le chagrin de ne pouvoir occuper ses bras vaillants

Discussion in 'Français Seulement' started by Thomas1, Mar 22, 2008.

  1. Thomas1

    Thomas1 Senior Member

    polszczyzna warszawska
    le chagrin de ne pouvoir occuper ses bras vaillants
    Est-il normal et correct de ne pas utiliser pas dans les constructions comme celle-ci dans le fragment ci-dessus ?

    Merci d'avance,
    Thomas
     
  2. SwissPete

    SwissPete Senior Member

    94044 USA
    Français (CH), AE (California)
    Oui.
     
  3. Ploupinet

    Ploupinet Senior Member

    Au milieu de l'Eure
    Français/France
    Un peu court peut-être ! ;)
    On peut aussi dire "...de ne pas pouvoir..." : en enlevant le "pas", la phrase est plus littéraire, plus soignée ! :)
     
  4. Xence Senior Member

    Algeria (Arabic - French)
    Et dire qu'il suffit d'introduire un "que" pour ébranler sérieusement le sens de la phrase!
    le chagrin de ne pouvoir occuper que ses bras vaillants

    :)
     
  5. jazyk Senior Member

    Brno, Česká republika
    Brazílie, portugalština
    Le déterminant de la suppression du pas est le verbe pouvoir, pas la construction:
    Un exemple de l'Internet: Le Consulat peut renseigner et conseiller les voyageurs mais ne peut faire des réservations d’hôtel, préparer des itinéraires ou des circuits touristiques. ...

    Oser est un autre verbe avec lequel la suppression est normale: [SIZE=-1]Homère (ait dire à Hector sortant du combat, qu'il n'ose faire des libations à Jupiter avant que de ... (aussi de l'Internet)[/SIZE]
     
  6. Nanon

    Nanon Senior Member

    Entre Paris et Lisbonne
    français (France)
    L'omission de "pas" est possible, mais facultative, dans un certain nombre de cas, entre autres avec les verbes cesser, oser et pouvoir.
    Cet usage est littéraire (contrairement à l'omission de "ne" qui est propre à la langue parlée) donc si, dans l'exemple cité par Jazyk, "le Consulat (...) ne peut faire des réservations d’hôtel", le refus est peut-être... plus poli ?

    D'autres exemples d'omission de "pas" :
    • Questions négatives, après un pronom ou un déterminant interrogatif : "Qui ne connaît cela ?" (sous-entendu : tout le monde connaît cela) ;
    • Avec savoir + que (mais pas quoi) : "Je ne sais que faire" (= "je ne sais pas quoi faire") ;
    • Expressions figées : "Qu'à cela ne tienne !"
     
  7. Thomas1

    Thomas1 Senior Member

    polszczyzna warszawska
    Merci à tous pour les réponses.:thumbsup:

    Une question supplémentaire :
    est-ce que cette omission de pas après pouvoir, cesser et oser est aussi utilisée dans la langue parlée par les phrancophones ?

    Thomas
     
  8. Ploupinet

    Ploupinet Senior Member

    Au milieu de l'Eure
    Français/France
    Plus vraiment, en tout cas pas pour ma génération ! ;)
    D'un autre côté, avec "cesser", je ne suis pas sûr de l'omission naturelle... pour la bonne raison que je l'utilise très peu ! :D
     
  9. yoann22 New Member

    France, français
    Tu veux dire "est-ce que cette omission de pas après pouvoir..."
    Je pense qu'on retrouve ces omissions en littérature ou dans des pièces de théâtre. Pour moi, c'est ce que j'appelle du "vieux français".
    Dans la vie de tous les jours, les français utilisent la négation "ne pas" de son intégralité.
    exemples:
    "je ne peux pas m'empêcher de penser à lui."
    "je n'ose pas lui dire la vérité."

    En ce qui concerne le verbe "cesser", il est vrai que le "pas" est rarement utilisé par les francophones.

    Pour résumer, si tu veux t'exprimer en langage familier, utilises le "pas", sinon, si tu veux parler dans un langage soutenu (bourgeois), n'utilises pas le "pas".
     
  10. Nanon

    Nanon Senior Member

    Entre Paris et Lisbonne
    français (France)
    ... et si tu veux t'exprimer dans un registre soutenu ou proche de la langue écrite (littéraire), tu peux également utiliser "cesser" qui est bien moins souvent utilisé qu' "arrêter".
     

Share This Page