Elle s'est dû(e) de réussir - accord

TristánFarias

Senior Member
Español
Bonjour,

Récemment, je m'interrogeais sur l'accord du participe passé pour cette phrase, qu'on pourrait remplacer par elle a eu le devoir de réussir.

Est-ce que vous feriez l'accord ? Pourquoi ?

Moi, je ne le ferais pas, mais je ne suis absolumment pas convaincu.
 
  • OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Bonjour.

    On dit devoir quelque chose (COD) à quelqu'un (COI), sur le modèle donner quelque chose à quelqu'un (Elle s'est donné une heure de répit) ou demander quelque chose à quelqu'un (Elle s'est demandé si...).

    Je me dois de..., Elle s'est dû de..., Elles se sont dû de...
     
    Last edited:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Effectivement, pas d'accord dans ce cas selon les règles actuelles, même si nombre de grammairiens tels Hanse ou Grevisse souhaiteraient voir la variabilité systématique du participe passé lorsque l'auxiliaire est être.

    Quoi qu'il en soit, je dois dire que le verbe se devoir de est assez inattendu au passé composé. Je me serais plutôt attendu à un imparfait, ce qui réglerait totalement le problème de l'accord. ;)
     

    TristánFarias

    Senior Member
    Español
    Quoi qu'il en soit, je dois dire que le verbe se devoir de est assez inattendu au passé composé. Je me serais plutôt attendu à un imparfait, ce qui réglerait totalement le problème de l'accord
    Je le sais, Capello, mais ma question est plutôt théorique.

    On dit devoir quelque chose (COD) à quelqu'un (COI), sur le modèle donner quelque chose à quelqu'un (Elle s'est donné une heure de répit).
    Faut-il alors comprendre de réussir comme un infinitif COD qui interdirait l'accord (ce fut ma première interprétation) ?
     

    k@t

    Senior Member
    Français de France
    Si on suit l’analyse d’OLN, le participe passé doit de fait rester invariable (et l’infinitif est en effet un COD).

    Il me semble qu’une autre analyse est toutefois possible qui verrait ce verbe comme un semi-auxiliaire modal, où :
    Elle se doit de l'avertir Elle doit l'avertir
    le pronom réfléchi étant dès lors difficilement analysable le participe s’accorderait avec le sujet.
     

    k@t

    Senior Member
    Français de France
    Si on retenait cette deuxième analyse, et afin qu’il n’y ait pas de conflit d’accord (entre le sujet et le COD antéposé), il faudrait que l’infinitif soit COI. Ça me parait peu probable/défendable, du coup, c’est l’analyse d’OLN qui est très certainement la bonne.
     
    < Previous | Next >
    Top