FR: Québec interrogative "-tu"

Discussion in 'French and English Grammar / Grammaire française et anglaise' started by ham_let, Jul 23, 2009.

  1. ham_let Junior Member

    Ottawa, ON
    Canada / English
    It is too late in the day for me to think in French (sorry) so this is going to be 100% English haha. Feel free to reply in French. :)

    I have a vague understanding of how it works, but I have a few questions. I'd like to be familiar enough with it that I feel confident using it myself (at this point I will just sit back and observe until I "get" it, but I would like to stop speaking French as if I am living in an instructional video...).

    1. Is it ONLY used for yes or no questions? Are there yes or no questions where it CAN'T be used? Examples?

    2. Where do you place the particle when the question is filled with extra pronoms, infinitives and clauses? At the end of the last conjugated verb?
    i. Il va-tu aller? ou Il va aller-tu?
    ii. Il vient-tu avec nous? ou Il vient avec nous-tu?

    3. How common is it (in a social setting) as far as yes/no questions go? Is it virtually the only form used? How much is inversion used? "Est-ce que" forms?

    4. How does it compare (in frequency of use) to just saying a neutral sentence and changing your intonation to make it sound like a question?

    5. What is the correct intonation to use in a -tu question? How should it sound? Start off like a regular sentence and then raise the tone on the -tu? (Hard to answer, I know...)
     
  2. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Has anyone heard this song by Desjardins? Tu m'aimes tu

    ham_let makes reference to Quebec's famous « double tu » or « extra tu », which I believe comes from the old t'y.
    I only have time to answer a few questions.

    Edit : J'ai retrouvé ce que je cherchais. Alors ce fil puis cet autre fil et ce petit article (intitulé le double tu)

    C'est-tu plus clair? :D
     
    Last edited: Jul 23, 2009
  3. Mauricet Senior Member

    near Grenoble
    French - France
    Alors là, les Québécois ! Il vient-tu avec nous ? Vous dites ça en vrai ? Et ça veut dire ?
     
  4. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Ça veut dire... Il vient t'y avec nous? = Est-ce qu'il vient avec nous ?

    Eh oui, on le dit pour vrai. Et je suis à peu près convaincue que ce « tu » superfétatoire (ou d'insistance) vient de t'y.
    Pour plus d'info à ce sujet... cliquer les liens que j'ai mis en Edit, au #5. ;)
     
  5. pointvirgule

    pointvirgule Senior Member

    Mtl, QC
    Français
    Je soutiens les explications de Nicomon. La particule interrogative -tu du parler québécois est une variante phonétique du vieux français populaire -t'y.

    L'emploi d'une particule interrogative sert à distinguer la forme affirmative de la forme interrogative. Cette pratique langagière a virtuellement disparu en Europe (je crois), mais elle est bien vivante de l'autre côté de la flaque.

    La prononciation québécoise de la particule interrogative se confond avec celle du pronom personnel tu, mais ce sont deux choses bien distinctes.

    Phrases courantes :
    On arrive-tu bientôt ? (On arrive-t'y bientôt ?)
    Tu veux-tu ? (Tu veux-t'y ?)
    Y vient-tu ou y vient pas ? (Il vient-y ou il vient pas ?)
    Ça se peut-tu ! (Ça se peut-y ! = Est-ce possible !)

    Évidemment, lorsque le contexte l'exige, on sort notre français du dimanche et on dit : Est-ce qu'on arrive bientôt ?

    @ham_let: The particle is suffixed to the conjugated verb or to the auxiliary: Il va-tu venir ? T'as-tu fait tes devoirs ?
     
  6. Mauricet Senior Member

    near Grenoble
    French - France
    Mais si vous appelez ça double tu on croit forcément que c'est le pronom de la deuxième personne du singulier, et on n'y comprend rien, comme tous les non-Québécois de ce fil ... Merci, Nicomon !
     
  7. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Ce n'est pas nous qui l'appelons double tu, ce sont ceux qui l'entendent. :D Dans il vient tu... c'est ce que j'ai appelé plus haut « extra tu » ou « particule d'insistance ». J'aurais dû écrire plutôt... « particule interrogative ». Autre article à ce sujet, écrit par un Antillais.

    Je crois bien que celui que j'ai mis au #5 est de la plume d'une Française de l'Hexagone.
     
  8. francais_espanol Senior Member

    Canada, English
    En tant qu'anglophone qui a appris le français standard au Québec, je trouve ce sujet passionnant.

    Quel serait l'équivalent de "Est-il possible que" en "québécois" ? "Ça se peut tu que" ?
     
  9. ham_let Junior Member

    Ottawa, ON
    Canada / English
    Thank you thank you thank you to everyone in this thread, particularly les québécois haha.

    @ the first three posts
    The "standard" way of asking questions (with inversion and that stuff) I learned in grade school, but I want to learn Québec French because I live in a bilingual (though segregated) city in Ontario CANADA. That, and I find the French of France rather soulless and without emotion. (Don't take offense, I think my opinion is balanced out by the hundreds of thousands of French-language students in Canada that think Québec French sounds "gross")

    @ nicomon
    Mais bien sûr haha... so
    "Y vient-tu avec nous?" Hahah.
    Merci beaucoup pour votre aide :D

    Ben, en générale, quel forme de l'interrogation est la plus commune? (questions oui/non NON INCLUS) "Est-ce que..." ou l'inversion? Parce que l'inversion me semble très difficile d'à utiliser quand il y a beaucoup d'auxiliaires, pronoms, etc.

    @ Pointvirgule
    Suffixed to an auxiliary? Would this be right:
    "Yé venu-tu avec vous-autres?"
    (Est-t-il venu avec vous?)

    or does the tu come in before venu?

    Also... somewhat of a tall order but if I made two other threads with questions about Québec French... if someone could help me with those that'd be cool. :)
     
    Last edited: Jul 23, 2009
  10. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
     
    Last edited: Jul 23, 2009
  11. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Bonjour,

    J'ai une interrogation à propos de cet extra-tu que je découvre avec ce fil.

    Si j'ai bien compris, il viendrait de "t'y" ? Serait-ce possible qu'auparavant ce fût "t'il"

    Tu viens-tu ? -> tu viens-t'y ? -> tu viens-t'il ?

    A ce moment-là, j'hypothéquerais bien une forme d'origine en viens-t'il qui pourrait être la trace d'un voussoiement à la troisième personne du singulier (comme l'espagnol usted) en vieux français.

    D'ailleurs certains parlent souvent à la troisième personne du singulier à une personne (même présente) qu'ils hésitent à tutoyer ou à voussoyer. (ex Il viendrait avec nous ?). Ce serait drôle alors que ce soit un voussoiement au singulier non ?
     
  12. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Bonjour Quinoa,

    C'est à bien à ce faux vous que je pensais, ne s'agirait-il pas d'un vieux il 'de politesse' ?

    [...]
     
    Last edited by a moderator: Jul 24, 2009
  13. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Lacuzon et quinoa... je vous invite à prendre connaissance des articles vers lesquels j'ai mis le lien dans le post #11 de ce fil
    (voyez notamment la note 21 de l'article de Wikipedia). ;) C'est en fait -ti.

    Nous, on l'a gardé... mais au fil des ans le -ti a évolué en -tu. Voilà.
     
    Last edited: Jul 24, 2009
  14. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Bonsoir,

    Et merci de ce rappel !
     
  15. ChrisPa Senior Member

    Bretagne
    Français - France
    En France, ma grand-mère disait "tu viens t'y?" (comme elle ne l'écrivait pas, je ne suis pas sûre que ce soit "t'y" mais je pense que oui).
     
  16. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Je ne sais pas non plus l'ortographe exacte, entre -ti et t'y. Mais chose certaine, c'est de là que viens notre « tu interrogatif », C'est donc du français 19e siècle, servi à la québécoise. :D
     
  17. quinoa Senior Member

    french
    -tu, from -ti from-ty from -t-il me semble une lignée assez cohérente et correspond à ce qui est enseigné.
     
    Last edited: Jul 28, 2009
  18. Punky Zoé

    Punky Zoé Senior Member

    Pau
    France - français
    Bonjour

    Je pense qu'on retrouve cette forme dans des parlers populaires, en Limousin notamment : "c'est-y", "c'est-y pas vrai ?".
     
  19. karimcha New Member

    French (Canadian)
    Le plus important reste de savoir que la grammaire formelle ne permet pas l'utilisation de deux ''tu'' dans une phrase.

    Par exemple, il est incorrect de dire :
    Tu veux-tu aller au cinéma?

    Il est par contre très fréquent d'entendre ce genre de locution qui nous provient d'un français canadien-français archaique.
     
  20. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    L'origine n'est pas canadienne. C'est le tu, qui l'est... comme je me tue à le dire.

    Et si nous passions tous à un autre fil. Ça vous tente-t'y? :p
     
  21. ham_let Junior Member

    Ottawa, ON
    Canada / English
    Again, I might as well say that "formal grammar" does not matter to me one bit. If I promise I won't use this form when talking to my professor or when writing an essay, will people stop mentioning this?

    Incorrect? According to whom? The higher ups can all suck it. I want to ask someone if they want to see a movie without seeming like a square.

    If I said "tu veux-tu aller au cinéma?" and it was word-for-word what the interlocuteur expected, I don't think that is incorrect at all.
     

Share This Page