a priori / à priori - accent grave

Discussion in 'Français Seulement' started by Xence, Aug 8, 2008.

  1. Xence Senior Member

    Algeria (Arabic - French)
    Pour avoir écrit "à priori" dans un message publié sur un autre site, je me suis fait tancer par une internaute se présentant comme "professeur de philosophie ayant à son actif plus d'une vingtaine d'années d'exercice" :) La raison invoquée était que cette locution, étant d'origine latine, n'avait pas à être modifiée.

    Or, il est connu que la forme francisée a été maintes fois adoptée par l'Académie et figure dans bien des dictionnaires et encyclopédies, dont le TLF. Voir d'ailleurs à ce sujet l'excellente étude de Luc Bentz.

    Mais vous, comment a priori écrivez-vous à priori?
     
  2. Katoussa

    Katoussa Senior Member

    Earth
    Français
    Oulala, ok je veux bien comprendre que cela vienne d'une locution latine (je ne le savais pas d'ailleurs), mais comme disent les linguistes, la langue est ce que l'on en fait, non?

    Je pense qu'il y a peu de francophones qui écrivent "a priori". Et puis s'il se trouve dans le TLF c'est une bonne référence, non? moi je l'écrirais définitivement "à priori".
     
  3. madolo Senior Member

    j'ai écrit " a priori" tant que j'ai eu des professeurs puristes qui assuraient que c'était la bonne orthographe.
    Aujourd'hui, j'hésite encore mais toutes les raisons que tu cites justifient que l'on écrive "à priori" ( le "a" latin, élision de "ab", signifie "à (partir de), donc est bien rendu par le "à" français)
    Le souci de rationalisation de l'orthographe pousse également à écrire "à"
     
  4. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Quant à moi, j'écris toujours « a priori » (sans accent et en italique !) alors que « à priori » (qui doit s'écrire en romain) me paraît toujours étrange, mais sans que ça ne me dérange particulièrement.
     
  5. Lisory Senior Member

    France
    Français/Belgique
    eBonjour,

    Hanse, dans "Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne" (pas si nouveau, mon édition date de 1983) écrit :
    "A priori : loc. adv. ou adj. L'Académie met un accent sur a ; l'usage et les dictionnaires s'en dispensent, non sans raison ; il est inutile aussi d'écrire a priori entre guillemets. Un a priori, des a priori ...".

    Personnellement, j'utilise la même graphie que Maître Capello.
     
    Last edited: Aug 8, 2008
  6. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Eh bien, les choses ont changé peu après 1983 : l'Académie a renoncé depuis 1986 à mettre un accent grave sur la préposition latine a dans les expressions a priori, a posteriori
     
  7. Le Païen Member

    COLUMBUS, Ohio E-U
    USA / English
    Je lutte beaucoup avec à priori. Considérons la chose -- La préposition à dérive du latin ad (parfois abrégé en a- comme préfixe
    uniquement [amener, etc.]).

    Mais dans l'expression latine a priori, la préposition en question est l'antonyme de ad/à: ab, elle-même souvent raccourcie en latin - a. Le sens "du précédent" (pas au précédent) est clair. Donc, à priori ne serait pas du tout correcte.
     
  8. Xence Senior Member

    Algeria (Arabic - French)
    A mon humble avis, si la forme francisée a été retenue pendant de longues décades c'est qu'il doit y avoir des raisons valables. C'est ce qu'a tenté d'expliquer Luc Bentz dans l'article mentionné plus haut. Et rien ne dit que l'Académie n'opérera pas encore un énième revirement!

    Quant à l'étymologie de la préposition "à", un simple coup d'oeil ici met en évidence des origines latines très diverses: pas seulement ad, mais aussi ab, apud...
     
  9. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Voici ce que Grevisse en dit :
     
  10. Montaigne Senior Member

    French, France
    "a priori" est le début de l'expression "a priori ratione quam experientia" latin tardif mais latin et qui doit le rester.
     
  11. Fifou New Member

    french
    Le terme est francisé, et est passé dans le langage courant, donc inutile de le mettre en italique, ce que l'on doit normalement faire pour les mots étrangers, mais je ne pousserais pas la francisation jusqu'à accentuer le "a".
     
  12. tilt

    tilt Senior Member

    Nord-Isère, France
    French French
    Mon grain de sel :
    On m'a depuis toujours appris qu'il ne fallait pas d'accent sur le a de a priori/prosteriori, et ceci influence sans doute mon jugement.
    Reste qu'un tel accent rapproche ces expressions d'autres comme à tord ou à raison. Pourtant ni priori ni posteriori ne sont des mots à part entière, utilisables en dehors de leur locution. L'accent me parait donc fautif, car ce a n'est tout simplement pas la préposition française à.
     
  13. Le Païen Member

    COLUMBUS, Ohio E-U
    USA / English
    Tilt, tu as mis le doigt exactement sur ma difficulté avec à priori. Cependant, une chose m'est venu à l'esprit: Je me demande si l'Académie, il y a longtemps, voulait conserver, par l'accent grave, l'accent "long" ('macron' en anglais) qui paraît dans les textes latins sur cette préposition? Vrai, apparemment on ne voulait pas étendre cette convention jusqu'à, par exemple, l'ablatif singulier de la première déclinaison (rosà, pour ne pas confondre avec le nominatif singulier rosa)... Juste une idée.
     
  14. persona67 Senior Member

    Strasbourg
    french/france
    Clairement "a priori", sans accent. Je ne vois aucune raison de modifier une locution latine, si on se croit obligé de l'employer.
    […]
     
    Last edited by a moderator: Jan 12, 2012
  15. Xence Senior Member

    Algeria (Arabic - French)
    Pour recentrer la discussion sur l'argument de la bonne dame qui m'a apostrophé, personne fort respectable au demeurant, à savoir l'intouchabilité des locutions latines, n'oublions pas qu'en le cas d'espèce la modification est seulement d'ordre typographique... un inoffensif accent grave! Ni la phonétique ni la sémantique ne sont remises en cause.

    Je serais d'ailleurs curieux de voir comment elle réagit à l'accentuation des voyelles du non moins latin "référendum" entrée dans les moeurs par l'effet des médias. Lesquels "médias" non seulement profitent à priori de l'accentuation refusée plus haut, mais se paient même le luxe de pluraliser le pluriel: media étant déjà le pluriel de medium!

    Mais qui sait, peut-être qu'elle aurait écarté d'un revers de main toutes ces discussions de forums... aggravant par là son cas en francisant malgré elle un mot latin. Tout ce qu'il y a de latin... :)
     
  16. Oh là là

    Oh là là Senior Member

    Moscou
    russe-Russie
    Je ne suis pas française et pour moi a priori reste toujours une expression latine (comme beaucoup d’autres : o tempora , o mores ! argumentum ad ignoranciam, primus inter pares, quod licet Jovi, non licet bovi etc.), donc, j’écrirais a priori en français aussi bien que dans des textes russes. Pour moi la variante à priori saute aux yeux et semble un peu étrange, mais c’est un regard d’à côté :)
     
  17. madolo Senior Member

    mais les expressions que tu mentionnes restent des citations latines alors que l'expression a /à priori est assimilée dans la langue française
     
  18. Oh là là

    Oh là là Senior Member

    Moscou
    russe-Russie
    D’accord, peut-être, je ne sens pas ces subtilités. Ce n’est qu’un regard d’à côté :)
     
  19. Fred_C

    Fred_C Senior Member

    France
    Français
    Bonjour.
    Ce post un peu inutile pour me joindre à ceux qui écrivent "a priori". C'est une locution latine susceptible d'être employée par d'autres gens que les francophones, mais seuls des francophones pourraient avoir l'idée d'y mettre un accent grave. C'est pourquoi je pense que l'orthographe avec un accent grave est fausse.
    Cependant, je ne trouve pas que ce soit une erreur très gênante. (De la part d'un francophone). La prof de philo qui vous a tancé devait être un peu psychorigide!

    Si je devais mettre une gradation sur les fautes d'orthographe, je dirais qu' "à priori", c'est moins grave qu'"à tord"

    :):):) Ne vous fâchez pas, c'était une coquille, j'ai bien compris.
     
    Last edited: Aug 12, 2008
  20. Chris' Spokesperson Senior Member

    Paris
    English - Ireland
    J'abonde dans le sans de Fred (j'aime bien cette expression que j'ai appris hier chez Lucozon :) ) et de surcroît, à mon avis, quand on 'pique' un mot ou une expression d'une autre langue on sacrifie la richesse qu'il apporte à notre propre langue en le «naturalisant». Je commencerais une véritable polémique si quelqu'un me disait que ça marche d'écrire «à la mode» comme «a la mode» en anglais car on n'utilise pas naturellement les accents. Je le trouve étonnant que TLFi l'écrit ainsi et c'est pour cette raison que je suis venu le vérifier à WR.

    Ce sont mes deux centimes de toute façon: si on emprunte du Latin, mieux vaut montrer qu'on le sait !
     
  21. naadhicar New Member

    France, French
    En fait tout dépend de qu'on veut faire. Soit on veut écrire la locution latine, donc sans accent, et à ce moment-là, on doit l'écrire en italique. Soit on l'écrit avec l'othographe francisée, et à ce moment-là on doit l'écrire en caractère droit.

    Pour faire simple: une locution latine ou étrangère est nécessairement écrite en italique, un location française est nécessairement écrite en caractère droit.

    Donc si tu avais écrit «à priori» en caractère droit, alors ce professeur avait non seulement tort de te le repocher, mais faisait lui-même une faute inacceptable de typographie.

    De la même façon on écrit «a priori» sans accent en caractère droit, il s'agit d'une faute. Soit on l'écrit sans accent et en italique, soit on l'écrit avec accent et en caractère droit, mais ce serait une faute de mélanger les deux.

    Malheureusement, la typographie est peu enseignée en France, et apparemment même dans le cursus des professeurs de philosophie.

    Une précision: la typographie n'est pas une simple question de présentation, mais elle porte elle-même du sens dans un texte écrit. Selon qu'on écrit un mot ou une expression en caractère droit, en italique ou entre guillemet, le sens n'est pas le même.

    Par exemple, en typographique française, (mais en typographie anglo-saxonne aussi d'ailleurs), un titre d'œuvre (livre, film, chanson...) se met en italique et non entre guillemets (erreur fréquente). Entre guillemets ne se mettent que des citations (dont on est capable de donner le nom de l'auteur tant qu'on y est). Comme un certain nombre de titre d'œuvres réutilisent des citations, et inversement, si on se trompe dans la typographie d'une phrase qui utilise ce titre d'œuvre ou cette citation, on a vite faite de ne plus rien comprendre ou de se tromper d'interprétation.
     
  22. LV4-26

    LV4-26 Senior Member

    J'écris a priori sans accent.
    Mais, paradoxalement, je le "pense" avec accent, du moins dans son emploi adverbial. Probablement à cause de sa parenté sémantique avec à première vue.

    D'un autre côté, il me semble que l'accent ne se justifie plus guère quand l'expression est utilisée comme substantif : un a priori.

    Donc, par souci de cohérence, je pense qu'il vaut mieux s'en tenir à la forme non accentuée.
     
  23. Xence Senior Member

    Algeria (Arabic - French)
    Oui, je l'avais écrit en caractère droit, instinctivement, j'allais dire. Mais ça remonte à une époque où je n'étais pas encore initié aux subtilités de la typographie française... :)

    Ceci dit, et pour revenir aux arguments des "francisants", dont l'Académie et le Trésor, ce qui n'est pas peu à mon avis, voici ce qu'on peut lire dans l'article de Bentz, mentionné plus haut:
    http://www.langue-fr.net/spip.php?article128
     
  24. unumaine New Member

    Français
    Bonsoir,
    Sans accent, effectivement, c'est une locution latine qui doit être utilisée telle quelle. Mais pourquoi en italique ? Pour souligner le fait que c'est une expression étrangère, une 'citation' en quelque sorte ?
     
  25. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Oui, parce que toutes les expressions étrangères doivent en principe s'écrire en italique, comme : dura lex sed lex, fiat lux, vade retro, in fine, time is money, gnôthi seauton, in cha' Allah…

    Toutefois, dans le cas d'a priori, l'expression est tellement assimilée dans la langue française que l'on peut se dispenser d'employer l'italique.
     
  26. Emma Palmer New Member

    Francais
    Je suis d'accord avec persona67, Oh là là et Fred C !!! Ayant fait mes études de Lettres Classiques à la Sorbonne, j'ai toujours écrit "a priori". Ceci dit je ne ne jetterai pas la pierre à ceux qui utilisent l'accent grave, même si je pense qu'il est dommage de le faire... ;-)
     
  27. Nanon

    Nanon Senior Member

    Entre Paris et Lisbonne
    français (France)
    J'écris a priori comme j'écris a capella. Le fait que ces locutions proviennent d'une langue ancienne dans le premier cas et d'une langue moderne dans le second ne change rien pour moi.
    Sauf que... bien entendu, la réforme de 1990 demande que j'écrive à priori et à capella, ce que je n'arrive toujours pas à me fourrer dans le crâne :rolleyes:...
     
  28. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Mais en italique ou en romain ?
     
  29. Nanon

    Nanon Senior Member

    Entre Paris et Lisbonne
    français (France)
    A priori, plutôt en romain :D. J'ai utilisé l'italique dans mon post pour mettre en valeur les exemples.
    Mais à la main, j'écris toujours en italique (en anglaise torturée, pour ainsi dire) !
     
  30. JeanDeSponde

    JeanDeSponde Senior Member

    France, Lyon area
    France, Français
    Si règle il y a, elle est très peu respectée pour des expressions telles que "nec plus ultra", "a fortiori" etc.
    N'y a-t-il pas un différence entre citer un texte en langue étrangère, et utiliser une expression passée dans le langage courant ?
     
  31. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Bah, c'est bien ce que je disais juste après ;) :
     
  32. JeanDeSponde

    JeanDeSponde Senior Member

    France, Lyon area
    France, Français
    Mais il y a tellement d'expressions étrangères assimilées que la règle (?) devient inapplicable sans une liste exhaustive des dites expressions...!
    On en revient (comme souvent) au bon sens (et au style) de chacun pour estimer s'il est nécessaire ou non de détacher l'expression du texte.
     
  33. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Oui, absolument, c'est bien ce que je voulais dire (mais pas assez clairement, visiblement :)).
     
  34. tilt

    tilt Senior Member

    Nord-Isère, France
    French French
    Pour ma part, j'écris a capella (toujours) mais à Capello (parfois). :p
     
  35. iffick New Member

    Français France
    Je réveille ce sujet pour faire une remarque de béotien.
    Je vois justement une légère différence entre a priori et a capella mais c'est peut-être purement subjectif.
    Je m'explique, j'écrirais par exemple facilement "à priori il ne savait pas de quoi il parlait" mais " il avait un a priori contre elle" et "elle chantait a capella".
    Il faudrait peut-être entériner la francisation de "à priori" dans le sens de "à première vue", "apparemment", et garder son caractère de locution latine quand on l'utilise comme un substantif. D'ailleurs le sens dans les deux utilisations n'est pas le même.
     
  36. Nanon

    Nanon Senior Member

    Entre Paris et Lisbonne
    français (France)
    Si on accentue a priori, il faudra aussi accentuer a posteriori, a pari, a fortiori, a contrario, a minima, etc...
    Ce n'est pas mon habitude, mais si les deux existent...
    Voir ici en annexe 2 un point de vue "orthotypographique" (J.-P. Lacroux).
     
  37. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Je vois mal comment justifier une différence de graphie ou de composition uniquement parce que l'expression serait une fois un adverbe et l'autre un substantif. Je l'écrirais exactement de la même manière dans les deux cas par souci de cohérence.

    Contrairement à ce que j'ai écrit tout au début de ce fil il y a quelques années, je considère aujourd'hui l'italique comme superflu lorsque l'on écrit a priori (ici en italique en tant qu'expression autonyme), ce terme étant aujourd'hui entièrement passé dans l'usage (à l'instar de statu quo ou ad hoc). J'écrirais donc en romain a priori ou à priori.

    Pour ce qui est de l'accent, je suis tiraillé entre deux choix opposés : soit continuer à ne pas en mettre comme je l'ai toujours fait, la locution étant latine, soit en mettre un pour ne pas confondre le a avec la troisième personne du présent du verbe avoir. Je continue toutefois à l'écrire sans accent pour l'instant, même si je changerai peut-être d'avis dans quelques années… :p
     
  38. JClaudeK

    JClaudeK Senior Member

    Paris
    Français France; Deutsch (SW-Dtl.)
    Pour semer un peu plus le trouble :D:
     
  39. snarkhunter

    snarkhunter Senior Member

    France, Région parisienne
    French - France
    ... Cela dit, les gens qui possèdent un "priori" de nos jours demeurent assez rares, alors je suis tenté de croire que les possibilités de confusion sont ici assez minimes !

    Pour ma part, je crois l'avoir toujours écrit sans accent sur le "a".
     
  40. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Oui, les risques de confusion sont en effet minces, mais d'une manière générale en français, il n'y a en principe que le verbe avoir qui s'écrit a sans accent. Tous les autres emplois français prennent un accent grave, que le à soit une préposition ou qu'il fasse partie d'une expression adverbiale. La non accentuation peut d'ailleurs conduire à un double a plutôt disgracieux, par exemple dans il y a a priori… Mais je me fais là surtout l'avocat du diable. :)
     

Share This Page

Loading...