FR: bien des gens / beaucoup de gens

ewanog

Member
UK, english and portuguese
Bonjour tout le monde...

Est-ce qu'il y a une différence entre quand on dit "bien" et "beaucoup"?

Par exemple:

"Bien des gens croient que"... ou "Beaucoup de gens croient que..."

"Il aime beacoup ce film", "Il aime bien ce film"

Merci!
 
  • Bléros

    Senior Member
    Jax
    USA, English
    Il y une grande différence.

    Je n'ai jamais vu le mot « bien » utiliser comme ça. Je dirais « beaucoup de gens ».

    Le mot « bien » affaiblit « aimer » d'habitude. Alors, « beaucoup » est plus fort.
     

    Canard

    Senior Member
    English, USA
    C'est une formulation correcte, mais pas aussi commune que « beaucoup ». Je ressens un peu plus d'emphase dans « bien de », peut-être dûe à son usage moins fréquent, mais il faut attendre l'avis d'un francophone. Remarque que l'article est retenu après « bien de », alors qu'on le laisse tomber après « beaucoup » (comme tu le savais déjà probablement :)).
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Bien des est parfaitement correct et même littéraire, contrairement à beaucoup de qui n'a pas de registre particulier, c.-à-d. que ce dernier n'est ni littéraire, ni spécifique au langage parlé…

    Concernant ton second exemple, je vois une légère différence de sens : aimer bien est un (tout petit) peu plus « faible » que aimer beaucoup
     

    Montaigne

    Senior Member
    French, France
    Il peut aussi n'y avoir pas d'équivalence, par exemple "Nous en avons parlé bien des fois" introduit l'idée de réitération alors que "Nous en avons beaucoup parlé" n'exprime que la quantité sans que l'on sache si c'est en une ou plusieurs occasions.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Il peut aussi n'y avoir pas d'équivalence, par exemple "Nous en avons parlé bien des fois" introduit l'idée de réitération alors que "Nous en avons beaucoup parlé" n'exprime que la quantité sans que l'on sache si c'est en une ou plusieurs occasions.
    Certainement, mais Nous en avons parlé beaucoup de fois (même si cette tournure n'est de loin pas élégante) veut dire la même chose que Nous en avons parlé bien des fois (à la nuance près que j'ai citée ci-avant)…
     

    lowwa132

    Member
    France, Français
    "Beaucoup de..." est assez incorrecte à l'écrit en effet.
    Mais tout dépend du contexte... Ceci reste assez subjectif.
    Dans l'exemple donné, l'expression "Bien des..." est celle à retenir.
     

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    Je trouve aussi que bien des gens sonne mieux que beaucoup de gens, qui me semble quand même très courant. Mais le sens est le même. On entend aussi beaucoup croient (dans quel cas gens est sous-entendu).

    Mais que penser d'expressions comme Il s'est donné bien du mal / beaucoup de mal. Il me semble qu'il y a bel et bien une nuance, mais je n'arrive pas à la saisir ou l'expliquer.
     

    Hombre82

    New Member
    Italiano, Italy
    Bien des est parfaitement correct et même littéraire, contrairement à beaucoup de qui n'a pas de registre particulier, c.-à-d. que ce dernier n'est ni littéraire, ni spécifique au langage parlé…

    Concernant ton second exemple, je vois une légère différence de sens : aimer bien est un (tout petit) peu plus « faible » que aimer beaucoup

    tout à fait d'accord
     

    lowwa132

    Member
    France, Français
    En effet il est dur de l'expliquer.
    Après, je dirais même qu'il n'y en a pas pour simplifier les choses... dans un cas général du moins.
    Tout dépend du reste de la phrase.

    "Il s'est donné bien du mal malgré qu'il n'y soit pas obligé"
    "Il s'est donné beaucoup de mal malgré qu'il n'y soit pas obligé"
    La première phrase est celle à retenir.
    D'une manière générale "bien du mal" est plus correct que "beaucoup de mal" de toute façon :)
     

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    D'une manière générale "bien du mal" est plus correct que "beaucoup de mal" de toute façon :)
    Bien d'accord. D'une manière générale, oui. Mais il y a quand même dans beaucoup une notion de quantité/d'effort qui me semble moins évidente dans bien. Si j'ai mis de longues heures à faire une traduction (par exemple;)) je me suis donné beaucoup de mal... surtout s'il s'agit d'un texte dont je ne maîtrise pas bien le vocabulaire.

    Pour ce qui est de aimer bien versus aimer beaucoup... je crois que ce qui suit résume bien. Les nuances sont plus évidentes en anglais (voir le dico de WR).

    On emploie " aimer beaucoup " pour un ami ou une chose (par exemple, " J’aime beaucoup Pierre. C’est devenu " un ami ", et " J'aime beaucoup le chocolat ").
    On emploie " aimer bien " pour exprimer un sentiment pas très fort, pour quelqu’un (" un copain " ou un collègue), ou quelque chose (par exemple " J’aime bien la bière, mais je préfère le vin blanc " et " J'aime bien Pierre, il est sympathique ").
    Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus et rien de moins. [Guy de Maupassant]
     

    Peter&Steven

    Senior Member
    France, Français
    C'est une formulation correcte, mais pas aussi commune que « beaucoup ». Je ressens un peu plus d'emphase dans « bien de », peut-être dûe à son usage moins fréquent, mais il faut attendre l'avis d'un francophone. Remarque que l'article est retenu après « bien de », alors qu'on le laisse tomber après « beaucoup » (comme tu le savais déjà probablement :)).
    Je rejoins Canard sur l'explication. Pour moi, "bien des gens" est un langage plus soutenu (plus "littéraire") que "beaucoup de gens" qui s'utilise souvent dans le langage courant.

    De plus comme il a été dit, le problème est totalement différent pour "j'aime bien" et "j'aime beaucoup". "j'aime beaucoup" est plus fort. Il ne s'agit pas là d'une question de niveau de langage.
     

    Montaigne

    Senior Member
    French, France
    il me semble qu'il peut y avoir une différence subtile entre "bien du mal" et beaucoup de mal". "Il s'est donné bien du mal" peut impliquer l'idée de superflu, éventuellement d'insuccès, alors que "il s'est donné beaucoup de mal" mettrait plus l'accent sur l'opiniâtreté.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    il me semble qu'il peut y avoir une différence subtile entre "bien du mal" et beaucoup de mal". "Il s'est donné bien du mal" peut impliquer l'idée de superflu, éventuellement d'insuccès, alors que "il s'est donné beaucoup de mal" mettrait plus l'accent sur l'opiniâtreté.
    :thumbsup: Entièrement d'accord ! Mais cette différence est en effet bien subtile…
     
    < Previous | Next >
    Top