entendre raisonner [sic] le silence

totor

Senior Member
Castellano rioplatense
Salut, les amis !

Tout va bien avec le Covid-19 ? J'espère bien.

Dans un article sur le coronavirus de Le Diplo je lis un emploi jamais vu du verbe 'raisonner' :

Des télétravailleurs cloîtrés dans un appartement exigu où raisonnent les braillements des marmots […].

Fin mars 2020, quiconque entendait à sa fenêtre raisonner le silence de la ville confinée pouvait méditer sur […]

Ceci est-il courant ?
 
  • Piotr Ivanovitch

    Senior Member
    Français
    Ce n'est pas censé être courant (surtout dans Le Diplo), car c'est une faute grossière : c'est une confusion entre « résonner = retentir, faire du bruit » et « raisonner = faire fonctionner ses neurones, réfléchir ». C'est une faute qu'on peut rencontrer dans des copies de collégiens, mais surprenante à ce niveau.
     

    totor

    Senior Member
    Castellano rioplatense
    Tiens, t'as raison, Piotr !

    Je n'avais pas pensé que c'était une coquille !

    Merci bien !
     
    Last edited:

    iuytr

    Senior Member
    french
    Ce n'est pas une coquille, ce sont des rédacteurs ou des des correcteurs qui résonnent comme des cloches :D face à un choix d'orthographe.
     

    totor

    Senior Member
    Castellano rioplatense
    Vrai, luytr.

    Problèmes d'homophonie et de manque de neurones… à peu près comme moi-même, mais à l'envers :eek: .
     

    totor

    Senior Member
    Castellano rioplatense
    Hélas, Piotr, tu peux pas imaginer à quel point moi, en tant que traducteur littéraire, j'ai trouvé des énormités pareilles et pires encore dans les livres que je traduis.

    Je me dis toujours que c'est mon karma : un texte qui a passé par divers personnes en dehors de l'auteur : des responsables de la collection, des lecteurs, des correcteurs, etc., et dans des maisons d'édition importantes, et qui arrive jusqu'à moi sans que personne les aient corrigés…
     

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    « La presse aux temps du corona » : comme beaucoup de journaux en ce moment, l'édition d'avril du Diplo a été produite en mode dégradé. Pas étonnant d'y lire certaines bourdes...
     
    < Previous | Next >
    Top