faire de qqn qqch - COD ou attribut du COI ?

declaum

Senior Member
Portuguese - Brazil
Salut à tous !

J'aimerais savoir quelles sont les fonctions syntaxiques de « quelqu'un » et de « quelque chose » dans la tournure « faire de quelqu'un quelque chose ».

Exemple de phrase : J'ai fait de lui mon ami.

Je crois que « lui » est le complément d'objet indirect et que « mon ami » est l'attribut du complément d'objet indirect. Est-ce que je me trompe ?

Merci d'avance.
 
  • Le complément d'objet indirect est de lui (et pas seulement lui).

    Quoi qu'il en soit, certains grammairiens analysent bien mon ami comme un attribut de complément d'objet indirect dans ce type de construction, mais ils sont loin de faire l'unanimité. D'autres disent en effet qu'il n'existe pas d'attributs du complément d'objet indirect ; uniquement des attributs du sujet ou du complément d'objet direct.
     
    On peut l'analyser tout simplement comme un complément d'objet direct.

    Pour plus de détails, voir cet article, dont voici un extrait :
    Nous montrons que [la] construction [N faire de N N] est ambiguë, surtout du point de vue de la fonction grammaticale jouée par le syntagme nominal post-verbal sans préposition. Les comportements syntaxiques de ce dernier, ainsi que son interprétation, varient selon qu'on le considère comme un objet direct "standard" ou comme un attribut.

    Si le syntagme nominal en question peut s’analyser comme attribut, la phrase présente une configuration de relations grammaticales insolite, dans la mesure où il est prédiqué du complément d’objet indirect, assumant donc la fonction d’attribut de l’objet indirect. L’existence de cette fonction grammaticale est suggérée dans une grammaire de référence comme Le Bon Usage, mais elle n’a pas fait, à notre connaissance, l’objet d’étude dans la littérature. Certains auteurs nient même explicitement son existence, en suivant les conséquences logiques de leur théorie (cf. Herslund (1998, 1994), Herslund et Sørensen (1994)).
     
    On peut l'analyser tout simplement comme un complément d'objet direct.
    Pour paraphraser Kipling :
    Je ferai de toi un homme, mon fils.
    De mon fils, je ferai un homme.
    De ces planches, je ferai un meuble.

    etc.

    La fonction de COD me paraît évidente. Où est l'éventuelle ambiguïté ?
    Du fait que le COI apparaît avant le COD ? Du fait d'appliquer le verbe faire à une personne ?
     
    Last edited:
    La passivation donne toutefois des phrases un peu étranges, d'où la volonté de certains grammairiens d'y voir un attribut du COI plutôt qu'un COD.

    On ne peut d'ailleurs pas dire : Mon ami a été fait de lui [par moi]. :cross:
    Il faut nécessairement changer le possessif en article indéfini : Un ami a été fait de lui [par moi].
     
    On ne peut d'ailleurs pas dire : Mon ami a été fait de lui [par moi]. :cross:
    Il faut nécessairement changer le possessif en article indéfini : Un ami a été fait de lui [par moi].
    Alors l'étrangeté me semble due à l'application du verbe faire à une personne, car je ne vois aucune étrangeté à dire :
    Mon/le/un meuble a été fait de ces planches.

    C'est peut-être aussi un sens particulier de faire.
     
    Last edited:
    Back
    Top