every stale thing

< Previous | Next >
  • rolmich

    Senior Member
    french (France)
    Au travers de nos yeux d'enfants, nous ne voyions que la nouveauté du défraîchi.
    note : Ton fil est un véritable défi ; pas étonnant qu'il y ait peu de candidats !
     

    rolmich

    Senior Member
    french (France)
    A l'origine, j'avais écrit "la beauté du défraîchi", mais j'ai finalement opté pour "la nouveauté" à cause de l'opposition des deux mots "newness" et "stale".
     

    Chris' Spokesperson

    Senior Member
    English - Ireland
    Je ne veux pas trop changer l'ordre dans lequel les thèmes sont introduits, d'où vient la progression de la poème, mais il y a pas mal de bonnes idées ici quand même.

    En plus le 'in' en anglais est très important - on ne voit pas une illusion de la nouveauté, la nouveauté est vraie, elle fait parti intégrale des choses, vu que dans les yeux d'un enfant le 'normal' n'existe pas encore.

    Peut-être: la nouveauté qu'on voit au sein des choses les plus banales pendant notre enfance ??

    Merci beaucoup tout le monde :)
     

    rolmich

    Senior Member
    french (France)
    OK pour l'ordre des thèmes, mais l'opposition qui existe dans "newness" et "stale" (en fait un oxymoron) ne se retrouve plus dans "nouveauté" et "les choses les plus banales", en tous les cas, pas de façon aussi claire.
     

    Chris' Spokesperson

    Senior Member
    English - Ireland
    l'opposition qui existe dans "newness" et "stale" (en fait un oxymoron) ne se retrouve plus dans "nouveauté" et "les choses les plus banales", en tous les cas, pas de façon aussi claire.
    Tu ne le trouve pas ? Ce qui est banale ne peut avoir une nouveauté, du moins je ne crois pas, moi.

    'ressortir' est le meilleur verbe jusqu'à l'instant je crois - merci MissRapunzel :)
     

    rolmich

    Senior Member
    french (France)
    J'aurais du écrire "ne se retrouve plus entre "nouveauté" et "les choses les plus banales". Je trouve qu'il n'y a pas le choc qui existe entre "newness" et "stale".
    Enfin, c'est mon avis.
    Par exemple dans le #11 de missrapunzel, le choc entre "nouveauté" et "objet ancien" est bien présent.
     

    Chris' Spokesperson

    Senior Member
    English - Ireland
    Mon essai :
    La nouveauté contenue dans la moindre vieillerie, vue à travers nos yeux d'enfants.
    Tu m'inspires... peut-être, peut-on dire:

    la nouveauté contenue dans chaque vieillerie quelconque, vue à travers nos yeux d'enfants
    ?

    N'oublie pas qu'il s'agit de poèsie, il y un rythme à retenir si possible. Ben, en fait egueule t'as bien retenu le rythme mais je n'aime pas trop traduire 'every' par 'moindre' - on perdrait ainsi le sens de la nouveauté comme étant partout. Mais 'vieillerie' - très fort, merci bien.
     

    franc 91

    Senior Member
    English - GB
    Perhaps I'm taking some liberties here but voici:
    Le nouveau qui dans chaque chose rassise se cachait en vain à nos yeux d'enfants.
     

    Cath.S.

    Senior Member
    français de France
    Tu m'inspires... peut-être, peut-on dire:

    la nouveauté contenue dans chaque vieillerie quelconque, vue à travers nos yeux d'enfants
    ?

    N'oublie pas qu'il s'agit de poèsie, il y un rythme à retenir si possible. Ben, en fait egueule t'as bien retenu le rythme mais je n'aime pas trop traduire 'every' par 'moindre' - on perdrait ainsi le sens de la nouveauté comme étant partout. Mais 'vieillerie' - très fort, merci bien.
    Au contraire, la moindre signifie toutes, même la plus insignifiante.
     

    Chris' Spokesperson

    Senior Member
    English - Ireland
    En effet, la même équivalence existe aussi en anglais entre 'every' et 'the least' our 'the slightest' (the newness in every stale thing/the newness in the slightest of things) - mais l'auteur a dit 'every' et moi je trouve qu'il y a une nuance qui nous frappe inconsciemment entre les deux concepts, même si, après avoir réfléchi, ils ont plus ou moins la même significance.

    Le nom de la poème est Advent de Patrick Kavanagh - une très belle poème.
     

    multae gentes

    Senior Member
    French (France)
    Un essai :

    the newness that was in every stale thing when we looked at it as children

    Ce caractère nouveau que prenait
    à nos yeux d'enfants l'objet le plus vermoulu

     

    Lacuzon

    Senior Member
    French - France
    Bonsoir,

    Pas évident du tout cette phrase, quelle en est la suite ? En gardant l'ordre, c'est loin d'être facile !

    Je tenterais bien un :

    La nouveauté inhérente à chaque chose ressassée, lorsque vue par les yeux de l'enfance...
     
    Last edited:

    xiancee

    Senior Member
    French
    "la fraicheur latente des objet délaissés
    que l'on dépoussiérait de notre regard d'enfant"
    ???
    whaddya think?
     

    Cath.S.

    Senior Member
    français de France
    "la fraicheur latente des objet délaissés
    que l'on dépoussiérait de notre regard d'enfant"
    ???
    whaddya think?
    C'est bien écrit, je dirais même, trop écrit,:p par rapport à la simplicité de l'original.
    D'autre part je ne pense pas que délaissés soit juste. Il s'agit simplement d'objets banals, auxquels on ne fait plus attention.
     

    Lacuzon

    Senior Member
    French - France
    Okay, if it is a challenge ...

    L'émerveillement des choses simples vues par la candeur enfantine.
     
    Last edited:

    Chris' Spokesperson

    Senior Member
    English - Ireland
    Tu perds le sens du poème : la nouveauté est intrinsèque à tout ("every stale thing" ce n'est qu'une métonymie pour signifier tout et n'importe quoi) mais, adulte, on perd la capacité de la voir... à moins d'être, par exemple, en situation de privation (comme décrit dans le poème) ou, bien sûr, artiste (le poète lui-même).
     
    < Previous | Next >
    Top