en train de se faire tremper

< Previous | Next >

nasti

Senior Member
Polish
[...] / Rebonjour :)

- Après t'avoir attendu sous la pluie pendant une demi heure, je suis tout(e) mouillé(e), je suis tout(e) trempé(e), je suis trempé(e) jusqu'aux os.

= le résultat, l'aspect accompli (ça y est, c'est fait, je suis tout(e) mouillé(e)).

Comment exprimer la même idée avec l'aspect inaccompli ? L'idée d'être en train de devenir tout mouillé(e) ?

Par ex. :

- Allô, merde, t'es où toi ? Je t'attends depuis 15 minutes,(sans parapluie), je trempe / je me fais tremper / je suis en train de devenir tout(e) trempé(e). J'en ai marre !

Merci :)

(je barre tout ce qui est incorrect pour ceux qui ont la mémoire visuelle (moi ;) )
 
Last edited by a moderator:
  • Oh là là

    Senior Member
    russe-Russie
    [...]
    rebonjour

    - Allô, merde, t'es où toi ? Je t'attends depuis 15 minutes,(sans parapluie), je trempe / je me fais trempé(e) / je suis en train de devenir tout(e) trempé(e). J'en ai marre ! ...

    ...je suis trempée comme une soupe, ...je suis mouillée jusqu'aux os ;)
     
    Last edited by a moderator:

    Calamitintin

    Senior Member
    France, St Maix les bains, 79
    Dans ces cas là je dis (en grommelant) : "Je suis en train de me faire tremper" ou "je vais être trempée" (et d'ailleurs ça a commencé).

    Je trempe, c'est quand tu es dans ton bain, ou à la piscine et que tu te délasses (si tu nages activement tu ne diras pas que tu trempes/fais trempette).

    Je suis en train de devenir toute trempée, c'est lourd et ça ne correspond pas au ton léger et familier de "tremper".
     

    nasti

    Senior Member
    Polish
    Merci Oh là là et Calamitintin ! :) [...]


    "Dans ces cas là je dis (en grommelant) : "Je suis en train de me faire tremper" ou "je vais être trempée" (et d'ailleurs ça a commencé)." (Calamitintin)

    Ok, je dirai alors comme toi ! :)


    "Je trempe" - ok.
     
    Last edited by a moderator:

    janpol

    Senior Member
    France - français
    je te crois volontiers mais l'âge de celui/celle qui attend n'est pas précisé ! On peut bien attendre à tout âge...
     

    newg

    Senior Member
    (France)-ais
    Je sais je sais :p
    Je plaisantais ! Mais je voulais juste préciser que moi je ne dirais jamais ça même si je comprends l'expression...
    Petite précision qu'il est toujours bon de savoir suivant les personnes à qui l'on parle :)
     

    Asmodée

    Senior Member
    Français
    Si tu ne désires pas utiliser du vocabulaire appartenant au registre familier :

    "dépêche-toi, je mouille" tout simplement c'est correcte.

    c'est vrai qu'il n'y a pas trop de terme pour décrire l'action "en train de devenir tout mouillé" mais il y a aussi le choix de la périphrase "je suis pile sous une averse !" ou celle de TiteTornade "J'me prends une de ces saucées" (plus familier)
     
    Last edited:

    Asmodée

    Senior Member
    Français
    Merci Asmodée :)



    Ce n'est pas très connoté sexuellement ... ?

    Effectivement, :) (et c'est bien là toute la subtilité du propos :p) dans le cas où c'est une fille qui parle, mais pas dans le contexte d'une conversation téléphonique sous la pluie (ou alors c'est une conversation bien étrange...:D)

    Je suis trempée à la même connotation :)
     
    Last edited:

    TitTornade

    Senior Member
    bonjour,
    Euh, si une fille me dit : "je mouille", je ne comprends que la connotation sexuelle... :p

    Par contre, si elle me dit : "je suis trempée", je ne comprends uniquement qu'elle a pris la pluie, qu'elle a été arrosée (jeux d'eau), qu'elle a voulu nettoyer la cabine de douche (en tailleur) et qu'elle a ouvert le robinet sans se méfier :p :p ...
     
    Last edited:

    janpol

    Senior Member
    France - français
    Il me semble que l'emploi de la forme pronominale supprime l'ambiguïté : "je me mouille", d'ailleurs, c'est ce que j'ai toujours entendu dire (par une personne qui recevait la pluie)
     

    Asmodée

    Senior Member
    Français
    Il me semble que l'emploi de la forme pronominale supprime l'ambiguïté : "je me mouille", d'ailleurs, c'est ce que j'ai toujours entendu dire (par une personne qui recevait la pluie)
    Pour moi : "je me mouille" est volontaire, "je me mouille les mains pour me les laver", "je me mouille en sautant dans une flaque d'eau", "je me mouille la tête pour me rafraîchir" etc.
    Dans le cas de la cas de la pluie, la personne mouille sans qu'elle n'y soit pour quelque chose du coup je dirais : "la pluie tombe : je mouille" (i.e.: la pluie me mouille et non moi)
     

    TitTornade

    Senior Member
    re,
    Je suis d'accord avec Asmodée : pour moi "je me mouille", c'est uniquement actif ! "Je me mouille la nuque avant de plonger dans la piscine"
    "Je me mouille" : jamais entendu sous cette forme, pour dire que "je prends la pluie", "je me fais mouiller"... régionalisme ?

    Asm, si tu me dis : "la pluie tombe et je mouille", ben je ne pourrais pas faire autrement que d'avoir le sourire en coin, je comprendrai autre chose que la pluie qui te mouille (si tu es une Asmodée ;)) !!
    Par contre si tu dis, "La pluie tombe et, là, ça mouille vraiment", pour moi, il n'y a pas d'ambuiguité : tu es trempé(e) à cause de le pluie ! ;)
     

    Asmodée

    Senior Member
    Français
    régionalisme ?
    probablement

    Asm, si tu me dis : "la pluie tombe et je mouille", ben je ne pourrais pas faire autrement que d'avoir le sourire en coin, je comprendrai autre chose que la pluie qui te mouille (si tu es une Asmodée ;)) !!
    Par contre si tu dis, "La pluie tombe et, là, ça mouille vraiment", pour moi, il n'y a pas d'ambuiguité : tu es trempé(e) à cause de le pluie ! ;)
    Tout à fait d'accord avec toi Tornade, mais j'aime les ambiguïtés, et j'en rajouterais rien que pour te voir sourire... c'est tout le charme de la langue ;)

    "ça mouille" enlève l'ambiguïté certes mais nous ramène dans le registre familier.
     

    janpol

    Senior Member
    France - français
    J'allais poser la même question : régionalisme ?
    Je pensais à un emploi de la forme pronominale qui appartient au registre familier : une action involontaire comme "je me caille" plutôt que "je caille" ou "je me suis pris / ramassé un PV / une baffe / un râteau..." plutôt que "j'ai pris / ramassé..."
     

    itka

    Senior Member
    français
    Et "Je suis en train de me faire mouiller/tremper (jusqu'aux os)" ça ne vous convient pas ?
    "la pluie tombe et je mouille"
    :eek::eek::eek: Là, il y a sûrement un régionalisme ! :rolleyes:
     

    Nicomon

    Senior Member
    Langue française ♀
    « Il pleut il mouille,
    C'est la fête à la grenouille. » :p
    Et quand il ne pleuvra plus, ce sera la fête à la tortue. :D

    Je ne dirais pas non plus : je (me) mouille. Pour les raisons déjà données.

    À la québécoise plus très jeune : Coudon, t'es où? Il mouille à siaux/il pleut à boire debout** et je suis trempe / trempée comme une lavette **.

    ** siaux = seaux = il pleut abondamment
    ** comme une lavette = équivalent québécois de « comme une soupe »

    Edit : pointvirgule a raison : c'est trempe, qu'on dit
    Québec] [Familier]
    Trempé, mouillé. Mes vêtements sont tout trempes.
     
    Last edited:

    Reliure

    Senior Member
    Et "Je suis en train de me faire mouiller/tremper (jusqu'aux os)" ça ne vous convient pas ?
    Citation:
    "la pluie tombe et je mouille"

    :eek::eek::eek: Là, il y a sûrement un régionalisme ! :rolleyes:
    Tout à fait d'accord, en outre pour moi la forme pronominale n'indique pas forcément une action volontaire.

    exemple:
    "J'ai pas pensé à emmener un parapluie, du coup je me suis mouillée en rentrant"

    pour ma part je dis facilement:

    - Allô, merde, t'es où toi ? Je t'attends depuis 15 minutes, je me fais doucher / je suis en train de me faire une doucher. J'en ai marre ! ...

    TitTornade et Asmodée diront si ça leur paraît connoté ou non...:)
     

    Asmodée

    Senior Member
    Français
    À la québécoise plus très jeune : Coudon, t'es où? Il mouille à siaux/il pleut à boire debout** et je suis trempe / trempée comme une lavette **.

    ** siaux = seaux = il pleut abondamment
    ** comme une lavette = équivalent québécois de « comme une soupe »
    Et pourquoi pas en patois mayennais :):

    Nom d'nom d'cent mille d'charté d'fin! Quand qu'cest ti dont que te v'là, i cheu de lia, eun vraie r'niopé, j'ai les rouchets tout rincés!!

    (=> *juron*, Quand est-ce que tu arrives, il tombe de l'eau, une vraie averse, je suis trempé jusqu'aux os !!)

    Bref, je dérive, je dérive, mais rappelons nous quand même que le but du sujet est de trouver une façon de dire : "je suis en train de devenir tout mouillé". La forme impersonnelle proposée par Karine il mouille semble une bonne alternative, cette fois lavée de toute connotation...
     

    itka

    Senior Member
    français
    Moi, pour une fois, je ne suis pas du tout d'accord avec Karine.:p
    On peut bien dire "il mouille" (sur le modèle de "il pleut") avec une intention humoristique, mais si je veux dire (sans rigoler) que je suis en train de me faire doucher, je n'aurais pas l'idée d'employer ce verbe impersonnel.
     

    KaRiNe_Fr

    Senior Member
    Français, French - France
    Moi, pour une fois, je ne suis pas du tout d'accord avec Karine.:p [...]
    Mais, euh ! Ce n'était pas une « proposition » mais juste la seule illustration de mouiller dans ce sens que je connaisse... :rolleyes: Et c'est une comptine ! :p
    Je crois que je dirais que je suis en train de me prendre la sauce, et que je commence à en avoir marre... ;)
     

    itka

    Senior Member
    français
    Ah bon ! D'accord avec toi, alors.:D
    Je connais aussi la comptine et justement cet emploi de "il mouille" m'a toujours semblé étrange, provincialisme ou licence "poétique"...
     

    Nicomon

    Senior Member
    Langue française ♀
    Je connais aussi la comptine et justement cet emploi de "il mouille" m'a toujours semblé étrange, provincialisme ou licence "poétique"...
    C'est que vois-tu... il flotte ne rimerait pas très bien avec grenouille. :D

    Et moi il mouille m'est très familier.
    Région. (Ouest et Canada). Pleuvoir. Chaque matin les hommes examinaient le ciel et tenaient conseil. − Le vent tourne au sudet. Blasphème! Il va mouiller encore, c'est clair (Hémon, M. Chapdelaine, 1916, p.95). Z'Yeux-Ronds peut courir à toutes jambes, une nuit de temps quand il mouille, sans se cogner sur rien (Guèvremont, Survenant, 1945, p.143).
    − [Début d'une comptine largement répandue] Il pleut, il mouille, C'est la fête à la grenouille... .
    Je crois que le TLFI a censuré un mot...

    Je suis en train de me prendre la sauce ne serait pas bien compris chez nous. :( Je suis en train de me faire doucher me semble plus international.
     
    Last edited:
    < Previous | Next >
    Top