1. The WordReference Forums have moved to new forum software. (Details)

interpeller

Discussion in 'Français Seulement' started by SAIP0, Aug 29, 2013.

  1. SAIP0

    SAIP0 Senior Member

    Riga, Latvia
    Latvian
    Bonjour,

    je sais bien qu'il existe des threads sur "interpeller" mais je me sens perdu dans les sens possibles.

    Le contexte est comme suit:
    ---
    Enfin, il existe chezles Lubas un genre littéraire bien établi - et bien étudie - qu'on appelle le kasala. Ce sont des chants de dimensions variables (qui peuvent dépasser les huit cents vers), qui "évoquent les différentes personnes et événements d'un clan, exaltent par de grandes louanges ses membres défunts et/ou vivants et déclament laurs hauts faits et gestes". Il s'agit donc de nouveau d'un mélange de caractéristiques et d'éloges: on indique d'une part la généalogie des personnages, les situant les uns par rapport les autres; de l'autre, on leur attribue des qualités remarquables; ces attributions incluent souvent des surnoms, comme ceux qu'on vient d'observer. De plus, le barde interpelle les personnages et les somme de se comporter de façon admirable. Chacn de ces procédés est répété de nombreuses fois. On le voit, tous les traits caractéristiques du kasala étaient contenus en puissance dans le nom propre, et plus encore dans cette forme intermédiaire que représentait le surnom.
    ---

    J'ai trouvé pas mal de sens pour "interpeller". Est-ce qu'ici il pourrait désigner "obliger les personnages à faire ce qu'il [le barde] veut" (car il déclame et, par conséquent, pourrait modifier les faits autant qu'il le veut)?

    Cdlt,
    Saip0
     
    Last edited: Aug 29, 2013
  2. Punky Zoé

    Punky Zoé Senior Member

    Pau
    France - français
    Bonjour,

    Je crois qu'apostropher pourrait convenir. Si je comprend bien, l'exercice du barde ne consiste pas seulement à faire l'éloge des personnages, mais également à les "mettre en cause" dans son discours, il s'adresse à eux directement.
     
  3. SAIP0

    SAIP0 Senior Member

    Riga, Latvia
    Latvian
    Ah.. D'accord - donc je pourrai également dire (tout simplement) "questionner"?
     
    Last edited: Aug 29, 2013
  4. Punky Zoé

    Punky Zoé Senior Member

    Pau
    France - français
    Peut-être pas, il n'est pas sûr que le barde attende une réponse et puis dans "interpeller" il y a l'idée de s'adresser de façon très directe (parfois brutalement) à quelqu'un qui ne s'y attend pas nécessairement.
     
  5. SAIP0

    SAIP0 Senior Member

    Riga, Latvia
    Latvian
    Merci Punky Zoé. Je m'excuse d'être si embêtant, je veux juste bien comprendre le mot dans ce contexte... Bien que je ne trouve pas encore (dans ma langue) la meilleure façon pour exprimer cette idée, je crois comprendre de vous que, d'une façon neutre, "interpeller" = "s'adresser à qqn (parfois brusquement)"... Dans ce contexte on pourrait, peut-être, même dire qu'"interpeller" = "demander des preuves (mettre/remettre en cause)", si je comprends bien. Qu'en pensez-vous?

    ---
    Pour comprendre encore mieux, j'essaie de créer une situation qui refléterait la notion "d'interpeller" et, d'ailleurs, le sens de la phrase "le barde interpelle les personnages et les somme de se comporter de façon admirable":

    dans ce contexte, selon vous, si on imaginait que le barde chante d'un héro qui aurait comme surnom, disons, "Cœur de lion", cette interpellation se manifesterait comme (par exemple): "Oh, toi, Cœur de lion, protecteur de la virginité, qu'à tu fait de bien pour mériter de porter ce nom?" (donc, le barde interpelle, met en cause, peut-être mieux "remet en cause (demande des preuves!?)).

    Et, ensuite, il le somme de se comporter de façon admirable, ce qui se manifesterait comme (per exemple): "Cette vierge en détresse, sauve-la, Cœur de lion, et prouve que tu es digne de ton nom!" (donc, le barde le somme de se comporter de façon admirable, selon sa nature propre et prouver qu'il est digne de son surnom élogieux qui reflète cette nature admirable).

    Et, ensuite, le barde raconte comment Cœur de lion était courageux et a sauvé cette fille, etc.
    ---

    Est-ce que, selon vous, cette situation examplifie bien l'idée d'interpeller et celle de toute la phrase en question?

    Je vous remercie en avance pour votre temps (si vous me suppotez encore en ce qui concerne ce sujet) :)
    Si vous pourriez répondre aux deux questions en gras, ça serait très gentil.

    Cdlt,
    Saip0
     
    Last edited: Aug 30, 2013
  6. snarkhunter

    snarkhunter Senior Member

    France, Région parisienne
    French - France
    Pour moi, "interpeller", c'est avant toute chose solliciter l'attention. Le fait qu'on attende ensuite une quelconque réponse de l'interlocuteur ainsi interpellé n'est pas induit par ce verbe et dépendra donc avant tout du contexte (et de la teneur de l'interpellation).
     
  7. SAIP0

    SAIP0 Senior Member

    Riga, Latvia
    Latvian
    Merci, snarkhunter. Je vois ce que cela veut dire en général.
    J'espère que Punky Zoé aura le temps de répondre à mon commentaire précedent avec l'examplification.

    Cdlt,
    Saip0
     
  8. Comtois Senior Member

    France
    Français
    Je ne connais pas les Lubas, mais dans beaucoup de sociétés traditionnelles le nom d'un individu est considéré comme lui étant consubstantiel et exprimant l'essence de sa personnalité. Il lui est d'ailleurs souvent conféré au cours d'une cérémonie d'initiation, quand il a atteint un âge qui permet de se faire une représentation assez précise de cette personnalité.
    Le griot (l'équivalent du barde en Afrique noire, mais le mot est français) me paraît donc ici exhorter l'individu auquel il s'adresse à soutenir son nom, c'est-à-dire tout simplement à se montrer à la hauteur de lui-même, à persister sans faiblir dans ce qu'il est censé être. Je ne pense pas qu'il ordonne, mais plutôt qu'il dit quelque chose comme : « Toi qu'on appelle à bon droit Cœur de lion, tu as déjà montré par tes nombreux exploits [qu'il se complaît à détailler] que tu portes bien ce nom. Ce que tu as fait, tu le feras encore, car il ne saurait en aller autrement de la part de Cœur de lion. » Le griot ne demande pas de preuves : il les donne.
    Il interpelle le sujet en ce sens qu'il s'adresse directement à lui (dire qu'il l'apostrophe me paraît assez juste), mais sans en attendre de réponse : son argumentation est sans réplique, parce qu'elle a en principe la force de l'évidence. Il ne demande rien : il affirme ce que tout le monde sait. Le kasala est une forme de renforcement (dans d'autres sociétés africaines c'est plutôt un discours du même genre que l'individu s'adresse à lui-même, et qui s'apparente donc à la méthode Coué), et peut valoriser bien d'autres qualités que la bravoure : la ruse, l'habileté manuelle, l'acuité visuelle, la gentillesse, la générosité... ce qui peut être facilité par le fait qu'un même individu peut en effet porter des surnoms en plus de son nom.
     
  9. SAIP0

    SAIP0 Senior Member

    Riga, Latvia
    Latvian
    Merci beaucoup de m'avoir donné cet example et explication, Comtois! Cela rend les choses plus claires!!!

    Donc, en gros, la phrase qui m'inquitait, dit que le barde s'adresse directement à l'héro, en apostrophant son surnom. Ensuite il parle des ses exploits et l'encourage de continuer de la même manière. :) Si simple que ça (je dois avoir bien compris)...
     
  10. abdoinfo

    abdoinfo Senior Member

    Arabic
    bonsoir tout le monde ,

    dans la phrase ci dessous l'auteur a utilisé le verbe interpeller ,mais je n'arrive pas à comprendre le sens du verbe

    "Et enfin, il y avait le nationalisme indépendantiste radical, et c’est celui au fond qui nous interpelle le plus puissamment, car c’est de cette tendance que vont émerger tous les acteurs"

    Merci.
     
  11. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Bonjour,

    Ce sens n'est pas très correct mais interpeller quelqu'un signifie ici lui parler, susciter en lui quelque chose, lui plaire, trouver un écho favorable en lui.

    Est-ce plus clair ?
     
  12. Chimel Senior Member

    Belgium
    Français
    Susciter un écho, oui, mais pas spécialement favorable. "Interpeller" dans ce sens étendu signifie pour moi le contraire de "laisser indifférent": éveiller l'attention, susciter l'intérêt, voire étonner.

    Ici, on dit que le nationalisme radical nous interpelle, c'est-à-dire qu'il ne nous laisse pas indifférents, mais le contexte ne permet pas de déterminer si c'est dans un sens positif (parce qu'on se réjouit d'une telle évolution) ou négatif (parce qu'il choque ou inquiète).
     

Share This Page