apparaître, disparaître - auxiliaire être / avoir

pieanne

Senior Member
Belgium/French
Bonjour!

Je viens de vérifier, les deux verbes se conjuguent avec "avoir".
Déjà je me pose une question: ils ne sont pas transitifs, alors comment cela se fait-il?

Si je me demande comment je ls utiliserais, je dirais:
"Elle a disparu": OK
"Elle est disparue": ??? (ici, je pense que "disparue" a la valeur d'un adj. attribut)
"Elle a apparu": OK, mais pas très fréquent
"Elle est apparue": OK (et là, ce n'est pas un adj.)

Quelqu'un pourrait-il se pencher sur le problème et m'éclairer?

Merci!
 
  • frenchaudrey

    Senior Member
    French, France
    Bonjour


    Personnellement je dirais:
    "Elle a disparu": OK :tick:
    "Elle est disparue": ??? (ici, je pense que "disparue" a la valeur d'un adj. attribut) :cross:
    (cf sites suivants : http://dictionnaire.tv5.org/dictionnaires.asp?Action=3&param=disparaitre&che=1, www.bescherelle.com)
    Comme ces sites sont plutôt fiables et reconnus, je dirais que c'est la "bonne" conjugaison.

    "Elle a apparu": :tick: , mais bizarre même si c'est correct grammaticalement :D
    "Elle est apparue": OK (et là, ce n'est pas un adj.) :tick:

    J'espère que ça vous aide :)
     

    pieanne

    Senior Member
    Belgium/French
    Quelle est alors la différence entre "elle est apparue" et "elle a apparu"?

    Et pourquoi "avoir" avec in verbe intransitif?
     
    Last edited by a moderator:

    mickaël

    Senior Member
    Avec être on insiste sur l'état alors qu'avec avoir on insiste plus sur l'action.
    Mais on en réalité on utilise quasiment jamais avoir...

    Oops, je n'ai pas entièrement répondu à tes questions.
    Apparaître peut se conjuguer avec avoir parce qu'il peut par moment être employé de façon transitive.

    Regarde l'encadré de cette page :
    http://grammaire.reverso.net/1_1_15_Avoir_ou_etre_aux_temps_composes.shtml
     
    Last edited by a moderator:

    CARNESECCHI

    Senior Member
    French / France
    Bonjour,
    Si je puis me permettre :
    Le participe passé, comme son nom l'indique, participe des verbes et des adjectifs :
    Dans "La chèvre est attachée", on peut considérer soit "est attachée" comme le verbe attacher au présent de l'indicatif à la forme passive, soit "attachée" comme l'adjectif "attaché" attribut du sujet "la chèvre".
    La forme passive ne peut correspondre qu'à un verbe transitif mis à la forme passive
    "pierre attache la chèvre" : "la chèvre est attachée par Pierre"

    Apparaître et disparaître ne sont pas des verbes transitifs, et ne peuvent
    donc pas être mis à la forme passive. Donc, dans tous les cas, "apparu" ou "disparu" avec le verbe être ne peuvent être que des adjectifs.

    Quant à "elle a apparu" et "elle a disparu", ce sont des passés composés. Il n'y a rien à voir avec les verbes transitifs ou non.
    "marcher" est intransitif, et 'j'ai marché" est son passé composé.
    "chanter" est transitif et "j'ai chanté" est son passé composé.
     

    mickaël

    Senior Member
    Salut Carnesecchi,

    CARNESECCHI said:
    Quant à "elle a apparu" et "elle a disparu", ce sont des passés composés. Il n'y a rien à voir avec les verbes transitifs ou non.
    "marcher" est intransitif, et 'j'ai marché" est son passé composé.
    "chanter" est transitif et "j'ai chanté" est son passé composé.
    En fait ce sont tous les verbes transitifs non pronominaux qui se conjuguent avec avoir.
    Pour les intransitifs, il y a des exceptions, certains peuvent se conjuguer avec être, mais la plupart se conjuguent également avec avoir.

    C'est du moins ce qui est dit dans ce lien :
    http://grammaire.reverso.net/1_1_15_Avoir_ou_etre_aux_temps_composes.shtml
     
    Last edited by a moderator:

    geve

    Senior Member
    France, French
    […] Cela n'éclaircit pas le mystère du "elle est apparue"... Ah, j'ai trouvé ça sur le TLFi :
    Rem. Apparaître peut se conjuguer avec avoir ou être, mais être l'emporte nettement, surtout à l'époque contemporaine, en particulier pour des raisons d'euphonie (hiatus au passé composé : a apparu). Certains écrivains emploient simultanément les deux auxiliaires, avoir indiquant l'action, être l'état résultant de l'action :

    9. Si la tige des primates avait été sectionnée à sa base par quelque accident géologique, la conscience réfléchie n'aurait jamais apparu sur la terre. Il est possible d'ailleurs que, dans le cours des siècles, certaines lignées organiques aient été éliminées, qui eussent donné naissance à des formes plus accomplies que la nôtre. Quoi qu'il en soit, l'homme est apparu.
    J. ROSTAND, La Vie et ses problèmes, 1939, p. 202
     
    Last edited by a moderator:

    LV4-26

    Senior Member
    Elle est disparue ne me gêne pas, au contraire, même si je sais que ce n'est pas correct pour les grammairiens. Peut-être parce que j'apparente ces deux verbes à des verbes de mouvement. (comme elle est allée, elle est montée...). Et, en plus, je trouve que cela sonne bien. Licence poétique? :)

    Bon, d'accord, ne me hurlez pas dessus. :D
     

    CARNESECCHI

    Senior Member
    French / France
    Bonjour,
    Je maintiens que puisque, selon les règles d'aujourd'hui, "apparaître" et "disparaître" sont instransitifs et que le passé composé actuel est "elle a apparu" et "elle a disparu", dans "elle est apparue" "elle est disparue", il s'agit des participes passés employés comme adjectifs.

    Mais, ça, c'est un détail parce que, comme il apparaît que nous avons de moins en moins tendance à former le passé composé d'apparaître avec l'auxiliaire "avoir" au profit de "être", je soupçonne que, un jour ou l'autre, la règle sera changée, qu'apparaître formera officiellement ses temps du passé avec l'auxiliaire être et que la forme actuelle deviendra désuète. Dans 10 ans ? A moins que ce ne soit déjà en cours ! L'histoire du français est toujours en marche, et c'est très bien!

    Suite aux échanges qui suivent, j'ai corrigé mon message pour le rendre plus compréhensible (enfin, j'espère)
     

    geve

    Senior Member
    France, French
    LV4-26 said:
    Bon, d'accord, ne me hurlez pas dessus. :D
    Et pourquoi on te hurlerait dessus ? D'abord, ce n'est pas notre genre :D Et puis surtout, c'est un peu comme ça que j'interprète ce que dit le TLFi : "avoir indiquant l'action, être l'état résultant de l'action". Elle a disparu hier... Elle est disparue depuis 15 jours... Elle est portée disparue... Bon, je dois tout de même reconnaître que je ne prononcerais pas naturellement la phrase n°2.
     
    Last edited by a moderator:

    proyoyo

    Senior Member
    French - Cantonese
    Bonjour,

    Les deux phrases sont correctes mais il y a de petites nuances au niveau du sens.
    "La princesse a disparu" => le verbe est au passé composé et exprime une action, une circonstance active ou subie, c'est-à-dire qu'elle a choisi de disparaitre ou qu'on l'a forcée à disparaitre.
    "La princesse est disparue" => le verbe est au participe passé et joue le rôle d'un attribut du sujet, au même titre qu'un adjectif, comme le mot "belle" (La princesse est belle). Ce n'est plus l'action mais l'état de la personne qu'on veut montrer.

    Parfois, nous avons des cas où le passé composé se confond avec l'utilisation du participe passé comme attribut du sujet :
    "La princesse est morte" => passé composé de mourir ("elle est morte") et "état d'être morte".
     
    Last edited:

    la fée

    Senior Member
    italian
    C'est comme dans les exemples suivants:
    Le film a commencé il y a vingt minutes.
    Le film est commencé.

    Dans la première phrase on veut souligner le moment où le film a exactement commencé; dans la seconde, ce qui nous intéresse, c'est plutôt le fait que le film soit déjà commencé.
     

    pointvirgule

    Senior Member
    langue française
    La passé composé de disparaître se construit avec l'auxiliaire avoir. La forme avec être est à la voix passive.

    Cependant, si je voyais est disparu dans un texte, je le corrigerais pour a disparu, car cela ressemble trop à une faute de choix d'auxiliaire. Je ne peux penser à aucun contexte qui justifie d'employer est disparu au lieu de a disparu.
     

    proyoyo

    Senior Member
    French - Cantonese
    Je suis aussi de cet avis. Mais la phrase en soi n'est pas incorrecte grammaticalement parlant, donc pourquoi pas ? :)
     

    Anna-chonger

    Senior Member
    Chinese
    Bonjour,
    dans la phrase suivante, est-ce qu'il faut employé l'auxiliaire être pour le verbe disparaître étant donné qu'à la fin de la phrase il y a "maintenant" ?

    Elle a vu hier soir les belles étoiles qui (sont disparues) maintenant.


    Merci d'avance !
     

    Lacuzon

    Senior Member
    French - France
    Bonjour,

    Je ne suis pas sûr de bien comprendre la question mais la phrase suivante est possible :
    Elle a vu hier soir les belles étoiles maintenant disparues.
    Ou qui sont maintenant disparues.
     

    SergueiL

    Senior Member
    Français
    Disparu a le sens de "cessé d'être visible" ou "cessé d'être vivant".
    Dans le cas des étoiles, si la phrase évoque le fait que nous observons aujourd'hui la lumière d'étoiles disparues (mortes), les deux propositions de Lacuzon sont possibles.
    Le contexte peut aussi être : elle a vu hier soir des étoiles qui ont disparu (à notre vue) car le jour s'est levé.
    Dans ce contexte stellaire, "disparu" est à éviter car il prête à confusion (à moins que le quiproquo littéraire ne soit le but…)
     

    CCeline

    New Member
    anglais - Angleterre
    Bonjour, je voudrais savoir pourquoi le verbe apparaître peut se conjuguer avec avoir ou être, puisque ce verbe ne peut jamais avoir un objet direct.

    Merci d'avance
     

    Marie3933

    Senior Member
    français
    Certes, l'emploi prédominant aujourd'hui est avec l'auxiliaire "être". Toutefois...
    Rem. Apparaître peut se conjuguer avec avoir ou être, mais être l'emporte nettement, surtout à l'époque contemp., en partic. pour des raisons d'euphonie (hiatus au passé composé : a apparu). Certains écrivains emploient simultanément les deux auxil., avoir indiquant l'action, être l'état résultant de l'action :
    9. Si la tige des primates avait été sectionnée à sa base par quelque accident géologique, la conscience réfléchie n'aurait jamais apparu sur la terre. Il est possible d'ailleurs que, dans le cours des siècles, certaines lignées organiques aient été éliminées, qui eussent donné naissance à des formes plus accomplies que la nôtre. Quoi qu'il en soit, l'homme est apparu. J. Rostand, La Vie et ses problèmes, 1939, p. 202. TLFi
    ...puisque ce verbe ne peut jamais avoir un objet direct.
    Attention, Cceline ! la construction sans objet direct n'indique pas avec quel auxiliaire un verbe se conjugue :
    J'ai couru. J'ai marché. J'ai dormi. J'ai réfléchi à ta proposition...
    Je suis tombé. Je suis né...
     

    CCeline

    New Member
    anglais - Angleterre
    Je vous remercie pour vos réponses, je comprends maintenant.

    Mais j'ai une autre question: le verbe disparaître est-il pareil? Parce qu'une fois j'avais écrit "il n'est pas surpris que je sois disparu aussi" et on m'a corrigé et on m'a dit qu'il fallait écrire "ait" au lieu de "sois". Est-ce que c'est correcte?

    Merci d'avance
     

    snarkhunter

    Senior Member
    French - France
    Non : "disparaître" n'est pas un verbe d'état.

    Voici la liste de ces verbes, telle qu'elle est le plus souvent donnée :

    avoir l'air, demeurer, devenir, être, paraître, passer pour, rester, sembler

    D'autre part, pour que la phrase soit correct, il faut l'écrire :
    "Il n'est pas surpris que j'aie disparu aussi."

    Ne pas confondre avec le substantif "disparu(e)" = une personne qui a disparu
     

    Marie3933

    Senior Member
    français
    Disparaître se conjugue généralement avec "avoir": elle a disparu.

    Mais parfois, on utilise l'auxiliaire "être" « pour indiquer l'état : il est disparu depuis dix ans. » (Robert). Voir également TLFi, Rem. 1. Cette construction est jugée vieillie ou littéraire.

    Snarkhunter : la classification en "verbes d'état" et "verbes d'action" n'intervient pas dans le choix de l'auxiliaire.
    ;)
     

    Aucune idée66

    New Member
    Nederlands
    Bonjour

    Une petite question d'ordre grammaticale.

    Je suis en train de lire un texte qui parle de l'apparition de la Vierge à un Indien.

    Dit-on: la vierge A / EST apparu(E) à Juan Diego? J'ai lu quelque part qu'il n'a y pas de différence. Puis-je choisir alors?

    Je me rappelle mes cours de grammaire dans lesquels le prof a dit: action = avoir / résultat = être. (Moi, je choisirais 'avoir' dans ce contexte).

    ...
     

    Mayoucha

    Senior Member
    Arabic & french
    Salut Aucune idée66,
    "la vierge est apparue à Juan Diego".
    Il semble que ce verbe se conjugue aux temps passés avec les deux auxiliaires, mais s'emploie surtout avec "l'auxiliaire être", plus rarement avec "avoir".
     

    Logospreference-1

    Senior Member
    français
    Bonjour.

    Je dirais la conjugaison d'apparaître avec avoir très rare, voire réduite à des usages visant à attirer l'attention, c'est-à-dire à un tour d'auteur. Le TLFi est moins catégorique :
    Rem. Apparaître peut se conjuguer avec avoir ou être, mais être l'emporte nettement, surtout à l'époque contemp., en partic. pour des raisons d'euphonie (hiatus au passé composé : a apparu). Certains écrivains emploient simultanément les deux auxil., avoir indiquant l'action, être l'état résultant de l'action : 9. Si la tige des primates avait été sectionnée à sa base par quelque accident géologique, la conscience réfléchie n'aurait jamais apparu sur la terre. Il est possible d'ailleurs que, dans le cours des siècles, certaines lignées organiques aient été éliminées, qui eussent donné naissance à des formes plus accomplies que la nôtre. Quoi qu'il en soit, l'homme est apparu. J. Rostand, La Vie et ses problèmes, 1939, p. 202.
    Juste au-dessus de cette remarque, le TLFi cite Renan 1890 conjuguant apparaître avec être avec pour sujet « l'humanité ou chaque race » et pour complément « sur la terre ».

    Je pourrais dire pourtant qu'une plante a apparu dans un jardin, plutôt qu'elle est apparue, en voulant seulement parler du fait qu'elle a poussé, ce qui ne cadre pas vraiment avec la distinction entre action et résultat de l'action signalée par le TLFi.
     
    Last edited:

    Captain Lars

    Senior Member
    Deutsch (D)
    Bonjour autre fois,

    J'ai lu que les verbes apparaître / disparaître se conjuguent avec être ou avec avoir. Que diriez-vous, est-ce que c'est vrai? Utilisez-vous ces verbes avec être ou avec avoir? J'en donnerai un exemple:

    Tout à coup, le chat est / a apparu dans la rue.
    -> Une fois apparu dans la rue, il a vu la souris.

    Tout à coup, il a / est disparu.
    -> Une fois disparu, il fait ça et ça.

    Est-ce que ces exemples sont grammaticalement correctes?

    Cordialement
     

    Logospreference-1

    Senior Member
    français
    Bonjour Captain Lars.

    J'utilise pour ma part toujours être pour conjuguer aux temps composés apparaître et toujours, ou presque toujours, avoir pour conjuguer disparaître, et c'est bien l'usage général indiqué en « remarque » par le TLFi. Toutefois, si vous utilisez dans une conversation être à la place d'avoir ou inversement, je ne suis pas sûr qu'on le remarquera, et de toute façon ce ne serait donc pas une faute :
    APPARAÎTRE
    Apparaître
    peut se conjuguer avec avoir ou être, mais être l'emporte nettement, surtout à l'époque contemporaine, en particulier pour des raisons d'euphonie (hiatus au passé composé : a apparu). Certains écrivains emploient simultanément les deux auxiliaires, avoir indiquant l'action, être l'état résultant de l'action : [...] Si la tige des primates avait été sectionnée à sa base par quelque accident géologique, la conscience réfléchie n'aurait jamais apparu sur la terre. Il est possible d'ailleurs que, dans le cours des siècles, certaines lignées organiques aient été éliminées, qui eussent donné naissance à des formes plus accomplies que la nôtre. Quoi qu'il en soit, l'homme est apparu. Jean Rostand, La Vie et ses problèmes, 1939, p. 202.
    DISPARAÎTRE
    L'auxiliaire. utilisé dans la conjugaison de disparaître est généralement avoir ; on rencontre parfois l'auxiliaire être employé pour insister sur l'état [...] ou même pour marquer l'action [...]
    Pour se souvenir : Quand la police est apparue, le voleur a disparu. Dans une telle phrase on ne pourrait guère inverser entre être et avoir.

    La seule explication logique - s'il en est une - que je puisse proposer à cette curiosité de la langue française est qu'avec le sujet ou l'objet apparu, c'est l'état d'être apparu qui demeure dans l'esprit des locuteurs, alors qu'avec le sujet ou l'objet disparu, c'est l'action d'avoir disparu qui demeure.

    Bien que le TLFi cite un tel cas conjugué avec avoir, il me semble qu'on conjugue disparaître plus facilement avec être pour évoquer le décès d'une personne ou sa disparition pendant une longue période : Saint-Exupéry est disparu en mer le 31 juillet 1944, par exemple.
     
    Last edited:

    Logospreference-1

    Senior Member
    français
    1) Je ne dirais pas pour un chat une fois apparu dans la rue, car cela donne l'impression que le chat raisonne ou applique un plan. Je dirais plutôt à peine apparu dans la rue.
    2) Après une fois disparu, on s'attend à ce qu'on nous parle de la suite des événements dans la rue, et non plus du chat.
     

    Roméo31

    Banned
    français - France

    Le Bon usage + l'Ac. confirment le TLFi :

    Pour disparaître, l'Académie Française cite en 2001 quinze ex. avec avoir et un seul avec être, celui-ci illustrant le sens “ mourir ” : Elle a disparu prématurément. Il est aujourd’hui disparu. — Les ex. de être sont devenus rares : Lorsque la déclinaison à deux cas fut disparue (Brunot, Pensée, p. 246). — Ils sont disparus dans l’ombre contournant la maison (Anouilh, Scénario, p. 142). [Indication scénique.]
    Pour apparaître, l’Ac. constate depuis 1986 : “ S’emploie surtout avec l’auxiliaire être, plus rarement avec avoir. ” Certains estiment qu’on dit toujours à la 3e pers. du sing. est apparu parce que a apparu serait cacophonique. Cette raison a pu jouer un rôle. Mais les auteurs n’y sont pas toujours sensibles : Tous vous n’êtes pas rassurés à l’égard du monsieur qui a apparu un beau matin dans la famille (Claudel, lettre, cit. [avec un sic désapprobateur] G. Antoine, P. Claudel, p. 142). — Enfin le soleil a apparu (Lacretelle, Âme cachée, p. 229). — C’est ici que le petit prince a apparu sur terre ( S. Exup., Petit prince, xxvii). H2
     

    Captain Lars

    Senior Member
    Deutsch (D)
    Donc apparaître plutôt avec être, disparaître avec avoir, sauf dans le sens de 'mourir'. J'entends que l'usage depend aussi de la manière comment le locuteur perçoit l'action. Merci beaucoup!

    Que diriez-vous des propositions suivantes quant à la grammaticalité? Pourrait-on faire les constructions soulignées aussi dans les sens impliqués par les prédicats avec avoir?

    >> Marc a disparu vers 9 heures. Disparu vers neuf heures, il est allé à la maison. <<

    >> Ma grand-mère est disparue il y a quelques années. Une fois disparue, mon grand-père lui a suivi peu après. <<

    >> Monique a apparu dans la fête. Apparue dans la fête, elle s'est mise à danser. <<

    >> Jeanne est apparue dans la fête. Une fois apparue, elle s'est mise à boire. <<
     
    Last edited by a moderator:

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    Aucune n'est acceptable, à mon sens.
    Marc a disparu vers 9 heures. Disparu vers neuf heures, il est allé à la maison.
    Comment aurait-il pu aller quelque part puisqu'il a disparu ?

    Ma grand-mère est disparue il y a quelques années. Une fois disparue, mon grand-père lui a suivi peu après.
    Anacoluthe. Je sais quelle est la construction recherchée... mais je ne l'utiliserais pas ! Suggestions : « Ma grand-mère est disparue il y a quelques années. Mon grand-père l'a suivie peu après » ou (plus "tiré par les cheveux") « Ma grand-mère est disparue il y a quelques années. Elle disparue, mon grand-père l'a suivie peu après ».

    Monique a apparu dans la fête. Apparue dans la fête, elle s'est mise à danser.
    Ici, il est préférable d'utiliser « Monique est apparue » pour éviter la cacophonie. Ensuite... rien, ou alors « ayant fait son apparition » (surtout si cette apparition est spectaculaire).

    Jeanne est apparue dans la fête. Une fois apparue, elle s'est mise à boire.
    Ah, ouf ! Je préfère Jeanne à Monique. Et sur « une fois apparue », même remarque que précédemment : ça ne me paraît pas naturel sans être totalement inacceptable.
     

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    Cela sert à tester l'acceptabilité de ces phrases pour des locuteurs natifs, autrement dit à confirmer ou infirmer l'hypothèse selon laquelle toi et moi les dirions.
    Dans le cas présent, cela fait quatre pailles (nom donné en tir à l'arc aux flèches qui arrivent en dehors de la cible) :D.
     

    Captain Lars

    Senior Member
    Deutsch (D)
    Voilà.

    Je suis en train d'écrire un travail linguistique, une petite investigation pour laquelle je dois confirmer si quelques verbes sont inaccusatifs ou non. Les inaccusatifs, on les peut utiliser dans de constructions comme je les ai soulignées. Ces constructions perfectives représentent le test pour les découvrir. C'est difficile d'expliquer, inaccusativité signifie que le sujet est, en réalité, l'objet de la phrase en position de sujet.

    Ces tests représentent la seule possibilité de découvrir la condition de ces verbes, et évidemment, moi, comme germanophone, je ne peux pas réaliser ces tests effectivement. Je peux avoir une idée, mais je ne peux pas être sûr. Comme Nanon a bien indiqué, cela fait fréquemment des pailles.

    Avoir dit tout cela, pourriez-vous imaginer des propositions avec une telle construction avec apparaître et disparaître avec avoir? Je sais que ces exemples ne sont pas très beaux, mais ce n'est pas important! Ne vous dérangez pas par le sens.

    Par exemple: >> Marc a disparu vers 9 heures. Il disparu, la mère commence à le chercher. << À moi comme locuteur non-natif, cet "il disparu" me semble incorrecte, mais Nanon vient d'utiliser cette construction avec la grand-mère.

    >> Monique a apparu dans la fête. Apparue dans la fête, elle s'est mise à danser. << Comme je t'entends, la phrase est cacophonique mais grammaticale?

    Et les deux exemples restants, ils sont laids mais acceptables?
     
    Last edited:

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    *Il disparu est agrammatical. Ici, le pronom personnel doit être tonique : moi / toi / lui disparu. Stylistiquement, je ne trouve pas cette tournure fameuse, mais je n'irais pas jusqu'à la juger agrammaticale.

    Monique a apparu est cacophonique ; les deux a expliquent pourquoi apparaître sélectionne plutôt l'auxiliaire être... De surcroît, bien que je n'y aie pas pensé dans un premier temps, on dirait plutôt apparaître à une fête. A apparu à serait encore moins euphonique.

    Le premier et le deuxième exemple posent des problèmes qui tiennent plus à la logique qu'à la grammaticalité de la construction ; c'est pourquoi je préfère parler d'acceptabilité ici.

    Somme toute, la dernière phrase serait la seule acceptable, avec beaucoup de réserves. « Une fois apparue »... on dirait une femme qui disparaît et réapparaît à volonté. Autrement dit, s'il y a un élément de sorcellerie, la dernière phrase est acceptable :p.

    P.S. Quant à faire une paille, c'est une expression que peu de gens comprendront...
     

    Reynald

    Senior Member
    Français - France
    Que diriez-vous des propositions suivantes quant à la grammaticalité? Pourrait-on faire les constructions soulignées aussi dans les sens impliqués par les prédicats avec avoir?

    >> Ma grand-mère est disparue il y a quelques années. Une fois disparue, mon grand-père lui a suivi peu après. <<
    Pour cette phrase, vous pourriez avoir :

    Ma grand-mère a disparu il y a quelques années. Une fois disparue, tout le monde l'a oubliée.


    qui serait à la fois parfaitement acceptable grammaticalement et tout à fait courante.
    (Disparaître avec avoir, ici hors contexte, peut aussi bien avoir le sens d'être morte que celui de ne plus jamais être revenue quelque part).
     

    Captain Lars

    Senior Member
    Deutsch (D)
    Je constate donc que lors des verbes apparaître et disparaître, il n'est pas important pour la grammaticalité (sens et style apart) de la construction perfective "une fois disparu(e) / apparu(e)" si on utilise / pense ce verbe avec avoir ou avec être. Contrairement, lors de monter, si je dis "les prix ont monté", il serait agrammatical de dire "une fois monté...", parce qu'il s'agit d'une signification bien distincte.

    […]
     

    hamedato

    Senior Member
    Persian-Iran
    Salut Aucune idée66,
    "la vierge est apparue à Juan Diego".
    Il semble que ce verbe se conjugue aux temps passés avec les deux auxiliaires, mais s'emploie surtout avec "l'auxiliaire être", plus rarement avec "avoir".
    Mais j'ai trouvé cette phrase dans le dico de WR:

    La glace a fondu lorsque le soleil est apparu.

    Je pense que c'est possible d'utilizer le verbe "apparaître" comme passif mais pour quelque chose que le subjet peut l'apparaître. Mais qui peut apparaître le soleil? :D

    Merci!
     

    pointvirgule

    Senior Member
    langue française
    @hamedato : La phrase que vous citez est tout à fait correcte et ne contient aucun verbe à la voix passive. Le soleil est apparu est la conjugaison normale d'apparaître au passé composé à la voix active. Alors je ne comprends pas votre commentaire.
     
    < Previous | Next >
    Top