compare la musique classique à la [musique] contemporaine - répétition du nom ?

Bonjour à tous,

J’ai une à question : quand on compare deux choses précisées par des adjectifs, est-il nécessaire de répéter le nom ?

Par exemple :
« Dans cet article, l’auteur compare la musique classique à la musique contemporaine. »
Est-il nécessaire de répéter le nom « musique » ou peut-on se contenter de l’adjectif ? :
« Dans cet article, l’auteur compare la musique classique à la contemporaine. »

Merci d’avance !
 
  • atcheque

    Senior Member
    français (France)
    Bonjour,
    Le problème avec votre exemple, c'est que musique contemporaine est une locution, donc c'est assez difficile de la briser.
    Ce n'est pas comparer les voitures vertes aux bleues
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Néanmoins, la phrase « Dans cet article, l’auteur compare la musique classique à la contemporaine. » proposée par Crayon123 me semble tout à fait possible. J'aurais bizarrement plus de réticences dans l'autre sens : « Dans cet article, l’auteur compare la musique contemporaine à la classique. », probablement parce que, pour moi du moins, "musique classique" est plus figé que "musique contemporaine". Dans les deux cas, répéter "musique" est plus clair.
     
    Last edited:
    Merci pour vos réponses ! Et si on avait une expression moins figée ? Par exemple :

    « Je préfère les chaussures bon marché aux chaussures chères . »
    « Je préfère les chaussures bon marché aux chères. »

    Le deuxième exemple est-il correct ?
     

    Piotr Ivanovitch

    Senior Member
    Français
    Le deuxième exemple est correct, grammaticalement, mais aucun natif ne dira ça, c'est la répétition de « chaussures » qui est usuelle :
    - « Je préfère les chaussures bon marché aux chères. » :thumbsdown:
    - « Je préfère les chaussures bon marché aux chaussures chères . » :thumbsup:
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Je ne serais pas si affirmatif. Je pense que certains le diront. Peut-être que ce qui gêne est la dissymétrie de la phrase. On pourrait dire aussi, sachant que l'on parle de chaussures : "Je préfère les bon marché aux chères", comme on dit "je préfère l'utile à l'agréable".
    En fait, je crois qu'en pratique, on n'utilise pas tant que ça, dans la langue parlée, la formule parfaitement correcte "préférer A à B". On se contente souvent de "préférer A". Je préfère/J'aime mieux les chaussures bon marché n'est-il pas déjà assez clair ?
     

    snarkhunter

    Senior Member
    French (France's)
    - « Je préfère les chaussures bon marché aux chères. » :thumbsdown:
    ... alors c'est très bizarre parce que cette phrase me semble effectivement un peu bancale, alors que la suivante ne me choque pas du tout :

    "Je préfère les gentilles sorcières aux méchantes."

    Et je serais bien incapable de justifier cette différence de perception.

    La seule subtilité que je perçoive, c'est que "chère" n'est qu'un adjectif (dans ce sens du mot, et donc en faisant exception du substantif "chère"), alors que "méchante" est à la fois adjectif et nom commun. Mais je ne saurais l'expliquer sinon.
     
    Last edited:
    Merci à tous !

    Et si on avait une question telle que :
    « Tu préfères le pull rouge ou le pull vert ? »
    Pourrait-on répondre par :
    « Le vert ! » ?
    Est-ce logique ou faut-il dire
    « Celui qui est vert ! » ou bien
    « Le pull vert ! » ?
     

    Piotr Ivanovitch

    Senior Member
    Français
    "Je préfère les gentilles sorcières aux méchantes."
    [...]
    La seule subtilité que je perçoive, c'est que "chère" n'est qu'un adjectif [...]
    Justement, il s'agit de comparer deux produits qualifiés par des adjectifs, c'est peut-être là le nœud du problème.
    Comparons :
    1 - Je préfère les chaussures vertes au bleues.
    2 - Je préfère les chaussures qui couinent aux silencieuses.
    3 - Je préfère les chaussures silencieuses à celles qui couinent.

    La première phrase, avec deux adjectifs, est correcte et idiomatique.
    La seconde (selon moi), avec une relative suivie d'un adjectif, ne se dira pas.
    La troisième, pour laquelle l'adjectif est cité en premier, est fréquemment utilisée.

    Mais je pense que c'est une pure question d'usage (et non pas de règle grammaticale).
     
    Top