faire des tonnes

Discussion in 'Français Seulement' started by giuseppegg, Oct 27, 2013.

  1. giuseppegg Senior Member

    Italian
    Bonjour, j'ai indiqué comme object l'expression "faire des tonnes", mais en effet
    j'en connais le sens. Seulement, je me demande... est-ce qu'il peux y avoir un autre
    sens? Sinon je ne comprends pas le lien avec la phrase suivante; je me méfie toujours des lucutions...
    Le Trésor et les autres dictionnaire historiques, et les dictionnaire d'argot n'aident pas toujours.

    Voilà un peu de contexte: ce personnage nous raconte comment les premières brèches se sont ouvertes
    dans son bonheur conjugale (son mari n'aime pas le chat, ils se disputeront à cause du chat ecc.)

    "C’est venu de
    mon chat. Qui n’était pas à proprement parler le mien, il appartenait à ma mère, j'en avais
    hérité. Je n’en avais pas fait mystère. Je
    n’en avais pas non plus fait des tonnes."

    Voilà. J'ai des hypothèses... mais aucune certitude...
    merci a tous G
    ps.: la suite pose d'autres problèmes que je vous epargne

     
    Last edited: Oct 27, 2013
  2. Comtois Senior Member

    France
    Français
    Je ne connais pas d'autre sens : c'est simplement ne pas en rajouter, ne dire ou faire que le raisonnable. C'est certainement cela ici.
     
  3. giuseppegg Senior Member

    Italian
    merci Comtois, mais est-ce qu'on peut... comment dirais-je... étendre ce sens jusqu'à: "ne pas s'en réjouir follement (du fait d'avoir hérité le chat)? Je ne vois pas bien, sinon, comment l'expression puisse coller avec le reste; pour ne pas parler de "Je n'en avais pas fait mystère". J'ai des problèmes avec le "en", dont ce texte est plein... merci encore G
     
  4. Comtois Senior Member

    France
    Français
    L'expression habituelle est bien en faire (ou ne pas en faire) des tonnes.
    Et cela implique bien, ici, de ne pas s'en réjouir follement, ni, surtout, ostensiblement.
    Pour moi, tout cela est parfaitement cohérent.
     
  5. giuseppegg Senior Member

    Italian
    En italien on a une expressione très proche, je vient de m'en aperçevoir (proche a "s'en réjouir follement"). Et je viens aussi de remarquer qu'il y a un effet stylistique étudié:

    j'en avais
    hérité. Je n’en avais pas fait mystère. Je
    n’en avais pas non plus fait

    (merci encore Comtois pour ta patience) (g)
    ps.: est-ce que à vostre avis il serait trop de rendre avec "follement"? (en italien on a une expression du genre: "faire des grands sauts pour la joye") merci G
     
    Last edited: Oct 27, 2013
  6. Punky Zoé

    Punky Zoé Senior Member

    Pau
    France - français
    Bonjour,

    Pour moi, en faire mystère et en faire des tonnes sont les deux extrêmes de comportement que le personnage a évités. Elle n'a ni caché que le chat était "hérité" de sa mère, elle n'en a pas plus fait un héritage affectif parce qu'il venait de sa mère, elle l'a traité comme un chat ordinaire.
     
  7. giuseppegg Senior Member

    Italian
    Merci Punky Zoé, là tout devient encore plus interessant. Donc elle n'a pas fait mystère du fait d'avoir hérité le chat. Elle n'a pas caché l'origine, pour ainsi dire, de son chat, et le chat lui-même, voilà, mais ecc. ecc. (l'autre extrême que tu indique). Je ne vais pas expliciter et trop expliquer en traduisant
    ("elle n'en a pas plus fait un héritage affectif parce qu'il venait de sa mère, elle l'a traité comme un chat ordinaire"), mais je vais (comment dirais-je) garder comme sous-jacente et sous-entendue cette explication que tu me donnes. Qu'en dis-tu? D'ailleurs (j'ajoute un peu de contexte), la phrase suivante en quelques sorte ajoute quelque chose qui va un peu dans la direction que tu m'as indiqué, je pense:

    "... pas fait mystère. ... pas non plus fait des tonnes. Élevéedans l’éthique protestante et l’esprit du capitalisme,la gamme de mes affects s’en est trouvéeconsidérablement réduite et je n’y voyais aucuninconvénient." (mais son mari "ne s’intéressait pas aux histoires defamille", et par contre s'interessait... au chat, dit le texte, parce que il insiste tout le temps afin que sa femme s'en débarasse).
    Voilà, excusez-moi pour la longueur
    G (et merci encore)

     

Share This Page