démultiplication

jonjean

Member
English - England
I normally translate " démultiplication" as "reduction", but then it just doesn't seem to fit in the following:
Ce mouvement a été largement nourri par ce qu'on a appelé l'hyperprésidence. La démultiplication des apparitions du chef de l'Etat dans l'espace public, jusqu'à lui conférer un quasi-don d'ubiquité, a amplifié cette accélération du temps qui est la marque du sarkozysme.

How does " démultiplication" fit with "quasi-don d'ubiquité"?
 
  • berrac

    Senior Member
    French - France
    don't ask me why, but French people commonly but mistakenly use "démultiplier" as a synonym for "multiplier"... It has to do with mechanics, and is not at all my forte...
     

    Gil

    Senior Member
    Français, Canada
    Je pense que ce devrait être "multiplication" et que l'auteur s'est trompé (même s'il écrit dans Le Monde).
     

    pointvirgule

    Senior Member
    langue française
    C'est un cas limite, je pense, du sens figuré.

    Du TLFI : Au fig. et p. métaph. Pour opérer, le ministre doit démultiplier son pouvoir de décision en le confiant, par voie de délégation, à des responsables administratifs ou à des collaborateurs personnels dans lesquels il a confiance.

    Démultiplier son pouvoir
    a du sens, mais démultiplier ses apparitions ? Démultiplier sa présence publique par des apparitions continuelles, à la rigueur, peut-être. Je suis donc du même avis que les autres, cela devrait être considéré comme un faute de vocabulaire. Les journalistes écrivent souvent sous pression.
     

    jonjean

    Member
    English - England
    Merci bien à tout le monde

    Il y a deux solutions peut-être
    1. Le journaliste a fait une bêtise
    2. Ou bien "démultiplication" s'utilise dans le sens de "diluation"; c'est à dire, comme Sarkozy est partout dans l'espace public, l'effet de ses apparitions est dilué

    J'en préfère la première
     
    < Previous | Next >
    Top