coco-coco

totor

Senior Member
Castellano rioplatense
¿Qué tal, mis amigos?

Mi libro* dice, en boca del compositor Stockhausen, quien habla de cómo los sonidos penetran íntimamente en las personas, y de que la gente debería saber qué tipo de sonido quieren y qué género de sonido no:

Il faut purifier l’air de manière que les gens prennent conscience des sons qu’ils produisent. Je ne parle pas seulement du bruit des voitures, mais aussi de la parole, des chiens qui aboient ou des perroquets imbéciles, hystériques, qui hurlent coco-coco !

Si hay algo que no sé, con absoluta seguridad, es qué dicen los loros en Francia, pero lo que sí sé es que en el barrio dicen: ¡Pedrito quiere la papa!

¿Será eso lo que está diciendo el perroquet de Stockhausen?

* Lambert Dousson, Stockhausen et le 11 septembre.
 
  • swift

    Senior Member
    Spanish – Costa Rica (Valle Central)
    Last edited:

    swift

    Senior Member
    Spanish – Costa Rica (Valle Central)
    Pues, si me preguntás a mí creo que en francés resolvieron la traducción con mano izquierda. :) Al menos en inglés, no me consta que Jacko-Jacko-Jacko sea una onomatopeya como tal para denotar el parloteo de loros, loras y pericos. Quizá @elroy nos pueda comentar cómo percibe al oído esta onomatopeya.
     

    totor

    Senior Member
    Castellano rioplatense
    Pues si el loro habla en perroquete, y mis lectores en español, yo pondría 'papa-papa'.

    Pero eventualmente, también podría poner 'cruac-cruac', o 'prrr-prrr'.
     

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    Salut ! :)
    Ce fil et le Jacko de swift m'ont fait penser que « coco » et « as-tu déjeuné, Jacquot ? » font partie du discours qu'on prête ou qu'on prêtait habituellement aux perroquets en France... et au détour d'une recherche, je tombe sur cette vieillerie (que je reproduis avec les erreurs d'origine) :
    J'ai grand'peine à écarter les branches aux longues épines qui m'ensanglantent les mains, et je découvre une cabane à la fenêtre de laquelle pend une cage, une cage dans laquelle un cendrillot crie à perdre haleine : « Almorzartes, coco! » ce qui est la Marseillaise des perroquets cubains, comme : « As-tu déjeuné, Jacquot ? » est celle des nasillards de France.
    Source : Un Parisien dans les Antilles
    Je ne sais pas quel est le rapport entre Jacko et Jacquot, s'il y en a un, mais il y aurait peut-être eu un autre moyen de traduire l'original « de la main gauche »...
     
    Top