enseignement du/de français

Ficula

New Member
français - France
Bonjour,

J'aimerais savoir si l'emploi de DU et DE est correcte ou si l'utilisation de ces deux prépositions affecte le sens du mot "français" qui suit: "français" compris comme "langue française" après DU ou comme "cours de français général" (grammaire, lecture, production écrite, etc.) après DE (ou l'inverse).

Je vous remercie d'avance pour vos réponses.
 
  • Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Bonjour Ficula et bienvenue ! :)

    Dans votre exemple, l'article défini (contracté en du) est obligatoire :

    l'enseignement du français :tick:
    l'enseignement de français :cross:
     

    Francois114

    Senior Member
    French - France
    Bonjour Ficula,
    Votre question est une des plus difficiles pour un professeur de français aux étrangers. En effet la différence entre déterminé et indéterminé est très variable d'une langue à l'autre. Pourquoi dit-on "le ministre de l'Intérieur" et pas "le ministre d'intérieur" ? C'est tellement évident pour un locuteur natif qu'il sera incapable de vous expliquer... !!
    Et comment comprendre qu'on doive dire : "J'apprends LE français", mais "Je me suis inscrit à un cours DE français". Il s'agit de phénomènes assez "profonds" dans la langue et que les linguistes peuvent décrire d'une façon très abstraite et très subtile. Le professeur de français, lui, ne peut que vous répondre : "c'est comme ça, il faut l'accepter".
     

    Logospreference-1

    Senior Member
    français
    Pour aider à comprendre et à se souvenir, en cherchant à mettre en évidence un peu de logique :
    J'enseigne le français, je pratique l'enseignement du français, mon cours s'appelle le cours de français, j'y parle de français.
    J'enseigne la musique, je pratique l'enseignement de la musique, mon cours s'appelle le cours de musique, j'y parle de musique.
    J'enseigne les mathématiques, je pratique l'enseignement des mathématiques, mon cours s'appelle le cours de mathématiques, j'y parle de mathématiques.
     

    samiraa

    Senior Member
    arabe- Algérie
    du français= de le français, français est un nom masculin, "du" est la forme contracté de : "de+le"
    de ne se contracte pas devant le nom féminin , p.ex: exercice de la page 6, le nom page est féminin
     

    Ficula

    New Member
    français - France
    Bonjour et merci pour vos contributions. J'ai quelques contre-exemples provenant du web:

    "Les enseignants de langue vivante et les professeurs des écoles semblent a priori mieux armés
    à cause des passerelles existant entre l’enseignement de LVE et l’enseignement de français,
    notamment la référence au Cadre Européen, leur connaissance de la perspective actionnelle,
    de la didactique de l’enseignement des langues." source: (je ne peux pas vous mettre l'URL car les nouveaux membres ne peuvent pas poster de liens)

    "Les programmes de l'enseignement de français pour les classes de sixième, de cinquième, de quatrième et de troisième, publiés au Bulletin officiel spécial du 28 août 2008. " source:(je ne peux pas vous mettre l'URL non plus mais vous pouvez copier et coller dans un moteur de recherche et vous tomerez dessus)

    J'ai l'impression que parfois, en temps que locuteurs natifs, on alterne entre "du" et "de", "de" ne représentant cependant que 1% des occurrences écrites de google (après calcul). A l'oral, j'entends souvent les gens utiliser les deux formes...

    L'expression "enseignement DU français" est-elle donc figée et exclue-t-elle "...enseignement DE français..." comme étant définitivement erronée? :confused:

    Merci pour le message de bienvenue! :)
     

    Logospreference-1

    Senior Member
    français
    Cherchez enseignement d'anglais entre guillemets sur Google Livres, vous trouverez un seul résultat, qui n'est même pas d'un livre mais d'un forum. Enseignement de français est exactement la même faute.
     
    Last edited:

    demon001

    Senior Member
    French, English(USA)
    Quel différence entre: «l'enseignement d'anglais» et «l'enseignement de l'anglais»? Quelle expression est la plus correcte?
     

    Ficula

    New Member
    français - France
    Pour aider à comprendre et à se souvenir, en cherchant à mettre en évidence un peu de logique :
    J'enseigne le français, je pratique l'enseignement du français, mon cours s'appelle le cours de français, j'y parle de français.
    J'enseigne la musique, je pratique l'enseignement de la musique, mon cours s'appelle le cours de musique, j'y parle de musique.
    J'enseigne les mathématiques, je pratique l'enseignement des mathématiques, mon cours s'appelle le cours de mathématiques, j'y parle de mathématiques.
    Merci beaucoup, cette règle me paraît claire et constante pour les exemples cités.
    J'ai donc bien mis en mémoire que le DE après enseignement était une erreur d'usage si le nom qui le suit est masculin et commence par une voyelle.

    Pourquoi avons-nous enseignant DE français (79% de Google) plutôt que DU français (21% de Google)
    Pour moi, enseignement tout comme enseignant ont le même complément de nom, masculin, singulier et défini si l'on considère que les deux formes nominales sont dérivées du verbe "enseigner":

    (1) l'un est le résultat: l'enseignement (ce qui est enseigné)
    (2) l'autre est "l'agent": l'enseign-ant(e) (celui ou celle qui enseigne)

    Est-ce que cela joue un rôle dans le choix de la préposition qui suit?

    Francois114 a parlé de phénomènes profonds de la langue: en savez-vous quelque chose? Ou doit-on accepter cela comme une propriété interne du lexique?
     

    Logospreference-1

    Senior Member
    français
    Bonjour Ficula.

    Je n'ai parlé que de ce que je connais, en montrant que tels usages s'articulaient entre eux, avec une certaine logique, à défaut de pouvoir les justifier un par un indépendamment des autres.

    L'idée d'enseignant de français ou d'enseignant du français ou, pourquoi pas, d'enseignant en français (dans la discipline dénommée le français), je ne sais pas la dire autrement que par professeur de français, à ce point que je ne sais même pas, avec enseignant en substantif, s'il faudrait dire de, du ou en. Les usages dont vous nous parlez sur Internet me sont très clairement, mot pour mot, étrangers ; ce qui ne veut pas dire que je les prétende étrangers : je ne connais pas ces usages, je n'ai pas encore cherché par moi-même sur moteur de recherche, pour cette raison que je ne suis pas enseignant, que je ne connais donc pas tout du monde enseignant, et que bien évidemment les enseignants sont mieux placés que moi pour parler de ces usages qu'ils connaîtraient et qui à moi me seraient restés étrangers.

    De ce qu'a dit François114, j'en comprends une partie : je suis incapable de justifier grammaticalement qu'on dise par exemple maître de recherches plutôt que maître de la recherche ou maître des recherches. Ce que en revanche je comprends, c'est que si l'usage impose maître de recherches, une certaine logique va en découler pour les usages attenants.

    Ce que je comprends très bien dans ce qu'a dit François - qui peut me corriger si je me trompe -, c'est que, sur le plan du français en général, beaucoup de liens entre tel substantif et tel article ou telle préposition défient le grammairien d'en identifier une explication grammaticale.
     
    Last edited:
    < Previous | Next >
    Top