FR: être - passé composé / imparfait

Finnfranglaise

Member
Finnish - Finland
Oui, c'est un peu justement ce cela a été (qui paraît être une expression dont je ne connais pas le sens).

Mais ce n'est pas seulement ça. Par exemple : si on parle d'une action accomplie et à durée déterminée dans le passé, disons d'un voyage il y a un mois, est-ce qu'on peut dire "cela a été une expérience inoubliable" ou est-ce qu'il faut dire "c'était une expérience inoubliable" ?
 
  • Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Cela a été / Ç'a été une expérience inoubliable.
    C'était une expérience inoubliable.


    Les deux temps sont possibles selon la nuance que vous voulez faire passer : avec le passé composé, vous suggérez que cette expérience a toujours une conséquence sur le présent (vous êtes encore enthousiaste maintenant), alors qu'avec l'imparfait vous dites de façon plus neutre que c'était une belle expérience à ce moment-là.
     

    Chimel

    Senior Member
    Français
    Je vois néanmoins ce que Finnfranglaise veut dire. En quittant des personnes qui nous ont invités, on dira naturellement Merci, c'était une très agréable soirée alors que, selon l'explication donnée par Maître Capello (il y a un effet sur le présent, on trouve toujours la soirée agréable puisqu'on en sort), on attendrait plutôt le passé composé (qui n'est pas incorrect, mais moins naturel ici, à mes yeux). D'ailleurs, avec un autre verbe que être, on dirait bien, dans les mêmes circonstances Merci, nous avons passé une très agréable soirée.

    Je dirais donc qu'avec être, et en particulier avec c'est, il y a une certaine tendance à privilégier l'imparfait, au détriment de la règle générale. Le passé composé reflète alors une volonté plus nette de marquer le lien ave le présent, comme dans l'excellent exemple de l'expérience inoubliable.
     

    jinchia1995

    New Member
    Chinese - Malaysia, English - Malaysia
    Bonjour à tous!

    I've been learning french for two years and I've of course come across both passé compose and imparfait. Even though I could get most of the answers right when I was doing some exercises, I still struggle with verbs like être, avoir, and vouloir. I mostly employ imparfait when I encounter them, yet sometimes passé composé is preferred.

    Therefore, can someone enlighten me regarding their differences?

    Example
    Despina m'appelé. J'ai été très heureux d'entendre sa voix bien sûr.
    Despina m'appelé. J'étais très heureux d'entendre sa voix bien sûr.

    Thanks in advance.

    Jin
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Both tenses are possible in your context, but there is a difference:

    J'ai été très heureux d'entendre sa voix
    = I've been very pleased to hear her voice.
    J'étais très heureux d'entendre sa voix = I was very pleased to hear her voice.
     

    beginner-questions

    Senior Member
    German
    Bonjour :)

    To say that I was yesterday at the market (context: there were a lot of exotic fruits) do I have to use the Imparfait because I don't say exactly a time when I was there? Or is there any possibility to use the Passé Composé with any further explanations?

    Hier j'étais/ j'ai été au marché. (Il y avait beaucoup de fruits exotiques.)

    Looking forward to your comments :)
     

    beginner-questions

    Senior Member
    German
    I see. Thank you.
    Which context could be possible for the Passé Composé? Could it also be used to put emphasis on "hier" - I mean to express that it was yesterday and not the day before yesterday? Or is this Imparfait as well?
     

    Oddmania

    Senior Member
    French
    J'ai été au marché ...=... I've been to the market.
    J'ai été au marché hier...=...I went to the market yesterday.
    Hier, j'étais au marché et... ...=... So, yesterday, I was at the market and...
     

    beginner-questions

    Senior Member
    German
    Merci :)
    And when I change 'hier' pour 'la semaine dernière' without any further time details is it then the Passé Composé or Imparfait again? (I am trying to figure out when it's "time-detailed" enough to use the Passé Composé - because that's still kind of confusing to me).
     

    Oddmania

    Senior Member
    French
    The time period doesn't really change a thing. You could easily leave it out and still use either tense. It's more about the feeling you're trying to convey.

    The Passé Composé describes an action that occured once. The Imparfait describes an on-going state. The verb être is often used (informally) in the Passé Composé tense to mean aller, so that j'ai été really means je suis allé.

    J'ai été au marché = Je suis allé au marché. I left my house and drove / walked to the market.
    The Imparfait describes something on-going. It's probably hard for English speakers to understand the difference between J'ai été and J'étais, because you don't usually say I was being in English. This is really what j'étais means, though. It gives background information about the context. I was walking around the market, I was looking at the products. In other words, I was at the market.

    Compare:

    J'avais 20 ans = I was 20 (at that time / back then) → context.
    J'ai eu 20 ans = I turned 20 → action.

    J'avais une voiture = I had a car (at that time) → context.
    J'ai eu une voiture = I got a car / I was offered a car → action.​
     

    drhex

    Member
    Swedish - Sweden
    Here is a text and a supposedly correct translation:

    I love Monet's painting "Garden at Sainte Addresse".
    Monet spent the summer of 1867 at this seaside resot on the English Channel, where he painted that painting.
    The image shows two men and two women on a sunny terrace
    who have their backs to us in order to admire the sea in the background.
    The models were undoubtedly his father, his cousins and his uncle.

    J'aime beaucoup le tableau de Monet "Jardin à Sainte Addresse".
    Monet a passé l'été 1867 dans cette station balnéaire de la Manche, où il a peint ce tableau.
    L'image montre deux hommes et deux femmes sur une terrasse ensoleillée
    qui nous tournent le dos pour admirer la mer en arrière-plan.
    Les modèles étaient sans doute son père, ses cousines et son oncle.

    I'm trying to understand when to use l'imparfait and have a few rules (when some background action is interrupted by a short event, for past habits, after some phrases like "en ce temps-là", "quand j'étais jeune") but none of them seem to apply here. Would "Les modèles ont sans doute été..." have worked as well?
    As English is not my native language either, I'm also not quite sure about the difference between the above phrase and "The models have undoubtedly been..."
     

    Oddmania

    Senior Member
    French
    Hi,

    Let's start with the easier part: English. You need "were" because all of that happened over a century ago and his father, cousins and uncle are all long gone by now.
    About the French version now: both étaient and ont été make sense, but the Imparfait makes a lot more sense.
    I'm trying to understand when to use l'imparfait and have a few rules: when some background action is interrupted by a short event...
    You actually don't need the background action to be interrupted. It doesn't even have to be an action. The Imparfait tense usually describes a piece of background information (= the context). Here, the action is "Monet painted that painting in 1867" and the context is "The models were his family". It would be like saying "J'ai peint le ciel parce que les étoiles étaient magnifiques".

    With the Imparfait, you can see the whole thing happening before your eyes: "Les modèles étaient son père, ses cousines,..." = Monet painted and his father and cousins were posing in front of him (and "les étoiles étaient magnifiques" = the stars were looking fantastic).

    Using the Passé Composé tense ("ont été") would make this piece of information seem much more important than it really is. I don't think it would work very well.
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    About the French version now: both étaient and ont été make sense, but the Imparfait makes a lot more sense.
    [...]
    Using the Passé Composé tense ("ont été") would make this piece of information seem much more important than it really is. I don't think it would work very well.
    But we could write : "Les modèles furent son père, ses cousines,..."
    But as you said, with the Imparfait, you can see the whole thing happening before your eyes instead of a mere fact with the passé simple.
     

    AH92

    Banned
    Hebrew - Israel
    So, if I wanted to say "My dad was a professor but is now retired." would I say Mon père était professeur mais est à la retraite maintenant.?
     

    AH92

    Banned
    Hebrew - Israel
    Thanks! But what would Mon père a été professeur mais est à la retraite maintenant. have meant? Would there be a slight difference in meaning?
     

    olivier68

    Senior Member
    French Paris France
    To me, there is a slight difference in the meaning. If you use imparfait, it means that your father was a teacher during his entire professional career. If you use passé composé, it means that he has been a teacher for some time but also had other jobs during his career. See for instance:
    Mon père était professeur
    Mon père a été professeur puis inspecteur
     

    friasc

    Senior Member
    English (USA)
    Bonjour,
    Je me permets de déterrer ce vieux thread pour demander une précision sur la valeur du passé composé dans la phrase suivante :

    Michel Serrault a été un des acteurs les plus célèbres du cinéma français, il a obtenu trois fois le César du meilleur acteur entre 1979 et 1996.

    Ici, est-ce que le passé composé se justifie parce que l'action "être un acteur célèbre" s'inscrit dans une période précise (de 1979 et 1996) ?
    Est-ce que ce "a été" équivaut à "est devenu" ?
    Enfin, serait-il possible d'utiliser l'imparfait (il était l'un des acteurs les plus célèbres) à la place du passé composé ? Il me semble que non, mais j'ai du mal à dire pourquoi.

    Merci
     

    Yendred

    Senior Member
    Français - France
    Le passé composé se justifie parce que cette période est achevée (essentiellement car Michel Serrault est mort).

    L'imparfait est un temps qui décrit une action en cours au moment d'un récit qui est au passé, par exemple :
    Michel Serrault était un célèbre acteur quand son acolyte Jean Poiret est mort.
    L'imparfait "plante le décor" d'une situation avant d'énoncer un événement au passé.

    Dans votre phrase, on n'est pas dans ce contexte particulier, donc c'est bien le passé composé qui est le temps adapté.

    Notez aussi que Michel Serrault n'a pas été un acteur célèbre seulement durant la période de 1979 à 1996, mais sur une bien plus longue période (sa carrière s'étend sur plus de 50 ans).
    La période de 1979 à 1996 concerne uniquement l'obtention de ses trois César du meilleur acteur.

    Est-ce que ce "a été" équivaut à "est devenu" ?
    Non c'est différent.
    "a été" décrit un état passé (ici le fait d'être un acteur célèbre) et non un changement comme ce serait le cas avec "est devenu".
     
    Last edited:

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Le passé composé se justifie parce que cette période est achevée (essentiellement car Michel Serrault est mort).

    L'imparfait est un temps qui décrit une action en cours au moment d'un récit qui est au passé, par exemple :
    Michel Serrault était un célèbre acteur quand son acolyte Jean Poiret est mort.
    L'imparfait est également possible :
    Qui est Racine ? Qui est De Gaulle ?
    Racine était un très grand écrivain de l'âge classique. De Gaulle était un homme politique auquel les hommes politiques d'aujourd'hui aiment encore à se référer
    .
     

    friasc

    Senior Member
    English (USA)
    Notez aussi que Michel Serrault n'a pas été un acteur célèbre seulement durant la période de 1979 à 1996, mais sur une bien plus longue période (sa carrière s'étend sur plus de 50 ans).
    La période de 1979 à 1996 concerne uniquement l'obtention de ses trois César du meilleur acteur.
    Bonjour Yendred, je vous remercie de votre réponse mais je ne suis pas sûr de l'avoir bien comprise.

    D'abord, vous dites que la phrase citée (elle est d'ailleurs de mon propre invention et n'était donnée qu'à titre d'exemple) s'avère fausse puisque la célébrité de cet acteur ne se limite pas à la période 1979-1996. Autrement dit, dans la phrase citée, le verbe 'être' conjugué au passé composé sous-entend que la célébrité de l'acteur ne s'étend ni avant ni après cette époque, ce contrairement à l'imparfait qui permet de décrire une action déjà en cours au moment du récit, comme dans la phrase suivante (inventée aussi) :

    Michel Serrault était un acteur célèbre lorsqu'il a obtenu son premier César en 1979.

    Ensuite, vous dites que la période 1979-1996 ne concerne que l'obtention des trois Césars. Voulez-vous dire par là que le fait que la phrase comporte la précision temporelle "de 1979 à 1996" n'a rien à voir avec la conjugaison au passé composé du verbe 'être', mais seulement avec le verbe 'obtenir' ? J'ai dû mal comprendre quelque chose.
     

    Yendred

    Senior Member
    Français - France
    vous dites que la phrase citée (elle est d'ailleurs de mon propre invention et n'était donnée qu'à titre d'exemple) s'avère fausse puisque la célébrité de cet acteur ne se limite pas à la période 1979-1996.
    Je n'ai pas dit que la phrase était fausse. Le passé composé se justifie parce que cette période est achevée.
    Je répondais à votre explication :
    est-ce que le passé composé se justifie parce que l'action "être un acteur célèbre" s'inscrit dans une période précise (de 1979 et 1996) ?
    Non, la raison pour laquelle le passé composé se justifie n'est pas que Michel Serrault a été un acteur célèbre "de 1979 à 1996", mais parce qu'il n'est plus aujourd'hui un acteur célèbre (pour la simple raison qu'il est mort).

    vous dites que la période 1979-1996 ne concerne que l'obtention des trois Césars. Voulez-vous dire par là que le fait que la phrase comporte la précision temporelle "de 1979 à 1996" n'a rien à voir avec la conjugaison au passé composé du verbe 'être', mais seulement avec le verbe 'obtenir' ?
    Oui c'est bien ça :thumbsup:
    Les deux propositions (celle avec "a été", et celle avec "a obtenu... entre 1979 et 1996") sont indépendantes.
     

    Terio

    Senior Member
    Français (Québec)
    Michel Serrault a été un des acteurs les plus célèbres du cinéma français, il a obtenu trois fois le César du meilleur acteur entre 1979 et 1996.

    Comme dit Yendred, le fait d'être un acteur célèbre est présenté, par l'auteur du texte, comme achevée (passé composé).

    Michel Serrault était un des acteurs les plus célèbres du cinéma français, il a obtenu trois fois le César du meilleur acteur entre 1979 et 1996.

    Ici, l'auteur présente ce fait comme ayant duré dans le passé avant de se terminer, il insiste sur la durée (imparfait).

    Les deux temps sont possibles, mais il y a une nuance entre les deux.

    Même s'il était toujours vivant, les deux phrases seraient possibles : quelque chose d'autre que la mort aurait pu mettre fin à sa célébrité (un scandale, une maladie, la retraite...)
     

    friasc

    Senior Member
    English (USA)
    Bonjour Terio,
    Merci pour votre réponse qui confirme bien ce que je pensais, à savoir que l'utilisation du passé composé dans "Michel Serrault a été un des acteurs les plus célèbres du cinéma français" n'est pas forcément liée à la mort de celui-ci, mais simplement à l'aspect accompli de l'action : son étape d'acteur célèbre est présentée comme achevée et fermée au moment présent.

    Pour reprendre le cas que vous évoquez d'un scandale mettant fin à la carrière d'un personnage encore vivant, quel temps du passé conviendrait le mieux dans une phrase comme celle-ci :

    Je peut comprendre qu'on couvre aujourd'hui le nom de Kevin Spacey d'une certaine opprobre, reste que [c'était / ç'a été] un grand acteur.

    Moi je pencherais pour l'imparfait mais le passé composé ne me semble pas impossible non plus. Qu'en-pensez vous ?
     

    Chimel

    Senior Member
    Français
    D'accord avec vous: les deux sont possibles dans l'exemple avec Kevin Spacey, avec une petite préférence peut-être pour l'imparfait.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Pour un acteur décédé comme Michel Serrault, le choix entre les deux temps dépend du contexte. Si c'est une description introduisant le contexte d'un autre événement du passé ou un commentaire général, on choisira l'imparfait ; si c'est un simple constat ou une récapitulation, on optera pour le passé composé. Dans le contexte donné plus haut, rien ne justifie vraiment l'imparfait ; le passé composé est parfaitement logique.

    Pour un acteur toujours vivant et actif comme Kevin Spacey, je n'emploierais aucun de ces deux temps, mais le présent !

    Reste que c'est un grand acteur.
     

    Terio

    Senior Member
    Français (Québec)
    En supposant que, pour une raison ou pour une autre, il a cessé d'être un grand acteur (il a pris sa retraite, il est paralysé, il est maintenant éleveur de lamas...), je crois que j'opterais spontanément pour l'imparfait, car il s'agit d'un état qui a duré dans le passé. Mais on ne peut pas exclure complètement le passé composé.

    Par ailleurs, je dirais : il était plutôt que c'était.

    Le présent donne l'impression que l'état de grand acteur est intrinsèque à la personne : quoi qu'il arrive, il a été, il est et il restera un grand acteur.
     

    friasc

    Senior Member
    English (USA)
    L'exemple de Kevin Spacey n'était en effet pas bien choisi car, de fait, les accusations d'agression sexuelle auxquelles cet acteur fait face ont beau lui coûter sa réputation et sa carrière professionnelle, cela n'enlève en rien son talent qui reste vraisemblablement intact. Selon le contexte, il serait donc tout aussi exact de dire de Kevin Spacey qu'il était un grand acteur, qu'il a été un grand acteur et qu'il l'est encore aujourd'hui.

    Prenons alors l'exemple des sportifs de haut niveau qui se retirent en général avant d'atteindre 40 ans et dont l'activité professionnelle me semble donc moins intrinsèquement liée à la personne que dans le cas des professions artistiques (car enfin ne parle-t-on pas plus couramment d'anciens joueurs de foot que d'anciens écrivains ou d'anciens réalisateurs ?)

    À votre avis, quel temps serait préférable dans la phrase suivante ?

    - Lance Armstrong ? Le nom me dit quelque chose, c'est qui ?
    - Il a été/était un des meilleurs cyclistes du monde, il a remporté sept fois le Tour de France de 1999 à 2005, il a également créé une fondation pour lutter contre le cancer, mais il se dopait, ça a fini par se savoir et on lui a finalement retiré tous ses titres.

    Pour moi, le passé composé me semble un peu plus naturel que l'imparfait parce qu'il s'agit une énumération de réussites présentées comme des faits ponctuels, un peu comme lorsqu'on évoque un parcours professionnel ("au cours de ma carrière, j'ai été boxeur, sapeur-pompier, goûteur d'eau, chauffeur de taxi, détective privé...") Mais là encore l'imparfait me semble possible aussi.

    Merci beaucoup pour l'attention que vous continuez à porter à mes nombreuses questions, c'est très apprécié !
     

    Terio

    Senior Member
    Français (Québec)
    Dans votre exemple, être un des meilleurs cyclistes est un état qui a duré dans le passé alors que remporter le Tour de France, et créer une fondation sont des actions ponctuelles dans le passé.

    Par conséquent, on utilise l'imparfait était pour ce qui a duré mais le passé composé pour ce qui a été ponctuel : a remporté... et a créé...


    Pour se dopait, on se trouve devant un autre type d'utilisation de l'imparfait : quelque chose d'habituel, de répétitif, dans le passé.

    Si je dis : Dans ma carrière, j'étais comptable et traducteur, ça veut dire que j'étais les deux en même temps. Si je dis ... j'ai été comptable et traducteur, ça veut surtout dire que je ne suis plus ni l'un ni l'autre, que j'aie pratiqué ces deux professions en même temps ou de façon consécutive.
     
    Top