cottager

< Previous | Next >

DOM78

Senior Member
France ; français
Bonjour
En pleine traduction de la Grande Famine Irlandaise, qui peut m'aider à trouver lemot français pour traduire ce terme typiquement irlandais (si j'en crois ma difficulté à le trouver dans les dictionnaires) le plus précisément possible ?
Merci d'avance.
 
  • Denis the fatalist

    Senior Member
    France/French
    I'm not sure all those terms are all typically Irish - besides they're English ! And I'm not sure that splitting this thread in three was a good idea since you have to point three different status, yes, but of a same situation, and the differences between them.
    Anway.
    I guess a cottager in this context of famine is the man who, living in a cottage, does some farming on the immediately surrounding land before the door. Here the name refers not to the farming activity, but to the fact he dwells in the "maisonette". I can't find out such a name in French.

    Should he own a larger space of land on which he can make a living he would be according the places a "paysan", "fermier" or "laboureur". If the land is large and he doesn't owns it he may be a "métayer", or even worse (not being paid or sharing the crops but having the right to make some agriculture on a small part for himself). You can find some answers here :http://www.souquieres.org/histoire/laboureur.html
     

    Mezzofanti

    Senior Member
    Native speaker of pukka UK English
    Bonjour Dom,

    Je pense que le cottier tenant est un petit fermier, le cottager est un laboureur logé dans un cottage par l'agriculteur qui l'emploie et le conacre man est celui à qui le cottier tenant sous-loue une partie de sa parcelle (une parcelle déjà bien modeste en Irlande). Pas sûr pour le dernier.
     

    DOM78

    Senior Member
    France ; français
    Merci Mezzo, comme toujours, réponse claire et précise.
    je crois qu'aucune situation n'a été, en France, l'équivalent celle de ces ouvriers agricoles.
    It surprises me a bit, but I think these words can't be correctly translated into French.
    I might give up my search and keep the English ones.
    Thanks a lot anyway....
     

    Denis the fatalist

    Senior Member
    France/French
    je crois qu'aucune situation n'a été, en France, l'équivalent celle de ces ouvriers agricoles. It surprises me a bit, but I think these words can't be correctly translated into French. Thanks a lot anyway....
    Je crois au contraire que toutes ces situations ont existé en France aussi, ne serait-ce que pour en avoir connu quelques-unes de près et il n'y a pas si longtemps que ça : un ouvrier agricole non salarié - qui fait partie de la famille ou qui est son esclave, ou un peu des deux à la fois, c'est selon - (enfant de l'Assistance publique "recueilli" par une famille, nourri, logé, et qui y a passé toute sa vie); un métayer ou même moins contractuel, une famille occupant sans droit ni titre une maisonette avec quelques bêtes, un jardinet et un coin de champ, et payant son loyer en travaillant "gratuitement" les terres du propriétaire etc. (j'ai vu ces deux situations de près en Bourgogne jusque dans les années 80 et personne ne s'en offusquait, ni le bénéficiaire ni "l'exploité").
    Le problème est :
    - que les noms changent région par région
    - qu'ils sont tombés en désuétude et qu'on ne les connaît plus ou qu'on n'en connaît plus le sens exact c'est à dire le statut social et économique qu'ils impliquent dans une région donnée.
     

    DOM78

    Senior Member
    France ; français
    En effet, après un tour sur le site indiqué, je constate que vous avez raison.
    Cela m'amène à penser que même si j'arrive à trouver le mot exact, ceux qui liraient ma traduction ne comprendraient pas de quoi je parle ....:eek:
     

    Denis the fatalist

    Senior Member
    France/French
    En effet, après un tour sur le site indiqué, je constate que vous avez raison.
    Cela m'amène à penser que même si j'arrive à trouver le mot exact, ceux qui liraient ma traduction ne comprendraient pas de quoi je parle ....:eek:
    Ben ils chercheront sur Google, et ils les apprendront...
    sérieusement à part un périphrase sans doute nécessaire pour cottager, entre laboureur, propriétaire terrien, métayer etc>. il doit y avoir moyen d'utiliser des mots à peu-près connus ?
     

    DOM78

    Senior Member
    France ; français
    Oui, mais à condition de bien comprendre qui fait quoi, qui possède quoi.
    Par exemple, est-ce que le conacre man "possède" la parcelle de terre sur laquelle il travaille ? Et le tenant, par rapport au landlord ?
    C'est un peu ardu de ne pas s'emmêler dans les dénominations de chacun, non ?
     

    Denis the fatalist

    Senior Member
    France/French
    Le "conacre man" (on voit sur le net que conacre serait une déformation de "corn acre", soit disons un arpent de blé) semble louer pour son propre usage une parcelle minime de la terre où il est installé.
    Il y a fort à parier que le contrat n'est pas écrit, et qu'il est payé en travail sur la terre du landlord (comme son nom l'indique, le seigneur de la terre donc le propriétaire). Bref une forme d'esclavage où l'esclave peut ne pas mourrir de faim.
    Le "cottier tenant" doit, lui, payer en argent (cf http://socserv2.socsci.mcmaster.ca/~econ/ugcm/3ll3/jones/Wealth005.html.).

    Le Landlord : comme on l'a dit.
    Tout cela remonte à l'époque où des économistes anglo-saxons avaient calculé que les gens en dessous d'un certain revenu (en gros celui d'un esquire), coûtaient au pays au lieu de lui rapporter, et que donc il convenait de leur faire payer un impôt. Comme disait Jonathan Swift, irlandais, il faut prendre l'argent chez les pauvres, ils n'ont pas beaucoup d'argent mais il y a beaucoup de pauvres.
     
    < Previous | Next >
    Top