Nouvelle orthographe : rectifications orthographiques de 1990

Discussion in 'Français Seulement' started by esteban, Dec 15, 2005.

  1. esteban Senior Member

    Colombia Spanish
    Bonjour à tous,

    Je constate que malgré le fait que la très vertueuse Académie française ait proposé de nouvelles réformes ortographiques, rares sont les personnes à utiliser ces nouvelles recommandations... A ceux pour qui le sujet suscite un peu de curiosité, voici des liens pour s'informer des reformes dont il est question:

    Renouvo (Réseau pour la nouvelle orthographe du français)
    Langue française et langues de France - Ministère de la Culture et de la Communication (format PDF)
    www.orthographe-recommandee.info : informations sur les rectifications de l'orthographe française ("nouvelle orthographe" ou "orthographe rectifiée")
    Rectifications de l’orthographe | Questions de langue | Académie française
    Rectifications orthographiques du français — Wikipédia

    On peut lire de temps en temps évènements mais personne n'ose encore abandonner l'ancienne orthographe. Il me semble pourtant que ces recommandations sont loin d'être scandaleuses ! Franchement, entre nous...apprendre par coeur chaque exception concernant le pluriel des noms composés n'a rien de très réjouissant !

    Pourquoi selon vous personne sur un site comme celui-ci n'essaie de changer ces vieilles habitudes ?

    Merci por vos commentaires...

    Esteban

    Note des modérateurs : Un grand nombre de discussions ont été fusionnées pour créer ce fil.
     
    Last edited by a moderator: Aug 18, 2009
  2. xav

    xav Senior Member

    Paris
    France
    Bonjour, Esteban,

    […]

    Pour ma part, je trouve les violentes réactions qu'ont subies les propositions extrêmement modérées de l'Académie, dont les membres ne passent pas précisément pour de dangereux révolutionnaires extrémistes, extrêmement significatives si on les considère sous l'angle de la sociologie. Elles ont forcément une racine plus profonde que la simple force de habitudes acquises.

    Lorsqu'on regarde les manuscrits des grands auteurs des XVIIè et XVIIIè siècles français, on est littéralement ébahi des libertés que prenaient beaucoup d'entre eux avec l'orthographe. Qu'on ne me dise pas que cela les empêchait de penser, de bien connaître leur langue, ou de s'exprimer avec élégance ! Mais les règles n'avaient pas encore été figées en un corpus devenu un idéal quasi-inatteignable (voir par exemple les règles d'accord du participe passé avec les verbes pronominaux...).

    En d'autres termes, comme en matière de religion, le moyen est devenu une fin en soi, au risque d'oblitérer l'essentiel.

    Mais, Dieu merci, nous ne sommes pas tous du même avis sur ce point.;) :)

    Et le fait est qu'à l'heure actuelle, le bateau coule : beaucoup de jeunes sortant du lycée savent à peine construire une phrase et n'ont aucune idée de structure. Merci aux jeux vidéo. C'est un drame d'une tout(e;)) autre ampleur !

    Je dirais que la connaissance de la grammaire, c'est-à-dire la compréhension de la phrase, me paraît bien plus importante que celle de l'orthographe ! Et que la partie de l'orthographe qui est liée à la grammaire (ex. conjugaison des verbes) est de loin la plus importante.

    Quant à "évènement", il présente à mon avis un inconvénient mineur : le risque de confusion avec "avènement". Pour ma part, il faut toujours que je m'y reprenne à deux fois lorsque je le lis. Mais évidemment, ceci n'arriverait pas si j'étais habitué à la nouvelle orthographe !! C'est le serpent qui se mord la queue.
    :)
     
    Last edited by a moderator: Jul 3, 2013
  3. timpeac

    timpeac Senior Member

    England
    English (England)
    J'ai ri en lisant tes mots ici parce que j'ai utilisé l'orthographe "évènement" pour la première fois hier dans un autre fil chez word reference, suite aux conseils d'un ami français. La forme du mot me paraissait vraiment moche (ce qui nous montre à quel point un homme aime ses habitudes puisque c'est ridicule que la forme d'un mot ait quelque chose de fondamentalement laid! ) J'avais vraiment du mal à appuyer sur "envoyer" après avoir écrit ça.

    Maintenant que je sais que pas mal de francophones font une nique métaphorique à la vénérable académie à cet égard je vais continuer avec le bien-aimé "événement" dorénavant ! ;)

    J'ai aussi vu des formes comme dussè-je sur wordreference, à la place de "dussé-je" etc. Je comprends pourquoi l'académie conseille une orthographe qui rapproche l'orthographe de la prononciation, mais il me semble étrange d'écrire une vieille phrase qui remonte à un passé lointain comme "dussé-je" avec une nouvelle orthographe. D'autres ont le même souci ?
     
  4. xav

    xav Senior Member

    Paris
    France
    "Souci", c'est beaucoup dire - disons : "sourire" !
     
  5. Outsider Senior Member

    Portuguese (Portugal)
    En effet, les changements proposés semblent être assez simples. Est-ce les écoles françaises ont fait un effort organisé pour divulguer cette reforme orthographique ?
     
  6. hald Senior Member

    Paris
    France
    C'est la première fois que j'en entends parler, mais j'ai quitté l'école depuis longtemps et je n'ai pas encore d'enfants, donc je ne sais pas ce que ça donne en milieu scolaire.
    Ce qui est sûr c'est que la simplification pour les mots composés n'est pas un mal. Je n'ai jamais réussi à être totalement sûr de moi quand il s'agissait de les écrire au pluriel.
    En revanche, je crois que les accents circonflexes me manqueraient trop, je pense faire de la résistance sur ce point :eek: D'ailleurs je crois que j'en resterai aussi à événement, on m'a suffisamment répété de ne pas écrire "évènement" pour que ça m'écorche l'oeil de le lire avec cette orthographe.
     
  7. valerie Senior Member

    France, French & Spanish
    D'accord avec tout ton message, et d'accord en particulier avec cette phrase. J'ai d'ailleurs l'impression que c'est la politique appliquée par les instituteurs de mes enfants.

    Et pourtant, je renacle quand je vois des mots mal orthographiés, j'ai du mal à ne pas souligner chaque faute, mon oeil accroche, et je ne suis pas sûre que j'évite toujours de porter un jugement social lié à ces fautes*. Comme quoi je suis imbibée de la valeur de la correction orthographique, malgré moi.

    * Ceci dit, la correction orthographique est encore aujourd'hui un marqueur social, elle est importante dans le monde du travail.
     
  8. DDT

    DDT Senior Member

    Paris, France
    Italy - Italian
    Je connais bien de près l'univers de l'événementiel et par rapport à mon expérience le deux versions son utilisées avec une forte prépondérance de "événement" sur "évènement"

    DDT
     
  9. geve

    geve Senior Member

    France, Paris
    France, French
    Comme Valérie, je tente d’être ouverte à la "créativité orthographique", mais rien n’y fait, la bonne élève en dictée que j’étais a l’œil accroché par toute erreur...
    Il faut pourtant reconnaître que les réformes proposées sont en effet loin d’être révolutionnaires.

    Le pluriel des noms composés est effectivement une plaie... Que celui qui ne s'est jamais interrogé sur cette question me jette le premier "S" ! Impossible de retenir les différentes règles selon les composantes du mot... donc je m’en remets à la logique. Mais à lire les quelques règles du lien posté par esteban, je m'interroge derechef...
    Dans mon petit cerveau à moi, il semble logique d'écrire "des compte-gouttes" ou "des pèse-lettres", car j'aurais déjà écrit "un compte-gouttes", "un pèse-lettres", puisqu'ils sont manifestement destinés à compter ou peser plus d'un objet.
    Qui des "sans-abris" par contre ? S'ils n'ont pas un abri, ils n'en ont certainement pas plusieurs... Le "s" me paraît vraiment étrange dans ce cas. Quoique, il s'agit finalement de plusieurs personnes qui n'ont pas plusieurs abris...
    (Je réalise en écrivant ces lignes, que je ne suis même pas sûre de "l'ancienne orthographe" correcte des mots composés ci-dessus... :eek: )

    Quand à l'accent circonflexe, c’est vrai, il ne change rien à la façon de prononcer un mot, et c’est toujours une joie de l’ expliquer à des apprenants qui peinent déjà à placer les accents aigus et graves...
    Cependant, si on part dans cette voie-là, alors, pour aller jusqu’au bout de la logique, on pourrait simplifier les syllabes qui expriment un même son (ne choisir qu’une façon d’écrire un son, une bonne fois pour toutes) ; par exemple, an/en/am/em ; ain/in/im/in/un… :eek: Où faut-il s'arrêter dans la simplification ?

    Enfin bref, je ne sais plus vraiment où je voulais en venir, mais l'orthographe française me paraît pleine d'embûches, en particulier quand il faut l'expliquer à des étrangers ! Par contre, une fois qu’on la maîtrise, c'est une joie d'en jouer... et un crève-cœur que d'y renoncer. D'où, peut-être, cette réticence constatée par esteban à appliquer les nouvelles directives.

    Heureusement, l’Académie a précisé « Aucune des deux graphies ne peut être tenue pour fautive » - ouf ! on va pouvoir continuer à se tromper (dans les deux sens) impunément !
    Voilà qui ne facilite pas la tâche des maîtres qui ont des dictées à corriger.
     
  10. Outsider Senior Member

    Portuguese (Portugal)
    Je croyais que les voyelles avec accent circomflexe étaient longues dans le français belge...
     
  11. geve

    geve Senior Member

    France, Paris
    France, French
    ça, je ne sais pas... :confused:
    dans le cadre de la réforme, il s'agit des accents circonflexes placés sur les lettres I et U (cout, paraitre - c'est vrai que ça a l'air très laid sans accent...)
     
  12. Apus Senior Member

    Confederatio Helvetica French
    En français français aussi. Prononcez-vous étre à la fenétre ?
     
  13. Outsider Senior Member

    Portuguese (Portugal)
    J'ai dit "voyelles longues", pas "voyelles fermées".
     
  14. Apus Senior Member

    Confederatio Helvetica French
    Je crois que l'on s'est mal compris, Outsider. J'ai bien voulu dire que le ê est une voyelle longue en français "français" normal, sauf celui de la télévision ou' l'on ne fait plus de différence entre é-ê et o-ô.

    [...]
     
    Last edited by a moderator: Aug 18, 2009
  15. Outsider Senior Member

    Portuguese (Portugal)
    J'ai appris à prononcer ê comme è, pas comme é. Et j'ai lu en plusieurs sources que le français actuel (de France) ne distingue pas les voyelles longues des voyelles courtes, c'est à dire, que ê et è, î et i, etc., se prononcent de la même façon. Est-ce que ce n'est pas vrai ?

    [...]
     
    Last edited by a moderator: Aug 18, 2009
  16. Agnès E.

    Agnès E. Senior Member

    France
    France, French
    J'ignorais totalement qu'il y eût des voyelles longues et des voyelles courtes en français... :eek:
    Pour moi, il s'agit davantage d'ouverture (du moins pour ce qui est du ê-ë / è). Pour î / i, je n'entrevois aucune différence.

    Par exemple : Noël => très grande ouverture de la bouche.
    Voyelle => ouverture moyenne
    fête => très grande ouverture de la bouche
    énoncé => bouche quasi fermée
     
  17. Outsider Senior Member

    Portuguese (Portugal)
    Selon ce que j'ai entendu, il y avait des voyelles longues en français ancien. Ce sont elles qu'on a marqué avec l'accent circomflexe. Si vous notez, il correspond d'habitude à l'élision d'une ou de plusieurs consonnes (évesque --> évêque, hospital --> hôpital). Or, l'élision allongeait la voyelle qui précédait la consonne effacée.
     
  18. OlivierG

    OlivierG Senior Member

    Toulouse, France
    France / Français
    Je confirme qu'il n'existe plus de notion de voyelle courte et longue en Français moderne (tout au moins en Français "standard"). C'est d'ailleurs une notion que j'ai du mal à comprendre lorsque quelqu'un m'explique la phonétique de l'Allemand.
    En Français, la phonétique distingue simplement deux "é/è": le "é" de "ses" et le "è" de "seize", sans compté le "è" nasalisé de "vin".
    Il y a peut-être une différence entre les "è" de "fête" et de "nette", mais personnellement, je n'en fais pas.
     
  19. gjuan6 Member

    español
    Bonjour,
    exactement, de quoi s´agit cette réforme de l´orthographie française? Il me semble que c´est à propos des accents circonflexes entre d´autres. Où pourrais-je me renseigner?
    Merci d´avance.
     
  20. itka Senior Member

    Nice, France
    français
    Je viens de découvrir dans un autre fil qu'il existe un "nouveau code de l'orthographe".(ben oui, on ne me l'avait pas dit ...!)
    Qu'est-ce que c'est que cet animal-là ? Depuis quand ? qui ? où ?

    Et : qu'est-ce que ça change ? Vous en êtes contents, vous ?
    (Moi, veux pas l'savoir, suis trop vieille pour changer, scrogneugneu :mad:)
     
  21. CapnPrep Senior Member

    France
    AmE
  22. tie-break Senior Member

    Il y a beaucoup de changements, surtout pour ce qui concerne les accents. Je pense qu'il ne sera pas facile, surtout pour les francophones, de remplacer certaines "habitudes d'orthographe" après un tas d'année passée à écrire un mot de la même façon.
    Pensez-vous que les Français vont-ils prendre ce nouveau code au serieux où bien il ne restera que de propositions abandonnées?
     
  23. CABEZOTA Senior Member

    Paris/Madrid
    french
    Les nouveaux codes ne remplacent pas brutalement les anciens : ce qui était correct reste accepté, mais les réformes enterinent de nouvelles graphies plus conformes à l'usage. Il n'y a donc pas de problème d'adaptation...
     
  24. CapnPrep Senior Member

    France
    AmE
    Dites plutôt : Il n'y a pas d'adaptation du tout. La grande majorité des Français ne savent pas que ces « nouveaux » codes existent (ça fait quand même une quinzaine d'années !) et de ceux qui le savent, très peu se sont mis à écrire "ognon" et "trois-mille-deux-cent-cinquante-quatre"…
     
  25. tie-break Senior Member

    Et encore moins, je crois, se sont mis à écrire cout,entrainer,paraitre sans accent circonflexe!
     
  26. Francois114 Senior Member

    Sud-Ouest de la France
    French - France
    Il faut dire qu'il n'y a pas beaucoup de pays où l'Etat joue un tel rôle... En ce qui concerne la "réforme" de 1990, précisons que son esprit est d'introduire des tolérances et non d'instituer "une nouvelle orthographe". On peut donc continuer d'écrire comme avant et d'enseigner que coût porte un accent circonflexe mais on ne doit plus sanctionner quelqu'un qui l'a oublié ou qui l'ignore. Cette approche peut être ambiguë mais je suis assez d'accord avec elle, surtout dans un pays où on est toujours enclin à croire que c'est la loi qui doit s'occuper de ces choses.
     
  27. CABEZOTA Senior Member

    Paris/Madrid
    french
    Et c'est bien pour cela que l'Académie ne cherche pas à imposer brutalement les nouvelles graphies! Elle dit simplement, en substance : on recommande plutôt cette nouvelle orthographe, pour telle et telle raison - on peut être d'accord ou pas avec les motifs invoqués, mais rien n'est injustifié - mais si vous continuez à écrire selon les anciennes normes, cela reste correct.

    Quelles que soient les raisons objectives pour lesquelles on devrait garder ou abandonner l'accent circonflexe dans "coût" ou "disparaître", il faut reconnaître que ce genre de débat montre surtout à quel point notre rapport à la langue est affectif, combien il y a de passion - ou simplement d'attachement presque sentimental - derrière toutes les raisons. Les formes compliquées apprises à l'école, les tirets inattendus, les accents, ces lettres devenues presques ornementatives, et que nous ne prononçons plus, forment partie d'un paysage linguistique de l'enfance qu'il nous est toujours pénible d'effacer, d'autant que ces règles, nous les avons apprises, à l'époque, avec l'idée rassurante que "c'est comme ça", et qu'en apprenant bien sa leçon on domine quelque chose d'aussi essentiel que l'expression de soi.

    Evidemment, ces lettres superflues ont AUSSI une fonction de discrimination entre les homophones, par exemple, évidemment elles peuvent avoir une fonction phonologique, évidemment elles portent une mémoire étymologique qui nous rend plus évident, lorsque nous en connaissons le secret, l'origine d'un mot, la famille de sens à laquelle il se rattache, etc. Mais je persiste à croire qu'au fond, bien au-delà de tous ces arguments justes, l'attachement à une règle apprise, rassurante comme la loi, le goût simplement esthétique pour ces arabesques graphiques ont pour nous une importance cruciale. Et les professeurs de français, pour qui l'intelligence de la langue - c'est-à-dire aussi son évolution, l'évolution de ses normes - devrait être si importante, rechignent malgré eux à voir le français changer, se mouler sur l'usage, parfois inventif, parfois idiot, mais qui n'est jamais sans raisons et qui finit toujours par l'emporter...
     
  28. delphine1 Senior Member

    Beijing, China
    French - France
    Jamais entendu parler de ce code d'orthographe... pourtant, j'ai appris à lire et à écrire après 1990... et mes professeurs considéraient cela comme une faute d'orthographe si l'on écrivait "ognon" à la place d' "oignon" (idem pour les accents circonflexes d'ailleurs).
    Je me demande bien à quoi cela sert de donner des nouvelles règles si on ne les apprend pas aux enfants pendant qu'ils sont à l'école... comment voulez-vous que les gens les mettent en pratique ?! D'ailleurs, connaissez-vous quelqu'un qui les utilise ces fameuses règles ?
    Enfin, j'aurais appris quelque chose aujourd'hui !! (mais je crois quand même que je vais continuer à écrire "oignon" !!) :)
     
  29. Cintia&Martine Senior Member

    Français
  30. HecateTs Member

    France
    Français
    Qui dit euphonie dit toujours tirets ?

    Mmmm ça me perturbe un peu. Notamment la disparition de tirets pour des mots comme "week-end" "tic-tac" et "porte-monnaie" (portemonnaie ne vous choque-t-il pas vous ???)
    Le deplacement du trema me chagrine un peu : j'ai eu du mal à l'apprendre petite !
    La suppresion du ^ me gène : sur et sûr n'ont pas le même sens ! Pareil pour tache et tâche. Ca m'a un peu plus étonnée.

    Je pense que je vais rester arrièrée et continuer d'utiliser les bonnes vieilles règles de français pré-1990.

    PS : Moi aussi j'ai appris mon français écrit après 1990 mais je pense que le fait est que nos professeur nous apprenaient leur français. En tant que professeur ça ne me viendrait pas à l'esprit d'apprendre "ognon" à mes éleves... même si le bulletin officiel le conseillait ! ^__^
     
  31. tie-break Senior Member

    La suppression de l'accent circonflexe n'est pas absolue, on le mantient en cas d'ambiguité.
    Donc, des mot comme sûr, dû, mûr, jeûne etc. le conserveront encore, justement pour ne pas créer de confusion.
     
  32. Rpkx

    Rpkx Member

    Devant son PC
    Français Belgique
    Bonjour,

    Le français étant encore une langue vivante, je ne suis pas contre les simplifications de "Laure Tograff", pour suivre l'usage. Mais je constate que la réforme ne passe pas, donc je continue à écrire comme on me l'a appris dans les années cinquante.
    Je me réjouis simplement de savoir que si, par malheur, j'oublie un chapeau sur cout ou dégout, ce n'est plus une "phôte".

    @+

     
  33. nabiru.sama Member

    Montreal
    Algeria, Arabic and French
    On ne dit plus je ruisselle, mais je ruissèle. je rappelle ne change pas.
    On ne dit plus je connaît. mais je connait.
    En connaissez-vous d'autres ?
     
  34. Anne345 Senior Member

    France
    on écrit toujours je connais
     
  35. itka Senior Member

    Nice, France
    français
    Mais on garde le droit d'écrire comme on l'a toujours fait aussi.
    Ce serait très difficile pour moi de penser à modifier les mots que j'ai écrits toute ma vie avec cette orthographe !
     
  36. Nanon

    Nanon Senior Member

    Entre Paris et Lisbonne
    français (France)
    C'est vrai du moins pour les adultes. Les enfants apprennent la nouvelle orthographe.
    Les correcteurs orthographiques des logiciels de traitement de texte et autres tiennent compte de la réforme. C'est parfois énervant lorsque, comme Itka, on a pris des habitudes et qu'on est sûr(e) de ne pas faire de faute... tout ça pour un simple accent circonflexe !
     
  37. nabiru.sama Member

    Montreal
    Algeria, Arabic and French
    oui merci. Je pense que le droit d'écrire avec les deux orthographes ne se prolonge pas indéfiniment car nous sommes dans une période de transition entre les deux orthographes.
     
  38. itka Senior Member

    Nice, France
    français
    IMHO, ça va durer longtemps !:D
    D'autant plus qu'en France, nombre de professeurs ne savent pas que cette réforme existe et que ceux qui le savent ne l'appliquent pour ainsi dire pas ! On estime à 5 % le nombre des enseignants qui en tiennent compte !
     
  39. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    En Suisse, la nouvelle orthographe est certes acceptée mais pas enseignée du tout… Ce n'est donc effectivement pas demain la veille !
     
  40. Jocaste

    Jocaste Senior Member

    Français
    Je suis née en 1987 ... et j'ai toujours écrit il connaît :confused:
    (et à 3 ans, étais pas encore très douée avec un stylo, mais plutôt un pinceau :D)
     
  41. itka Senior Member

    Nice, France
    français
    J'ai eu aussi l'exemple de mon fils (même âge) qui n'a jamais entendu parler de cette réforme et écrit... comme moi.
     
  42. Gévy

    Gévy Senior Member

    Madrid Espagne
    Français France
    Bonjour:

    Le jour où la rectification de l'orthographe a été officiellement acceptée, j'ai bondi de joie. Pas jeune pourtant, la môme !

    Pourquoi préférer la complication, les situations illogiques, à la simplicité ? Seulement par habitude, pour maintenir une tradition que la prononciation ne justifie plus ? Pouquoi au futur devrait-on préférer "je préférerai" à "je préfèrerai", si la deuxième forme est celle qui suit logiquement la prononciation ?

    Je n'ai jamais compris pourquoi, après des siècles d'évolution, de rectifications orthographiques, d'adaptations à la prononciation, la langue française devrait (au XXIe siècle !!!) s'enkyloser. Je touve même ça honteux, un crime presque... :D:D:D

    Comme dit Karine, si on avait toujours fait ça on parlerait comme Rabelais... ou pire, on parlerait français... et on l'écrirait en latin !

    Bisous,

    Gévy
     
    Last edited by a moderator: Jul 3, 2010
  43. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Ce n'est pas une question de complication, ni de tradition, ni même de préférence ; c'est avant tout une question d'habitude et de difficulté à changer quelque chose que l'on fait depuis fort longtemps… C'est peut-être facile pour toi, mais changer sa façon d'écrire – et donc de lire ! – quand on a une mémoire photographique comme la mienne, c'est très difficile !

    Quant à la logique, la nouvelle orthographe ne l'est pas toujours non plus ! :rolleyes:
    On parleroit françois ! :p
     
  44. geostan

    geostan Senior Member

    English Canada
    Si je peux ajouter un petit mot.

    Ici au Canada on a toujours été bousculé entre les systèmes britannique et américain. Je suis certain que les Français admettront que l'orthographe anglaise est on ne peut plus illogique. Alors, quand j'étais à l'école élémentaire, on écrivait toujours "colour," suivant l'exemple des Anglais. Après tout, nous faisions toujours partie de l'empire Britannique.

    Puis, je ne suis plus certain quand cela est arrivé, dans les années soixante-dix, je crois, l'orthographe usuelle du mot était celle des Américains. Même les dictionnaires semblaient lui donner préférence tout en admettant que l'autre n'était pas fautive.

    Puis sont venues les années quatre-vingt-dix, et tout à coup, la préférence a change de nouveau. Pourquoi? je ne saurais l'expliquer. Pendant tout ce temps, j'avais continué à écrire "colour."

    Or, je n'oserais suggérer que la même chose va se passer en français. Mais je peux dire ceci: il m'est clair que les autorités qui ont réhabilité l'orthographe française croient qu'il serait injuste d'insister sur le noveau système tant que ceux qui ont employé et qui continent à employer l'autre système seraient en vie.

    Cela suffit pour que je continue à suivre l'ancien système. Si d'autres de mon âge peuvent s'adapter à l'autre, tant mieux pour eux. Mais j'ai la mémoire plutot visuelle, et je ne pourrais pas m'empêcher de reculer devant une forme comme "évènement ou préfèrerais."

    Voilà. Je n'ai plus rien à dire là-dessus.

    Cheers!
     
  45. janpol

    janpol Senior Member

    France
    France - français
    Oui, il est difficile de changer ses habitudes, Maître Capello. Ayant des habitudes, moi aussi, je comprends cela mais, si l'on fait une réforme, il est inévitable qu'elle tombe sur une génération à qui elle ne plaît pas trop...
    Je ne sais pas vraiment quels sont les grands points de cette réforme mais, si elle portait sur les géminées (qui ne sont pertinentes que dans de rares cas, je trouverais cela plutôt bien).
     
  46. itka Senior Member

    Nice, France
    français
    Vous trouverez ici les détails de la réforme.
    Une réforme n'est pas faite pour être appliquée immédiatement.
    Je suis bien sûre que ceux qui l'ont voulue ne comptaient pas qu'elle soit appliquée par tous avant la disparition des derniers "dinosaures" qui ont appris à lire et à écrire avant ! C'est bien pour ça qu'ils ont laissé les deux orthographes...
    Si on acceptait de voir l'écriture pour ce qu'elle est, c'est-à-dire une représentation, une image d'une langue et non la langue elle-même, ce ne serait pas gênant... Les Chinois ont la même langue écrite (ce qui leur permet entre autres de se comprendre d'un bout à l'autre de leur pays sans problème) tandis que leurs langues orales évoluent à leur gré... est-ce si dramatique ?

    La langue, c'est la langue parlée. C'est elle qui évolue, à son rythme, selon ses propres lois... et qui fait que nous ne parlons plus latin...

    Le code écrit peut être modifié, modernisé pour ressembler davantage à la langue (orale) ou pas... C'est une autre question.
    Le conserver immuable entraîne des soucis orthographiques pour les enfants et les "apprenants" en général. Tôt ou tard, l'écart concernerait aussi la grammaire et finalement, on devrait apprendre deux codes : un écrit et un oral.
    Le réformer entraîne aussi de nombreuses difficultés : quand faudrait-il le faire ? Tous les...20 ans ? 50 ans ? 100 ans ? (je vous rappelle que les différentes évolutions ne se font pas à vitesse constante !)
    Il faudrait alors accepter que les écrits antérieurs ne soient plus lisibles que par une population de spécialistes... ou plutôt des populations de spécialistes : ceux de la "première époque" ceux de la "deuxième époque"...etc... sans compter les latinistes !
    Adieu Rabelais, Victor Hugo mais aussi les auteurs d'aujourd'hui ... Essayez donc de lire du français en orthographe "fonétik" :eek: !
    Je ne m'étends pas davantage sur les pertes proprement linguistiques occasionnées par ces réformes (morphologie, création lexicale, etc...)

    "Mais alors, Mère-Grand, quelle est la bonne solution ?
    - Ne vous en faites pas, mes enfants ! Bientôt vous parlerez tous anglais ...et vous l'écrirez aussi !":D
     
  47. bloomiegirl

    bloomiegirl Senior Member

    New York
    US English
    Je ne faisais pas attention en 1990...

    Qu'est-ce qu'on pense de la réforme orthographique de 1990? Ou plutôt, est-ce qu'on suit les nouvelles règles?

    Merci d'avance!
     
  48. CapnPrep Senior Member

    France
    AmE
    En un mot : non. En tous cas, en France. Voici un passage de Picoche & Marchello-Nizia (1998) :
     
  49. Cilquiestsuens Senior Member

    French
    Etant professeur, je regrette également qu'elles ne soient pas appliquées... Elles sont incontestablement un pas dans la bonne direction. En matière de langue, les Français sont frileux, conservateurs et ne comprennent pas que certaines nouvelles choses pourraient apporter une nouvelle vie à leur langue...
    Donc je vous confirme qu'aucun effort sérieux n'a été entrepris par les autorités pour faire appliquer cette réforme...
     
  50. Punky Zoé

    Punky Zoé Senior Member

    Pau
    France - français
    Bonjour Bloomiegirl et bienvenue sur le FS !

    En cherchant dans ce forum, tu trouveras d'autres discussions qui tournent autour de la "nouvelle orthographe" qui est effectivement peu appliquée et très peu connue en France. Je ne suis toujours pas certaine qu'elle soit enseignée de manière universelle en France et elle n'a jamais été diffusée auprès de la population qui n'était plus en âge d'être scolarisée. Même certains éditeurs de livres semblent l'ignorer... Moi-même, j'ai beaucoup appris depuis que je fréquente ce site :eek::)
    De mémoire, on a déjà parlé de l'orthographe, de l'accentuation des majuscule et des accents en général.

    [...]

    Les accents, ici, ...
     
    Last edited by a moderator: Aug 18, 2009

Share This Page

Loading...