daubes noircies par les couennes, et d'âges engloutis, celui de l'étouffée

< Previous | Next >

nasrinklz43

Senior Member
turc
Bonjour à tous
" Leurs cuivres éclatants prouvent ne servent plus jamais; sauteuses, braiseuses, outils qui parlent d'inoubliables daubes noircies par
les couennes, et d'âges engloutis, celui de l'étouffée
, d'une civilisation bourgeoise compliquée, qui n'a plus rien de commun avec le décore fonctionnel et simplifié d'une " cité radieuse."
Vous pourriez, s'il vous plaît, me rendre facil à comprendre la partie soulignée?
Merci bien par avance.
 
Last edited:
  • SergueiL

    Senior Member
    Français
    Bonjour

    L'auteur parle ici d'une batterie de cuisine ancienne en cuivre qui lui rappelle une époque révolue (> les âges engloutis), celle de la cuisine bourgeoise où on faisait cuire viandes et volailles en daube, où les plats étaient riches (on gardait la couenne du lard pour donner plus de goût au risque de la faire brûler) et compliqués (voir la citation de Goncourt dans l'entrée "étouffée" du TLFi).
    Un contributeur plus expert en cuisine que moi pourrait apporter des précisions.
     
    < Previous | Next >
    Top