1. The WordReference Forums have moved to new forum software. (Details)

hériter (de)

Discussion in 'Français Seulement' started by Anna-chonger, Mar 26, 2010.

  1. Anna-chonger Senior Member

    Chinese
    Bonjour à tous,
    j'ai consulté les dicos (avec un s ?? ) d'après lesquels "hériter qch." et "hériter de qch." semblent avoir le même sens.
    Pourriez-vous me dire s'il y a une différence entre les deux ?

    Merci d'avance !
     
  2. itka Senior Member

    France
    français
    C'est une question qu'on m'a déjà posée... et je n'ai pas trouvé de vraie différence. Je ne sais pas pourquoi il y a deux constructions.
     
  3. Anna-chonger Senior Member

    Chinese
    Oui, comme beaucoup d'autres verbes qui peuvent à la fois se construire avec ou sans préposition....
     
  4. geostan

    geostan Senior Member

    English Canada
    Tout ce qu'on peut dire, c'est que si le verbe n'a qu'un complément de chose, les deux constructions sont admises. Si on parle de la personne dont on hérite, on dit hériter de quelqu'un. Si le verbe a deux compléments, de s'emploie uniquement avec la personne.

    hériter (de) quelque chose
    hériter de quelqu'un
    hériter quelque chose de quelqu'un
     
  5. itka Senior Member

    France
    français
    Avec le même sens ? Il ne doit pas y en avoir tant que ça !
    Mais geostan a raison, il faut distinguer selon le contexte humain/non humain.
     
  6. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Je ne suis pas tout à fait d'accord avec cette 3e affirmation. C'est peut-être ce que disent les grammairiens (je n'ai pas vérifié), mais à mon avis... pas l'usage courant.

    Dirais-tu par exemple :
    J'ai hérité les yeux de mon père / le chien de mon voisin (qui a déménagé dans un immeuble où on n'accepte pas les animaux) / la maison de mes parents?
    Perso, je serais plus portée à dire des/du/de la.

    Selon Antidote, l'emploi sans de est plus soutenu, ou se dit au sens figuré. Je copie l'entrée :
     
  7. Punky Zoé

    Punky Zoé Senior Member

    Pau
    France - français
    Bonjour

    Nico, dans les exemples que tu donnes, il me semble que "de mon père", "de mon voisin" et "de mes parents" sont compléments du nom complément d'objet, pas du verbe "hériter".

    Cela dit, hériter de qqch de qqun ne me parait pas incorrect, si ? :confused: (même si le Trésor semble dire le contraire)
    ex: j'ai hérité d'un chien, de mon voisin. (avec, sans virgule ?)

    P.S. : il me semblait bien qu'on en avait déjà discuté avant ... (tu as de la suite dans les idées, Nico, mais tu as perdu du caractère ! :D)
     
    Last edited: Mar 26, 2010
  8. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Oups... t'as bien raison, Pounquie. Aurais-je encore perdu une occasion de me taire? :eek:
    Moi, ça ne me paraît pas incorrect. Il serait peut-être plus soutenu de dire « j'ai hérité un chien de mon voisin » mais le d' ne me choque pas.
    Pour ce qui est de virgule ou pas, je préfère ne rien dire; je risquerais d'écrire des sonneries et de me caler davantage.
    J'avais complètement oublié ce fil. Mais t'inquiète pas... c'est seulement sur papier (ou plutôt sur écran d'ordi) que j'ai perdu du caractère. :D

    Maintenant, si je reprends cet exemple de Xence (post 7) : Hériter quelque chose de quelqu'un: Il a hérité la maison de son oncle.
    Je serais plus portée à dire : Il a hérité de la maison de son oncle.

    Il me semble que dans un cas comme dans l'autre, « de son oncle » est complément de maison, non?
    Et que sans le « de », c'est simplement plus soutenu, comme le dit Antidote. :confused:

    Par contre, dans le contre exemple de June Apple (post 9) : il a hérité cette maison de son oncle... évidemment, ajouter « de » me semblerait incongru.
    Il a hérité une maison de son oncle ne m'agace pas non plus. C'est devant l'article défini que j'ajoute « de ».
     
    Last edited: Mar 27, 2010
  9. geostan

    geostan Senior Member

    English Canada
    Je laisse la parole à Grevisse :

    °Hériter de qq. ch. de qqn est rare et peu recommandable ; les deux régimes ne sont pas là différenciés, sans compter que le double de ne plaît pas aux oreilles délicates ; cela choque moins avec dont et surtout avec en.
     
  10. Anna-chonger Senior Member

    Chinese
    Il y en a quand même mais je n'arrive pas à me les rapelle pour le moment...
    Oui oui ça je comprends bien ! :)
     
  11. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Je n'y peux rien... mes oreilles délicates (ou québécoises, c'est selon) préfèrent le double de, dans l'exemple : Il a hérité (de) la fortune de son oncle millionnaire.
    Il a hérité une fortune de son oncle... ne veut pas dire que l'oncle a légué à son neveu toute sa fortune en héritage.
     
    Last edited: Mar 27, 2010

Share This Page