Inversion sujet-verbe dans la phrase affirmative

Discussion in 'Français Seulement' started by Crescent, Jun 7, 2007.

  1. Crescent

    Crescent Senior Member

    England
    Russian, (Ukraine)
    Bonjour à tous!

    Je m'aperçois très souvent, en lisant des romans, qu'en français on renverse l'ordre du verbe et du nom lorsqu'il n'y a pas tellement de besoin. C'est-à-dire que je pensais qu'on est obligé de renverser après les interrogatifs.
    e.g.
    Comment te ressens-tu?
    Quand sera-t-il de retour?

    Mais c'est que je vois souvent, c'est les choses comme:

    ''... Aussi se hâta-t-il de s'approcher du feu de joie..''
    ''Damnés Parisiens! - se dit-il à lui-même..''

    Et je me demandais pourquoi fait-on cela? Quel effet est-ce que cela a sur la phrase? Change-t-il le sens de la phrase ou non?

    Merci à tous pour votre aide! :)

    Note des modérateurs : Plusieurs fils ont été fusionnés pour créer celui-ci.
     
    Last edited by a moderator: Apr 20, 2013
  2. robert33 Junior Member

    france
    Après "Aussi" inversion du sujet, c'est une règle. "Aussi" signifie ici "c'est pourquoi il se hâta..." et il n'a ce sens que placé en tête de proposition.
    Même inversion après, par ex., "sans doute' en tête de phrase : "Sans doute est-il trop malade pour venir", mais "Il est sans doute trop malade pour venir".
    Dans le cas de "se dit-il", c'est une incise, qui indique le locuteur.
    Ça ne change pas le sens de la phrase, mais une remarque : ce sont des règles de l'écrit. À l'oral, c'est assez différent.
    NB : Comment te sens-tu ?
     
  3. DearPrudence

    DearPrudence Dépêche Mod

    IdF
    French (lower Normandy)
    Je suis d'accord avec Robert.
    On pourrait également ajouter "peut-être":
    "Peut-être est-ce un peu difficile"
    Mais "peut-être que c'est un peu difficile"

    Pour ce genre de phrase : "dit-il, s'exclama-t-il, cria-t-il", je ne sais pas pourquoi on inverse l'ordre je dois dire :eek: mais "c'est ainsi" :( dit-elle tristement.
     
  4. J.F. de TROYES Senior Member

    francais-France
    On peut ajouter "peut-être " aux adverbes suivis d'une inversion quand ils commencent une phrase : "Peut-être viendra-t-il" est l'équivalent de "Peut-être qu'il viendra" , de même que "Sans doute viendra-t-il" peut remplacer "Sans doute qu'il viendra". Mais les phrases avec inversion appartiennent au registre écrit, et à l'oral on préfère les deuxièmes, ceci quand on veut insister sur l'adverbe, car on peut aussi dire ou écrire "Il viendra sans doute (ou) peut-être".
    Pour les incises dans les phrases au style direct, l'inversion est une règle : On peut écrire: "Il ajouta d'une voix désagréable : "Votre dossier est incomplet" ou bien : "Votre dossier est incomplet", ajouta-t-il d'une voix désagréable" mais "Votre dossier est incomplet", il ajouta...:cross:est incorrect.
    "Il dit : "Entrez" est correct; "Entrez,dit-il" est préférable; "Entrez", il dit":cross: est incorrect.
    Ainsi l'inversion est nécessaire quand la phrase introduisant le style direct (la phrase prononcée ou pensée) est placée en incise comme dans vos exemples ou même après et généralement d'un meilleur style.

    Voici un site qui donne des explications sur les inversions :
    http://grammaire.reverso.net/index_gramm.htm (taper "inversion" dans la recherche)
     
  5. J.F. de TROYES Senior Member

    francais-France
    Excuse-moi, Dear Prudence, tu as répondu plus vite et je te répète en grande partie; j'ignore aussi la raison de ces inversions ignorées de l'Anglais par exemple.
     
  6. Anne345 Senior Member

    France
    En synthèse :
    "Le sujet se place quelquefois après le verbe (on parle d'inversion du sujet) :
    a - Dans une phrase interrogative :
    - Que doit-il rapporter ?

    b - Lorsque la phrase commence par un adverbe ou une locution adverbiale (ainsi, à peine... que, aussi, autrefois, en vain, ici, là, peut-être, sans doute...) :
    - Peut-être est-il retardé ?

    c - Dans une proposition intercalée :
    - Messieurs, dit l'huissier, voici le président.

    d - Pour accentuer le sens d'une phrase :
    - Sur le sommet de la colline était le radar."
    (http://www.aidenet.eu/analyse04.htm)
     
  7. Thomas1

    Thomas1 Senior Member

    polszczyzna warszawska
    Sont-elles tous les locutions qui exigent l'inversion du sujet?

    Est-ce qu'on utilise l'inversion seulement avec des adverbes (et par extension des locutions adverbiales) ?

    Pourrais-je l'utiliser dans un cas de « sinon » ? Par exemple :
    Il me semble qu'on a besoin d'une propositon pour laquelle Lamartine est un sujet, sinon la phrase semble incomplète. (Exusez-moi s'il y a des fautes dans la phrase-ci)


    Merci d'avance,
    Thomas
     
  8. Punky Zoé

    Punky Zoé Senior Member

    Pau
    France - français
    Bonsoir Thomas

    Ta phrase est un peu bizarre :confused:, mais dans ce cas, il ne peut y avoir inversion du verbe et du sujet.
    L'inversion n'a lieu que lorsque l'adverbe ou la locution adverbiale sont en début de phrase, pas au milieu. :)
     
  9. Agnès E.

    Agnès E. Senior Member

    France
    France, French
    L'inversion ne se fait pas après ainsi :

    Ainsi, il décida de partir en voyage.
     
  10. CABEZOTA Senior Member

    Paris/Madrid
    french
    Bonjour,

    Juste pour revenir sur la question des adverbes en tête de phrase : l'inversion se fait avec un certain nombre d'adverbes, pas tous, dont les plus communs sont "aussi" et "ainsi" (et "peut-être", mais le cas est légèrement différent).

    - L'inversion est possible, et même obligatoire, s'il n'y a pas de pause après l'adverbe :

    Ainsi était-il venu avec sa mère, ainsi soit-il, ainsi pourrait-elle fort bien s'en sortir, etc.
    Aussi est-elle venue avec nous. Aussi devrais-tu lui parler.
    La tournure est plutôt soutenue.

    - Pas d'inversion si l'on marque une pause (après virgule, donc):

    Aussi, tu devras y aller de toute façon.
    Ainsi, elle ne te plaît pas...
    Cette tournure n'est pas soutenue (elle n'est pas non plus orale ou relâchée, c'est du français "neutre", pour ainsi dire...)

    Avec "peut-être", le cas est, comme je le disais, légèrement différent, car il n'est jamais séparé de l'élément qu'il modifie par une pause (*"peut-être, tu devrais y aller") ; on a le choix entre une inversion du sujet (comme pour les autres : "peut-être devrait-il y aller") ou, si l'on veut garder l'ordre normal, d'une proposition subordonnée (conjonctive) : "peut-être que tu devrais y aller" (structure transparente = il se pourrait que tu doives y aller, que tu doives y aller est possible).

    Pour "sans doute", il me semble que l'inversion est pratiquement obligatoire s'il est en tête de phrase (sans doute devrais-je le faire) ; maintenir l'ordre des mots correspond à un tour très littéraire (sans doute je devrais le faire), l'autre possibilité consistant, comme pour peut-être, à déplacer l'adverbe : J'irai sans doute, Je pourrais peut-être le lui dire...
     
  11. Anne345 Senior Member

    France
    Mais si lorsque ainsi n'est pas séparé de la phrase par une virgule :
    Ainsi soit-il.
    Ainsi finit l'histoire....
     
  12. Nono2007 Junior Member

    France Français
    Bonjour,
    Le problème, c'est qu'il y a la règle, et les libertés que les écrivans prennent avec. Ci-dessous, des extraits du Littré :
    Ainsi on s'embrouille, ainsi on s'entête, ainsi les hommes prévenus vont devant eux avec une aveugle détermination, BOSSUET, Variat. 14.

    Ainsi la pieuse reine consolait la captivité des fidèles, BOSSUET, R. d'Anglet.

    Ainsi me tançait-il d'une parole émue, RÉGNIER, Sat. IV.

    Tu me veux de sa main plutôt que de la mienne, Mais ne crois pas qu'ainsi jamais je t'appartienne, CORN. Cinna, III, 4.

    Ainsi mes ennemis sentiront mon courroux, Ainsi je punirai les erreurs insensées, Les révoltes du coeur et les moindres pensées, VOLT. Fanat. V, 4.
     
  13. Thomas1

    Thomas1 Senior Member

    polszczyzna warszawska
    Merci bien pour toutes vos explications. :)

    Juste pour être sûr : Est-ce qu'une phrase comme la suivante :
    Un jour peut-être tu auras le droit au mariage.
    est incorrecte ?

    Thomas
     
    Last edited by a moderator: Apr 20, 2013
  14. tie-break Senior Member

    J'ajouterais un "que" à ta phrase : peut-être qu'un jour tu auras le droit au mariage
     
    Last edited by a moderator: Apr 20, 2013
  15. Thomas1

    Thomas1 Senior Member

    polszczyzna warszawska
    Une autre pensée, que pensez-vous de « Il a peut-être » oublié. ?

    Thomas
     
  16. Crescent

    Crescent Senior Member

    England
    Russian, (Ukraine)
    Bonjour, Thomas! :)

    Pour moi, cette phrase me semble tout à fait correcte. :) Mais je comprends pourquoi vous vous demandez si c'est correct ou non: vous pensez à l'inversement.

    Mais je crois qu'ici il ne faut rien inverser, bien qu'on puisse aussi dire: Peut-être a-t-il oublié. :)

    (P.S. si les natifs ne sont pas d'accord avec mon opinion, je vous prie de me corriger! :eek::))
     
    Last edited by a moderator: Apr 20, 2013
  17. J.F. de TROYES Senior Member

    francais-France
    Il y a trois possibilités avec "peut-être" qui sont toutes correctes :

    1- "Peut-être a-t-il oublié " C'est la tournure la plus littéraire.

    2- "Peut-être qu'il a oublié"

    3- ''Il a peut-être oublié"

    Ce sont les deux tournures les plus courantes à l'oral ; je ne vois aucune différence de sens entre 2 et 3, sinon que l'adverbe s'entend mieux en 2.
     
  18. Martindehk Junior Member

    Hong Kong
    Chinese (Cantonese)
    Bonjour tout le monde!

    Quand on inverse le sujet et le verbe (question excepté)?

    Merci d'avance.
     
  19. yannalan Senior Member

    france, french, breton
    Assez rarement, c'est une expression littéraire, poétique, ou une expression toute faite
    --Vienne le temps, sonne l'heure..
    --Vive la France
     
  20. Piotr Ivanovitch

    Piotr Ivanovitch Senior Member

    France Sud
    France
    En fait, l'inversion du sujet est une pratique littéraire, mais aussi grammaticale : il est des adverbes derrière lesquels l'inversion est obligatoire, d'autres où elle est facultative.
    Certains auteurs y recourent volontiers (Proust, Mauriac ...) et d'autres non. On en rencontre des exemples dans le langage courant (formules figées).
     
  21. janpol

    janpol Senior Member

    France
    France - français
    On peut l'employer quand on bouscule un peu l'ordre habituel des groupes fonctionnels :
    Un avion /passe /dans le ciel.
    Dans le ciel /passe /un avion.(aucune obligation d'inversion = Dans le ciel /un avion /passe" est une phrase correcte. "passe / un avion / dans le ciel". n'est pas une phrase correcte ou bien, si elle l'est (?), son usage est très limité...
    Précisons que les exemples donnés par Yannalan sont des phrases exclamatives qui emploient des subjonctifs, "que" ou même "Je souhaite que" y est sous entendu : "Je souhaite que vienne l'heure".
    Un exemple emprunté au langage courant pour exprimer un certain fatalisme (un subjonctif, encore) : "Advienne que pourra !"
     
  22. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Il est vrai que je n'emploierais pas cette phrase telle quelle, mais si on la fait précéder d'un adverbe tel que puis, alors elle me paraît parfaitement correcte, encore que poétique ou littéraire…

    Une vache beugle, puis passe un avion dans le ciel.
     
  23. Jeanbar Senior Member

    France
    On trouve aussi des inversions du sujet dans le discours rapporté, par exemple dans cet article du Monde sur la gratuité des lieux culturels en Grande-Bretagne. Quelques exemples:

    "Il s'agit d'une idée brillante, qui permettra à nos sponsors de mieux se connecter avec une nouvelle clientèle", indique Vikki Haywood...
    "Le calendrier de cette annonce est étrange dans la mesure où nous nous battons pour notre survie. Il y a d'autres priorités", affirme Claire Middleton...
    "On observe un effet lune de miel au début, puis la fréquentation retombe", explique Anne Gombault...
     
  24. Benoît abroad

    Benoît abroad Senior Member

    East of Belgium
    Français, France
    On inverse également sujet et verbe dans ce genre de phrase exclamative:

    "La réponse est là, sous mes yeux. Suis-je bête!"
     
  25. Piotr Ivanovitch

    Piotr Ivanovitch Senior Member

    France Sud
    France
    En fait, l'inversion du sujet se fait fréquemment après un complément circonstanciel / En fait, c'est fréquemment après un complément circonstanciel, ou un adverbe, que se fait l'inversion ; ainsi aura-t-on : Dans un champ beugle une vache et dans le ciel passe un avion, pendant que s'endorment les nuages et reposent les moissonneurs fatigués.
     
  26. janpol

    janpol Senior Member

    France
    France - français
    A propos des exemples d'inversion dans les incises du discours rapporté donnés par Jeanbar, ajoutons que l'inversion est impossible dans le cas 1 et OBLIGATOIRE quand le verbe déclaratif occupe les positions 2 et 3 :
    1- C. Middleton affirme : "Le calendrier de cette annonce est.........."
    2- "Le calendrier de cette annonce est étrange, affirme C. Middleton, il y a d'autres priorités."
    3- "Le calendrier de cette annonce............... d'autres priorités", affirme C. Middleton.
     
  27. Piotr Ivanovitch

    Piotr Ivanovitch Senior Member

    France Sud
    France
    Janpol a raison, l'incise dans un discours est un des trois cas, outre l'interrogation directe, où l'inversion du sujet est obligatoire :

    1 ) l’incise dans un discours : « J’ai grand faim, dit-il, je mangerais un âne avec les poils ! »
    2 ) en début de proposition, avec certaines tournures impersonnelles : toujours est-il que … encore faut-il que …
    3 ) dans la phrase optative au subjonctif : Advienne que pourra ! Puissé-je y parvenir ! (la conjonction que disparaît alors).

    Nota : on peut quelquefois avoir une phrase réversible : Vienne la nuit sonne l’heure (G. Apollinaire) => que la nuit vienne ...

    Dans tous les autres cas (on peut les lister), elle est possible mais facultative, et il est enfin des cas où elle est interdite, lorsqu'il peut y avoir confusion entre le sujet et le COD : Paul regarde les enfants ; ma mère a voulu rencontrer Paul .

    Notons enfin que nous n'abordons pas ici l'inversion de l'attribut du sujet.
     
  28. mbrower Junior Member

    Boston
    English, USA
    Salut tout le monde,

    Je lis le journal Le Monde en ligne pour améliorer mon français. Alors je vois souvent qu’on peut mettre le verbe avant le nom dans les propositions subordonnées. Je fournirai deux exemples que j’ai inventés pour voir si j’ai bien saisi cette construction :

    La nouvelle loi est inutile, a précisé le chef du Parti Socialiste.

    Les policiers veulent entendre ce que leur dira M. Clerc.

    Je voudrais savoir (1) si ces exemples vous semblent bons, et (2) si cette construction ne s’applique qu’en l’écriture, et peut-être uniquement en l’écriture formelle, ou bien peut-on l’employer dans la conversation courante ? (« Chut, les enfants, écoutent ce que dit Papa ! »)

    Je veux bien être correct dans mon grammaire mais sans sembler ou pédant ou artificiel !

    Merci d'avance.
     
  29. Anne345 Senior Member

    France
    Il est difficile de faire un point complet sur l'inversion du sujet, elle dépend de ce qui précède le verbe, il n'est parfois possible que si le sujet est un pronom, on et ce sont des cas particuliers...
    Mais après que (pronom relatif) : Ecoute ce que dit Papa,ou après des paroles rapportées : Je viendrai demain, m'a dit Nathalie, elle est fréquente et pas du tout pédante.
     
  30. geostan

    geostan Senior Member

    English Canada
    Les exemples sont corrects. Il n'y a sans doute pas de règle absolue à cet égard, mais je dirais que lorsque le sujet comporte plus de syllabes que le verbe, il est normal de les inverser.

    Évidemment, cette observation ne vaut pas pour toutes les circonstances, mais elle marche pour les exemples que vous avez donnés. Et c'est tout à fait normal dans les propositions relatives.

    Notez que lorsque le sujet et le verbe comporte le même nombre de syllabes, l'inversion, bien que fréquent, est facultative. (cp. votre dernier exemple.)

    J'ai offert deux petites corrections dans votre dernière phrase sans commenter la structure de la phrase.

    Cheers!
     
  31. Piotr Ivanovitch

    Piotr Ivanovitch Senior Member

    France Sud
    France
    Si, il y a quand même quelques règles absolues, notamment concernant les incises, telles ces exemples : La nouvelle loi est inutile, a précisé le chef du Parti Socialiste. / Je viendrai demain, m'a dit Nathalie.

    Cette inversion du sujet est par ailleurs fréquente, effectivment, dans les relatives, mais je ne suis pas sûr que la question de la longeur du sujet y joue un rôle déterminant, sauf dans le cas d'un pronom, jamais inversé dans une relative (sauf erreur ou omission de ma part).

    J'avais tenté il y a quelques temps une petite synthèse du sujet, je vous la soumets :
     
  32. Anne345 Senior Member

    France
    Cette tournure n'est pas bonne, ce qui prouve que ce n'est pas facile.
    Est-elle belle cette poésie !
    Si belle est cette poésie !
    mais ce n'est pas du langage courant.
     
  33. tilt

    tilt Senior Member

    Nord-Isère, France
    French French
    Remplacer la par cette n'est pas nécessaire. :)
    Est-elle belle, la poésie !
    Si belle est la poésie !

    La virgule me semble indispensable dans la première phrase.
     
  34. mbrower Junior Member

    Boston
    English, USA
    Il vaut mieux peut-être que je laisse tomber la poésie. :)

    Mais si je compare l’exemple 4 de Piotr à mon dernier, je ne vois pas de grande différence :

    Les hommes sont-ils bêtes !

    La poésie est-elle (si) belle !

    Pourriez-vous éclairer où est la faute dans le deuxieme ?
     
  35. Anne345 Senior Member

    France
    Le "et" initial et le "si" sont effectivement de trop par rapport à l'exemple.

    "Si le sujet n’est pas un pronom personnel, ce ou on, il se place devant le verbe :
    Tout est perdu ! (...) Il est parfois repris par un pronom personnel placé après le verbe (plus rarement que dans la phrase interrogative : § 396, a) : Les hommes sont-ils bêtes ! " (Grevisse)
    Tout est dans ce parfois, que je ne peux expliquer.
    Peut-être parce que la tournure ressemble alors trop à une interrogation, alors que pour les hommes plus personne ne se pose la question :rolleyes: !
     
  36. epinephrin Junior Member

    France
    French - France
    […]
    Encore faut-il boire cette eau stagnante alors que le paludisme sévit toujours...
    à nouveau bois-je une gorgée avec réticence
    toujours ai-je du mal avec le français
    […]

    [L'inversion du sujet et du verbe est-elle correcte ?]
     
    Last edited by a moderator: Apr 1, 2013
  37. snarkhunter

    snarkhunter Senior Member

    France, Région parisienne
    French - France
    Bonjour,

    […]

    Ensuite, cette inversion est à considérer comme appartenant à un niveau de langage soutenu, ou bien à une forme plutot "littéraire". Sauf dans certaines expressions figées, telles que (effectivement) "encore faut-il que...".

    […]
     
    Last edited by a moderator: Apr 1, 2013
  38. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Bonjour,

    L'inversion dans les phrases affirmatives nécessite souvent un adverbe introductif :

    Toujours est-il que je n'en crois rien.
    Aussi ai-je décidé de revenir le lendemain.
    Peut-être pourrais-tu changer de date de vacances..
    Ainsi ai-je changé de métier.
    Sans doute pourrions-nous revenir plus tard.
    Encore faudrait-il avoir les moyens d'acheter une maison.

    Elle est aussi possible dans des phrases exclamatives :
    Faut-il que je sois bête !

    Et encore avec le subjonctif imparfait ou plus que parfait pour dire même si :
    Dussé-je recommencer dix fois que je recommencerais quand même.
    Eussé-je dû reporter mon voyage que je l'eusse fait.

    […]
     
    Last edited by a moderator: Apr 1, 2013
  39. epinephrin Junior Member

    France
    French - France
    Merci Lacuzon. Pourquoi ne puis-je pas dire, "toujours ai-je:cross: du mal". Il n'introduit pas de nouvelle idée?
    Je n'ai pas besoin d'être bête, déjà suis-je? déjà est un adverbe? C'est bon?
    Figés sur tout les plans.
     
  40. Lacuzon

    Lacuzon Senior Member

    France
    French - France
    Parce que toujours n'entraîne l'inversion qu'avec le verbe être à la troisième personne neutre du singulier : toujours est-il que

    Vous pouvez donc dire Toujours est-il que j'ai du mal (toujours est-il est une locution signifiant cependant) mais pas toujours ai-je du mal.

    Je n'ai pas besoin d'être bête, déjà suis-je? :cross: -> Je n'ai pas besoin d'être bête, le suis-je déjà ? (l'adverbe de fréquence vient à la fin, contrairement à l'anglais)

    Qu'entendez-vous exactement par figé ?
     
  41. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
  42. Coque Senior Member

    ESP/pe
    Alors... on peut-tu dire "Raison avait l'auteur X lorsqu'il affirmait que... etc..." ?
     
  43. Xigua Senior Member

    Canada
    English - British
    Mettons qu'on ait ainsi + le verbe arrêter à la première personne. Si on ne contourne pas la difficulté en se servant du passé simple, la bonne forme serait-elle

    Ainsi ai-je arrêté mes études ... ?

    On n'écrit pas «Ainsi ai-j'arrêté» ... mais pour la prononciation, c'est un peu comme ça, non ?
     
    Last edited: Nov 22, 2013
  44. atcheque

    atcheque mod errant

    Česko - Morava
    français (France)
    Bonjour,

    C'est bien cela : Ainsi ai-je arrêté mes études.:tick:
     
  45. tilt

    tilt Senior Member

    Nord-Isère, France
    French French
    Et oui, ça se prononce pareil que si on écrivait ai-j'arrêté.
     
  46. mario12 New Member

    Rome
    italiano
    Excusez ,je ne veux pas donner une réponse mais poser une question similaire. C’est sa ma première question .
    Est-il correcte de dire : « Viendra le jour où je regretterai une telle décision.. » je peut faire une inversion du sujet ? L’intention est de souligner l’attente d’un fait désagréable
    Excusez mais ma langue maternelle est l’italien.
    Merci pour votre réponse
     
    Last edited: Dec 9, 2014
  47. geostan

    geostan Senior Member

    English Canada
    Non. Il faut dire ou Le jour viendra-t-il... ou bien Est-ce que le jour viendra...?
     
  48. J.F. de TROYES Senior Member

    francais-France
    Geostan a raison pour une phrase interrogative. Comme phrase affirmative, l'inversion relève d'un style littéraire ; c'est donc très bien à l'écrit, mais ce n'est pas employé à l'oral.
     
  49. mario12 New Member

    Rome
    italiano
    merci bien à tous les deux
     

Share This Page