a nicotine rush/high

< Previous | Next >
  • Jeffy14

    Member
    French
    You would say:

    "une témon de nicotine"

    Témon is verlan (reverse) for "monté" (rise).

    Une témon de nicotine. Une montée de nicotine.

    You would say "témon" if you wanna sound cool and young (between 10 and 35 years old).
     
    Last edited:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    I would never use verlan in regular speech, except for having fun or imitating youth from the suburbs.

    I suggest you use regular French, Kalaswan: une montée de nicotine or un pic de nicotine.

    P.S. – Welcome to the forums! :)
     

    OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Oui, ressentir une montée de qch.

    Kalaswan (bienvenue ! :)), tu aurais pu t'inspirer de cette discussion : adrenaline rush et de l'entrée dans le dictionnaire de WR :

    adrenaline rush n (flush of excitement or panic)montée d'adrénaline nf
     

    Jeffy14

    Member
    French
    You would say "témon" even if you are Parisian. You dont have to be from the suburbs or make fun of anyone.
    It depends who you are talking to or if it is in writing.
     

    Cilquiestsuens

    Senior Member
    French
    Pour 'adrénaline', j'entends mieux que le mot choisi est 'montée', mais pour nicotine, je préfèrerais quant à moi dire :

    une poussée de nicotine.
     

    OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Pour 'adrénaline', j'entends mieux que le mot choisi est 'montée', mais pour nicotine, je préfèrerais quant à moi dire :
    une poussée de nicotine.
    Les deux se traduisent par surge, mais il me semble que poussée se dit plutôt pour une substance endogène comme l'adrénaline, justement.

    Les poussées de sève, de fièvre, d'urticaire sont toutes d'origine propre au sujet (ça pousse tout seul :)).
     

    Cilquiestsuens

    Senior Member
    French
    Les deux se traduisent par surge, mais il me semble que poussée se dit plutôt pour une substance endogène comme l'adrénaline, justement.

    Les poussées de sève, de fièvre, d'urticaire sont toutes d'origine propre au sujet (ça pousse tout seul :)).
    Idée intéressante, mais il me semble que le verbe monter soit aussi voire plus propice à décrire des phénomènes endogènes.

    Ainsi on a des poussées d'acné, des poussées dentaires, et des montées de lait et des montées d'adrénaline.

    La différence que je perçois entre les deux, n'est pas sur l'axe endogène / exogène, mais plutôt en rapport avec l'intensité du phénomène. Je dirais que poussée est plus intense. Montée me semble être un mot plus neutre, qui décrit l'augmentation quantitative d'une substance sans nécessairement impliquer des conséquences. L'usage de poussée me semble impliquer des conséquences. Qu'en pensez-vous?
     
    Last edited:
    < Previous | Next >
    Top