a sign saying...

  • Diggy7

    Member
    Switzerland, French
    Il y avait un panneau indiquant: "Interdiction de marcher sur le gazon"
    or : Un panneau indiquait: "Pelouse interdite"
    or : Il y avait un panneau qui disait: "Interdit de marcher sur la pelouse"
     

    Charlie Parker

    Senior Member
    English Canada
    Ce fil m'interresse parce que mes élèves diraient naturellement : « Il y avait un panneau / une pancarte disant...» Mais j'ai un doute sur dire dans ce contexte. C'est tout à fait idiomatique en anglais mais en français je ne suis pas sûr. Après tout, un panneau ne parle pas. Serait-ce mieux d'employer écrire ? Il y avait un panneau sur lequel c'était écrit / inscrit ? Qu'en pensez-vous ?
     

    tradodo

    Member
    France - French & English
    Non, personne n'emploie "écrire" en ce sens.
    Comme Diggy7, je penche pour "indiquant" ou "qui disait", selon le registre, plus ou moins soutenu. Dans l'exemple à traduire, "qui disait" est très bien.
    De manière très artificielle, dans un autre contexte, on pourrait écrire : "il y a avait un panneau sur lequel était écrit/inscrit", mais ce n'est pas très naturel, et loin du ton de la phrase de départ.
     

    Charlie Parker

    Senior Member
    English Canada
    Merci beaucoup tradodo. Je suis content d'avoir posé la question sinon j'aurais corrigé mes élèves à tort.
     

    joelooc

    Senior Member
    French (Provence)
    Personnellement j'ai toujours utilisé "there's a sign reading...." en anglais précisément parce que je trouve le français "un panneau qui disait" particulièrement inepte. Comme d'habitude le Canada a gardé la bonne habitude d'un français traditionnel et je trouve que "un panneau sur lequel il était écrit ou indiqué" est une façon bien plus correcte d'exprimer la réalité. Corriger un élève pour cette faute est peut-être pencher vers un français "luxueux" considérant qu'en France métropolitaine, aujourd'hui, on entendrait statistiquement plus souvent "un panneau (ou un truc) où c'est qu'y avait marqué..."
     

    tradodo

    Member
    France - French & English
    (...) je trouve le français "un panneau qui disait" particulièrement inepte. (...) je trouve que "un panneau sur lequel il était écrit ou indiqué" est une façon bien plus correcte d'exprimer la réalité. Corriger un élève pour cette faute est peut-être pencher vers un français "luxueux" considérant qu'en France métropolitaine, aujourd'hui, on entendrait statistiquement plus souvent "un panneau (ou un truc) où c'est qu'y avait marqué..."
    La question n'est pas de savoir si le canadien est une plus belle langue que le français...il s'agit seulement de savoir si l'on est dans le même registre de langue lorsque l'on dit en anglais "saying" et en français "qui disait".
    Je pense que oui, mais peut-être n'ai-je pas conscience d'à quel point "saying" est correct en anglais : si un ministre présente au parlement un projet de panneau rappelant aux automobilistes qu'il faut ralentir en ville, il ne me semble pas qu'il dira que le panneau "says that...". Ou bien le ferait-il, par exemple, au Etats-Unis ?
    En France un tel ministre, au langage soutenu, ne dirait pas que le panneau "dit que".
    Je pense, sur ce point, que le niveau de langue est le même dans les deux pays, quand on emploie "say" et "dire". C'est une façon légèrement familière, ou plutôt "rapide", de parler (ou d'écrire à ses amis).

    Pour conclure : des élèves qui apprennent à traduire auraient raison d'écrire "le panneau qui disait que" - car c'est la bonne traduction - , mais des élèves qui apprendraient à parler convenablement notre belle langue gagneraient à se rendre compte que c'est une façon courante de parler, qui manque certes de rigueur. Je pensais que Charlie Parker faisait référence à des élèves en traduction !
     
    Last edited:

    joelooc

    Senior Member
    French (Provence)
    Non, personne n'emploie "écrire" en ce sens.
    Pour ma part je me bornais à indiquer à Charlie Parker que son intuition " Il y avait un panneau sur lequel il était écrit / inscrit" me paraissait tout à fait recevable et plutôt justifiée (je crois me souvenir que ses élèves sont assez jeunes dans l'apprentissage de la langue) et qu'il prônerait ainsi un français de bonne qualité. Je me suis empressé d'encourager une certaine indulgence considérant le niveau de langue couramment pratiqué par les indigènes.
     

    catheng06

    Senior Member
    Français
    et si ce panneau avait été été un panneau de signalisation routière -sans texte- le "sur lequel il était écrit" ne fonctionne pas. Peut être qu'il vaut mieux dans ce cas s'en tenir à "indiquant" ....... (qu'il état/était interdit de tourner à gauche une interdiction de .......)
     

    Kecha

    Senior Member
    French (France)
    Personnellement je dirais "un panneau pelouse interdite", tout simplement.
    A l'écrit :
    Il y avait un panneau : pelouse interdite.
    Il y avait un panneau "pelouse interdite".

    pour la signalisation routière :

    un panneau "sens interdit" / un panneau de sens interdit
    un panneau "interdiction de tourner à gauche" / un panneau d'interdiction de tourner à gauche
    etc.
     
    < Previous | Next >
    Top