faute de / à défaut de

Pure_Yvesil

Senior Member
Bonjour tout le monde,

Y a-t-il un francophone émérite qui pourrait me dire s'il y a une nuance entre:

"faute de temps, j'ai dû supprimer mes rendez-vous"

et

"à défaut de temps j'ai dû supprimer mes rendez-vous"

?

Merci d'avance!
 
  • itka

    Senior Member
    français
    "A défaut de temps" me semble bizarre. Personnellement, je ne l'emploierais pas et ne dirais que : "faute de temps".

    "A défaut de" me parait avoir exactement le même sens, mais je le réserve plutôt pour le cas où une chose en remplace une autre :
    "A défaut de valise, j'emporterai un gros sac de voyage" (= puisque je n'ai pas de valise, j'emporterai un gros sac de voyage).


    C'est peut-être aussi la tournure avec le verbe "devoir" qui rend la phrase un peu étrange. On dirait plus spontanément :
    "Faute de temps [pour les honorer], j'ai annulé tous mes rendez-vous".
     

    newg

    Senior Member
    (France)-ais
    Tout à fait d'accord avec Itka ( ;) )

    Je n'emploierais pas "A défaut de temps".
    Pour ma part, je n'emploie cette expression que dans les exemples qui suivent (d'ailleurs je ne sais pas si c'est réellement correct de le dire)
    Exemple :

    A défaut de ne pas avoir le temps, ...
    A défaut d'être là, je pense à toi
     

    Aranjuez

    Senior Member
    Bonsoir,
    je sais qu'on a déjà discuté ce problème, mais je veux préciser quelques moments.
    mon manuel de français me conseille de ne pas confondre "faute de" et "à défaut de" et donne les exemples suivantes:
    1. Faute de passeport je n'ai pas pu partir (c'est compréhensible: je n'avais pas de passeport, je n'ai pas pu partir)
    2. À défaut de passeport vous pouvez présenter une carte d'identité.
    Alors, "à défaut de" a le même sens que "au lieu de"? J'ai consulté Larousse:
    À défaut de, à la place de quelqu'un, de quelque chose ; faute de quelque chose : À défaut d'un deux-pièces, je louerai un studio.
    Si "à défaut de" veut dire "à la place de quelqu'un, de quelque chose", pourquoi larousse indique "faute de quelque chose" comme encore un synonyme? :confused:
     
    Last edited:

    Punky Zoé

    Senior Member
    Pau
    France - français
    Bonjour

    "À défaut de" signifie plutôt "en l'absence de", c'est donc quasi-synonyme de "faute de".

    D'ailleurs il existe un proverbe qui dit : faute de grives on mange des merles. (à défaut de trouver des grives on se contente de merles).
     

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    Salut Aranjuez,

    Dans ton contexte (phrase #2 du 1er post) « à défaut de » pourrait à mon avis être remplacé par « si vous n'avez pas de ».

    Autres exemples :
    On va devoir utiliser un couteau pour ouvrir cette boîte, à défaut d’un ouvre-boîte = puisqu'on n'a pas d'ouvre boîte.
    Il a été relâché à défaut de preuves = en l'absence de preuves (suffisantes).

    On va devoir utiliser un couteau pour ouvrir cette boîte, faute de mieux = puisqu'on n'a rien de mieux.
    Il a été relâché faute de preuves = étant donné qu'il n'y a pas de preuves.

    La nuance est faible, mais je ne serais pas portée à remplacer faute de par à défaut de dans le 1er exemple. Ce court fil te sera peut-être utile.
    Je fais le même raisonnement qu'itka.


    Et au Québec on dit : faute de pain, on mange de la galette.
     
    Last edited:

    Aranjuez

    Senior Member
    Nicomon,
    Je pense avoir saisi cette nuance: on utilise "à défaut de" quand on a pas quelque chose dont on a besoin mais qu'on peut remplacer par une autre chose. On utilise "faute de" quand on a pas quelque chose dont on a besoin et il n'y a rien qui puisse remplacer cette chose ce qui parfois provoque des résultats négatifs (comme dans l'exemple 1)
    Merci beaucoup! :)
     

    Pure_Yvesil

    Senior Member
    hm, "à défaut de ne pas avoir le temps" sonne bizarre non?

    Par analogie: à défaut de faire de la musique, elle s'est lancée dans la mode

    la phrase qui suit "à défaut de", et qui est introduite par un infinitif est censée être positive non ? On ne dit pas: "à défaut de ne pas devenir chirurgien, j'étudie le droit", mais "à défaut de devenir..."

    Quelqu'un pourrait-il confirmer ?
     
    Last edited:
    < Previous | Next >
    Top