1. Alsako

    Alsako Senior Member

    français de France
    Dans un roman situé à Berlin, l'auteur (américain) utilise souvent l'expression "the U-Bahn".
    Dans la traduction française, cela donne "le U-Bahn" (métro étant masculin en français).
    Personnellement, cela me dérange un peu, et j'aurais préféré "la U-Bahn", ce mot étant féminin en allemand.
    De manière générale, quand on reproduit tel quel un nom étranger (pour faire couleur locale), est-il préférable de conserver le genre d'origine, ou est-il tout à fait acceptable de lui donner le genre de son équivalent français ?
     
  2. MarcusK Senior Member

    Quoi qu'il en soit, ne peut-on pas simplement élider "l'U-Bahn" ?
     
  3. Keith Bradford

    Keith Bradford Senior Member

    Brittany, NW France
    English (Midlands UK)
    MarcusK, cela ne nous aide pas : il existera toujours les adjectifs à gérer ! L'U-Bahn est plein(e?) de monde.

    Je pense que la règle générale est d'adopter le genre du mot équivalent dans la langue cible, n'est-ce pas ? Ce qui donnerait, par exemple, "Merton College est connu comme faisant partie de l'université d'Oxford". Les faits que College et collège n'ont pas du tout le même sens, et que la langue anglaise ne donne pas de genre aux objets inanimés, n'y sont pour rien.
     
  4. atcheque

    atcheque mod errant

    Česko - Morava
    français (France)
    Bonjour,

    Je rejoins Keith, et dirai Un U-Bahn, l'U-Bahn.
     
  5. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Bonjour,

    Je suis d'accord, c'est le genre équivalent de la langue cible qui est prévilégié. D'ailleurs en français on dit le HMS xxx bien qu'en anglais un navire soit parfois féminin.
     
  6. Fred_C

    Fred_C Senior Member

    France
    Français
    L’usage du genre dans la langue-cible est beaucoup plus facile à justifier dans le cas de cognats.
    L’exemple de Keith Bradford est tout-à-fait acceptable parce que collège et college ont bien évidemment une étymologie commune. Le genre des mots étant attaché au mot, et pas à sa signification, il est légitime de considérer le mot anglais «college» comme du masculin parce que fondamentalement, c’est le même mot, même si le sens n’est pas du tout le même.
    In fine, appliquer ce raisonnement au mot Bahn, tout bien réfléchi, c’est en réalité faire exactement l’inverse. Donner au mot «Bahn» le genre du mot «métro», c’est attacher le genre à la signification, et pas au mot. Linguistiquement, c’est irréaliste.

    En l’absence de cognats évidents et de terminaison déterminante, on choisit parfois le genre masculin par défaut. C’est ce qui explique le genre masculin en français de mots comme «mark», «trommel» ou «Costa Rica», pourtant tous féminins dans leur langue d’origine.

    Pour «Bahn»
     

Share This Page