conter / raconter

  • iuytr

    Senior Member
    french
    Aujourd'hui, il y a quand même des personnes qui se revendiquent conteurs. Ex : Les conteurs | Le CLiO
    "Conter" est compris comme une forme artistique ou au moins une forme de spectacle, dans ce contexte actuel (dire un conte devant un public). Mais pour des parents, on utilisera " je vais raconter Blanche neige à mes enfants" et pas "conter". "Raconter" c'est la vie de tous les jours, je peux raconter une histoire à un collègue mais certainement pas lui conter une histoire.
     

    Logospreference-1

    Senior Member
    français
    Ah oui, les conteurs, ça restera, c'est historiquement en français, et culturellement partout sur terre, quelque chose de très particulier : la venue d'un conteur dans un village ou dans une tribu était un événement, il improvisait toujours plus ou moins, le public réagissait et interagissait. C'est l'un des sommets de la culture orale ; l'écrit a plus ou moins fixé et embelli, à sa manière, ces contes, grâce à lui ils nous parviennent en partie, mais l'écrit n'a pas remplacé l'oral. De là, le verbe conter risque peu d'être oublié. Sa proximité avec raconter joue également. Mais dans l'usage, on n'entend plus guère que conter fleurette, ne pas s'en laisser conter et, peut-être encore, que nous contez-vous là ?

    Des conteurs, nous en avons tous connus * autour de nous, ils ont un talent fou, ils racontent cinquante fois le même histoire en brodant toujours un peu, on ne se lasse pas de les entendre. Et quel élève n'a-t-il pas connu ce bonheur d'avoir un professeur conteur à ses heures ?

    * connu ?
     
    Last edited:
    < Previous | Next >
    Top