FR: accepter que + mode

Raylin

Member
Britain
My sentence is:

Il faut accepter que le français (est/soit) une langue minoritaire en Belgique.

Should I use the subjunctive or the indicative after 'accepter que'?

Merci d'avance!
 
  • PIKILIA

    Senior Member
    (Québec) French
    Allo,

    ... que le français soit une langue minoritaire en Belgique

    Well, I think they both mean something different... but I am not an expert on Belgium
     

    Noirmout

    Member
    France - Français
    You always use the subjunctive after "accepter que".
    Il n'accepte pas que son père ne soit pas là pour l'aider.
    Il n'accepte pas qu'il ne fasse pas beau
    J'accepte qu'il ne fasse pas beau (it's not because of the negation)
    It is something that you cannot change (but I cannot explain like in textbooks why you use the subjunctive, sorry)

    You can also use the infinitive after "accepter", but with another sense:
    J'accepte de t'aider/ de faire quelque chose. (it's for something that will happen in the future)

    Hope it helps
     

    Paul575

    Member
    UK
    English - UK
    Bonjour

    I'm wondering whether accepter que requires the subjunctive when negated? I wouldn't have thought so but I've seen evidence to the contrary?

    The sentence is: Il n'accepte pas que ses enfants _____ (se détruire) la santé en buvant excessivement.

    Merci :)
     

    Machmach

    Member
    Français - French
    Hello!

    Yes it needs the subjunctive here, but the verb "se détruire" turns out to be the same when conjugated with the third plural person in the present tense, and in the subjunctive present!

    Il n'accepte pas que ses enfants se détruisent la santé en buvant excessivement.
    Ses enfants se détruisent la santé...
     

    marget

    Senior Member
    I can't say for sure, but it is possible that accepter in the affirmative takes the indicative and that the negative takes the subjunctive. Have you checked out both contexts?
     
    Last edited by a moderator:

    janpol

    Senior Member
    France - français
    Il accepte que ses enfants aillent boire.
    Il n'accepte pas que ses enfants aillent boire.
    le subj. dans les 2 cas.
     

    yuechu

    Senior Member
    Canada, English
    Est-ce que "accepter que" demande toujours le subjonctif ou est-ce que c'est seulement dans certains contextes ? Dans un français parlé plus relâché (moins soutenu (je ne sais pas si j'ai utilisé le bon terme)), est-ce que l'indicatif est employé parfois ?
    Merci d'avance !
     

    OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Accepter le fait que....
    L'emploi du subj. après accepter que est de mise, mais comme toujours en grammaire, il y a des exceptions en fonction du sens voulu.
    (Une faute est une faute quel que soit le registre de langage :))

    Grevisse §1127 (14e édition) :
    Selon l'usage régulier, accepter que et consentir que (ainsi que consentir à ce que) régissent le subj., mais l'analogie avec admettre leur donne parfois le sens de « reconnaître comme vrai » : Je consens que vous ne SOYEZ pas bête (GIDE,...). [...] - Ils reçoivent même parfois la construction avec l'indic. : Je consens que C'EST une affaire de pure imagination (VALÉRY...). - Un vrai révolutionnaire, il doit accepter qu'il n'EST pas un héros (MARTIN DU G.,..). - Comme dit Hanse, cela est « insolite ».
    […]
     
    Last edited by a moderator:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    In the negative, I'd always use the subjunctive (ne pas accepter que + subj.), but the indicative seems quite natural to me in some (positive) contexts, when the facts are indisputable like in the original sentence:

    Il faut accepter (le fait) que le français est une langue minoritaire en Belgique.

    Even more so, only the indicative may convey a truly future nuance, e.g.:

    Il faut accepter que l'on ne pourra jamais être parfait, même si l'on fait tout pour y arriver.
     

    janpol

    Senior Member
    France - français
    Si l'on renverse la construction, on obtient :
    Le français est une langue minoritaire en Belgique, il faut l'accepter.
     
    < Previous | Next >
    Top