FR: bien que + indicatif imparfait / imperfect indicative

Discussion in 'French and English Grammar / Grammaire française et anglaise' started by Januarius, Feb 27, 2008.

  1. Januarius New Member

    USA English
    Bonjour:

    My French teacher has stated that the conjuction «bien que» must *always* be followed by a form of the subjunctive, whether it concerns «la langue courante» or «la langue écrite.»

    Mais voici deux contre-exemples que j'avais trouvés (tous les deux tirés d'une émission assez érudite de «France Inter»):

    «Bien que le roi et la reine d'Espagne étaient assez souvent éloignés de leurs parents dans la vie quotidienne...»

    et

    «Bien que Henri IV, son père, était plutôt...»

    Est-ce que quelqu'un pourrait m'offrir une explication?

    Merci en avance
     
  2. bloomiegirl

    bloomiegirl Senior Member

    New York
    US English
    Welcome to the Forum, Janarius! :D

    I think your teacher is correct, but not everyone speaks (or writes) French properly... especially when the imperfect subjuncive is called for.

    Quand même, il faut qu'un Francophone réponde... Merci d'avance.
     
  3. marcolo

    marcolo Senior Member

    Bordeaux, France
    France, french
    I confirm, and everyone makes mistake even the most talented genius...
    Of course, your sentences should read

    «Bien que le roi et la reine d'Espagne fussent assez souvent éloignés de leurs parents dans la vie quotidienne...»

    et

    «Bien que Henri IV, son père, fût plutôt...»


    Nothing to explain, I am afraid ...
    Mistakes occur, life is made of mistakes.
     
  4. enJoanet

    enJoanet Senior Member

    London UK
    Français
    Hi...
    I too think the subjonctif is de rigueur :)...!!!
    By the way: how do you think we poor Frenchy feel when coming across sentences such as: "I didn't do nothing."

    I think the reason why many people make this kind of mistakes is quite simple: l'imparfait du subjonctif being squarely outdated, people tend to substitute the subjonctive mood for an imparfait de l'indicatif so as to keep some past notion...
    Hope that helps!
    :)
     
  5. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    You have to use the subjunctive mood but not necessarily the imperfect. Especially the past sounds much less literary than the imperfect.

    Bien que le roi et la reine d'Espagne aient été

    Bien que Henri IV, son père, ait été plutôt…
     
  6. radagasty Senior Member

    Cambridge, UK
    Australia, Cantonese
    Are the imperfect and perfect subjunctives therefore interchangeable, or are there situations where the imperfect is necessary and the perfect cannot be substituted?
     
  7. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    What do you mean by “perfect” subjunctive? There are indeed only four subjunctive tenses: the present, the past, and the literary imperfect and pluperfect. Note that the so-called past subjunctive (subjonctif passé) is the equivalent of the indicative passé composé

    Anyway, nowadays the past subjunctive tense is used in place of all “past” (i.e., as opposed to present) subjunctive tenses whether past, imperfect or pluperfect. In otherwords, in non-literary French, there are only two subjunctive tenses which are commonly used: the present and the past.
     
  8. radagasty Senior Member

    Cambridge, UK
    Australia, Cantonese
    By the 'perfect' and 'imperfect' subjunctives, I meant the subjonctif passé and imparfait du subjonctif respectively.
     
  9. Charlie Parker

    Charlie Parker Senior Member

    English Canada
    I've been enjoying a movie dubbed in French. I was surprised to hear (and see, for I use the closed captioning): "Bien qu'il était la bonté même, il lui arrivait de s'emporter de temps en temps." Une femme parle de son père. Aurait-elle dû dire : "Bien qu'il ait été la bonté ..." ?
     
  10. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Salut Charlie,

    Dans cette phrase, l'imparfait ne me choque pas, parce que je remplace automatiquement « bien qu' » par « même si », qui est suivi de l'indicatif.

    J'imagine que bien qu'il ait été la bonté même serait plus correct, mais perso... je ne le dirais pas.
     
  11. itka Senior Member

    France
    français
    Oui, mais tu es au Québec !
    En France, ce "bien qu'il était" reste très choquant à l'oreille, même si, c'est vrai, il y a de plus en plus de gens dont la grammaire s'éloigne sensiblement de la norme.
    Cela dit, je suis assez d'accord avec ce que disait enJoanet plus haut pour expliquer cette faute :
    Il est certain toutefois que si j'entendais cette tournure, je me poserais des questions sur l'origine du locuteur : étranger, individu inculte ou personne ignorant volontairement les contraintes de la grammaire (des rappeurs, par exemple, ou des jeunes voulant imiter le parler des banlieues).
     
  12. Charlie Parker

    Charlie Parker Senior Member

    English Canada
    Merci Itka. Tout en y réfléchissant, je me demande si j'ai bien entendu la phrase ou si j'ai été rop influencé par le sous-titrage. Cela me surprend qu'il y ait des erreurs de grammaire dans le doublage (je veux dire la version française doublée) de ce film où on entend même le passé simple. Je suppose qu'il est possible que j'aie entendu "Bien qu'il ait été..." et que le sous-titre ait été erroné. Si quelqu'un ne faisait pas la liaison entre ait et été pourrait-on entendre était ? Je mentionne cela simplement comme une possibilité. Cette liaison me semble presque obligatoire pour éviter la confusion.

    *Merci Nico. Est-ce qu'on perçoit une nuance entre les deux locutions bien que et même si ou sont-elles essentiellement synonymes ?
     
    Last edited: Dec 16, 2009
  13. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Ce n'est pas parce que je suis au Québec, itka (bonjour :)). C'est parce que - je l'ai souvent dit - je n'aime pas le subjonctif. :(
    Je suis convaincue que des Québécois dont le langage est plus soutenu ou fleuri que le mien diraient « bien qu'il ait été ».
    Moi, je dis « même s'il était ».

    Comparez (je recopie la phrase de Charlie) :
    - Bien qu'il ait été la bonté même, il lui arrivait de s'emporter de temps en temps
    - Même s'il était la bonté même, il lui arrivait de s'emporter de temps en temps

    À mon avis, le sens est le même et la deuxième option est moins lourde. S'il y a une nuance, je ne la « sens » pas.
    Une troisième option (un peu différente) serait : Il était la bonté même, mais ...

    Charlie, en réponse à ta dernière question, je dirais :
    - bien que = although
    - même si = even though / even if
     
    Last edited: Dec 16, 2009
  14. Paciente

    Paciente Senior Member

    Toulouse
    Français/Grec moderne
    Hello,
    je tombe sur ce fil mais apporte cette info complémentaire.

    Grévisse, §1150

    b) Si le subjonctif est le mode régulier, on constate que l'indicatif ( y compris le conditionnel) est fréquent dans la langue parlée. Il n'est pas si rare dans la langue écrite, surtout dans les concessives introduites par une véritable conjonction (§ 1148 : bien que). Certains auteurs peuvent subir l'influence de la langue parlée (cela est voulu dans les romans champêtres de George Sand), mais d'autres se réclameraient plutôt de l'usage classique et de la tradition.

    L'indicatif n'est donc pas faux quand il s'agit de langue parlée ou d'imparfaits du subjonctif rares et/ou pas très beaux.
     

Share This Page