1. The WordReference Forums have moved to new forum software. (Details)

FR: Qu'Éric a-t-il chanté ?

Discussion in 'French and English Grammar / Grammaire française et anglaise' started by Language Maven, May 10, 2008.

  1. Language Maven Junior Member

    Toujours au sujet de mes élèves de deuxième année... pour l'inversion avec un pronom sujet et une expression interrogative, l'élision suivante cloche pour moi:

    "Qu'Eric a-t-il chanté?"

    On dit quand même "Qu'as-tu vu?"

    Merci d'avance de toute votre aide.
     
  2. jann

    jann co-mod'

    English - USA
    L'élision semble bizarre en raison du nom propre... et pourtant je la crois correcte du point de vue grammatical. Cela dit, il y a peut-être un peu plus de flexibilité pour les noms propres monosyllabiques, comme Eric...

    Voir les articles élision devant un nom propre et élisions obligatoires de la BDL. :)
     
  3. Dsimson

    Dsimson Senior Member

    Moi, ça ne me semble pas trop bizarre.
    Par exemple, les livres qu'Éric voulait emprunter n'étaient pas disponibles.
    D'ailleurs, dans le premier lien que jann a donné, il est écris qu'Yves alors que c'est également un nom propre monosyllabique.

    Donc pour moi, qu'Éric est parfaitement correct !
     
  4. Language Maven Junior Member

    Merci de vos réponses. Mais ce ne m'est pas encore clair.

    Pour moi, c'est assez évident qu'on écrit "les livres qu'Éric m'a donnés..." ou même "...qu'Aurélien..."; Ça n'a rien à voir si le nom propre soit monosyllabique ou non. Ou bien y aurait-il encore une autre règle de grammaire que je n'ai pas encore apprise?

    C'est juste dans ce cas où l'élision sonne bizarrement pour moi: l'élision devant un nom propre ou "que" serait l'expression interrogative en tête de phrase, lors d'une inversion: Qu'Amélie a-t-elle fait hier soir?

    Selon les règles que je sais, l'élision est juste. Mais ça cloche pour moi et quand cela m'arrive je me sens obligée de vérifier un usage pour ne pas ensiegner de mauvaises constuctions à mes élèves. Peut-être est-ce simplement parce qu'on n'utilise guère cette construction dans la langue parlée, qu'elle me tracasse.
     
  5. CapnPrep Senior Member

    France
    AmE
    J'ai l'impression que c'est plutôt la construction qui pose problème. L'élision vous semble-t-elle toujours bizarre dans l'exemple suivant ?
    Qu'est-ce qu'Éric a chanté ?
    Quant à la phrase d'origine, je la trouve encore plus bizarre avec un nom commun en position de sujet :
    Qu'un enfant de cet âge peut-il chanter ?
    Donc, ce n'est pas lié uniquement au nom propre. Si j'avais des élèves de deuxième année, je ne leur enseignerais pas cette structure (que interrogatif + sujet nominal).
     
    Last edited: May 11, 2008
  6. Language Maven Junior Member

    Meci. Je sus d'accord que la construction est assez rare. Mais n'est-elle pas correcte au point de vue grammaire? Je veux savoir si elle n'est pas correcte.

    La raison pour laquelle je leur enseigne cette construction est pour quils considèrent "que" comme expression interrogative tout comme quand, où, pourquoi, etc. Notre programme se vise à préparer les élèves à passer un examen difficile (Advanced Placement) après seulement cinq années d'ètudes. Ils doivent maîtriser quasiment toute la grammaire et posséder un vocabulaire prodigieux pour y réussir.

    Si je leur enseigne toutes les constructions possibles utilsant "où", par exemple:

    Où est-ce que tes parents ont vu un film?
    Où tes parents ont-ils vu un film?

    et le langage courant:
    Tes parents ont vu un film où? (Tes parents ont vu où un film?)

    et quils puissent faire autant avec les autres expressions interrogatives, je préfère qu'ils sachent le faire également avec "que", même avec l'avertissement que ce n'est pas courant.

    Ma question est cette construction (Qu'Eric a-t-il chanté?) est-elle du bon français, quand bien même qu'elle soit peu utilisée? Est-elle archaïque?

    Merci.
     
  7. tilt

    tilt Senior Member

    Nord-Isère, France
    French French
    Sur le modèle de Qu'as-tu vu ?, on dirait plutôt Qu'a chanté Éric ?
    Qu'Éric a-t-il chanté ? me semble en tous cas totalement incorrect.
     
  8. Tararam Senior Member

    Hebrew
    What about: "Paul est plus inteligent que Éric" ou "que'Éric?"
     
  9. CapnPrep Senior Member

    France
    AmE
    Pour Riegel & alii, elle est agrammaticale : Dans l'interrogation directe partielle, l'inversion complexe est possible « sauf si le mot interrogatif est le pronom clitique que, qui ne saurait être séparé du verbe par un constituant nominal (*Que Pierre dit-il / *Que Pierre devient-il ?) » (ch. V §4.3.4.3).

    Pour Grevisse/Goosse : Il y a normalement inversion du sujet dans les interrogations introduites par que, mais « Plus d’un auteur, continuant un usage ancien, met le sujet immédiatement après que, en reprenant ce sujet par un pronom personnel. Que Freud ici nous a-t-il apporté ? […] Après que diable, l’antéposition avec reprise est acceptée par l’usage ordinaire : Que diable cet abbé français peut-il faire ici ? » (§396).

    Pour l'examen AP, j'hésiterais à employer Que diable.
     
    Last edited: May 11, 2008
  10. tilt

    tilt Senior Member

    Nord-Isère, France
    French French
    Paul est plus intelligent qu'Éric. There's not reason to avoid the elision.
     
  11. Language Maven Junior Member

    Alors Pour Riegel & alii, elle est agrammaticale. Pourtant si, selon Grévisse, il est possible d'écrire
    il serait en principe possible d'écrire Qu'Éric ici nous a-t-il apporté? et alors Qu'Éric a-t-il chanté? Je pourrais dire aux élèves alors qu'à votre avis, cette construction est laide et à éviter? Si on voulait éviter "qu'est-ce que" il serait donc préférable d'écrire Qu'a chanté Eric?

    À vrai dire, j'hésite de leur enseigner ce dernier. Je crains les confondre tout à fait!
     
  12. CapnPrep Senior Member

    France
    AmE
    Ou bien on peut remplacer que par un syntagme interrogatif : Quelle chanson Éric a-t-il chantée ? C'est le pronom que tout seul en tête de phrase qui a des propriétés bizarres.
     
  13. tilt

    tilt Senior Member

    Nord-Isère, France
    French French
    Que, mais aussi qui, représentent l'objet du verbe dans la question, contrairement à , quand ou pourquoi. Ils ont donc une façon particulière d'être traités, et les élèves de Language Maven peuvent peut-être le comprendre.

    Ainsi, Qui Éric a-t-il vu ? et Qui a vu Éric ? ont des sens totalement différents (qui est objet dans la première phrase, sujet dans la seconde).

    Et pour en revenir à que, et malgré tout le respect que je dois à Grevisse, je ne dirais jamais Que Freud ici nous a-t-il apporté ? mais Que nous a apporté Freud ici ?
     
    Last edited: May 12, 2008
  14. Language Maven Junior Member

    Merci bien de vos réponses.

    Je pense que la meilleure idée pour mes élèves est de leur dire simplement que que et qui sont spéciaux parce qu'ils remplacent le sujet ou l'objet de la phrase, et pour cette raison que et qui ont de temps en temps des restrictions speciales dont ils sauront davantage plus tard.

    Ce qui leur est important pour le moment c'est de savoir qu'une construction telle que Qu'Éric a-t-il apporté? ou Que Paul a-t-il vu? n'est pas aussi courante et acceptée que Qu'est-ce qu'Éric a chanté? ou Qu'est-ce que Paul a vu? et ils apprendront d'autres possibilités plus tard.

    Quand j'ai rencontré une construction tel que Qu'a chanté Eric? pour la première fois et que je l'aie remarquée, j'étais déjà assez expérimentée dans la grammaire et la lecture pour savoir qu'il s'agissait probablement un choix stylistique. Eux, par contre, ils ne sont pas assez à l'aise avec la syntaxe "normale" pour accepter ces exceptions (le sujet après le participe passé!), sauf peut-être quelques grammariens futurs :)
     
  15. CapnPrep Senior Member

    France
    AmE
    On s'éloigne sensiblement de la question du fil, mais je pense que c'est important de préciser que la position du sujet dans Qu'a chanté Eric? n'est pas du tout exceptionnelle : c'est la place normale du sujet dans une inversion nominale (ou « stylistique »). Cette construction est très courante et fait partie de la syntaxe normale du français, à la différence de l'autre (Qu'Éric a-t-il chanté ?) que vous tenez à présenter à vos élèves.
     
  16. tilt

    tilt Senior Member

    Nord-Isère, France
    French French
    Tout à fait.
    Ce sont les pronoms qui se placent entre l'auxiliaire et le participe passé en cas d'inversion. Le sujet sous sa forme non pronominale, lui, se met après le participe, de manière tout à fait commune.
     
  17. Language Maven Junior Member

    Merci. Vous me faites savoir les faits de grammaire dont j'étais ignorante. Je savais bien que le nom après le participe existait, mais je n'avais jamais fait la correspondance entre les phrases interrogatives et des phrases telle que C'est ce que m'a dit Éric. À moins que ce disant j'ouvre la boîte de Pandore...
    Merci mille fois
     
  18. tilt

    tilt Senior Member

    Nord-Isère, France
    French French
    Point de boîte de Pandore, il s'agit en effet du même genre de construction dans les deux cas, où l'on inverse la position habituelle du sujet.
     

Share This Page