bonimenteur

Bonjour,

Je vois dans un film qu'un certain docteur X venu d'un autre pays essait de vendre un remède miracle qu'il appele "l'eau de vie" permettant de vivre longtemps. Ce dérnier entouré des citoyenes de la ville se met à parler de ce fabuleux médicament. Alors ma question, est-ce que l'on peut considérer celui-ci un bonimenteur ?
Par ailleurs, un bonimenteur ment forcément ? ou il est possible que ses marchandises soient vraiment bons par rapport à ce qu'il prétend ?

J'espère que je suis clair.:eek:

Merci d'avance.

Moderator note: multiple threads merged to create this one
 
Last edited by a moderator:
  • zaby

    Senior Member
    Bonjour,

    Dans ton contexte, le premier mot qui me vient à l'esprit c'est "charlatan". Mais on peut aussi dire que c'est un "bonimenteur".
    La différence selon moi entre ces deux termes, c'est que "charlatan" m'évoque immédiatement la tromperie, le mensonge alors que "bonimenteur" souligne les qualités de beau-parleur : il arrive par son discours à convaincre les gens d'acheter son produit. Et pour cela, son "boniment" sur-évalue généralement le produit vanté...

    Je te renvoie aussi à la définition du TLFi :
    Celui qui fait le/du boniment. A.− SPECTACLES. Celui qui fait l'annonce orale d'un spectacle, dans un style propre à allécher le public. [...] B.− P. ext. Celui qui argumente habilement pour vendre sa marchandise [...] C.− P. anal., fam., péj. Celui qui tient des propos plus ou moins artificieux dans l'intention de persuader, séduire, tromper.
     

    simenon

    Senior Member
    italien
    Bonsoir,
    je n'arrive pas à bein saisir le sens du mot "bonimenteurs" dans le texte qui suit. On parle de L'attrape-coeur de Salinger:

    "Ce qui rend Salinger si singulier c’est ce rapport difficile qu’il maintient avec le milieu intellectuel. Il n’a pas l’air de prêter attention à tous ces bonimenteurs qui peuplent les festivals littéraires et les endroits où il faut être. est-ce pourquoi ce livre a déclenché des haines si tenaces de la part des écrivains de son époque ? Leurs gros romans gorgés de rebondissements n’arrivent pas à mettre K.O. ce mince bouquin où il ne se passe pratiquement rien."

    Qui sont ces bonimenteurs dont on parle? Les définitions que je trouve sur les dictionnaires ne m'aident pas beaucoup à comprendre. Est-ce qu'on fait allusion à ce genre d'écrivain qui essaient de baratiner leurs lecteurs ou la jury qui doit attribuer un prix? Ou sinon à qui ?
    Merci

    Note des modérateurs: nous avons ajouté cette question à une discussion précédente.
     
    Last edited by a moderator:

    SergueiL

    Senior Member
    Français
    Est-ce qu'on fait allusion à ce genre d'écrivain qui essaient de baratiner leurs lecteurs ou la jury qui doit attribuer un prix? Ou sinon à qui ?
    Bonjour,

    Cela se rapporte bien aux romanciers qui écrivent des "gros romans gorgés de rebondissements", ces écrivains qui, pour plaire à un certain public, ou pour le tenir en haleine, farcissent leurs récits d’aventures, d'imprévus, de rebondissements donc, le plus souvent totalement invraisemblables. D'un côté la surenchère, la surabondance, l'enflure, et du côté de Salinger, la sobriété, la précision, le style.
    Oui, bonimenteur = baratineur.
     

    simenon

    Senior Member
    italien
    Merci SergueiL. Ils sont donc bonimenteurs dans leur livres, justement parce qu'ils les écrivent ainsi. Maintenant cela me semble plus clair.
     
    < Previous | Next >
    Top