Saqueboute : étymologie ?

Discussion in 'Etymology, History of languages and Linguistics (EHL)' started by slideman, Nov 27, 2012.

  1. slideman Junior Member

    English (UK)
    On nous propose souvent l’étymologie “saquer + bouter” (en raison de l’action de la coulisse). Un substantif composé du radical de deux verbes sans autre élément, ce serait rare, n’est-ce pas? C’est donc une exception, ou il y aurait une autre étymologie?
    Merci par avance.
     
  2. Jorōgumo

    Jorōgumo Senior Member

    French
    Pourtant, cela vient bien d'une contraction des verbes sacquer (tirer) et bouter (pousser), ce qui illustre parfaitement bien les mouvements du saqueboute (dont une variante orthographique est sacqueboute).
    Bon nombre de mots sont construits de la sorte (des garde-manger, par exemple), sans oublier les nombreuses contractions verbales gréco-latines qui ont donné des substantifs dont nous ne connaissons pas nécessairement l'étymologie.
     
  3. slideman Junior Member

    English (UK)
    Mais “garde-manger” = radical + infinitif, et l’infinitif est le complément du radical. Avec “saqueboute” ni l’un ni l’autre n’est vrai.
     
  4. CapnPrep Senior Member

    France
    AmE
    Dans garde-manger, manger est un nom (dérivé de l'infinitif). Il est vrai que les composés verbe-verbe sont plus rares en français que les composés verbe-nom, mais on peut avoir deux infinitifs, soit dans une relation de coordination (copier-coller), soit dans une structure de complémentation (laisser-faire/-aller, savoir-faire/-vivre). Les composés du type saqueb(o)ute, où les deux verbs sont conjugués à l'impératif, sont encore moins nombreux. On peut citer par ex. cache-cache, pousse-pousse, chausse-trap(p)e, virevolte.
     
  5. PaulQ

    PaulQ Senior Member

    UK
    English - England
    The Oxford English Dictionary:
     
  6. slideman Junior Member

    English (UK)
    J’y reviens parce que je viens (tardivement!) de découvrir l’expression “sacra buccina”
    (http://www.bartleby.com/81/14697.html etc.), qui me réoriente sur l’étymologie populaire.

    Donc: est-ce que saqueboute/sacabuche dériverait plutôt de sacra buccina sous l’influence de saquer et de bouter ?

    J’ai encore des doutes sur “radical + radical”, qui reste pour moi un format très exceptionnel. Merci pour vos exemples, mais: virevolte dérive de l’italien; cache-cache et pousse-pousse ne dérivent-ils pas du langage enfantin et du créole respectivement, ce qui les excluerait comme modèle ? (Garde-manger = radical + substantif; copier-coller, laisser-faire/-aller, savoir-faire/-vivre = infinitif + infinitif.)
     

Share This Page