être - passé composé / imparfait - j'ai été / j'étais, etc.

DaniL

Senior Member
slovène
Bonsoir tout le monde,

J'essaie d'imaginer comment me présenter devant un employeur potentiel.

Dois-je dire :

« J'ai été étudiant en économie [je ne le suis plus], il ne me manque que le mémoire de maîtrise [sous-entendu : mais j'ai fait tout les examens] pour avoir mon diplôme »,

ou plutôt

« J'étais étudiant en économie ... »

Personnellement, je suis pour « j'ai été », car je voudrais souligner qu'à présent, je ne le suis plus.

Quelqu'un pourrait-il me confirmer si c'est bon ? Si non, qu'est-ce qui ne va pas ?

Je vous remercie d'avance de vos commentaires.
 
  • Klimaxxx

    Member
    French
    Dire "j'étais" veut également dire que ce n'est plus le cas.

    Personnellement je dirais simplement "j'ai étudié l'économie"/"j'ai fais des études d'économie" ou, comme sur un C.V, préciser quel est ton diplôme : "je suis diplômé en...".
     

    tilt

    Senior Member
    French French
    C'est bien le passé composé qu'il faut employer, ici.

    L'imparfait n'aurait de sens que si j'étais étudiant servait à dresser le "décor" d'une autre action, plus ponctuelle : j'étais étudiant en économie quand j'ai décidé de changer d'orientation, par exemple.
     
    Bonsoir,
    quelqu'un m' a dit que quand on parlait d'une réunion qui avait eu lieu dans le passé, on ne pouvait pas dire "J' AI ETE assis à côté de François et François A ETE assis à côté de Jean", mais qu'il fallait dire "J' ETAIS assis à côté de François et François ETAIT assis à côté de Jean".

    Je comprends que l' imparfait est un temps qui exprime souvent une simultanéité par rapport à un autre point dans le passé. Je comprends pourquoi dans

    "J' ETAIS assis à côté de François et François ETAIT assis à côté de Jean quand le président a commencé à parler."
    on ne peut employer que l' imparfait.

    Mais est-ce qu ' il est vraiment impossible de dire "Hier j' ai assisté à une réunion...j' ai été à côté de X et X a été assis à côté de Y."

    Ici ce qu' on veut exprimer c' est que pendant tout le temps qu' a duré la réunion on a été assis à côt' de quelqu' un, non?

    Merci d'avance pour vos réponses
     

    Lacuzon

    Senior Member
    French - France
    Bonjour,

    J'ai été assis = pendant une partie de la réunion.
    J'étais assis = pendant toute la réunion.
     
    merci pour votre réponse.
    alors, si j' ai bien compris on dit, lorsqu' on parle d' un vol en avion (par exemple):

    "Le vol a été agréable...j'ETAIS assis de X..."

    parce qu' on a été assis à côté de X pendant toute la durée du vol et pas seulement pendant les premières 30 minutes, par exemple...
    est-ce que c'est correct?
    merci d'avance
     

    Lacuzon

    Senior Member
    French - France
    Bonjour,

    Oui c'est correct.

    Pendant la révolution j'étais boulanger = pendant toute la révolution.
    Pendant la révolution j'ai été boulanger (puis mécanicien puis électricien...) = pendant une partie de la révolution.
     
    Last edited:

    Chimel

    Senior Member
    Français
    Lacuzon a entièrement raison. Je voulais juste préciser une chose, pour que vous compreniez bien la raison.

    Si l'usage de l'imparfait vous paraît logique avec "quand le président a parlé", il doit aussi vous paraître logique avec le complément non verbal "pendant le discours du président".

    Autrement dit, peu importe que l'action à laquelle il est fait référence soit exprimée sous forme verbale ou non verbale, la logique est la même. "Pendant la guerre, il était boulanger" pourrait se dire (moins élégamment) "Pendant que la guerre se déroulait...".
     
    Last edited by a moderator:
    Bonsoir,
    l'usage de l' imparfait me paraît parfaitement logique avec "quand le président a parlé" parce que le verbe au passé composé "a parlé" functionne comme point de référence par rapport au verbe à l'imparfait; on comprend que les personnes dont ont parle ETAIENT déjà assises au moment où le président a parlé.

    Dans la phrase "Pendant la guerre, il était boulanger." l'usage de l 'imparfait me paraît aussi logique parce que la personne dont on parle était déjà boulanger quand la guerre a éclaté et lorsque la guerre s' est terminée elle l' était toujours...

    Or, dans "Hier j' assisté à une réunion... J'étais assis à coté de X et X était assis à côté de Y..."
    l'usage de l' imparfait me paraît moins logique, parce que dans cette phrase celui qui parle ne fait que constater qu' il a été assis à côté de quelqu' un à partir du moment où la réunion a commencé jusqu' au moment où elle s' est terminée.
    Je ne vois donc pas simultanéité par rapport à un autre moment dans le passé comme dans "J' étais assis à côté de François et François était assis à côté de Jean quand le président a commencé à parler."
     

    Lacuzon

    Senior Member
    French - France
    Bonsoir,

    En général on est déjà assis les uns à côté des autres, plus ou moins par affinité, avant que la réunion ne commence.
     

    Chimel

    Senior Member
    Français
    Je crois que votre difficulté vient du fait que vous pensez que l'imparfait se justifie uniquement par rapport à un autre point de référence dans le passé explicitement exprimé. Comme Lacuzon l'explique, ce point de référence peut être implicite, lié à la situation concrète ou au contexte.

    Autre exemple: quelqu'un me téléphone et me demande "Je ne te dérange pas, j'espère?" Et je lui réponds: "Si, je dormais". Il n'y a là non plus aucune référence explicite à un autre fait dans le passé.
     

    Ryuork

    New Member
    Vietnamese - vm
    […]

    J'ai une autre question :
    Dans la langue parlée, est-ce qu'on utilise le passé composé:
    "ABC n'a pas seulement été un poète sublime, il avait un sens de l'humour développé."?
    ou l'imparfait (était)?

    Merci.
     
    Last edited by a moderator:

    Logospreference-1

    Senior Member
    français
    Était ou a été, on pourrait dire les deux.
    Quand on parle d'une personne au passé, quel que soit le temps utilisé il ne doit pas y avoir beaucoup de différence entre langue écrite et langue parlée.

    […] s'il y a lieu il faut évidemment considérer l'ensemble du texte, surtout s'il s'agit d'un récit ou s'il est sur le ton d'un récit. Quand on entend ABC n'a pas seulement été un poète sublime, on s'attend à des développements.

    […]
     
    Last edited by a moderator:

    Amidelalanguefrançaise

    New Member
    German-germany
    Bonjour,
    je connais les aspect des temps imparfait et passé composé qui se trouvent dans les manuels. Mais je ne peux pas les utilisé intuitivement dans des phrase courtes si je n'explique pas verbalement le contexte. Et j'espère que vous pouvez me dire quelles possibilités de ces exemples suivants sont correctes:

    […]
    "Je ne étais pas sûr si le cadeau te plaît" ou "Je n'ai pas été sûr si le cadeau te plaît" (Quand je donne un cadeau à un copain)

    Merci d'avance
     
    Last edited by a moderator:

    Amidelalanguefrançaise

    New Member
    German-germany
    Dire "j'étais" veut également dire que ce n'est plus le cas.

    Personnellement je dirais simplement "j'ai étudié l'économie"/"j'ai fais des études d'économie" ou, comme sur un C.V, préciser quel est ton diplôme : "je suis diplômé en...".
    C'est exactement mon problème. On dit bien j'étais étudiant. Mais j'ai fais des études. Ce sont des expressions qui ont le même sens. Et les deux décrivent un état. Mais avec être on utilise l'imparfait et pour faire le passé composé. Et on demande bien: "Tes vacances ont été comment?" bien que ce soit, de mon avis, un état aussi.

    C'est bien le passé composé qu'il faut employer, ici.

    L'imparfait n'aurait de sens que si j'étais étudiant servait à dresser le "décor" d'une autre action, plus ponctuelle : j'étais étudiant en économie quand j'ai décidé de changer d'orientation, par exemple.
    C'est ce que je pensais aussi. Il n'y a pas de contexte. En ce contexte par exemple je le comprendrais: Je n'étais pas sûr si ça te plairait, pourtant je l'ai acheté. En ce contexte s'est bien clair, parce que je l'ai acheté (action) pendant que je n'étais pas sûr (une information aditionnelle et un état qui est interrompu par l'action) mais si je dit je n'étais pas sûr, s'est un état qui s'est passé au passé. Et il est fini maintenant.
     
    Last edited by a moderator:

    Chimel

    Senior Member
    Français
    La confusion vient peut-être du fait qu'au début de ce fil, on semble recommander le passé composé (message #3). Mais ce passé composé s'applique en fait à j'ai étudié l'économie/j'ai fait des études d'économie.

    J'ai été étudiant en économie est une phrase un peu curieuse, qui ne pourrait se concevoir que dans certains cas particuliers.

    Comme être étudiant décrit un état, on l'utilisera normalement à l'imparfait, souvent en opposition avec une action précise: J'étais (encore) étudiant quand j'ai rencontré Véronique.
     

    C_18

    Member
    German - Germany
    Bonjour,
    deux questions similaires concernant l'emploi des temps avec être:
    Pourquoi dit-on J'ai toujours été intéressé(e) par XY, même si toujours est un mot qui décrit une durée et se trouve souvent dans les manuels de grammaire comme un mot indiquant l'imparfait?
    J'ai une fois lu la phrase J'ai toujours été amoureuse de lui.
    Mais être amoureuse c'est bien un état et non une action. Est-ce qu'il y a un cas dans lequel on pourrait dire J'étais toujours amoureuse de lui?
    Merci de votre aide! Je vois bien que pour les locuteurs natifs d'allemand c'est très dur dans certains cas. Selon moi, ça résulte du fait qu'on différencie entre description (imp) et temps limité (pc), mais parfois il y a des états qui sont déjà terminés... est-ce que le temps est plus fort? (exemple là haut avec être amoureuse)
     

    jekoh

    Senior Member
    Fr - Fr
    J'étais toujours amoureuse de Gontrand quand j'ai rencontré Jean-Kévin = j'ai cessé ensuite de l'être
    J'ai toujours été amoureuse de Gontrand (même quand je le trompais avec Jean-Kévin)
    = j'ai n'ai jamais cessé de l'être, je le suis encore

    Dans la première phrase, toujours a le sens de encore.
     

    C_18

    Member
    German - Germany
    Merci jekoh, maintenant la différence du sens est plus clair!
    Néanmoins, je ne comprends pas pourquoi exactement le passé composé s'utilise pour ce genre de situation, car être amoureux/se est un état. Donc si je parlais juste de mes sentiments, je dirais: "J'étais amoureux/se". Mais le toujours change le temps, il me semble, et alors je dois utiliser le passé composé. Est-ce que le temps est toujours plus fort et change un état décrit par l'imparfait comme ça?
    Bonne soirée!
     

    Oddmania

    Senior Member
    French
    Salut,

    Avec toujours, on utilise le plus souvent le passé composé : j'ai toujours vécu ici, j'ai toujours voulu devenir chanteur, j'ai toujours aimé la poésie, etc.

    Si vous dites J'étais toujours amoureuse..., on comprend le mot toujours dans le sens de encore : J'étais encore amoureuse de Pierre (= je n'avais pas arrêté d'aimer Pierre) lorsque j'ai rencontré Paul.

    On peut également utiliser toujours avec l'imparfait pour parler d'une habitude passée : J'étais toujours en manque d'argent lorsque j'étais étudiant.
    Donc si je parlais juste de mes sentiments, je dirais: "J'étais amoureux/se". Mais le toujours change le temps, il me semble, et alors je dois utiliser le passé composé.
    En fait, on ne passe pas de l'imparfait au passé composé; on passe du présent au passé composé, à cause du mot toujours qui englobe forcément le passé.

    J'aime Romain. Je l'ai toujours aimé. Je l'aime depuis que je l'ai rencontré.
    J'aimais Romain. Je l'avais toujours aimé. Je l'aimais depuis que je l'avais rencontré.
     
    Last edited:

    Chimel

    Senior Member
    Français
    J'ai une fois lu la phrase J'ai toujours été amoureuse de lui.
    Mais être amoureuse c'est bien un état et non une action.
    Un verbe d'état peut très bien se conjuguer au passé composé pour exprimer un état ressenti à un moment précis, qui a alors pratiquement la valeur d'une "action": J'ai été triste d'apprendre ça.

    Avec toujours, c'est plus difficile à justifier logiquement. Disons que toujours (sauf dans le sens de encore, comme dit plus haut) et jamais demandent le passé composé. On dira aussi: je n'ai jamais été amoureuse de lui.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Disons que toujours (sauf dans le sens de encore, comme dit plus haut) et jamais demandent le passé composé.
    Souvent, mais pas toujours, notamment pour les habitudes passées…

    Avant la mort de son fils elle était toujours débordante de joie. Aujourd'hui elle fait peine à voir.
     

    Alessa Azure

    Senior Member
    russe
    Bonjour,

    Jules travaille dans une école.

    Ainsi se passe la matinée. Quand l'heure du diner arrive, je soupire de soulagement. Le début de la journée était plutôt épuisant. J'ai bien mérité une pause.

    Pourriez-vous me dire ce que je dois employer ici : passé composé ou imparfait ? À mon avis, les deux sont possibles, mais je ne sais pas quelle option est meilleure.

    Merci
     

    Locape

    Senior Member
    French
    Il s'agit du 'dîner' québécois, n'est-ce pas ? Donc du déjeuner français ? Je dirais que les deux sont possibles, spontanément j'utiliserais l'imparfait.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Les deux temps sont possibles dans ce contexte selon que le locuteur veut parler du passé uniquement (avec l'imparfait) ou de son résultat sur le présent (avec le passé composé).
     

    Anna-chonger

    Senior Member
    Chinese
    J'ai été assis = pendant une partie de la réunion.
    J'étais assis = pendant toute la réunion.
    Imaginons que j'écris un texte sur ce qu'on a fait hier. Après avoir décrit et énuméré plusieurs évènements, je résume : "Tout le monde (être) content."
    On emploie le pc ou bien l'imparfait ?

    Merci d'avance pour votre attention.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Les deux temps sont a priori possibles selon la nuance que le locuteur veut faire passer et selon le contexte exact qui nous manque ici. Qu'avez-vous fait exactement la veille ? De quels événements est-il question ? En quoi les gens ont-ils été satisfaits ?
     

    Anna-chonger

    Senior Member
    Chinese
    Ah, par exemple, hier c'était mon anniversaire. Mes amis et moi nous nous sommes bien amusés. Donc... tout le monde (être) heureux. Oui, content dans le sens de heureux.
     

    Piotr Ivanovitch

    Senior Member
    Français
    Oui, mais ce sera plus clair si tu modifies légèrement le contexte, en y introduisant la notion d'attente : « Hier c'était mon anniversaire et je voulais réussir cette soirée. Mes amis et moi nous nous sommes bien amusés et tout le monde a été content ».
    Il y a projet + résultat (bilan).

    L'imparfait (message # 36) convient pour exprimer l'état résultant de l'action, le PC décrit plus un processus (achevé).
     
    < Previous | Next >
    Top