FR: ôter à / de

Bonjour,

je suis un peu confondue par les prépositions utilisées après le verbe 'ôter'. Dans le dictionnaire, j'ai trouvé

ôter la vie à qn - to take someone's life

mais

ôter le pain de la bouche
- to take away someone's livelihood

J'ai aussi cet example 'L'irréalité ôte toute valeur au bien.'

Est-ce qu'il y a une règle qui gouverne tout cela ?

Merci d'avance :)
 
Last edited:
  • Jab'

    Senior Member
    Belgium - French
    J'aurais tendance à dire que "ôter" au sens propre (retirer physiquement) => ôter de, alors que "retirer" au sens figuré (non-physique) => ôter à
     

    Jab'

    Senior Member
    Belgium - French
    Ah. Donc, 'il a ôté ses lunettes de son nez' mais 'elle a ôté l'honneur à sa famille' ?
    Oui pour l'utilisation du "de/à"....mais c'est comique d'entendre "ses lunettes de son nez". J'aurais dit "il a ôté les lunettes de son nez", parce qu'on s'imagine bien que ce sont les siennes.

    On me dira aussi qu'on s'imagine bien que c'est son nez, mais la phrase "il a ôté les lunettes du nez", ca me semble plus ambigü.
     

    Nimls

    Member
    french
    Bonjour.

    J'aurais tendance à dire que oter à est utilisé pour une personne "oter la vie à quelqu'un" alors que "oter de" serait plus pour un objet ou une partie du corps "oter le clavier des mains".
    Il est cepandant probable que ce ne soit pas si simple que ça.
     

    geostan

    Senior Member
    English Canada
    En effet, je crois que c'est aussi simple que ça. Il a ôté les souliers à l'enfant. Il a ôté le vase de la table.
     

    Fred_C

    Senior Member
    Français
    Bonjour,
    Puis-je risquer une hypothèse ? (À confirmer)
    Je pense que la différence est d’ordre sémantique.
    À mon avis, «ôter quelque-chose À quelqu’un ( ou parfois à quelque chose)» signifie «priver cette personne ou cette chose de quelque chose»
    alors que «ôter quelque-chose DE quelque-chose (ou parfois de quelque part)» signifie simplement «enlever cette chose».

    Ainsi, on dit «ôter le pain de la bouche», parce que le sens est «enlever le pain» et non pas «priver la bouche du pain», ce qui ne veut rien dire.
    Et on dit bien «ôter toute valeur au bien» parce que le sens est «priver le bien de toute valeur».
     

    geostan

    Senior Member
    English Canada
    Mais est-ce que ôter n'est pas synonyme de enlever? Si j'ôte les souliers à l'enfant, je ne fais que les lui enlever, n'est-ce pas?
     

    Fred_C

    Senior Member
    Français
    Bonjour.
    J’ai l’impression qu’il s’agit ici d’une autre construction. Ici, «à l’enfant» me semble être un datif d’intérêt, pas un point de départ.
    C’est comme «mettre son manteau à l’enfant» ou «nouer ses lacets à l’enfant.» Il n’y a pas de rapport avec le verbe.
    Sans autre complément, «ôter» signifie bien «enlever».
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Un datif d'intérêt ? Non, je ne vois pas comment on pourrait l'interpréter ainsi. L'objet indirect vient préciser utilement à qui s'applique l'action d'ôter les souliers, contrairement au datif d'intérêt qui n'apporte rien à la phrase et qui d'ailleurs est toujours un pronom.

    Quant à l'hypothèse priver/enlever, je ne pense pas qu'elle soit correcte puisque l'on dit J'ôtai son chapeau à mon frère sans pour autant impliquer qu'on lui en a privé.

    Pour moi, la différence est bien sémantique, mais d'un autre ordre. Je vois en fait la même différence que celle décrite par Oddmania : de marque l'origine, le point de départ, donc introduit un « lieu », tandis que à indique à qui ou à quoi s'applique le verbe, ce qui n'a généralement de sens que pour les personnes ou les concepts.
     
    < Previous | Next >
    Top