concevoir que + mode

Godard

New Member
Danish
Est-ce qu'il se trouve quelqu'un qui puisse m'expliquer l'usage du subjonctif dans la deuxième partie de la phrase suivante:

"On conçoit bien que l'usage universel de la raison est affaire du sujet lui-même en tant qu'individu ; on conçoit bien aussi que la liberté de cet usage puisse être assuré de façon purement négative par l'absence de toute poursuite contre lui ... "
 
  • pointvirgule

    Senior Member
    langue française
    L'usage de la raison est affaire du sujet est donné comme un fait -> indicatif.
    Que la liberté puisse être assurée par l'absence de poursuite est du domaine de la supposition -> subjonctif.

    Excellent exemple qui montre les nuances entre ces deux modes.
     

    Godard

    New Member
    Danish
    Ok. Donc, en principe, après "On crois que" on utilise toujours le présent du subjonctif puisque ce que l'on croit reste forcement dans la spéculation?
     
    < Previous | Next >
    Top