Encore faudrait-il accepter de penser, par exemple, en des termes

cr41

New Member
English
Hi, this is from a book review (political philosophy) I am translating. Can anyone help me get the sense of the first part of the sentence, up to "...termes"? Many thanks.

Encore faudrait-il accepter de penser, par exemple, en des termes hérités d’un philosophe qui s’est éminemment employé à « débanaliser la démocratie », à savoir Rousseau.
 
  • cr41

    New Member
    English
    Sure. I've also added the following sentence in case it helps. Thanks

    De fait, on peut à bon droit considérer qu’il n’y a pas que de « l’Un » dans la « formule religieuse » ; inversement, on peut concevoir un souci de l’« Un » qui ne doive rien à la nostalgie de la transcendance – et même, pourquoi pas, que la visée de l’unité du corps politique ait son rôle propre à jouer dans l’histoire de l’émancipation.

    Encore faudrait-il accepter de penser, par exemple, en des termes hérités d’un philosophe qui s’est éminemment employé à « débanaliser la démocratie », à savoir Rousseau. C’est-à-dire qu’il faudrait admettre que les notions d’intérêt général et de volonté générale – puisque c’est de cela qu’il s’agit en dernière instance – ne sont ni les noms modernes du divin, ni les noms anciens du totalitarisme.
     

    Lezert

    Senior Member
    french, France
    Not easy, your sentences... :)

    another formulation of the sentence which makes problem would be:

    Pourconcevoir un souci de l’« Un » qui ne doive rien à la nostalgie de la transcendance.... , il faudrait accepter de penser avec le même mode de pensée que Rousseau

    ( Encore faudrait-il ... = La condition serait ... )
    Est-ce que ça vous a aidé?
     

    cr41

    New Member
    English
    Ah oui. Je pense en avoir saisi le sens maintenant. Merci bien - et de votre compassion, d'ailleurs! :)
     
    < Previous | Next >
    Top