dans l'ignorance de qqn

Discussion in 'Français Seulement' started by simenon, Jan 12, 2013.

  1. simenon Senior Member

    italien
    Bonjour à tous.
    Je reprend le discours commencé dans un autre fil (celui-là: http://forum.wordreference.com/showthread.php?t=2556016 ) pour vous poser, comme annoncé, une deuxième question. A votre avis, la parenthèse "dans l’ignorance de la journaliste" à qui fait allusion? QUi fait semblant de ne voir qui?
    Je cite à nouveau ici, pour facilité, le dialogue en question. Tout de suite avant la journaliste a posé à l'écrivain des question personnelles que cette dernière n'a pas aimé et auxquelles elle a évité de répondre. Alors la journaliste lui a demandé pourquoi elle a accepté de venir à cette rencontre si elle n'aime pas répondre aux question ni à propos de soi, ni à propos son livre. L'écrivain répond qu'elle a accepté parce que la lettre que l'organisateur (l'homme présent sur la scène) lui a envoyé l'a touché. Et puis elle dit qu'elle ne le regrette pas, qu'elle est heureuse d'avoir accepté l'invitation de cet homme. L'homme intervient pour dire qu'il a été heureux bien davantage. Puis:

    L’écrivain, dans l’ignorance de la journaliste : J’ai hâte de lire vos poèmes !
    Lui : C’est cruel de vous moquer en public !
    L’écrivain : Sincèrement !
    Lui : Je crois avoir quelques groupies dans la salle. Vous allez me les chagriner.
    L’écrivain : Je n’ai jamais écrit de poésie. Je suis un peu envieuse.
    Lui : Voilà !

    Cela signifie que l’écrivain ignore (fait semblant de ne pas voir) la journaliste, ou au contraire que la journaliste ignore (fait semblant de ne pas voir) l’écrivain ?


    Merci.
     
  2. matoupaschat

    matoupaschat Senior Member

    Liège, Belgium
    Français (Belgique)
    Que l'écrivain ignore la journaliste, qu'elle se tourne ostensiblement vers l'organisateur, seule solution logique il me semble, mais c'est vrai que c'est ambigu et que le style de cet auteur est pour le moins imprécis, même quand il donne des indications de jeu pour les acteurs.
     
    Last edited: Jan 12, 2013
  3. simenon Senior Member

    italien
    Merci Matou. Tu as raison, c'est un peu imprécis. Je pensais que c'était à cause de ma connaissance imperfaite de la langue... Moi aussi je pense que c'est plus logique que ce soit l'écrivain à ignorer la journaliste. Au fond elles étaient en train de parler ensemble avant l'intervention de l'homme, donc on souligne le fait que l'écrivain devrait s'adresser à tous les deux tandis qu'elle parle seulement avec l'homme. Ciao.
     
  4. Mauricet Senior Member

    near Grenoble
    French - France
    Contre cette interprétation, je pense qu'on aurait dans ce cas L'écrivain, ignorant la journaliste : ... "Dans l'ignorance de" peut vouloir dire "à l'insu de", c'est-à- dire (si le contexte le permet) que la journaliste ne fait pas semblant, mais que cette conversation en aparté lui échappe réellement.
     
  5. simenon Senior Member

    italien
    Ah, je n'y avais pas pensé. Mais il me semble un peu bizarre car il s'agit d'une rencontre avec le public. Ils sont dans un théâtre. Il se peut que l'écrivain le dise à voix basse à l'homme, mais alors pourquoi il dirait "C’est cruel de vous moquer en public" et puis "Je crois avoir quelques groupies dans la salle. Vous allez me les chagriner". Si elle parle à voix basse, le public ne devrait pas entendre. Et donc la journaliste aussi.
     
  6. Mauricet Senior Member

    near Grenoble
    French - France
    Si c'est dans un théâtre, l'aparté est conventionnel, le public entend tout et seule Rosanna est censée ne pas entendre. Toute cette scène est jouée ... (Enfin, peut-être. Il en faudrait décidément encore plus sur le contexte).
     
  7. simenon Senior Member

    italien
    Oui, mais ici même si l'on est est dans un théâtre, on ne joue pas une comédie, on fait une rencontre littéraire. Sur la scène il y a l'écrivain (qui doit lire et commenter des morceaux de son roman), l'organisateur (qui présente) et la journaliste (qui pose les questions à l'écrivain). Donc si le public du débat peut entendre, ce n'est pas possible que la journaliste n'entende pas.
    Donc si on veut interpréter l'expression dans l’ignorance de la journaliste comme à l'insu de la journaliste, il faut supposer que l'écrivain parle à voix basse et que le public n'entend pas. Mais alors la phrase de l'homme de se comprend pas bien.
     
  8. Mauricet Senior Member

    near Grenoble
    French - France
    Mais ce texte, c'est une fiction, ou un compte-rendu d'une rencontre réelle ? Si c'est une fiction, le fait que la rencontre ait lieu dans un théâtre n'est pas sans signification. Dire dans l'ignorance de la journaliste plutôt que en ignorant la journaliste signifie, je pense, que c'est la journaliste qui est supposée, par convention, ne pas entendre la conversation entre l'écrivain et l'organisateur, même si objectivement elle l'entend forcément (de même que dans l'aparté de théâtre l'acteur dont le personnage est supposé ne pas entendre, entend aussi bien que le public).

    Une manière possible de jouer cette scène serait que l'écrivain s'adresse à l'organisateur, à haute voix, mais en tournant le dos à la journaliste (ou en cachant sa bouche avec la main) pour faire comme si la jounaliste ignorait ce qui était dit. Le point est que dans dans l'ignorance de Rosanna, c'est Rosanna qui "ignore", au sens de "ne pas savoir", plutôt que l'écrivain qui "ignore" Rosanna au sens de la négliger.
     
  9. simenon Senior Member

    italien
    Merci Mauricet. Il s'agit d'un texte théâtral, mais dans lequel on met en scène une rencontre littéraire qui se déroule dans un théatre. Donc dans le théâtre à l'intérieur de la fiction il y a un public et c'est à ce public fictif que l'organisateur fait allusion quand il dit "C’est cruel de vous moquer en public". Donc soit il le dit sans sousentendre que le public a entendu, soit la journaliste a entendu elle aussi. Car il n'est pas possible que le public fictif entend ce que la journaliste fictive n'entend pas. Dans les pièces théâtrales dans lequelles il y a des apartés comme vous dites, le public auquel l'acteur s'adresse en aparté est le public réel, le public de la pièce, et non pas le public fictif (sauf si dans la comédie l'on joue une autre comédie, ce qui n'est pas le cas ici, car ici à l'intérieur de la comédie on ne joue pas une autre comédie, mais une rencontre littéraire).
     
  10. Mauricet Senior Member

    near Grenoble
    French - France
    Il me semble évident que la journaliste a entendu la conversation entre l'écrivain et l'organisateur (conversation qui n'est pas un aparté, j'ai employé ce mot improprement : http://www.cnrtl.fr/definition/aparté ). Mais l'écrivain fait comme si elle (la journaliste) ne pouvait pas entendre et donc "ignorait" ce qu'ils se disaient.
     
  11. simenon Senior Member

    italien
    Ah, merci. Donc, en ce cas, ce serait comme si l'on disait "L’écrivain, comme à l'insu de la journaliste : J’ai hâte de lire vos poèmes"?
     
  12. Mauricet Senior Member

    near Grenoble
    French - France
    Oui, c'est très bien dit ! Si mon interprétation est la bonne, ce qui me semble probable mais pas certain. L'autre interprétation reste possible : "L'écrivain, ignorant la journaliste : ...". Dans les deux cas, ce n'est pas clair.
     
  13. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Je le pense aussi, même si en effet on ne peut être sûr de rien.

    C'est une interprétation possible, mais je pense plutôt comme Matoupaschat que l'écrivain ignore délibérément la journaliste et l'exclut de la conversation uniquement pour ne plus avoir à répondre à ses questions.
     
  14. Mauricet Senior Member

    near Grenoble
    French - France
    Le problème que j'ai avec cette interprétation, c'est que le mot "ignorance" n'est pas défini (au moins dans le Trésor/CNRTL) "état de celui qui ignore" lorsque "ignorer" est pris dans le sens "feindre de ne pas connaître" :
    Il faudrait donc admettre que l'auteur prend ici l'initiative de créer un usage nouveau de "ignorance". C'est possible, mais un peu étonnant vu qu'il pouvait écrire ignorant la journaliste, ce qui aurait évité toute innovation douteuse ...
     
  15. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    C'est ma foi vrai et je ne sais plus trop que penser…
     
  16. simenon Senior Member

    italien
    Moi non plus... Mais dans le doute, je préfère la première interprétation (celle de Matou), parce qu'elle est plus logique, et elle peut, d'une certaine façon, inclure la deuxième. Car en effet il me semble que dire que l'écrivain fait comme si la journaliste ne pouvait pas l'entendre, c'est à peu près dire qu'elle l'ignore.
     

Share This Page