chiffonnier » (L. Larchey, Dict. hist. d'arg., Chanson anonyme de 1836); 2. 1878 « soldat d'infanterie de ligne » (L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, p. 36). Dér. de biffe1étymol. 1; 1 prob. par suite de la fabrication ultérieure, sous ce nom, de tissus de qualité inférieure (Sain. Lang. par., p. 256) bien que biffe1* étymol. 1 ne soit plus attesté dep. le xvies.; 2 parce que le fantassin porte son havresac comme une hotte de chiffonnier; le sens péj. peut être dû à un autre mot biffe, d'orig. obsc., signifiant « pierre précieuse en imitation » (ca 1210) puis au fig. « tromperie » (fin xvies.) d'où bifferies « mauvaises marchandises » encore dans Oudin (cf. G. de Poerck dans Mélanges M. Roques, t. 4, pp. 198-208)."

    On the contrary, "Chiffonnier" is the perfectly correct official word (from CNRTL) :
    "Personne qui fait le commerce de vieux chiffons, de vieux objets, achetés ou ramassés dans les rues. Une chiffonnière avec sa hotte et son crochet (Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 298).L'éreintement des chiffonniers fourbus qui picotent l'ordure ou charrient des sacs (Huysmans, L'Art mod.,1883, p. 121)"
    They are synonyms but may be tainted of some nuance related to the kind of people that employed those terms and the period they lived in ?
     
  3. Madame Tut Senior Member

    northern california
    USA English
    Merci beaucoup!!!!
     

Share This Page