faire / avoir des cauchemars

tie-break

Senior Member
Vous arrive-t-il de faire/avoir des cauchemars ?

Quel verbe vous semble-t-il plus naturel ?

Par contre je n'aurais pas de doute ici :

hier soir j'ai fait un cauchemars (j'ai eu :confused: non)

Merci :)
 
  • tilt

    Senior Member
    French French
    Je dirais que avoir des cauchemars a une dimension pathologique, comme on a des vertiges ou une maladie, par exemple.
    Une personne qui a des cauchemars se doit de voir un médecin, alors que celle qui fait des cauchemars est simplement perturbée.

    C'est d'ailleurs pour cette raison que je ne dirais pas non plus avoir un cauchemar : l'aspect pathologique implique des cauchemars à répétition.
     

    Thulsa Doom

    New Member
    France, french
    Sauf ton respect tilt, j'ai des doutes quant à la distinction que tu proposes. Je pense que dans un cas comme dans l'autre, on fait des cauchemars.

    Cela dit, je ne suis pas médecin... il y a peut-être un jargon spécifique employé dans le cas particulier que tu suggères.
     

    tilt

    Senior Member
    French French
    On fait des cauchemars, oui. Mais avoir des cauchemars se dit aussi, et je ne crois pas les deux formulations strictement équivalentes.
    Je n'ai pas prétendu qu'utiliser avoir relevait du jargon médical, j'ai juste tenté d'expliquer la nuance telle que je la conçois. Pour moi, avoir des cauchemars a quelque chose de plus fort, de plus systématique et donc de plus perturbant, que simplement en faire.
     

    itka

    Senior Member
    français
    Je suis d'accord avec toi, Tilt. Je ne dirais pas que j'ai eu un cauchemar si j'en ai fait un seul, une fois.
    Pour moi, "avoir des cauchemars" implique une répétition du phénomène...
    "Cet enfant a des cauchemars depuis l'accident où il a été blessé".

    Dans le cas banal, j'emploierais "faire des cauchemars" :
    "L'enfant s'est réveillé en pleurant après avoir fait un cauchemar"

     

    Thulsa Doom

    New Member
    France, french
    Je n'ai pas prétendu qu'utiliser avoir relevait du jargon médical

    Et je n'ai pas dit que tu l'avais prétendu :) J'ai pour ma part suggéré que peut-être cet emploi relevait du jargon médical.

    Après une brève recherche dans le TLFI, je n'ai pas trouvé d'exemple d'emploi de cauchemar avec le verbe avoir, bien que Google ressorte plus de 20.000 résultats sur la recherche "avoir des cauchemars" (dont de nombreux semblent provenir du Québec...).

    J'ai donc l'impression qu'il existe un usage, mais qu'il n'est pas foncièrement officiel. Et je concluerai en disant que de manière très personnelle, je n'aime pas du tout la forme "avoir des cauchemars" ;)
     

    Jeenie

    New Member
    French (France)
    Je suis tout à fait d'accord avec Thulsa Doom. Qu'ils soient récurrents ou non, on fait un ou des cauchemars.

    Si les occurrences de Google proviennent principalement du Québec, c'est parce que les Québécois ont tendance à traduire littéralement les expressions anglaises (prendre une marche, tomber en amour, etc.) mais ce sont des anglicismes.
     
    Last edited:

    OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    On dit aussi plus volontiers faire un rêve, et dans le cas d'un cauchemar, faire un mauvais rêve. Est-ce que ça viendrait du fait qu'il s'agit d'une élaboration, d'une production d'images mentales et pas d'un truc qui s'attrape ?

    Bienvenue aux forums de WR, Jeenie. :)
    A-t-on également tendance à dire "avoir un rêve" au Canada ?
     

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    Qu'ils soient récurrents ou non, on fait un ou des cauchemars.
    :thumbsup:
    Cf.:
    Screenshot 2022-05-24 at 19-50-42 Google Books Ngram Viewer.png
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    On remarquera que jusqu'aux années 1970, on avait plus de cauchemars qu'on en faisait selon Ngrams. Mais de nos jours, faire est en effet beaucoup plus courant.

    cauchemars.png


    Remarque : Ngrams ne permet d'afficher que trois courbes avec les variantes de désinence combinées, mais la courbe pour le pluriel cauchemars avec le verbe faire est sensiblement identique à celle du singulier.



    P.S.
    Attention, votre comparaison ne compare pas des pommes avec des pommes, parce que fait est tant le présent que le participe passé du verbe faire, tandis que a est uniquement le présent du verbe avoir.
     
    Last edited:

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    Attention, votre comparaison ne compare pas des pommes avec des pommes, parce que fait est tant le présent que le participe passé du verbe faire, tandis que a est uniquement le présent du verbe avoir.
    Le résultat revient sensiblement au même. ;)
     

    Jeenie

    New Member
    French (France)
    Bienvenue aux forums de WR, Jeenie. :)
    Merci OLN! 😊


    Très intéressant ce graphique. Merci JClaudeK!


    A-t-on également tendance à dire "avoir un rêve" au Canada ?
    Oui. Et on fait des rêves aussi. On ne les "a" pas. A moins peut-être de s'appeler Martin Luther King Jr...
    Pour ma part, dans le cas d'un rêve, je crois que les deux se disent dépendamment du type de rêve.
    Lorsqu'il s'agit d'un rêve en tant que production d'images durant le sommeil, on fait un rêve.
    Mais s'il s'agit d'un rêve en tant qu'aspiration / désir / espoir, on a un rêve, comme dans le cas de Martin Luther King Jr. Il avait un rêve : la fin du racisme et l'égalité des droits.
    Mais je me trompe peut-être?

    Ceci dit en anglais, les deux se diront de la même façon avec "avoir".

    Et bien que cauchemar peut aussi avoir différentes significations, la nuance avec "faire" et "avoir" ne s'applique pas.
    Dans le cas d'une production d'images négatives / effrayantes durant le sommeil, on fait un cauchemar.
    Mais dans le cas d'une chose ou d'une personne qui effraie ou cause du tourment. La tournure de phrase serait différente. On dirait par exemple : "Mon pire cauchemar est de ne pas réussir mes examens", "cette personne est un vrai cauchemar". L'emploi du verbe "avoir" dans ces phrases ne fonctionne pas.
     
    Last edited:

    Chimel

    Senior Member
    Français
    Pour ma part, dans le cas d'un rêve, je crois que les deux se disent dépendamment du type de rêve.
    Lorsqu'il s'agit d'un rêve en tant que production d'images durant le sommeil, on fait un rêve.
    Mais s'il s'agit d'un rêve en tant qu'aspiration / désir / espoir, on a un rêve, comme dans le cas de Martin Luther King Jr. Il avait un rêve : la fin du racisme et l'égalité des droits.
    Mais je me trompe peut-être?
    Non, vous ne vous trompez pas. Cette différence ne m'avait jamais frappé, mais c'est bien vu: dans le sens d'un espoir, d'une vision idéalisée, on dit en effet J'ai un rêve, c'est que... (tous les hommes soient libres et égaux)
     
    Top