est-ce que / inversion sujet-verbe / intonation - façons de poser une question

Discussion in 'Français Seulement' started by Skyline, Mar 13, 2009.

  1. Skyline Junior Member

    France
    Japanese
    Last edited by a moderator: Oct 4, 2014
  2. Lezert

    Lezert Senior Member

    Midi-Pyrénées
    french, France
    Bonjour,
    Oui, cette phrase est tout-à-fait correcte.

    Comme l'est aussi celle ci:
    En quelle année Jeanne d'Arc est-elle morte?
    ( ou on retrouve aussi une inversion, cette fois avec le pronom, due au mode interrogatif)
     
  3. Fred_C

    Fred_C Senior Member

    France
    Français
    Je préfère la deuxième :
    "En quelle année Jeanne d'Arc est-elle morte".

    La première est très courante, mais elle ne me semble pas irréprochable grammaticalement : L'inversion du sujet ne se fait qu'avec un pronom, normalement...
     
  4. CapnPrep Senior Member

    France
    AmE
    C'est complètement faux, Fred_C.
     
  5. Lezert

    Lezert Senior Member

    Midi-Pyrénées
    french, France
    Qui est Fred_C
    Où habite Fred_C?
    Quand est né Fred_C?
     
  6. Fred_C

    Fred_C Senior Member

    France
    Français
    Ok, c'est vrai. :eek:

    Pour ces deux exemples, je préfère "Où Fred C habite-t-il" et "Quand Fred est-il né"...
     
  7. Lezert

    Lezert Senior Member

    Midi-Pyrénées
    french, France
    Mais je parierais que tu dirais : Où est Patrick? et Quand part le train pour Bruxelles?
    Nous avons nos habitudes, mais ce n'est pas pour ça que ces structures sont incorrectes.
     
  8. CapnPrep Senior Member

    France
    AmE
    Et Qu'en pense Fred_C ?, qu'en pense Fred_C ? Et quelles sont ses arguments ?

    L'inversion du sujet non pronominal est possible (c.-à-d. correcte) dans la plupart des phrases interrogatives partielles. Dans certains cas elle est même obligatoire.
     
  9. Grop

    Grop Senior Member

    Provence
    français
    Des phrases comme En quelle année est morte Jeanne d'Arc ? ou Quand part le train pour Bruxelles ? me semblent acceptables (je ne serais pas trop surpris de les rencontrer dans Trivial Pursuit*) mais pas naturelles du tout (je ne les produirais pas).Quant à Quand Fred_C est né ?, je trouve ça complètement bizarre.

    * Dans le cas de la seconde, j'imagine qu'il faudrait au moins qu'un film/livre soit intitulé Le Train pour Bruxelles part à Midi, et je chercherais une réponse dans ce style. A quel numéro habite l'assassin ?
     
  10. dirizhabli Junior Member

    russian
    Bonjour!

    J'aimerais savoir si dans la question suivante l'inversion est correctement utilisée: Antoine met-il en doute leur fidélité ?
    (Est-ce qu'il faut ajouter "il" après "met" ou non ?)

    Et la deuxième question... Quelle est la version plus littéraire : celle-ci ou "Est-ce qu'Antoine...."

    Merci d'avance.
     
    Last edited by a moderator: Oct 4, 2014
  11. SwissPete

    SwissPete Senior Member

    94044 USA
    Français (CH), AE (California)
    Antoine met-il en doute leur fidélité :tick:

    Quant à la deuxième question, je ne me sens pas assez calé pour y répondre... :(
     
  12. tilt

    tilt Senior Member

    Nord-Isère, France
    French French
    Dans Antoine met-il en doute leur fidélité ?, on fait ce qu'on appelle une inversion complexe du sujet, tout à fait correcte.
    On ne pourrait pas faire une inversion simple, ici : Met-Antoine en doute leur fidélité ? est incorrect.

    Une question posée avec inversion du sujet est toujours plus soutenue (et donc littéraire) que son équivalent commençant par Est-ce que.
     
  13. Corsicum

    Corsicum Senior Member

    Sophia Antipolis è Capicorsu
    Corsu in casa è u Francese à scola
    Antoine mettrait-il en doute leur fidélité ?
    Leur fidélité, serait-elle mise en doute par Antoine ?
    Serait-elle mise en doute par Antoine leur fidélité ?
    Je ne sais pas pourquoi, mais « musicalement », cette expression passe mieux à l'oreille et semble renforcer l’interrogation …?
     
    Last edited: Sep 24, 2009
  14. tilt

    tilt Senior Member

    Nord-Isère, France
    French French
    Bien sûr, le conditionnel renforce l'interrogation. Mais il change le sens de la phrase, aussi, en faisant d'une question pratique (est-il en train de mettre leur fidélité en doute ?), une question hypothétique (serait-il capable de le faire ?).
     
    Last edited by a moderator: Jan 26, 2014
  15. SC Teacher

    SC Teacher Junior Member

    South Carolina
    American English
    J'avais l'impression que l'inversion et "est-ce que" étaient egals, mais un francophone serviable m'a conseillé d'utiliser l'inversion en lieu d' "est-ce que".

    En quels cas est-ce que j'utilise "est-ce que"? Dois-je eviter "est-ce que" en général?

    Merci d'avance!
     
  16. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Bonsoir,

    L'inversion est plus soignée, mais est-ce que est tout à fait correct et beaucoup plus courant à l'oral.
     
    Last edited: Jul 20, 2010
  17. SC Teacher

    SC Teacher Junior Member

    South Carolina
    American English
    Merci!

    Donc en écrivant ici je dois utiliser l'inversion, mais en parlant il est acceptable d'utiliser "est-ce que"?
     
  18. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Bonjour,

    Oui, c'est à peu près cela Mademoiselle SC Teacher :), est-ce que est toutefois également utilisé dans les écrits courants mais "fait" moins soigné.
     
  19. Mnemosyne Senior Member

    New York, New York
    American English
    Bonjour à tous,

    Je me demande pourquoi c'est possible d'inverser le verbe et un nom sujet - pas un pronom - ici.

    Comment s'appelle ton chien?
    Comment s'appellent tes soeurs?

    Est-ce c'est pour faire la phrase plus soutenue?

    Merci!!!!!!!
     
    Last edited: Sep 21, 2010
  20. Zoulllien

    Zoulllien Senior Member

    Liège, Belgium
    Français - Belgique
    On inverse parce que c'est une question. On peut aussi inverser un verbe et un pronom :

    Comment s'appelle-t-il ?
     
  21. Mnemosyne Senior Member

    New York, New York
    American English
    Mais aux cours de français aux États-Unis on apprend qu'on ne peut inverser qu'avec un pronom. On dit que ce n'est pas possible de dire
    Mange François une pomme?

    Alors, c'est vrai qu'on ne peut pas le faire, oui?

    Et alors, quelle est la différence avec comment s'appelle?
     
  22. Zoulllien

    Zoulllien Senior Member

    Liège, Belgium
    Français - Belgique
    On ne peut pas inverser le verbe et le nom quand la question ne commence pas par un mot interrogatif :

    Mange-t-il une pomme ?
    Est-ce que François mange une pomme.

    Mais :

    Que fait-il ?
    Que fait François ?

    Les règles sont nombreuses et je serais incapable de toutes les énoncer.
     
  23. CapnPrep Senior Member

    France
    AmE
    Last edited by a moderator: Oct 4, 2014
  24. janpol

    janpol Senior Member

    France
    France - français
    comment ton chien s'appelle-t-il ?
    Pourquoi Luc est-il venu ?
     
  25. Mnemosyne Senior Member

    New York, New York
    American English
    Merci, Janpol, je connais cette forme-ci. Mais l'autre forme, Comment s'appelle ton chien, c'est correcte aussi, oui?
     
  26. janpol

    janpol Senior Member

    France
    France - français
    Parfaitement correct
     
  27. Espero Antos Senior Member

    Atopia
    Italian
    Bonjour,

    est-ce que la coexistence de l'expression "est-ce que" et de l'inversion sujet/verbe dans la même phrase interrogative est (ou ... est-elle ? ;)) correcte ?

    Voici quelques exemples tirés de la Toile : "est-ce que les poissons abyssaux sont-ils tous des mangeurs d'hommes ?", "est-ce que les tests de grossesse sont-ils 100% fiables ?", "quand est-ce que f rond g et g rond f sont-ils égaux ?"

    Or, pourquoi ajouter l'inversion, quand les phrases ci-dessus sont toutes déjà précédées par "est-ce que", ce qui devrait suffire à s'en passer ? :(

    Merci d'avance et bien à tous,

    vester-semper-vester
    E_A
     
  28. Marie3933

    Marie3933 Senior Member

    España
    français
    Non, ce n'est pas correct.
    Pour l'interrogation, soit on fait l'inversion, soit on utilise "est-ce que" sans inversion (c'est d'ailleurs la raison pour laquelle le 2ème tour s'emploie davantage à l'oral - à côté d'un 3ème tour fam., avec juste intonation montante - car il évite de faire l'inversion -> plus facile, plus naturel pour un locuteur francophone).
     
  29. jessh New Member

    Alberta, Canada
    English
    Est-ce que je peux dire une phrase comme ça:

    Pourquoi ta mère est-ce qu'elle est fâchée ?

    Pour clarifier que c'est ta mère de qui je parle ? Si oui, est-ce que c'est du français standard, ou plutôt le français oral ?

    Ou est-ce qu'il est toujours meilleur de dire ‹‹Pourquoi est-ce que ta mère est fâchée ?››

    Merci !!
     
  30. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    C'est du français oral qui est incorrect. En bon français, il faut choisir entre:

    • l'inversion sujet-verbe → Pourquoi ta mère est-elle fâchée ?
    • la formulation avec est-ce quePourquoi est-ce que ta mère est fâchée ?
    Il ne faut pas mélanger les deux !

    […]
     
    Last edited: Jan 26, 2014
  31. Pure_Yvesil

    Pure_Yvesil Senior Member

    Bonjour tout le monde,

    Quelqu'un pourrait-il me dire si j'ai bien compris les "complexités" de l"inversion au discours (in)direct avec un mot interrogatif ?


    1.inversion optionnelle au discours indirect:

    Je me demande où sont passées mes clés
    Je me demande où mes clés sont passées

    2. Inversion obligée avec être au discours indirect:

    Je me demande où sont les lieux de production.
    Je me demande où les lieux de production sont

    3. Inversion complexe ou simple au discours direct:

    Où mes clés sont-elles passées ?
    Où sont passées mes clés ?

    4. Inversion simple (obligée) au discours direct avec être:

    Où sont les lieux de production ?
    Où les lieux de production sont ?
     
  32. arsham Senior Member

    Canada
    Persian
    Selon Grevisse, si l'interrogation est directe et si elle ne commence pas par un mot interrogatif, il y a toujours inversion. Si la phrase ne contient pas de pronom et on ajoute un pronom pour faire l'inversion (exemples 3). Avec les mots interrogatifs il y a toujours inversion, par contre quand on formule une interrogation indirecte il n'a pas d'inversion, sauf si la question contient le verbe être! Là, je viens de résumer ce que vous avez déjà dit mais je ne vois pas quel genre d'explication vous cherchez!
     
  33. Pure_Yvesil

    Pure_Yvesil Senior Member

    Je cherchais tout simplement une confirmation de ce que je viens de résumer :) en d'autres mots: "Est-ce que tout ce que je viens d'écrire ci-dessus est correct ?"
     
    Last edited: Jan 31, 2012
  34. Chimel Senior Member

    Belgium
    Français
    Oui, c'est correct, si ce n'est qu'au point 4, je ne vois pas pourquoi l'inversion complexe avec être ne serait pas possible: "Où les lieux de production sont-ils?", "Combien les invités sont-ils?"

    Quand le verbe être est suivi d'un attribut, c'est même au contraire l'inversion simple qui n'est pas possible: "Pourquoi les clients sont-ils mécontents?", "Quand les invités seront-ils là?"
     
  35. franglaiise Senior Member

    slovaque
    Bonjour,

    Je suis un peu confuse en ce qui concerne l'inversion sujet-verbe dans les interrogations françaises. J'ai remarqué qu'il y a des mots interrogatifs qui exigent l'inversion lorsque ils sont placés en tête de l'interrogation et d'autres qui sont utilisés aussi bien avec l'inversion que sans elle. Mais je n'arrive pas à en rédiger une liste ou formuler une règle. Voici ce dont je parle :

    Comment vous appelez-vous ?
    Comment vous vous appelez ?
    (les deux sont possibles)

    Où vas-tu ?
    Où tu vas ? (si je ne me trompe pas, cette construction n'est pas possible)

    Y a-t-il une règle ou bien une liste de mots interrogatifs pour lesquels l'inversion est facultative ?
     
  36. snarkhunter

    snarkhunter Senior Member

    France, Région parisienne
    French - France
    Bonsoir,

    Eh bien, l'énoncé comporte une erreur : "Comment vous vous appelez ?" n'est pas correct !

    Au style direct, l'inversion du verbe-sujet est obligatoire. Ce n'est qu'avec le style indirect qu'elle disparaît.

    "Que dites-vous ?" -> "Je demande ce que vous dites."

    La forme interrogative non inversée est assez fréquente dans le langage parlé populaire. Mais elle n'en est pas moins erronée.
     
  37. franglaiise Senior Member

    slovaque
    Ah bon, je ne savais pas que c'était incorrect. Merci pour la correction.
    Mais on dit quand même Comment tu t'appelles ?
    Et là, ça devient encore plus compliqué car je ne comprends pas pourquoi, dans ce cas-ci, on peut omettre l'inversion avec tu et pas avec vous.
     
  38. snarkhunter

    snarkhunter Senior Member

    France, Région parisienne
    French - France
    Beaucoup le disent, mais c'est toujours incorrect !

    Comment t'appelles-tu ? Comment vous appelez-vous ? sont les seules formes correctes (style direct), d'un strict point de vue grammatical.
     
  39. franglaiise Senior Member

    slovaque
    C'est surprenant car l'une des premières phrases qu'on apprend aux étrangers est justement Comment tu t'appelles ? (vous la trouverez dans tous les manuels de FLE)
    Mais même si la phrase est incorrecte, elle est toujours acceptable dans le français parlé, n'est-ce pas ?
    Par contre, je n'ai jamais entendu dire Quand il arrive ? Quel stylo tu veux ?
    Pourquoi l'omission de l'inversion n'est-elle pas acceptable dans certains cas (avec certains mots interrogatifs) ? Si on laisse la grammaticalité de côté, y a-t-il une règle pour ça ou est-ce juste l'utilisation et l'omission de l'inversion par intuition ?
     
  40. Tharkun35 Senior Member

    Pantin - France
    français - France
    Toujours est un mot fort. Tout dépend du contexte et de l'interlocuteur...

    C'est vrai. Mais on entendra très fréquemment Il arrive quand ? Tu veux quel stylo ?
     
  41. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    N'oublions pas non plus Comment est-ce que tu t'appelles ?

    Quoi qu'il en soit, Comment tu t'appelles ? est pour moi un tour relâché, relevant exclusivement de la langue orale, mais je n'irais pas jusqu'à dire qu'il soit incorrect.
     
  42. franglaiise Senior Member

    slovaque
    Merci pour les réponses.

    Ce que je voulais dire par toujours c'est de toute façon […].

    Je connais les questions du type Il arrive quand ? En fait, ce sont mes préférées, donc pour ce type de questions, pas de problème. La même chose pour les questions formées avec est-ce que. Mais ce qui m'intrigue, c'est pourquoi, quand le mot interrogatif est en tête de phrase (et on n'utilise pas est-ce que), l'ordre sujet-verbe est acceptable dans certains cas et dans d'autres non.
     
    Last edited by a moderator: Aug 17, 2012
  43. hosseinTB Junior Member

    Iran, Mashhad
    persan
    bonjour
    autant que je sache, il y a 3 formes pour poser la même question:
    1) par l'intonation (langue familière) : le mot interrogatif se trouve à la fin de l'interrogation.
    ex: tu t'appelles comment?
    vous allez où?
    ils arrivent quand?
    2) par est-ce que (langue courante) : le mot interrogatif se trouve en tête de l'interrogation mais avant est-ce que .
    ex: comment est-ce que tu t'appelles ?
    où est-ce que vous allez ?
    quand est-ce qu'ils arrivent ?
    3) par l'inversion (langue soutenue) : le mot interrogatif se trouve en tête de l'interrogation mais sans est-ce que .
    ex: comment t'appelles-tu ?
    où allez-vous ?
    quand arrivent-ils ?

    j'espère avoir apporté un peu de précision!
     
  44. sono Iran Junior Member

    persan
    Bonjour,
    J'ai appris moi aussi comme hosseinTB a expliqué. Mais je ne sais pas pourquoi est-ce qu'on peut dire: "combien ça coûte?" ou "Comment tu t'appelles?" (sans inversion) mais pas "Où tu habites?"! Merci de m'expliquer.
     
  45. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Si, c'est possible de dire Où tu habites ?, mais c'est familier, encore que dans ce cas-là on dira plutôt Tu habites où ?
     

Share This Page