être (un/le) + métier, profession, fonction, grade, etc. - sans ou avec article indéfini/défini ?

srflower

New Member
cn/chinese
je suis etudiante
je suis une etudiante

c'est la meme chose ou pas? tout est correct?

merci:)

Note des modérateurs : Plusieurs fils ont été fusionnés pour créer celui-ci.
 
Last edited by a moderator:
  • Sickduck

    Senior Member
    French - Canada
    La première forme (je suis étudiant) est utilisée en réponse à la question: qu'est-ce que vous faites dans la vie? ou: quelle est votre occupation?

    La seconde forme (je suis un étudiant) est généralement utilisée avec d'autres éléments d'information. Ex: je suis un étudiant étranger, ou: je suis un étudiant qui travaille à mi-temps.
     

    Mitiam

    Senior Member
    US
    Russian
    Je me demande, s'il faudrait employer un article dans cette phrase:
    - appelez-moi pour avoir des réponses par rapport au marché immobilier, car je suis un/ le spécialiste??
    Je suppose que ce n'est pas vraiment nécessaire, on pourrait le dire sans article
     

    Virtuose

    Senior Member
    Polish/Poland
    je suis spécialiste (dans cette matière)!

    je suis un très bon spécialiste! (avec un adjectif)
     
    Last edited:

    Punky Zoé

    Senior Member
    Pau
    France - français
    S'il n'y a pas de complément à spécialiste (en quoi ?) je mettrais l'article indéfini "un", à moins que tu ne sois "le" (seul et unique) spécialiste ;).
     

    Talibun

    Member
    French (France)
    Bonsoir,

    Je suis d'accord avec la remarque de Punky Zoé. Tu peux aussi écrire : "... car j'en suis un spécialiste."
     
    Last edited by a moderator:

    phosphore

    Senior Member
    Serbian
    Bonjour,

    Comment on dit: je suis un étudiant en échange ou je suis étudiant en échange?

    Merci d'avance.
     

    vincentLi

    Senior Member
    中文-français-English-italiano
    bonjour à tous!
    j'ai une question sur l'article indéfini surtout pour une présentation.
    Je sais qu'on n'emploie pas l'article indéfini si le sujet est un pronom personnel: Il est étudiant; elles sont vendeuses.
    Mais, si le sujet est un nom propre, un prénom par exemple, est-ce qu'il faut utiliser l'article indéfini, comme dans le titre:
    Pierre est chauffeur ou bien
    Pierre est un chauffeur?

    merci en avance!
     

    SergueiL

    Senior Member
    Français
    Bonjour

    On emploie un article indéfini lorsque on ajoute un qualificatif (adjectif épithète ou proposition relative).
    • Quel est le métier de Pierre ? Pierre est chauffeur de camion.
    • Quel genre de chauffeur est Pierre ? Pierre est un chauffeur prudent et ponctuel.

    Donc si la phrase s'arrête après chauffeur, seul "Pierre est chauffeur" est correct.
     

    anasabidi

    Senior Member
    arabe
    Bonjour tout le monde
    Est ce qu'on dit "je suis ringards ou un ringards"" je ne suis pas ringards ou un ringard" ? entre l'adjectif et le nom, je sais comment vous choisissez? dans le cas ou on choisi le nom, on peut omettre l’article indéfini "un" ?
    je vous donne plus d'exemple pour bien me comprendre : "je suis patriote ou un patriote";"naif ou un naif"

    Merci à vos toutes et tous !
     

    Lacuzon

    Senior Member
    French - France
    Bonjour,

    La plupart du temps, les deux se disent. Seul le dictionnaire dira si le nom existe. Et il n'y a pas de différence entre les deux.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Je dirais plutôt que lorsque l'adjectif et le substantif existent, seul l'un des deux est naturel. Il s'agit le plus souvent de l'adjectif, mais malheureusement, il n'y a pas de règle absolue…

    Je suis étudiant.
    Je suis un spécialiste.
    Je suis ringard.
    Je suis un patriote.
    Je suis naïf.
     
    Last edited:

    anasabidi

    Senior Member
    arabe
    et dans le cas ou il y aurait une négation je dirais je ne suis pas un patriote .
    ça parait un peu lourd
     

    Micia93

    Senior Member
    France French
    comme dit plus haut, tu utilises l'article si tu ajoutes d'autres informations (adjectif, complément ...)
    =>"je ne suis pas un patriote convaincu" par exemple

    sinon, je dirais "je ne suis pas patriote" (c'est mon état d'esprit général)
     

    sanchez90

    Senior Member
    Spanish-México
    Bonjour,

    La présence de l'article devant les professions me pose toujours de gros soucis.
    Avec: Sujet+verbe+ profession, il ne faut pas employer d'article.

    IL est médecin.
    Il est professeur.

    Dans la phrase qui fait l'objet de ce fil, il y a aussi l'adjectif français qui suit les deux professions exercées par Nicolas Sarkozy.

    Nicolas Sarkozy est un avocat et homme d'affaires français

    Est-ce pour cela qu'on ajoute l'article indéfini devant "avocat"?

    Merci
     

    xmarabout

    Senior Member
    French - Belgium
    Pas forcément, l'article n'est pas obligatoire ici. Par contre, dans les premiers cas un article nécessiterait un adjectif ou alors, c'est vraiment pour insister.
     

    xmarabout

    Senior Member
    French - Belgium
    On aurait pu s'en passer. Cependant il y a l'adjectif français à la fin de la liste.
     

    sanchez90

    Senior Member
    Spanish-México
    Pardonnez-moi, mais lorsqu'il y a un adjectif, l'article devient obligatoire, n'est-ce pas?

    Nicolas Sarkozy est avocat
    Nicolas Sarkozy est un avocat français
     

    Logospreference-1

    Senior Member
    français
    Pour moi il suffit d'apporter une précision pour qu'on doive ajouter l'article indéfini : untel est un avocat inscrit au barreau de Bordeaux, untel est un brillant avocat. Si on parle d'une grande catégorie d'avocats il doit arriver qu'on se passe de l'article.
     

    sanchez90

    Senior Member
    Spanish-México
    Par exemple:

    Nicolas Hulot, né le 30 avril 1955 à Lille, est un journaliste et animateur de télévision français.

    Même dans ce cas, je trouve un article entre la profession et le verbe être
     

    Lacuzon

    Senior Member
    French - France
    Pour moi il suffit d'apporter une précision pour qu'on doive ajouter l'article indéfini : untel est un avocat inscrit au barreau de Bordeaux, untel est un brillant avocat. Si on parle d'une grande catégorie d'avocats il doit arriver qu'on se passe de l'article.
    Bonjour,

    J'ai la même logique.
     

    xmarabout

    Senior Member
    French - Belgium
    on aurait très bien pu dire NS est avocat et homme politique français, sans article
     

    volo

    Senior Member
    français
    Bonjour,

    Vu que l’emploi de l’article indéfini devant un nom de métier nécessite une précision, la question est de savoir si « français » peut être vu comme une précision ou pas.
    Dans le « NS est un avocat brillant », l’adjectif apporte bien une précision supplémentaire sur l’avocat en question.
    Dans le « NS est un avocat qui sait écouter ses clients », c’en est une.
    Mais s’il s’agissait simplement de caractériser l’identité de cette personne, quoique de nationalité française, on se passerait à mon sens de l’article ou l’on en mettrait un au choix.
     

    shig

    New Member
    Japanese
    Dans une situation où on cherche à identifier quelqu'un d'inconnu, on dira plutôt "Je suis un étudiant" et non pas "Je suis étudiant", n'est-ce pas? Par exemple, vous restez à la faculté jusque tard dans la nuit. Un gardien du campus vous aperçoit et demande qui vous êtes. Quelle est la bonne réponse, celle avec un article indéfini ou sans article? Je crois que c'est la première avec un article.

    Gardien : Hé, vous! Qu'est-ce que vous faites là? Qui êtes-vous?
    Etudiant : Je suis {*étudiant/un étudiant}.
     

    shig

    New Member
    Japanese
    Merci beaucoup de votre réponse, Maître Capello.
    Une question supplémentaire: Dans une situation similaire où vous êtes le directeur d'une société qui reste jusque tard dans la nuit dans le bâtiment de la société et qu'un gardien de nuit vous aperçoit et demande qui vous êtes, comment répondrez-vous?

    (1)Gardien: Hé, vous! Qu'est-ce que vous faites là? Qui êtes-vous?
      Directeur: Je suis {directeur/le directeur} de cette société.

    J'aurais voulu savoir également: Que dira l'étudiant, dans une situation où un visteur vient au bureau où se trouvent deux personnes,un étudiant et son professeur, et que le visiteur s'addresse à l'étudiant tout en le prenant pour le professeur comme ci-dessous?

    (2)Visiteur: Bonjour, monsieur le professeur. Je m'appelle xxxx..
    Etudiant: Excusez-moi. Le professeur, c'est lui. Je suis{étudiant/un étudiant}.

    Grand merci d'avance.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Dans le cas du directeur, on n'a pas le choix. Comme il s'agit de l'unique directeur, on emploie l'article défini : Je suis le directeur.

    Dans votre second exemple, ce sera : Le professeur, c'est lui. Moi je ne suis qu'étudiant. (ou éventuellement : Moi je suis étudiant.)
     

    shig

    New Member
    Japanese
    Merci de la réponse, Maître Capello.
    Je pensais que dans un certain contexte, on pouvait employer "Je suis directeur de cette société", aussi bien que "Je suis le directeur de cette société". Dans la réplique suivante, l'attribut sans article "directeur" n'est-il pas acceptable?

    A: Quelle est ta situation actuelle dans cette société?
    B: Je suis {directeur/ le directeur} de cette société.
     

    shig

    New Member
    Japanese
    Merci de votre réponse intéressante, JCaudeK. C'est justement ce à quoi je m'attendais, mais la réalité paraît beaucoup plus délicate que je pensais.

    Pour ce qui est du choix entre "directeur" et "le directeur" dans la position attribut, il n'y a qu'un seul président de la République française, mais dans un article de 2012 du Monde(Compte-rendu intégral du débat: nucléaire, institutions, politique étrangère (partie 5)), Sarkozy dit trois fois "Je suis président de la République":
    Depuis que je suis président de la République, nous sommes passés de 10,5 % ...
    Depuis que je suis président de la République, j'avais pris l'engagement ...
    Donc si je suis président de la République pour les 5 années qui viennent, ...

    et Hollande de même:
    Pardon, mais je ne suis pas président de la République ...

    Dans cet article, ils ne disent pas "Je suis le président". La règle est-elle différente, s'agissant de "directeur" ou de "président"?
     

    Maîtreaupôle

    Senior Member
    anglais "Canada"
    Bonjour,

    Je pose une question tellement de base que j'ai honte de la poser.

    - a) Je suis un homme. b) Je suis homme. (Aussi avec "tu", "il", etc.)
    - b) Est-ce que tous les garagistes en France sont des hommes. b) Est-ce que tous les....sont hommes?

    Et bien, dans ces exemples, a) ou b) - lequel est correct? Et, à l'égard du deuxième exemple, ne faudrait-il peut-être employer ni a) ni b), mais une autre manière de le dire comme "Est-ce que tous les garagistes en France sont mâles/masculins"?

    Je connais la règle générale. Par exemple "Je suis étudiant" ou "Il est avocat", etc. Pourtant, dire "Tous les X sont hommes"; ça sonne faux à mon oreille, et je suis enclin à dire, par exemple, "Tous les diacres en France sont des hommes." ou "...sont mâles".

    Merci d'avance
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Il faut effectivement l'article indéfini dans ce cas :

    Je suis un homme.
    Est-ce que tous les garagistes en France sont des hommes ?


    C'est avant tout pour les professions, les qualifications, etc. que l'on omet l'article.
     

    idquod

    Member
    English - American
    Bonjour à toutes et à tous,

    Vaut-il mieux dire "je suis étranger qui habite à Paris" ou "je suis un étranger qui habite à Paris"?

    Merci,
    idquod
     

    Lexous

    New Member
    French - france
    Bonsoir idquod,

    La seule proposition correcte est la suivante : "Je suis un étranger qui habite à Paris".

    Bien à toi,
     

    djweaverbeaver

    Senior Member
    NYC
    English Atlanta, GA USA
    Salut, @idquod,

    Puis que le substantif "étranger" est suivi d'une proposition relative qui le complète, on ne peut omettre l'article, défini ou indéfini.
     

    tewlwolow

    Senior Member
    Polish - Poland
    Néanmoins, dans la phrase je suis étranger, le dernière mot n'est pas le substantif, mais l'adjectif, n'est pas?
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    En fait, les deux interprétations sont possibles pour Je suis étranger :
    • substantif comme dans Je suis Français / Je suis médecin.
    • adjectif comme dans Je suis français / Je suis ignorant.

    Mais avec un complément, cela ne peut être qu'un substantif :

    Je suis étranger qui habite à Paris. :cross:
    Je suis un étranger qui habite à Paris. :tick:
     

    tewlwolow

    Senior Member
    Polish - Poland
    Merci beaucoup!

    Par souci d'exactitude: on peut bien dire je suis étranger et/mais j'habite à Paris, non? Avec l'adjectif?
     

    Startinov

    Senior Member
    Arabe
    Pourquoi donc il est faut de dire :
    " Je suis un ingénieur en .." et il faut plutôt dire : " Je suis ingénieur en .. "
     

    Oddmania

    Senior Member
    French
    Oui :thumbsup:
    Pourquoi donc il est faux de dire :
    " Je suis un ingénieur en .." et il faut plutôt dire : " Je suis ingénieur en .. "
    On peut utiliser un complément si ce dernier "complémente" l'adjectif (ou plutôt le nom utilisé comme adjectif).

    Je suis ingénieur :tick:
    Je suis ingénieur en bio-mécanique :tick:


    Je suis français :tick:
    Je suis français d'outre-mer :tick:
    (pourquoi pas ?).
    En omettant l'article, on décrit sa profession ou sa nationalité. En utilisant l'article, on décrit sa propre personne. C'est un peu plus emphatique, voire égocentrique.

    Quoi qu'il en soit, on ne peut pas relier un adjectif (quel qu'il soit) et une proposition relative. C'est la même chose dans toutes les langues occidentales.

    Je suis jeune qui habite en France :cross:
    Je suis jeune et j'habite en France :tick:
    Je suis un jeune qui habite en France :tick:
     

    1amateurdechopin

    Senior Member
    Polish, English
    Bonjour à tous,

    Je voudrais savoir si ces deux phrases sont justes:
    1) Je suis le président français.
    2) Je suis président français.

    Je sais qu'on n'utilise pas d'article avec les profession ("Je suis président") mais avec un adjectif, est-ce que ça change?:confused: Merci d'avance!!
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Les deux phrases sont a priori possibles, mais il faudrait un contexte vraiment très particulier pour justifier l'omission de l'article. En d'autres termes, c'est la première phrase qui est de loin la plus probable.

    Je suis le président français. :tick:
     

    Christine Zix

    New Member
    Russian
    Bonjour tout le monde!
    Dans mon manuel de français je vois la phrase:

    Vous êtes des étudiants.

    Y a pas d'adjectif, y a pas de contexte, y a rien qui pourrais expliquer la présence de l'article indéfini.

    Est-ce qu'il y a quelqu'un ici qui a une idée?

    Merci
     

    k@t

    Banned
    Français de France
    Bonjour, :)

    Selon le cas, on ne procède pas exactement à la même opération :

    Opération d’identification / de catégorisation = Qu'êtes-vous ?
    > Nous sommes des étudiants = nous appartenons à la catégorie des étudiants.

    Opération attributive = Que faites-vous ? (quel est votre métier / votre statut / votre position sociale > on attribue une qualité à quelqu'un.)
    > Nous sommes étudiants = nous avons la qualité d'étudiant.
     
    Top