c'é-t-i à vous c'teu bête-là

Discussion in 'Français Seulement' started by vineta, May 20, 2008.

  1. vineta Member

    Latvian, English
    Bonjour!

    Je lis un texte où un personnage parfois parle avec un accent cauchois. Il raconte une histoire d’un train qui reste bloqué à cause d’une vache sur la voie. À la fin il prononce la phrase :
    « Et alors ma p'tite dame, c'é-t-i à vous c'teu bête-là ? »

    J'ai consulté plusieurs sites et j'ai constaté que c'est un accent qu'on a en Haute Normandie, c’est ça ? Pourriez-vous m'écrire cette phrase en français commun et peut-être expliquer les spécificités de l'accent, si vous le connaissez.

    Merci d'avance!
     
  2. melu85 Senior Member

    Paris
    France/French
    "cette bête est-elle à vous?"
     
  3. ChrisPa Senior Member

    Bretagne
    Français - France
    littéralement : est-elle à vous, cette bête là ?

    en gros les syllabes sont inversées dans les mots comme "cette" ==> c'te
     
  4. jierbe31 Senior Member

    Midi-Pyrénées
    French from France
    Pour tenter de rendre encore plus littéralement le pauvre niveau linguistique que le personnage est censé avoir, j'irais jusqu'à dire : "C'est à vous cette bête-là "?
     
  5. ChrisPa Senior Member

    Bretagne
    Français - France
    oui en effet, le "i" étant là pour montrer l'interrogation
    en phrase affirmative "c'est à vous cette bête là" se dirait "C't'à vous cte bête là"
     
  6. vineta Member

    Latvian, English
    Merci à chacun de vous !
     
  7. janpol

    janpol Senior Member

    France
    France - français
    Tu demandes quelles sont les caractéristiques de l'accent cauchois, Vineta...
    En Normandie, en général, on a tendance à fermer les voyelles ouvertes (è, a, o... ) et à beaucoup fermer celles qui sont normalement fermées (on dit parfois que le Normand met 2 accents circonflexes au lieu d'un), de nombreux "e" sont élidés, le "ch" devient parfois un "k", de nombreux mots sont raccourcis. deux phrases, à titre d'exemples : "(d)jetteu l'ka su l'pommi" = guette (avec le sens de "regarde") le chat sur le pommier". "Té qu'a sé, bé don" = toi qui as soif, bois donc". Tu peux trouver des exemples chez Maupassant : "la mé", "le pé", par exemple pour "la mère", "le père". Cette façon de s'exprimer est en voie de régression...
     
  8. tilt

    tilt Senior Member

    Nord-Isère, France
    French French
    C'est-y à vous, cette bête-là ? serait la bonne façon d'orthographier la phrase.
    Le pronom y connaît des usages erratiques dans pas mal de régions françaises. :D
     
  9. Mout Senior Member

    French
    Je ne suis pas si sûr, compte tenu des films à l'affiche en ce moment (ou il y a peu) :D
     
  10. vineta Member

    Latvian, English
    Merci encore une fois! Et merci pour l'explication, janpol!
     
  11. Ploupinet

    Ploupinet Senior Member

    Au milieu de l'Eure
    Français/France
    C'est plus cauchois que normand maintenant tout ça ! :p Y'a aussi le "i" qui devient "u", entendu parfois encore dans les campagnes profondes. En tout cas, le "y" et les voyelles exagérées sont encore trèèèèèèèèès actuelles, et même chez les jeunes ! ;)
     
  12. janpol

    janpol Senior Member

    France
    France - français
    Si nous pensons au même film, Mout, il n'y est pas question de la Normandie, je crois. Je dirais que les parlers régionaux subsistent plus ou moins selon les régions : dans certaines, une langue subsiste, dans d'autres, les personnes âgées la parlent et les jeunes la comprennent, ailleurs, les patois sont plus ou moins vivaces et plus ou moins liés à la ruralité, dans d'autres régions, enfin, n'existe qu'un accent plus ou moins prononcé. Je n'ai pas spécialement l'accent normand mais, quand je vais dans le Midi, je suis immédiatement identifié : j'ai l'accent "pointu". J'ai un accent particulier ou bien cela signifie-t-il simplement que je n'ai pas l'accent du Midi ?
     
  13. Mout Senior Member

    French
    On doit parler du meme film, où il est question de Pas-de-Calais. mais les regles et exemples que tu ennonces se trouvent ête ceux utilisés dans ledit film ! c'est pour celq que j'en faisais référence.
     
  14. timpeac

    timpeac Senior Member

    England
    English (England)
    J'ai appris que ce son "i" interrogatif vient plutôt de "il", sur le modèle "ton frère vient-il ce soir ?" (même pour des noms féminins) même si on représente souvent ce son à l'écrit par "y". La "bonne" façon serait donc i' peut-être - mais est-ce qu'on peut parler de la bonne façon d'écrire un phénomène trouvé uniquement à l'oral ?
     
    Last edited: May 23, 2008
  15. Ploupinet

    Ploupinet Senior Member

    Au milieu de l'Eure
    Français/France
    On doit pouvoir, s'il y a une origine précise, comme celle que tu énonces ! Je ne la connais pas, mais elle est tout à fait possible. Au Québec, on entend bien des "tu" interrogatifs partout ;)
     
  16. janpol

    janpol Senior Member

    France
    France - français
    "un phénomène qui ne se rencontre qu'à l'oral", dit Timpeac... certes, jusqu'au moment où l'on décide de l'écrire si l'on veut rendre compte d'une réalité le plus fidèlement possible. Maupassant a pris beaucoup de plaisir à le faire. Quelques exemples : "Qué qu'vous m'voulez ?" = Qu'est-ce que vous me voulez ? "Dis qu'j'étions bus tous deux" = Dis que nous étions ivres tous les deux. "Va quérir de l'iau" = va chercher de l'eau. (j'ai parfois entendu "kri" pour "quérir"), "Débille-té" = Déshabille-toi. "A coulera" = Elle coulera. "Elle s'écape" = Elle s'échappe. "J'vas" = Je vais, "Un siau" = un seau. etc etc...)
    Il est possible qu'il y ait des similitudes entre le ch'ti et les parlers normands : les deux régions se touchent, mais il doit y avoir aussi des différences importantes (accent, lexique, et peut-être syntaxe aussi).
    J'ai parlé de régression des spécificités, plusieurs facteurs jouent dans ce sens : exode rural, télévision, désenclavement dû au tourisme, proximité de Paris, absence d'un sentiment régional fort, éducation et j'en oublie...
    Toujours est-il qu'on peut rencontrer des jeunes Normands "pur jus" qui ont un accent beur très prononcé...
     

Share This Page

Loading...