dont / de qui

Discussion in 'Français Seulement' started by Aupick, Feb 21, 2007.

  1. Aupick

    Aupick Senior Member

    Strasbourg, France
    UK, English
    Note de la modération : nous avons fusionné plusieurs discussions pour créer ce fil.

    Bonjour tout le monde, :)

    Si on se fie aux livres de grammaire, le pronom relatif à utiliser pour relier un verbe suivi de “de” et une personne ou un objet est dont.
    - C’est cet ami dont je vous ai parlé.

    Je sais aussi que quand le nom représenté par le pronom est gouverné par une préposition il faut utiliser de qui au lieu de dont:
    - Le garçon à l’avenir de qui je m’intéresse
    (et non : le garçon dont je m’intéresse à l’avenir) (TLF)

    Mais j’ai trouvé pas mal d’exemples de de qui qui ne font pas partie d’un complément prépositionnel, et où j’aurais mis dont. Pourquoi ces auteurs (Chateaubriand, Balzac et d’autres) ont-ils utilisé de qui? Est-ce que de qui est toujours possible là où on met dont, alors ? Est-ce qu'il y a une différence de style ? de registre ?

    Merci d'avance pour vos lumières !


    Voici quelques exemples :
    - elle succède à sa mère, de qui vous ne pouvez pas hériter
    - celui de qui je parle imagina de se plaire parmi ses rêves
    - ils envoyèrent à la mort et les juges et le monarque de qui émanait la justice
    - le 7e vicomte Stormont, de qui elle eut plusieurs enfants

    (ailleurs j’ai trouvé :
    mademoiselle d'Orglandes, dont il a eu cinq filles et un garçon)
     
    Last edited: Sep 7, 2008
  2. LV4-26

    LV4-26 Senior Member

    Voici au moins un embryon de réponse avant la suite
    - elle succède à sa mère, de qui vous ne pouvez pas hériter

    Je suppose qu'ici, on a évité le dont pour lever toute ambiguité. En effet, quand on dit "xxxx dont j'ai hérité", xxx représente le plus souvent le contenu de la succession --> la maison dont j'ai hérité
    Et quand xxx se refère à une personne, il s'agit d'une métaphore à prendre en mauvais part :
    Je n'ai pas de chance : j'ai hérité d'un patron odieux.
    Nous sommes allés au bal avec mes copines. Nous avons fait la connaissance de trois garçons et j'ai hérité du plus vilain.

    Après, il y a sûrement aussi des questions de style. Personnellement, je trouve
    mademoiselle d'Orglandes, dont il a eu cinq filles et un garçon)
    plus élégant que
    le 7e vicomte Stormont, de qui elle eut plusieurs enfants

    D'autre part, l'époque décriture joue sans doute un rôle. Je pense qu'aujourd'hui, on dirait plus souvent dont que de qui, même si je trouve..
    le monarque dont émanait la justice
    ...assez moche.
    Mais là, on en revient au style et je suis certain que d'autres auront une opinion inverse de la mienne concernant cette phrase.

    Conclusion : tout cela demande à être complété ou corrigé par d'autres contributions.
     
  3. Aupick

    Aupick Senior Member

    Strasbourg, France
    UK, English
    Merci pour ces explications nuancées (et pour les exemples !). Tout cela me semble très logique. Si je comprends bien, il vaut mieux les considérer au cas par cas : je n'avais pas vu les ambiguïtés de "hériter", par exemple (sans doute parce que sa structure est différente de son équivalent en anglais), et il y a des raisons claires dans ce cas-là. Qu'il y a des raisons stylistiques me semble logique aussi.

    C'est intéressant, puisque tous mes exemples viennent du passé. Je devrais peut-être chercher des exemples plus récents pour voir s'il y a des contrastes. Si j'en trouve, je les afficherai.

    Et merci (de nouveau !) pour ces explications.
     
  4. Agnès E.

    Agnès E. Senior Member

    France
    France, French
    Bonjour Aupick ! :)

    Voici un autre embryon de réponse (attention, je suis tout sauf une grammairienne ! :eek: )
    J'ai l'impression que de qui exprime une provenance, et non une référence ou une appartenance.
    Voilà, j'espère t'avoir un peu aidé.
     
  5. geve

    geve Senior Member

    France, Paris
    France, French
    Je ne peux pas ajouter grand-chose aux réponses précédentes, moi j'aurais mis "dont" sans problème dans ces quatre exemples. :eek:

    Mais je voudrais juste revenir sur une chose :
    C'est en effet la règle, mais ce n'est pas tout à fait aussi figé, comme je l'avais mentionné dans cet autre fil. Pour citer la partie correspondante du Grevisse :
     
  6. LARSAY Senior Member

    Hanoi, Vietnam
    BI-NATIONAL FRENCH-ENGLISH.
    La réponse est très simple et ne souffre pas d'exception: tous les verbes utilisés en example sont suivis d'une préposition à l'infinitif, donc le "qui" s'impose: on n'hérite de quelqu'un, on parle de qqun, qqchose émane de qqun ou de qqchose, un homme a des enfants de sa femme (le plus amusant est qu'on peut aussi dire le contraire; pour une fois, le machisme ne passe pas!)
     
  7. CABEZOTA Senior Member

    Paris/Madrid
    french
    J'aimerais beaucoup savoir ce que c'est qu'une préposition à l'infinitif... Plus sérieusement, tous ces cas permettent précisément la double construction, dont étant la contraction de la préposition "de" et d'un pronom relatif :

    La femme de qui il a hérité tout ce qu'il possède aujourd'hui / la femme dont il a hérité tout ce qu'il possède aujourd'hui

    Le poète de qui vous parliez si gentiment / le poète dont vous parliez si gentiment

    Dans ces cas-là, l'usage de "de qui" pour dont est plutôt littéraire et naturellement facultatif : il ne s'impose nullement.

    Avec une construction à double préposition, c'est différent :

    Tous ces gens, aux yeux de qui je ne veux pas passer pour un nul... (et non *dont je ne veux pas passer pour un nul à leurs yeux)

    Cet homme, des mains de qui j'ai reçu la fameuse lettre... (et non *dont j'ai reçu la fameuse lettre de ses mains).

    Mais, comme l'a dit Geve, ce type de construction étant un peu complexe et peu utilisé en français, elle est quelquefois contournée, comme dans les exemples donnés...
     
  8. itka Senior Member

    France
    français
    Je ne reviens pas sur le fond, Cabezota a déjà répondu.
    Je voudrais simplement corriger la phrase ci-dessus : "on n'hérite..." Attention, ce "n" est une négation qui n'a rien à faire ici ! Le "n" que vous entendez lorsque la phrase est orale est celui de la liaison ... qui ne s'écrit pas :)

    Donc : "On hérite" prononcé [onerit]
    et : "On n'hérite pas" [oneritpa]
     
  9. astor_place_ny Junior Member

    New York
    대한민국 - 한국어
    Salut, j'ai un doute sur cette phrase:

    - La fille dont/de qui/de laquelle je te parle...

    Est-ce possible d'utiliser n'importe quel pronom parmi ces trois choix ?

    Merci.
     
  10. tpettit

    tpettit Senior Member

    Standard French
    Non, seul "dont" est utilisable ici.
     
  11. Anne345 Senior Member

    France
    Les trois formes sont possibles et très correctes !
     
  12. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Effectivement, les trois sont correctes. Je dirais simplement que dont est la plus courante de nos jours…

    Voir ce fil d'un autre forum sur la langue française (voir surtout le post #9)…
     
  13. poireau Senior Member

    English, USA
    Bonjour,

    Pourrait-on dire interchangeablement:

    "Voila la femme dont je parle"

    et

    "Voila la femme de qui je parle"

    ?

    Merci
     
  14. Micia93

    Micia93 Senior Member

    in the center of France
    FRANCE FRENCH
    non, on dit "la femme dont je parle" et la femme "à qui / à laquelle je parle"
     
  15. geostan

    geostan Senior Member

    English Canada
    On peut dire les deux, mais dont serait plus normal ici.

    Cheers!
     
  16. Anne345 Senior Member

    France
    Je confirme la réponse de Geostan : les deux sont corrects, mais
    "dont, en français moderne, tend à supplanter tous les pronoms relatifs introduits par de." (Grammaire Larousse)
    "de qui est concurrencé par duquel et dont." (Grevisse)
     
  17. scriptum

    scriptum Senior Member

    Israel
    Israel / Hebrew, Russian
    Bonjour tout le monde,

    "La Révolution de Juillet a fait enlever le Crucifix de qui la présence en consolant l'innocent, faisait trembler le juge."

    Pourquoi de qui et non pas dont? Y a-t-il un différence de sens ou de style entre les deux mots?

    Merci d'avance.
     
  18. Punky Zoé

    Punky Zoé Senior Member

    Pau
    France - français
    Bonjour

    Cette phrase aujourd'hui parait maladroite voire incorrecte. Peut-être est-elle ancienne et dans ce cas elle utiliserait une tournure désuète ?

    J'utiliserais effectivement dont et je mettrais une virgule après "présence".

    L'utilisation de ce "de qui" correspondrait-elle à une personnification de l'objet crucifix par le sujet de la sculpture ? :confused:
     
  19. Hatchet Senior Member

    French
    Je le pense , c'est certainement le but recherché avec cette tournure, "de qui" au lieu de "dont".
     
  20. scriptum

    scriptum Senior Member

    Israel
    Israel / Hebrew, Russian
    Merci. Je crois que je commence à comprendre. Le mot «qui» laisse entendre que l’auteur a omis un nom et que la phrase complète devrait normalement être: «le crucifix de Jésus, de qui» etc.
    La présence invisible du mot fait allusion à la présence invisible de la personne.
    Bravo! C’est pour ces trucs-là que j’adore Chateaubriand…
     
  21. mdbvma Senior Member

    Canada, English
    "Peux-tu me rappeler le nom de la personne dont tu parlais tout à l'heure."

    "Peux-tu me rappeler le nom de la personne de qui tu parlais tout à l'heure."

    Laquelle est correcte et pourquoi?
     
  22. luklamainfroide

    luklamainfroide Senior Member

    France
    French
    Je dirais que les deux sont correctes mais que la première est préférable.
    En effet, la répétition de "de" est plutôt lourde dans la deuxième.
    Éventuellement on dirait : "Peux-tu me rappeler de qui tu parlais tout à l'heure."
     
  23. Aoyama Senior Member

    川崎市、巴里 (黎)
    仏(佛)法語צרפתית Clodoaldien
    ah non, cette phrase n'est pas correcte.
    "Peux-tu me rappeler le nom de la personne dont tu parlais tout à l'heure."
    Dans les deux cas, que l'antécédent soit "nom" ou "personne", le relatif est "dont".
    "Peux-tu me rappeler le nom dont tu parlais tout à l'heure."
    "Peux-tu me rappeler la personne dont/ de qui tu parlais tout à l'heure."
    Mais, plus courant : "Peux-tu me rappeler de qui tu parlais tout à l'heure."
     
  24. Bonjour à tous

    Est-ce possible d'employer "dont" dans ces cas-ci ?

    Tu es la seule personne dont je suis fier
    Ou
    tu m'as envoyé les informations dont j'avais besoin:
     
  25. luklamainfroide

    luklamainfroide Senior Member

    France
    French
    Bonjour Iman,
    Oui, tes phrases sont parfaitement correctes.
     

Share This Page